Notre belle tolérance les encourage à nous tuer

egorgeurmodereOn nous tue, et nous allumons des bougies. On continue de nous tuer, et nous déposons des fleurs. On nous vomit en criant « Allahu akbar », et nous parlons de fraternité. On nous promet pire encore, et nous dessinons des cœurs sur les murs des mosquées. S’habituer aux attentats est devenu la nouvelle sagesse. On laisse même les djihadistes en liberté. Quant à ceux qui reviennent sur notre sol après avoir combattu en Irak ou en Syrie, on les accueille comme des frères afin de les réinsérer au plus vite, car nul ne doit être stigmatisé – surtout s’il est musulman !

En effet, qui dit « stigmatisation » dit « islamophobie ». Or, l’islamophobie est le danger par excellence, à même de revêtir mille visages : désarmer les banlieues en est un ; nommer le mal à sa racine en est un autre ; dénoncer la faiblesse des moyens mis en action pour maîtriser les « fichés S »(1) en est un troisième ; déchoir un islamiste de la nationalité française en est un quatrième…

Mais il s’agit de radicaux, et même de radicaux récidivistes ?

La justice est égalitaire et tous les hommes sont égaux !

Certes, mais ces gens-là sont dangereux !

Qui n’est pas dangereux ? Celui qui dénonce l’islamisme n’est-il pas dangereux ? N’exacerbe-t-il pas le communautarisme ? Ne divise-t-il pas les Français ? Ne fait-il pas le jeu du Front National ? Ce qu’il faut, c’est apaiser les tensions, quelles qu’elles soient, en rappelant que l’islam est une religion d’amour, de tolérance et de paix.

Mais il y a un prix à payer pour cela !

Quel prix puisqu’il s’agit d’amour, de tolérance et de paix ? Qui faudrait-il être pour refuser un message aussi noble ? Les musulmans ne nous disent-ils pas que ce message est divin, et qu’il vaut, de ce fait, pour tous les humains ? La voilà la solution, la seule capable de faire le bonheur de l’humanité !

Ah bon ? Et en quoi consiste-t-elle ? 

A recevoir sans attendre le message d’amour, de tolérance et de paix qu’apporte l’islam.

Mais alors, que va devenir notre culture ?

Pourquoi vous souciez-vous de votre culture, puisqu’elle est fausse, et par suite sans valeur ? Seule la vérité a de la valeur, et cette vérité, c’est l’islam ! En outre, l’islam est la seule religion porteuse de tolérance, puisqu’il est dit dans le Coran (2 : 256) : « Nulle contrainte en religion ! ».

N’est-ce pas beau la tolérance ?

Maurice Vidal

(1) « S » signifie « Sûreté de l’Etat ».

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. « Nulle contrainte en religion »
    1)- Ne s’ adresse pas aux musulmans: « S’ ils tournent le dos, tuez les (les apostats) », les obligations de l’ islam ne sauraient être remises en cause: le paiement de l’ impôt religieux, la zakat, dont une partie finance le djihad, le voile pour les femmes, les interdits alimentaires etc.
    2)- S’ adressant aux chrétiens et au juifs il commande que la religion islamique ne soit pas imposée par la contrainte mais par la persuasion. Ceux qui refusent l’ islam devant alors se soumettre après s’ être humiliés et payer l’ impôt djiziah, pour leur « protection », l’ impôt kharâj impôt foncier sur les terres pour continuer à les posséder et l’ impôt commercial.

  2. Il faut réapprendre à lire plus que des extraits.

    Le nul contrainte en islam est une redite des règles de base:
    les non musulmans sont esclaves ou tués. Ce qui ne sont pas de minces contraintes…
    le musulman qui naturellement accepte les rites islamiques est libre. Ce qu’un non musulman voit comme une contrainte est un choix évident pour un musulman. C’est même génétique puisque musulman est une race…

    Et toutes les phrases du genre amour de l’homme, homme ou humain = musulman, ce n’est pas Homme, homme ou femme. Les autres sont bien sûr exclus de la fraternité musulmanes.
    Les frères musulmans = pas les non musulmans, pas les soeurs…

  3. En clair, le pouvoir socialope, ses affidés et ses idiots utiles de la droite et du centre prennent les français pour des cons !

  4. Autrefois, jadis, dans les temps heureux de chrétienté, être « stigmatisé », c’était porter dans sa chair les plaies de la Passion du Christ… Donc, être stigmatisé était un honneur, redoutable certes, mais un honneur. Donc, si on stigmatise les musulmans, on leur fait « l’honneur » de porter dans leur chair les plaies du Christ…!!! Faut le leur rappeler et les rappeler aux salopards (et salopardes) qui prétendent nous gouverner ! C’qu’ils vont être contents !!!

  5. Je reprends une phrase écoutée « QUAND IL N Y A PLUS DE JUSTICE IL NOUS RESTE LA VENGEANCE »

  6. « Pas de contrainte en religion » S.2, verset 256, oui mais « Celui qui quitte l’islam, tuez-le » S.5, verset 33 – Quel respect des engagements pris ! Quelle tolérance ! On est pas à une contradiction près quand on institutionnalise la « taqiya » ou le « mensonge aux infidèles pour servir les buts de l’islam ». Michel Onfray a trouvé sur l’ensemble du Coran 3 à 4 versets invitant à la paix (cf son livre intitulé : « Penser l’islam » chez Grasset, mars 2016). Il y a dans le Coran 6236 versets. Ce qui situe le % de message de paix entre 0,048 et 0,064 % de l’ensemble des messages du Coran. Une fois ce constat fait, les mensonges au service de l’islam dit de paix, sont à la fois évidents et à dénoncer.

Les commentaires sont fermés.