Notre combat contre l’islam est humaniste

Publié le 1 mai 2015 - par - 2 185 vues
Share

11Sanaa' el-AjiNous sommes tous des combattants de la liberté  qui ne voulons pas d’un monde soumis à la dictature mortifère et liberticide de l’islam ou d’une toute autre idéologie qui dénie à l’homme son libre-arbitre et une volonté propre pour décider du choix de son destin et du mode d’organisation de la vie de la société.

Des hommes qui se battent pour que l’homme soit acteur de sa vie et non pas un pion sur l’échiquier des forces mystico-politiques qui veulent le marquer du fer rouge de l’esclavagisme.

Notre combat est humain et désintéressé. Nous nous luttons contre le racisme de l’islam au nom de nos valeurs antiracistes.

Nous ne cherchons ni gloire, ni prestige, ni honneur ni à appartenir à l’histoire ou à se trouver sur le même piédestal que toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont fait l’histoire et que toute comparaison avec eux n’est pas forcément flatteuse pour nous. Ils ont rempli leur mission et nous accomplissons la nôtre avec nos modestes moyens et notre détermination à ne pas laisser en legs aux générations futures un monde fermé sur lui-même, étouffant sous les dogmes religieux, frileux, hiérarchisé,  inégalitaire, foncièrement raciste et misogyne,  où la pensée unique fait loi et la soumission fait foi.

Certains d’entre nous sont l’objet depuis pas mal d’années de tracasseries en tous genres, faisant l’objet soit de condamnations soit des procédures judiciaires en cours, honnis par le politiquement correct qui les accuse de tous les maux.  Que ceux qui nous soutiennent se gardent  d’utiliser nos pages de soutiens que des amis sincères ont pris la peine de créer à d’autres fins de nature à nous discréditer et détourner notre combat de son objet.

Personnellement, je suis menacé de mort et poursuivi pour un délit de caractère raciste à l’encontre des membres d’une croyance qui va éteindre la lumière sur l’humanité pour l’entraîner dans la protohistoire qui fait pourtant du racisme, de la haine du juif, du chrétien, du non-musulman, de la ségrégation de la femme, la pédophilie, des voies de la félicité.

Nous refusons ce modèle de société qui veut nous faire notre humanité où l’homme serait du même rang qu’un batracien, ce qui nous vaut d’être dans l’oeil du cyclone de cette justice qui prend de plus en plus les couleurs qui sont celles de la mise à à mort des libertés humaines. Ni de Gaulle, ni Jean Moulin, ni je ne sais qui d’autre. Il y a mes amis Wafa, Christine, Josiane, Pierre, Sami, Pascal, et bien d’autres comme mes amis belges, canadiens, suisses, allemands, et tous les apostats de l’islam avec une pensée particulière pour le blogueur saoudien Raif Badaoui en danger de mort, stigmatisés, accusés de tous les maux,  dont l’honneur est jeté en pâture aux chiens enragés islamiques, qui mènent un combat acharné contre l’islamisation galopante de la France et de l’Occident qui les expose à tous les dangers. Ils sont eux-mêmes comme je le suis moi-même.

Salem Ben Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.