Notre-Dame-des-Landes : l’impuissance de l’Etat

Publié le 14 janvier 2018 - par - 46 commentaires

 

Au total, l’État dispose de 109 escadrons de gendarmerie mobile comportant chacun 110 personnels, officiers compris. D’après les spécialistes il faudrait 30 à 40 escadrons de gendarmerie mobile plus un certain nombre de blindés pour évacuer la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Compte tenu des personnels tournants affectés dans les DOM TOM et dans les départements hors métropole, des indisponibilités, des manquants, des mutés, on peut considérer que ce serait à peu près la moitié des effectifs disponibles sur le territoire métropolitain qui serait mobilisée pour cette opération.

Ce seraient donc 4.000 hommes qu’il faudrait engager pour déloger 200 zadistes permanents ; sans doute très rapidement renforcés par quelques centaines (voire milliers) d’activistes ultra violents venus de toute la France et de plusieurs pays européens. La mobilisation des activistes de l’ultra gauche est déjà lancée, ils se tiennent prêts.

Déjà en 2012, le sénateur Jean GERMAIN alertait le gouvernement sur le sous-effectif des escadrons de gendarmerie mobile.

Depuis la situation n’a cessé de se dégrader, les effectifs sont gravement entamés et le « démoral » règne dans la troupe. Un récent rapport de la Cour des comptes alertait encore le gouvernement sur cette situation de tension dangereuse au plan sécuritaire.

La moitié des effectifs de gendarmerie mobile engagée sur une seule opération, cela veut dire qu’il faudrait dégarnir d’autant par ailleurs et que des trous béants apparaîtraient dans le dispositif métropolitain… Bref, que le pays se trouverait momentanément dans une situation de très grande vulnérabilité. Ceci est inenvisageable car beaucoup trop risqué dans le contexte global de tension que connaît le pays.

Par ailleurs, tout laisse à penser que compte tenu de l’extrême violence des furieux qui occupent la ZAD et de leur jusqu’au boutisme, l’opération durerait plusieurs jours sous le regard des médias du monde entier et qu’elle se solderait très probablement par de nombreux blessés dans les deux camps, et très probablement par des morts. Le précédent de Sivens et de la mort de l’antifa Rémi FRAISSE sont dans tous les esprits et donc, le risque final d’une nouvelle reculade après avoir engagé le processus répressif est inenvisageable pour le pouvoir. Le risque que l’État fasse une nouvelle fois l’étalage de son impuissance est inenvisageable car il créerait un précédent irréparable et donnerait le signal de la totale inefficacité de l’appareil sécuritaire du pays. Par conséquent, il ne sera pas pris. Il n’y aura probablement pas de décision d’évacuation de la ZAD.

L’issue la plus probable

Dans ce contexte, et face à un tel risque, il y a tout lieu de penser que personne ne se hasardera à donner l’ordre d’évacuation ; d’autant que tout indique que la création du nouvel aéroport sera abandonnée. Par conséquent, une sortie transactionnelle ‘’par le haut” sera privilégiée. Une commission sera mise en place, une consultation des associations aura lieu ainsi que des médiations tout azimut, des voix s’exprimeront, la presse diffusera massivement des éléments de langage et un habillage destiné à endormir l’opinion. Tout cela se soldera par un accommodement politiquement présentable qui soulagera tout le monde, l’opinion publique en première.

Les zadistes seront achetés un à un, des solutions seront trouvées pour que la ZAD devienne une « expérience sociale », un « laboratoire écologique », une « vitrine de la nouvelle société libérale libertaire » et des fonds viendront abonder un processus de légalisation des occupations illégales. L’état mettra tous les moyens nécessaires pour cautériser la plaie. Un point fort de fixation de l’ultra-gauche s’établira dans la durée sur le site avec le soutien bienveillant de l’État, de la presse et de tout le système.

Pourtant comme le relève la presse main-stream, « L’immense majorité des élus se sont accordés à réclamer une expulsion de la Zad, même si certains, comme le député LREM Matthieu Orphelin, suggèrent de ne pas mener d’évacuation violente et de lancer un projet d’agriculture durable et de biodiversité qui évoque l’expérience du Larzac ».

Quelles projections sur la situation globale du pays au plan sécuritaire

Ceci est à mettre en perspective avec les 16.000 fichés ‘’S” pour radicalisation islamiste, avec les 750 zones sensibles recensées par le gouvernement et avec les 6 ou 7 millions d’habitants en refus total d’intégration qui les peuplent. 200 zadistes renforcés de quelques centaines d’ultra violents assènent la démonstration de l’impuissance totale du pouvoir. Si l’État est incapable de rétablir l’ordre face à quelques centaines de trublions, que fera-t-il quand ils seront des milliers, voire des millions à entrer en rébellion violente ? Le message est très clair et il sera très bien compris par les islamistes radicaux qui prolifèrent et structurent politiquement et militairement les masses musulmanes refusant l’intégration sur notre sol.

À Notre-Dame-des-Landes, les Islamo-gauchistes ultra violents sont en train de répéter à l’échelle de ce « laboratoire » ce qu’ils envisagent de déployer grandeur nature en cornaquant les masses musulmanes qu’ils poussent contre le peuple de France. La collusion entre l’islamo gauchisme et l’islamisme de combat, essentiellement structuré par les frères musulmans, est établie, le processus se coordonne, il se développe, les étapes se franchissent une à une sans que rien ne vienne s’y opposer.

Notre-Dame-des-Landes sera la preuve de l’impuissance du pouvoir. Cela constituera un signal pour que, le moment venu, se développent de plus grands affrontements, cette fois-ci généralisés et dispersés sur tout le territoire. Ni l’armée en capilotade et volontairement éloignée du territoire ni les forces de police et de gendarmerie n’y pourront rien dans le cadre de la doctrine d’emploi républicaine.

En l’état, le maintien de l’ordre républicain ne peut plus se faire avec les moyens républicains c’est à dire par l’emploi d’une violence légale mesurée, sans morts ni blessés. Désormais, face à la radicalisation violente, seul l’emploi de la violence légale armée permettrait de rétablir l’ordre ; ce qu’aucun politique républicain ne semble prêt à assumer. Il y a fort à craindre que le statu quo ne perdure jusqu’au dénouement final.

Les troubles se développeront alors autour et dans les grandes villes. Les citoyens de celles-ci se trouveront aux premières loges. Ceux de la France périphérique seront, on l’espère, à distance. Ils doivent d’ores et déjà se préparer à cette éventualité dont rien ne vient entraver ni les préparatifs ni l’échéance.

Graduellement l’affrontement se durcit, nous en étions jusqu’ici à la phase de relative « basse intensité ». N’en doutons pas, la démonstration de l’impuissance du pouvoir à Notre Dame des Landes nous fera entrer dans des phases d’intensité croissante.

Richard Roudier

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Daisy04

Heureux du dénouement de cette série captivante en 50 saisons et des centaines d’épisodes. Enfin un gouvernement (qui n’a pas mon soutien général) qui prend une décision sans ambiguïté sur un sujet explosif. Beaucoup d’autres ont regardé ailleurs et quand ils avaient le mistigri sur le bureau : hop ! que je me défausse sur la Justice, ou une énième commission, ou un référendum bidon. Heureux aussi parce que le résultat va dans le sens que j’attendais. Stop au bétonnage et à la destruction. Chars d’assaut ou lance-flamme n’auraient pas contribué au sauvetage de ces terres agricoles, ces bocages et forêts. La végétation semble assez verte pour se passer aussi du canadair de lisier. Je souhaite que le départ ou l’installation de certains zadistes se fasse avec la même sagesse qu’au Larzac.

Hasso

Il faut être pour la légitime défense : si les gauchistes envoient des cocktails Molotov, on réplique avec des chars lance-flammes.
Je parie que c’est gagné en dix minutes, pas plus !

Elzéard

La Zad existe parce que beaucoup de citoyens français se sont opposés au projet de NDDL (sur des convictions écologistes et après avoir réfléchi à la question). Il y a beaucoup de jeunes perdus dans notre société devenue inhumaine mais ce n’est pas le principal. Le principal est cette résistance citoyenne qui n’a pas de parti politique, qui est la défense de la Terre. Il me semble que c’est là le combat des temps présents, protéger cette Nature qui nous donne tant et que nous ne savons que saccager avec violence et mépris… Apprenons le respect de la Terre et le respect de l’humain reviendra aussi.

bakoulupin

on a pas eu besoin avec l’affaire des zadiste de merde pour se rendre compte que l’état est impuissant depuis 40ans face à la racaille !!! on es mal barré….

Lucien

J’ai eu l’occasion de me rendre dans le secteur de Notre dame des Landes. Je ne connaissais pas la région et penser qu’un tel endroit puisse être massacré me désespère. Dommage que nos médias pourris ne nous présentent que des individus que j’appelle des ” puent la pisse”, alors qu’il y a sur place des agriculteurs qui seront virés et des citoyens comme vous et moi qui devront subir le bruit des avions, le bruit autoroutier etc, pour permettre à de grosses sociétés de s’en foutre plein les poches.Nul doute que ces mêmes sociétés n’oublieront pas de remercier nos politiques et nos médias pourris. Nul doute que le sort de ces communes et de leurs habitants est scellé. Concernant les ” puent la pisse ” il suffirait de couper toutes les aides ” sociales” pour les contraindre à fuir chez maman

André Léo

Sans l’application de décrets “d’intérêt public”, nous n’aurions pas eu les expropriations correspondantes…et pas de lignes de chemin de fer, d’autoroutes, de lignes TGV…et pas d’usines, de mines, de grands chantiers comme les barrages, les sites nucléaires…vous faites semblant d’ignorer que les terrains de ND des landes n’ont pas à être expropriés, ils ont été achetés par les pouvoirs publics il y a près d’un demi siècle.
Vous êtes en France en 2018, malgré les Mad Max zadistes qui nous renvoient chez les soudards sans solde vivant de butins et de pillages.

dufaitrez

Dans un Pays DEJA désarmé face à la violence, ses Armées dans tous les coins du Monde, 200 connards vont tenir tête à l’Etat ?
Je m’interroge… Que faire face à 8 M de muzz ?
Force doit rester à la Loi !

André Léo

Il y a 50 ans -un demi siècle!, la zone a été achetée par le Département pour y réaliser un Aéroport. L’état a décidé sa réalisation. Les atermoiements populistes du Péhesse pour les zécolos ont encouragé l’occupation illégale de la zone. A reculons, hollande a organisé un référendum : 56% pour réaliser l’aéroport. La situation aujourd’hui, c’est ça: la chienlit socialiste, son opportunisme, ses zadistes et autre fouteux de merde.
Macron doit faire évacuer par la force ces zécolos-gauchos anars.
Il le fera,ou il perdra tout crédit. Du courage car il y aura des morts, c’est ce que veulent les zadistes. (CF Valeurs actuelles se décembre).
Le site évacué, si l’aéroport ne se fait pas, ce sera comme sous Sarko: un référendum bafoué par l’exécutif. Impensable! L’aéroport de NDdL se fera.

Belenos

Ce n’est pas une question d’effectifs mais de volonté politique. Il faut se débarrasser de ce régime corrompu, expulser les clandestins, éliminer les traîtres, mettre en place un plan de reconquête nationale, pour que les Français recouvrent leurs droits légitimes dont ils ont été spoliés par les traîtres.

Daisy04

Je suis effaré par certains commentaires. Il y a dans la ZAD 200 personnes dont des femmes et peut-être des enfants. Jusqu’à preuve du contraire ils sont français et jeunes. Ils se battent pour un idéal, pas contre l’État. Si vous voulez occuper l’armée, la Légion, … ne seraient-ils pas plus utiles à Calais ou dans beaucoup de banlieues ? Des méchants gauchistes ? Si c’est le cas et concernant NDDL, alors Melanchon a toutes ses chances aux prochaines élections.

André Léo

Réveillez-vous, Daisy! En 50 ans, c’est la troisième génération de zadistes à NDdL. Ces asociaux anars s’imposent sur des terrains privés pour y réaliser leurs fantasmes de société tribale. Du shit, de la coke et du bio! De quoi vivent-ils ces 600 squatteurs, dans l’illégalité depuis tant d’années? Les Ayrault successifs ont laissé faire à Nantes, comme les cocos ont encouragé les salafistes à créer un califat en Seine St Denis. Et vous pensez que l’on va vous suivre, chère Daisy? En langage citoyen cela se nomme de la collaboration avec l’ennemi. Souhaitons que MAcron ait le courage de donner l’ordre de “nettoyer” la ZAD. Nous le saurons bientôt.

geronimo

des canadaires remplis de lisier de cochon, un ou deux passage sur le site….vous verrez si ils vont y rester longtemps…..

Rosa Ire

Excellente idée complètement pacifique qui ne ferait ni mort, ni blessé !

ulis45

Bonjour,plutôt que de dégarnir les effectifs des forces de l’ordre qui sont au taquet en terme d’intervention,il n’y a qu’à envoyer un seul régiment de la Légion Etrangère,800 professionnels aguéris seront plus efficace et plus dissuasifs que des escadrons de gendarmes mobiles et de CRS. Les légionnaires ont le savoir faire ils l’ont toujours prouvé,et cela se passerais peut-être mieux qu’en envoyant des forces de l’ordre.

JILL

L’armée oui …mais ce ne serait pas suffisant d’évacuer les merdeux gauchos ;encore faudrait il faire en sorte qu’ils ne puissent revenir ;donc de gros moyens seraient nécessaires .

JILL

La solution,on la voit venir : renoncement .La violence des gauchos prîme sur les éventuels intérêts économiques .Le gouvernement trouvera un moyen de se défiler ;une nouvelle commission peut-être .

patphil

de quoi vivent ces zadistes permanents?
si on leur demandait simplement de pointer à pole emploi chaque mois…
si on demandait au département de loire atlantique (qui a voté pour ) d’assumer seul la construction de l’aéroport.
et si on demandait au gouvernement qui a la mission de faire respecter la loi?
trop de si, n’est-ce pas!

Brouillon

Je crains que vous n’ayez raison. La solution serait d’envoyer des chars blindés insensibles aux pièges anti- personnels. La solution est d’envoyer l’armée, pas la police.

gillic

L’ état français partage globalement les idées des zadistes, il ne va pas les virer !!!!

Daisy04

Ni de gauche et encore moins de l’ultra gauche, si j’étais un peu moins rouillé par les ans, j’irais bien donner un coup de main aux zadistes. Peu m’importe leur coloration politique si celle-ci a un sens lorsqu’il s’agit de lutter contre un projet inutile, coûteux, destructeur. Non à l’aéroport de NDDL. J’ai entendu dire ce matin que depuis 2004 le bétonnage du sol de notre beau pays représente la superficie du département du Gard ! Putain, réfléchissez !

Chris44

Quand la France était France, les problèmes se réglaient.

to much de st tropez ( miami, los angeles)

Merci pour cet article éclairant qui décrit parfaitement ce qui va se passer. Lecteurs contributeurs Soyons vigilants et priorisons les idées ne nous laissons pas égarer. Le débat de fond n’est pas pour ou contre un aéroport ou un projet de société. L’article, si on le lit tranquillement, souligne tout simplement le mécanisme d’un processus de rapport de forces qui conduit à la capitulation de la démocratie face à des groupes d’individus réputés prêts à tout et redoutés pour leur violence que l’on appellera du doux euphémisme de “trublions”. C’est cela l’essentiel aujourd’hui. C’est cela qui conditionnera l’avenir. dans ce contexte l’existence ou non d’un aeroport ou d’une zone humide parait plus que secondaire.

jacques le Guen

Excellente analyse, non seulement sur la ZAD mais aussi en terme de projection sécuritaire

France Bouligner

S’il n’y avait pas de RSA, il n’y aurait pas de ZAD…. C’est nos impôts qui permettent à ces fainéants de tenir aussi longtemps sur place.

Pierre

Bien que les zadistes ne soient pas ma tasse de thé, je confirme que cet aéroport est inutile, dévoreur de terres et profite uniquement a une multinationale et quelques élus locaux…. Et puis des zones de non droits vraiment dangereuses elles sont en banlieues mais là y a plus aucun politique qui l ouvre….

Anne Lauwaert

Ils ne sont pas non plus ma tasse de thé, mais les aéroports non plus. Ils ont raison de retourner à la vie rurale mais pas d’occuper illégalement des terrains privés. Qu’on leur donne un avenir néo-rural dans un village déserté.

Titi

La France n’est plus gouvernée et la “résolution” espérée du problème NDDL va en apporter la démonstration éclatante. Cela va donner des ailes aux envahisseurs : les français doivent donc se préparer à combattre pour leur survie, c’est aussi simple que ça… Stockez, stockez tout ce que vous pouvez, y compris et surtout ce qu’on vous interdit de posséder pour votre défense et qui peut faire la différence face aux sauvages !

Stratix

Non, l’état peut facilement neutraliser quelques centaines d’individus mais le problème est qu’il ne le veut pas car il partage avec les zadistes l’idée qu’il faut détruire les valeurs occidentales ( respect de la propriété, patrie….). La justice de gauche considère que les zadistes font du mal … pour le bien de la société! ( autrefois les bolcheviks avaient la même attitude).

Joël(1)

Bingo!!!!!!

Bartabac

Sans juger le fond du projet. Ces gens occupent illégalement des terres qui ne leur appartiennent pas. Ils se sont constitués en milice armée et organisée, par conséquent, ils doivent être considérés comme une force hostile. Un ultimatum doit leur être clairement signifié, disons une semaine pour foutre le camp, s’ils obtempèrent, on oublie tout et on fait comme s’ils n’avaient jamais été là. Si au bout d’une semaine, ils sont encore là, ils seront déclarés organisation terroriste, et seront traités comme tels: aucun prisonnier, aucune pitié, aucune excuse.
Mais bien sur, l’état ne fera rien, car monsieur Roudier, vous êtes dans le vrai, personne n’aura les couilles de donner l’ordre d’écraser ces cafards.

Nicolas

Ce projet d’aeroport À été un mensonge d,état de puis le début dont les données ont été constamment bidouillées. C,est pour cette raison que je supporte les zadiste. NDDL est inutile. l’aeroprt Actuelle occupe 320 hectares avec une piste de 2900 mètres gère 4.8 millions de passagers par an . Celui de San Diego en Californie avec 50 hectares de moins géré 20,4 millions de passagers avec la même longueur de piste et avec un couvre feu,, NA n.en n’a pas

Danièle

Aucun prisonnier, aucune pitié, aucune excuse ! Voudriez-vous tous les tuer ?!

Bartabac

Ces gens sont des terroristes, qui se sont préparés (ils le disent ouvertement) à affronter physiquement les forces de l’ordre qui viendraient légitimement les foutre dehors. Par conséquent, oui,ils constituent une menace pour la sécurité et la vie des forces de l’ordre, et donc, le bon sens et la nécessité commandent de traiter ces terroristes avec la plus extrême des fermetés.

pointe percée

toujours les memes problemes avec ses facistes d’extreme gauche

pointe percée

j’ai jamais ete pour cet aeroport car il y a l’equivalent d’1 département qui disparait tout les 10 ans en france en urbanisation et en travaux publics divers.
de plus je pense que l’aeroport de nantes peut etre agrandi.
il n’est pas certain qu’il soit rentable car c’est beaucoup trop tard.
cela fera des économies si l’abandon du projet est confirmé

catalan

Peut étre que si vous habitiez Nantes , en périphérie de l’aéroport vous ne parleriez pas ainsi, avoir toutes les 5 mn un avion qui décolle ou atterrit ce ne doit pas étre la joie !

Daisy04

Ce terrain d’aviation existe depuis 1928. Les riverains dérangés par ses nuisances ont eût largement le temps de déménager, non ? Pourquoi aller vivre à la campagne si c’est pour se plaindre du bruit des vaches, des cloches de l’église ou des grenouilles de l’étang ?

pointe percée

l’equivalent d’1 departement qui disparait en urbanisation ça suffit.
j’habite le sud de l’idf …on est concerné par l’aeroport d’orly.

Jean-Louis

C’est ce que je pense également. Que ce soit à Nantes ou à Notre dame des Landes, habiter à proximité d’un aéroport à grande fréquentation est une galère.
Le problème est donc insoluble.
Et concernant la ZAD, finalement, ce n’est qu’une zoner de non droit parmi les 700 existant en France. Une banalité, quoi !

Nicolas

Toutes les 5 minutes seulement aux heures de pointes pendant très peu de temps. De plus seulement environ 30 % des atterrissages ont lieu au dessus de la ville quand les vents changent. Le bruit de ses quelques avions sont rien comparés aux pétarades des motos et scooters jours et nuits ainsi que le bruit des autos et camions sur le périphériques,. À San Diego c,est 270 atterrissages au dessus du cœur de la ville à 5 kms de la piste. Qule les nantais se rassurent il n’y aura jamais ce nombre à Nantes.

Nicolas

Je viens de vérifier sur internet. Il y a a Nantes 69500 mouvements d.avion total ´ c.’est à dire 2 decollages et 2 atterrissages par heure en moyenne par jour sur 24 heures heures car il n,y a pas de couvre feu… donc un avion toutes les 15 minutes. Pour les avions commerciaux c’est en moyenne 3 avions par heure ou toutes les 20 minutes .mainteant quand on utilise sa cervelle on n’achete Pas une maison près d,un aéroport et/ou sous les couloirs aériens du décollage et de l’atterrissage, car les aéroports ont tous plus ou moins tendance à s’accroite.

Ali à l\'eau

La France a perdu un grands nombres de terres cultivables, et cela continue : tgv autoroutes, aérodromes, sans oublier la nouvelle peste que sont les éoliennes.

Stratix

Euh! Il y a de plus en plus de zones hyperurbanisées et de déserts ruraux. Plus de 80 % du territoire est consacré à l’agriculture et à la forêt. C’est raisonnable. Il faut bien des routes et des moyens de transport. Pour les éoliennes vous avez raison: ca coûte cher et cela ne sert à rien

Marco

Cet aéroport est une ânerie, coûteuse, inutile et nuisible. Et quand il y a le feu on
ne regarde pas la tronche de ceux qui apportent de l’eau. Maintenant si on est
assimilé aux “fichés S” chaque fois qu’on s’oppose aux délires technocratiques,
qui ne servent généralement que les intérêts de quelques dizaines de personnes
en saccageant le territoire, jusqu’à quelles extrémités est-on décidé à aller?…

Elzéard

” quelques centaines (voire milliers) d’activistes ultra violents ” Euuuuuuuh je tique franchement sur cette fâcheuse expression… même plus, je m’en offusque, car la majorité des “amis de NDDL” sont pacifistes et amicaux (même s’ils ont des défauts aussi) …

chiartano

ce n’est pas la cours des comptes qui a pointe du doigt tous les aeroports ,apres on nous dit qu’il faut manger local, en circuit court , que l’on polluent avec nos voitures ,et un ou deux sadistes deviendront des petits friques a la bove avec son “bail ” anti,,,,, + toutes les aides communale, depart, region, europe, etat ,qui a force deviennent des rentes ,seront dirigeant des ” verts” , appellerons a flinguer les loups , c’est t’ y pas beau la verduratrie

Lire Aussi