Notre russophobie irraisonnée tourne au désastre

La guerre résumée en quelques mots : hier, aujourd’hui et demain

Fin de partie pour le fou furieux Zelinsky. La paix se fera sans lui

À Ankara, ce sont les émissaires de Poutine et de Biden qui se rencontrent, conscients que Zelensky a perdu toute crédibilité avec ses délires guerriers et son obsession à engager l’Otan dans une guerre totale avec Moscou.

Les Européens, ces nains politiques qui prétendent jouer dans la cour des grands, sont bien entendu mis sur la touche. Ils n’ont toujours pas compris qu’ils sont les harkis de Washington et que sans armée digne de ce nom, l’Europe ne pèse rien.

Depuis « la guerre du feu », le monde est un éternel rapport de force.

Quand  Macron met 850 milliards dans le social et seulement 40 milliards dans la Défense, il ne peut que faire de la figuration dans une guerre de cette intensité. Ce sont nos soldats qui manquent de tout en Roumanie, pas l’armée de Poutine.

Zelensky a grillé toutes ses cartouches :

1° Le bombardement du pont de Crimée a abouti à des représailles russes aussi dévastatrices qu’inattendues : la destruction du réseau électrique ukrainien. Beau bilan !

2° Le tir de missiles S-300 sur la Pologne, dans le but machiavélique d’impliquer l’Otan dans la guerre, a été le coup fourré de trop, qui a discrédité Zelensky à jamais. Le cynisme a ses limites…

Les exigences du saltimbanque prouvent qu’il ne veut pas la paix. Elle se fera sans lui.

Le « Churchill ukrainien », l’idole des médias européens, n’a cessé de sermonner les Occidentaux, de réclamer des dizaines de milliards et des armements lourds pour entraîner l’Europe dans la guerre. Mais seulement 30 % des matériels arrivent sur le front et personne ne contrôle où va l’argent. Rappelons que Zelensky est cité par les Panama Papers, ce qui n’est pas un label de virginité !

Les Républicains, qui viennent de rafler la Chambre des représentants, veulent savoir où va l’argent.

Comme si un pays mafieux, pauvre et corrompu jusqu’à la moelle, méritait que l’Europe détruise son économie et se mette à dos la première puissance nucléaire de la planète, pour sauver la peau de ses dirigeants.

Pour le pantin de Kiev, ça commence à sentir le brûlé. Pour avoir refusé d’appliquer les accords de Minsk, il devra accepter le dépeçage de son pays. Et les faucons néo-nazis de son entourage n’y changeront rien. La guerre est perdue malgré les promesses de victoire assurées par le camp anglo-saxon et relayées par les perroquets de l’UE. Dès le 24 février, la défaite de Kiev était programmée.

Les pitreries du clown de Kiev n’amusent plus les patrons du cirque America

Tout le monde, à part nos médias et nos généraux de plateaux TV, sait que l’Ukraine est en train de perdre la guerre et que le narratif occidental déversé depuis neuf mois n’est qu’un délire mensonger.

Toutes les grandes « victoires » ukrainiennes claironnées par les médias, se résument à la prise sans combattre de villes abandonnées par les Russes, qui pilonnent H24 l’ennemi avec leur artillerie et leur aviation. C’est du massacre pour quelques arpents de terre, sans le moindre espoir de changer le cours de la guerre.

Il faut se rendre à l’évidence, Zelensky et le peuple ukrainien sont les dindons de cette farce otanienne, qui tourne également au vinaigre pour les Occidentaux. Encore une expédition coloniale qui vire au fiasco.

C’était écrit d’avance, comme pour le désastre afghan, mais les faucons du Pentagone n’ont pas inventé l’eau chaude, pas plus que leurs supplétifs européens, qui foncent tête baissée sans savoir dans quel bourbier ils s’aventurent. Un grand classique.

Je ne connais pas les pertes ukrainiennes, mais elles sont colossales. On parle de 20 000 soldats hors de combat chaque mois. Tandis que Zelensky envoie ses soldats sous la mitraille, Poutine mène une guerre prudente, en économisant les pertes militaires et civiles. Pas question de raser les villes à l’américaine. 

Le rapport des pertes est éloquent et remet en question le soi-disant succès des récentes reconquêtes ukrainiennes. Pour 1 soldat russe tué, on compte entre 5 et 10 tués ukrainiens, suivant l’intensité des combats. Le général Sourovikine annonçait récemment entre 600 et 1000 soldats ukrainiens mis hors de combat chaque jour, dans les phases offensives.

Les évacuations de Kharkov, d’Yzioum, de Kherson sont des reculs tactiques qui se sont tous déroulés sans la moindre perte en hommes et en matériels, face à un ennemi supérieur en nombre. À Kherson, ce sont 30 000 soldats et 5000 véhicules qui sont passés sur la rive gauche du Dniepr, pour éviter un encerclement catastrophique.

En rassemblant les débris de son armée et en y ajoutant les milliers de mercenaires, majoritairement polonais, Zelensky va se retrouver dans deux mois face à une armée russe de 500 000 soldats suréquipés. Autant dire que si Poutine veut prendre toute la portion de territoire de Kharkov à la Transnistrie, rien ne l’arrêtera.

Mais est-ce son objectif ? Je n’en sais rien. Les tractations actuelles entre Russes et Américains se font sur une partition de l’Ukraine et des garanties de sécurité en Europe. Tout ce que demandait Poutine et qu’il fallait lui accorder avant février pour éviter  les ravages de la guerre et la ruine économique de l’Europe. Trop tard.

Nous avons déjà largement évoqué les causes historiques de cette offensive russe en Ukraine, décidée par Poutine pour assurer la sécurité de son pays, une exigence élémentaire que les Américains lui ont toujours refusée. Essayons de résumer les causes et les conséquences de cette guerre voulue par les Occidentaux.

Causes de la guerre systématiquement occultées

  • refus américain d’arrimer la Russie à l’Europe en 1991
  • élargissement sans fin de l’Otan passé de 16 à 32 membres en trente ans
  • coup d’État de Maïdan en 2014 pour renverser le gouvernement pro-russe
  • refus d’appliquer les accords de Minsk accordant l’autonomie au Donbass
  • persécution des populations russophones du Donbass par le pouvoir kiévien depuis huit ans
  • refus de la France et de l’Allemagne de faire respecter ces accords par Kiev
  • refus d’écouter Poutine et ses légitimes exigences de sécurité pour la Russie.

Tout cela a conduit à la guerre, avec deux éléments clés

  • Poutine a sous-estimé la réaction de l’Otan et son soutien massif à l’Ukraine
  • l’Otan a sous-estimé la volonté de Poutine et la capacité de résistance de l’économie russe. Les sanctions se sont retournées contre l’Europe et ont galvanisé le peuple russe, qui lutte seul contre tous.

Conséquences

  • à court terme, l’Ukraine sera vaincue et dépecée. Dans quelle proportion ? Seul Poutine le sait
  • l’Otan va connaître une énième raclée, après son humiliante débâcle en Afghanistan
  • c’est en fait la civilisation occidentale en pleine décadence qui sera désavouée par le peuple russe
  • le régime néo-nazi de Kiev ne devrait pas survivre au désastre
  • l’Ukraine n’intégrera jamais l’Otan
  • l’Europe ruinée, devra renouer très vite avec la Russie en s’affranchissant des diktats de Washington, devenue la véritable capitale de l’UE, cette entité totalement transparente, divisée, sans armée ni diplomatie crédible, dirigée par la potiche Ursula von der Leyen. L’Europe zigzague comme un canard sans tête
  • le prestige de Poutine, vainqueur de l’Otan et des 40 nations qui ont aidé l’Ukraine, aura un retentissement planétaire auprès du monde non occidental
  • les pays vont se bousculer pour rejoindre les BRICS et l’OCS
  • le monde multipolaire va se mettre en place, signant la fin de l’hégémonie américaine, ce rêve tant attendu par les 2/3 de la planète
  • la dédollarisation du commerce mondial va s’accélérer
  • après ce nouveau désastre otanien, je ne suis pas certain que les États-Unis engagent un bras de fer avec Pékin pour sauver Taïwan.
  • et si l’épreuve de force a lieu, j’espère que l’Europe affichera sa neutralité totale.

Si l’Ukraine ne vaut pas une troisième guerre mondiale, pourquoi jouer avec le feu nucléaire pour sauver une île qui appartient à la Chine depuis 1683 ?

L’Ukraine n’est pas notre guerre, Taïwan non plus !

Il est clair qu’au-delà des commentaires débiles entendus  dans la presse, où il n’est question que de victoires ukrainiennes et de recul de l’armée russe, les esprits les plus raisonnables ont enfin compris que l’Ukraine ne pourrait jamais gagner cette guerre. Zelensky, le chouchou de la planète, va vite devenir gênant pour imposer la paix

La roue tourne, mais pas dans le sens espéré par Biden, Zelensky et les pantins européens. Elle tourne dans le sens voulu par Poutine, qu’on disait à l’agonie ou sur un siège éjectable, et que Biden traitait de fou et de criminel de guerre.

Poutine sait très bien où il va et ne se perd pas dans les jardins du Kremlin !

En attendant, c’est l’Ours russe qui possède 6 200 têtes nucléaires, ainsi que des missiles hypersoniques imparables et des drones sous-marins indétectables, des armes fatales auxquelles aucun faucon du Pentagone ne souhaite s’exposer. 

Et pour paraphraser Michel Audiard, quand un type pèse 6 200 têtes nucléaires, il vaut mieux l’écouter. Dommage que les faucons américains aient préféré snober le tsar, qui ne réclamait que la légitime sécurité pour son peuple.

En attendant, il se pourrait bien qu’une offensive d’hiver, menée par une armée russe reconditionnée, remette les pendules à l’heure une bonne fois pour toutes. À suivre…

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
48

47 Commentaires

  1. Taiwan est la chine historique. C’est une honte d’avoir reconnu la Chine communiste comme propriétaire de Taiwan alors que c’est Taiwan qui devrait être reconnue comme la vraie Chine.La révolution communiste a vaincu la Chine continentale, elle n’a pas vaincu l’ile.Taiwan n’ayant pas été conquise par les communistes devrait être reconnue comme un état différent et indépendant avec un siège à l’ONU.Ceux qui acceptent la thèse que Taiwan appartient à la Chine sont des ignorants. Les communistes ne l’ont pas vaincue par conséquent elle ne leur appartient pas.

  2. Je suis BIEN MOINS « optimiste » que Jacques Guillemain … C’est que j’ai encore « sur l’estomac les évacuations successives de Kiev, de Kharkov et, à présent, de Kherson (les TROIS « K) … à chaque fois présentées comme des « PIEGES » tendus aux Ukrainiens … mais dont on cherche en vain l’expression … hormis les TUERIES de soldats ukrainiens … Et l’obsession russe sur le Donbass ne s’est traduite, jusqu’à présent qu’à de lente, lente, TRES LENTES progressions … Nous attendons avec IMPATIENCE cette offensive d’hiver russe … sachant cependant que les Ukrainiens sont comme les Russes : EUX AUSSI résistent au FROID du « Général Hiver » …

  3. « Tout le monde, à part nos médias et nos généraux de plateaux TV, sait que l’Ukraine est en train de perdre la guerre et que le narratif occidental déversé depuis neuf mois n’est qu’un délire mensonger. »
    |||||
    En effet tout le monde QUI CROIT LA PROPAGANDE RUSSE sait cela.
    Depuis quand il faudrait croire la propagande Russe ?
    Pourquoi ne pas chercher des sources d’informations plus crédibles ?

    • Vous qui croyez la propagande anglo-saxonne êtes le plus mal placé pour critiquer ceux qui refusent d’y croire. Relisez l’Histoire, et la très longue liste des mensonges géopolitiques des USA et de leurs sales combines et truquages pour démarrer leurs guerres, crimes souvent avoués par eux-mêmes ou finalement officiellement dévoilés. La liste est très longue: Guerre hispano-américaine pour Cuba et USS Maine, Lusitania et guerre de 14-18, aide au nazisme dans les années30 puis laisser-faire de Pearl Harbor, mensonge de l’incident du Tonkin et « opération search and destroy », massacres au Mékong de 1967, mensonges contres les Serbes, contre les Irakiens, contre la Syrie, la Lybie, aide secrète à la création de Al Qaïda et Daech, coup d’état de Kiev en 2014 avec snipers géorgiens à leur service, création de milices nazies ukrainiennes. Vous adhérez à tout ça? Beurk…..

      • Et voici en plus clair sur ce même site crédible:
        « Alors que la victoire russe ne faisait aucun doute pour de nombreux observateurs au début de la guerre, la réussite des contre-offensives ukrainiennes depuis la fin août relance l’hypothèse d’une victoire ukrainienne. Il est temps de faire le point, revenir sur les derniers mois et anticiper les évolutions à venir, avec cette question : qu’est-ce que serait une paix pour l’Ukraine ? »
        https://www.youtube.com/watch?v=zTvbXTTDjVM&t=1231s

  4. Je me rappelle d une conversation lunaire que j’ ai eu sur un marché avec Mme Ménard lors de la campagne des législatives :
    Moi ( l interpellant)  » je sais madame que vous vous êtes engagée contre la PMA et la GPA, que pensez vous des usines a bébé en Ukraine, dont vous soutenez le gouvernement ? »
    La Ménard :  » ah mais Monsieur l Ukraine se bat pour la Liberté, ce n’ est pas le moment d embêter les Ukrainiens avec ça, vous voulez voir les chars russes sur les Champs Elysées ? »
    Moi :  » oui madame ce serait une libération »
    La Ménard, médusée :  » au revoir monsieur »
    Sans commentaire.

  5. Le pognon de FTX qui disparaît dans la nature, c’est encore un coup du Zygomir et des nazis pour financer ça putain de guerre otanienne, les vaccins idem, tout le peuple est sous bourrage de crâne renforcé !!! Quelle clairvoyance !

  6. Pour ce qui est de Taïwan, trop dure à prendre d’après le Gnl Mac Gregor, sa marine est loin d’être au point. A mon avis il se pourrait que la Chine prenne Taïwan (prévision vers 2026), pour évincer ou du moins réduire le pouvoir des Américains dans la zone Asie-Pacifique, pcq le dollar lui fait de l’ombre. Pour avoir l’hégémonie dans le Pacifique, la Chine doit s’appuyer sur les Brics!

  7. Russophobie la Nôtre, ou celle d’un israelo-américain stanley fischer dont la préoccupation principale a été dès les années 90, d’utiliser toutes les possibilités offertes par la maison Usa pour détruire, déjà, la Russie post-soviétique en jetant dans la pauvreté pas moins de 100 millions de Russes en introduisant ce qu’ils appellent, chez les libéros du genre cohn bendit, la privatisation de son économie -libéralisation = fraude, piratage, avec un mec facile, boris eltsine, du gâteau, bref, une Russophobie qui date des années 1945 et qui ne laisse pas de vouloir continuer en NOUS LA METTANT SUR LE DOS enculés comme ils sont.

  8. Oui, c’est absolument navrant…

    Et tout cela pour rien : la Sainte Russie est tout, l’Ukraine n’est rien.

    Nous avons tout perdu : des amis fiables, loyaux et raisonnables, un fournisseur de ressources essentielles à bon prix, un marché demandeur de nos produits pour nos entreprises (locales et délocalisées en Russie). Du suicide !!! Traîtres de politiciens.

  9. Zelenski commence à comprendre que le NATO fait la guerre à la Russie, en se moquant pas mal de l’Ukraine. Va-t-en-guerre porté en avant par la médiacratie, le faux patriote ukrainien n’est qu’un pantin. Et cela se voit!
    Après le plasticage de deux gazoducs du North stream par les anglais, afin que Biden puisse vendre son gaz de schiste à l’europe, il y a eu la destruction du pont de Crimée, ensuite la provocation démente du missile du NATO envoyé s’écraser en Pologne, puis hier, le bombardement de la centrale nucléaire de Zaporitjia, occupée par l’armée russe. Le NATO cherche la « provocation de trop qui fera réagir la Russie, et zelenski ce matin « demandait aux US et au NATO de ne pas s’en prendre aux centrales ukrainiennes ». (reuters)
    Zelenski, apatride, ira se réfugier aux US, mais son Peuple en prendra plein la gueule.

  10. A la lecture du titre de votre remarquable article ,  » Notre russophobie irraisonnée tourne au désastre « , je pense que la raison , pour quoi que ce soit , n’habite plus du tout le monde occidental , dominé par les judéo-protestants anglo-saxons ; du moins , pas les vrais dirigeants qui savent très bien ce qu’ils font pour perpétuer la domination de la petite caste de la finance et de l’économie globale ;le système médiatique de contrôle des masses , la pensée unique , le camp du bien , hystérise toute opposition et la diabolise systématiquement …en fait le camp du mal , celui de l’inversion des valeurs ( destruction de la famille , lgbtqisme , wokisme , destruction de la nature humaine , fabrique d’individus capables de tirer dans le tas dans des écoles , …etc …) ,celui de la décadence et la dégénérescence , l’antéchrist en quelque sorte , c’est l’occident .

  11. _il est mal barré le Zygomir ….pris en sandwich entre ses patrons amerlocks et les ukrops néonazis jusqu’au boutistes qui l’entourent….
    on va rigolé dans quelque temps ….

  12. Excellent mr Guillemain ; j’ajouterai cependant que vous n’insistez pas assez sur la félonie des amarlocks , qui bien que décadents et dégénérés , sont les gagnants de l’opération , du moins à court terme , en isolant la Russie de l’europe ( et seulement d’elle ) , en affaiblissant économiquement cette dernière , en faisant fonctionner son complexe militaro industriel ( avec test en réel contre les Russes via l’otan mercenaire ), en vendant son gaz et son pétrole issus de la fragmentation qui sont devenus vendables grâce à la crise qu’ils ont provoqué . De vrais crevures ces yankees .

  13. Zelensky est un pantin manipulé.
    Il en sait trop
    Si j’étais lui , je craindrais pour ma vie, car les bons amis américains et européens préfereront le sacrifier plutot que de le voir parler

  14. Au chapitre des « conséquences », on peut rajouter l’explosion de l’euro et la dislocation de l’UE. C’est du moins ce que j’espère !

    • ah oui , Bayard !!!! la dislocation de l’UE ( le IV eme Reich en fait ) et la mort de l’euro , seront au programme , je l’espère très fort … avec la disparition d’Ursula Von der La Hyène et tous ces casques à pointe qui ne font que nuire à la france depuis 50 ans …z’ont pas digéré 45….

  15. Merci encore une fois Jacques Guillemain pour votre clarté d’esprit, comme en atteste ce point de situation. Point de situation qui complète « Opération Z » de Jacques Baud, analyse tout aussi bien documentée que pertinente.

  16. L Europe sera elle aussi fracturée. Neutre ou indépendante ?…elle n est pas assez puissante pour cela. Une partie Atlantiste et une partie eurasiste, ça me semble plus crédible si vous me permettez de l évoquer Colonel. Poutine est LE grand chef d État qui va, comme vous le dites ,être à la manoeuvre pour l organisation de ce monde multipolaire . 💥💥💥💥🥳🥳🥳🥳❤️❤️❤️❤️

  17. Zelensky, le Churchill ukrainien, ça m a toujours fait marrer. Le reste moins. Mais le coup des missiles sur la Pologne 🇵🇱, comme je répondais il y a quelques jours de cela à Boris, c’est bien le coup de trop et l erreur fatal du Zygomar. Il n a jamais été crédible mais là….c’est vraiment terminé pour lui…et ses soutiens inconditionnels  » quoi qu il en coûte  » …!!! Quant à l offensive d hiver, il est bien possible qu elle se déroule depuis le Nord, direction Kiev. Le Dniepr sera la frontière naturelle en la NOVOROSSIYA et l Ukraine démilitarisée ….en attendant la prise d Odessa et la jonction avec la Transnistrie, plus tard. Car deux fronts en même temps…encore que, lâché par l Otan, Zelensky se retrouve à poil….comme à la télé. Victoire éclatante de Poutine , de son armée et de son peuple, vrai peuple.

  18. Bonne analyse – bravo !
    Une dévaluation de 30 % à qui la faute ? Les médias dans la main des politiques doivent quand-même trouver quelques chose d’autre à raconter pour occuper le peuple ignare. Il y a la tauromachie, la chasse, les gillets jaunes ça passionne toujours, mais ce sont des «électeurs potentiels » ! Evidemment il y a le football pour taper sur le Qatar mais rien ne remplace « c’est la faute des autres » et le « harcèlement ». Un peu comme on cherche déjà une excuse pour si jamais l’équipe de France sera perdante. Ça remplace au moins pendant deux semaines « c’est la faute des Russes », ça amuse la troupe et fait l’affaire des politiciens. Seulement ne pas être la vedette agace Zelenskar qui manigance certainement un nouveau mauvais coup pour crier « c’est la faute des Russes et … de l’Otan qui ne livre pas les bombes et ni le fric que je demande »

  19. Comme toujours j’acquiesce à ce que dit Jacques Guillemain, dont je suis un « fan » fervent et inconditionnel, SAUF CONCERNANT TAÏWAN …qui a bien raison de ne pas vouloir être communiste et tomber dans le giron de cette Chine communiste exécrable !

    • D accord avec vous .
      Les Taïwanais sont un peuple remarquable désireux de vivre libres .
      Ils refusent une réunification avec un régime totalitaire tout en désirant conserver des miens commerciaux qui profitent aux 2 parties…

    • Taiwan, c’est comme la mer Baltique. Regardez la profondeur ! Impossible pour la marine Chinoise de sortir de leur « blet » et l’accès aux océans sans être contrôlés. Le même problème avec la Crimée, probablement un des endroits les plus armés pour les Russes, avec la sortie de la mer noire et l’accès aux océans. Des problèmes que les amerlochs ne croient pas avoir. Et ce problème n’est pas seulement maritime et militaire mais aussi économique.

    • Pourquoi vouloir la réunification ? Taïwan a décidé une fois pour toutes de vivre dans un monde libre, ce n’est pas pour revenir plusieurs décennies après dans un enfer. Ils ont peut-être leur mot à dire aussi.

      • Alors pourquoi les États occidentaux ne reconnaissent depuis 50 ans que Pékin et pas Taipeh ? On ne peut pas soutenir un État qu on ne reconnaît pas officiellement.

  20. Au train ou vont les choses, soit un coup d’État à Kiev mettra fin à la guerre et alors, il pourra (peut-être) y avoir des pourparlers de paix. Soit la Russie devra avancer ses frontières jusqu’à celles de l’OTAN.
    Cette guerre faisant grandement les affaires des Américains, ne se terminera (à moins d’un miracle) que par l’anéantissement de l’une ou de l’autre partie.

  21. On ne peut pas sécuriser Moscou sans aller à Brest.

    C’est la m^me chose qu’en 1918 : pour sécuriser la victoire contre l’Allemagne en la rendant définitive Clémenceau aurait du donner l’ordre d’aller à Berlin.

    C’est parce qu’il n’y est pas allé qu’on a été obligé de remettre le couvert en 40.

    Poutine ne fera pas l’erreur de Clémenceau : la paix sera signée à Brest par une capitulation sans condition de l’OTAN et de l’UE.

    • Effectivement, c’est Clémenceau par son intransigeance qui a fabriqué Hitler….Les alliés de l époque, lui avaient dit de mettre un peu les freins. Mais après cette boucherie, on ne peut pas lui faire un mauvais procès .Il est néanmoins un sacré grand homme de notre histoire ,le père la victoire . On ne peut pas réécrire l histoire.

    • Non , il ne fera pas cette erreur ; je pense même qu’il ira jusqu’à la Transnistrie , car après avoir travaillé au corps les ukariniens , les amerlocks vont faire de même avec la Moldavie …et Poutine n’a pas envie je pense de remettre le couvert dans 4 ou 5 ans pour les mêmes raison qu’aujourd’hui .

  22. Tout et dit !🤗👌👍
    👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏

  23. « notre » russophobie ? non! « leur » est plus juste; les usa, l’ue, l’otan et les pseudo gouvernants qui ne font que du psyttacisme

  24. Selon le sinistre français de la guerre, Son Excellence Monsieur Sébastien Le Cocu, nous serions parmi les plus grands fournisseurs d’armes et de pognon au Zygomyr.
    Tout Cadeau bien sûr au détriment des Français qui devront bientôt bouffer des rutabagas, des herbes sauvages et de la confiture de mouches.
    https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/defense/aide-militaire-a-l-ukraine-lecornu-assure-que-la-france-est-l-un-des-5-plus-gros-contributeurs-au-monde_AN-202211200127.html

    • Vous oubliez Christian que la viande ne va pas nous manquer avec les élevages de rats à Paris d’Hidalgo la dingo ….

  25. Taiwan appartient à la Chine comme l’Algérie appartient à la France…
    Les Taiwanais ne veulent pas du régime politique de la Chine chez eux et se débrouillent très bien seuls.
    Les Algériens ne veulent pas du régime politique de la France, la seule différence avec Taiwan c’est qu’ils se débrouillent mal. Mais ce sont des musulmans, on ne peut pas leur reprocher les défauts inhérents à leur religion.

  26. Les Français ont le plus grand intérêt à la victoire russe pour un monde multipolaire, débarrassé des déments cacochymes mondialistes, en fait oeuvrant pour l’hégémonie américaine ert surtout la leur.

  27. J’essaie de faire comprendre à mon entourage ce que je viens de lire et on se moque de moi,tellement ils sont intoxiqués par les médias télévisés. L’artistes Kiev n’est plus dans la course, et les mercenaires vont rentrer chez eux. Pauvres Ukrainiens, victimes de beaux parleurs.

    • Avec la propagande enfoncée dans le crâne des veaux tous les jours, c’est difficile de soutenir devant ces ramollis du bulbe tout ce qu’écrit J. Guillemain sur ce sujet.
      Il faut quand même continuer à argumenter, car après l’hiver les enfumés finiront par comprendre qui les a roulés et alors un espoir est permis qu’il en soit de même en ce qui concerne le matraquage anti-RN. (Espoir très mince quand même).

      • Tant que la France sera aux mains d’un pied nickelé assisté de serpillères les veaux resteront de minables bêtes d’abattoir. Avons nous en France un deuxième Général De Gaulle pour nous sortir du bourbier ? Ou se trouve cet Homme capable d’oublier ses promotions et d’accomplir honnêtement son devoir de militaire au service de son pays ?

    • Le régime ne tient que grâce aux médias , qui sont aux mains des mêmes qui ont mis la crevure à l’Elysée .

  28. Quel plaisir de lire une analyse raisonnable! Tous nos médias en Europe proposent un amalgame de fake news. Mais déversés 24/24 sur une population qui a perdu tout esprit critique et se comporte en moutons dociles, que vont devenir nos pays occidentaux dans les années à venir?

    • Sens critique que vous appliquez à l’article de Guillemain bien évidemment mdr

Les commentaires sont fermés.