Système de santé dévoyé : mes confrères sont devenus des charlatans !

Publié le 17 février 2021 - par - 5 commentaires - 1 399 vues
Traduire la page en :

« Le scientifiquement correct est à la santé ce que le politiquement correct est à la sphère publique: un mensonge officiel. » 

Philippe de Villiers

Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde, Fayard 2020

 

La première chose qui m’a frappé dès février 2020, alors que nous étions strictement confinés pendant des mois en Amérique centrale, c’est la montée du biopouvoir auquel s’est associé partie du pouvoir médical d’Etats inspirés par le modèle de lpital public, par celui de la prison et par celui de la dictature. Des Etats désorientés, fort mal conseillés par la manipulatrice OMS et ses chinoiseries, ignorants, corrompus et épris d’autorité ont fait le choix de surveiller, de tyranniser, de menacer, de terroriser et de punir en s’alliant à ce biopouvoir. Les médecins impliqués ont oublié tant leurs maîtres du passé, le grand pathologue de la fin du XIXe siècle, Rudolf Virchow disait: « une épidémie est un phénomène social qui comporte quelques aspects médicaux », que leurs cours de médecine de catastrophe. Ils ont transformé une tension sanitaire en une crise sanitaire puis en une catastrophe économique de longue durée.

Dès février 2020 élus, médecins faiseurs d’opinion et autorités ont dévoyé notre système de santé; ils ont transformé ce système fondé sur le modèle de la maladie en une coûteuse folie fondée sur un modèle de test de laboratoire guère fiable et guère spécifique. Habitude prise d’arroser les patients avec des examens paracliniques non nécessaires, les coûts de la santé et les primes de nos assurances vont certainement grimper indument. Confondant maladie et examen de laboratoire sans conséquence diagnostique et/ou même thérapeutique puisqu’il n’y avait pas encore de traitement spécifique autorisé contre ce virus franco-chinois, conseillées et corrompues par le biopouvoir, les autorités ont instauré une dictature sanitaire, confiné des bien portants surnommées des « cas » alors que pendant des siècles on n’a confiné que des malades, empêché les bien-portants de développer une immunité naturelle et transformé une « pandémie » virale genre « bonne » grippe saisonnière en une grave catastrophe économique disséminée dans le monde entier, sauf en Chine communiste bien entendu. Les autorités et des médecins faiseurs d’opinion soldés par le biopouvoir et/ou big pharma ont fait que la santé et les examens para-cliniques deviennent une obsession chez des gens que des médias de masse, des médecins et des élus manipulateurs et menteurs, si ce n’est corrompus, ont intimidé puis paniqué et culpabilisé, que tous les problèmes sociaux, politiques et économiques soient réduits à une contagion à un coronavirus franco-chinois, la très grande majorité de ceux ayant un test positif étant sans aucun symptôme de maladie et la mortalité due à ce Coronavirus, selon le CDC américain, n’étant que de 6% de celle faussement déclarée donc pas pire qu’une épidémie de grippe.

En réalité on sait maintenant que le taux de mortalité par infection à Covid-19 (mortalité associée à cette Covid 19 ou due à cette Covid-19) est de : monde 0,1 à 0,5 %, Suisse 0,3 %. Le taux de mortalité en 2020 en Suisse fut un peu plus élevé que les années précédentes, soit depuis 2003. Mais il a été principalement dû à l’augmentation de la population âgée, qui a logiquement un taux de mortalité plus élevé et à un rattrapage puisque entre novembre et décembre moins de personnes âgées sont décédées qu’habituellement en hiver. L’âge moyen des décès associés voire dus à une Covid-19 est de 82 dans le monde et même de 86 en Suisse soit même plus que l’espérance de vie moyenne en Suisse de 81,9 ans pour les hommes et de 85,6 ans pour les femmes en 2019.

En comparaison, le virus H1N1 de la grippe espagnole de 1918 a fait que l’espérance de vie moyenne diminue fortement; par exemple aux États-Unis elle est passée de 55 à 40 ans. Ce n’est qu’après que plus de 100 millions de personnes (soit 5 % de la population mondiale) et de tous les âges ont été tués par cette grippe que la longévité humaine a été récupérée. (S. L. Knobler, A. Mack, A. Mahmoud et S. M. Lemon, éds., The Threat of Pandemic Influenza: Are We Ready? Résumé de l’atelier, Institute of Medicine (Washington, DC: National Academies Press, 2005), https://doi.org/10.17226/11150, PMID: 20669448.)

Pour, moi dès février 2020, le choix était clair: s’adapter au Coronavirus chinois de Wuhan en diminuant la contagion par les mesures personnelles habituelles sans couler l’économie et sans s’endetter inconsidérément ou périr à causes de catastrophiques et coûteuses mesures et de mesures mortifères tel le confinement, le couvre-feu et autres coronafolies.

Nos dirigeants ont choisi de traiter cette épidémie en détruisant l’économie de la Nation, que lEtat providence devienne Etat de surveillance puis dictature liberticide, que le port de masques  ou de protection en plexiglas, le confinement et le couvre-feu deviennent obligatoires alors que ce sont des mesures avec guère de fondement scientifique et que le masque diminue la saturation artérielle en oxygène des retraités et des cas à risque, devient un milieu intouchable de culture microbienne et virale et oblige à respirer par la bouche ce qui est néfaste pour l’hygiène de la cavité orale et des dents. En réalité si on ajoute le manque en oxygène et la pollution il y a 22 bonnes raisons de ne pas porter un masque chirurgical (https://www.lewrockwell.com/2021/01/no_author/twenty-reasons-mandatory-face-masks-are-unsafe-ineffective-and-immoral/ ). Ces mesures et le confinement ont des effets secondaires pervers, mortifères et désastreux pour une société, ses membres, leur santé mentale, physique et immunologique et  l’économie.

Résultat: l’économie mondiale souffre dune pandémie mondiale de test PCR, les peuples souffrent dun crime contre lhumanité à la Nuremberg et, comme une grenade, la vérité finira par exploser à la face des menteurs manipulateurs, des pigeons qui les ont crus et des moutons qui se sont soumis. Comme le rappelle la citation apocryphe du Président américain Abraham Lincoln(1809-1865): « Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez même tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. »

Le bien trop fameux test PCR na pas été approuvé à des fins diagnostiques; autrement dit ce test est incapable de diagnostiquer une maladie et ne devrait pas être utilisé comme instrument de diagnostic, du reste c’est ce que son inventeur Kary Mullis (1944-2019) avait souligné.

Pour déceler une suspicion de maladie Covid-19, c’est bien plus simple, moins coûteux et plus efface de contrôler la température corporelle!

Le 20 janvier 2021, lOrganisation mondiale de la santé (OMS) a enfin reconnu que les tests PCR génèrent plein de faux positifs et a averti les experts de ne pas se fier uniquement aux résultats d’un test PCR pour détecter la contagion par un virus chinois de Wuhan. L’OMS, pour se sortir de sa manipulation et éviter d’être attaquée par des avocats, a enfin souligné que les experts et les médecins devraient aussi prendre en compte l’état clinique du « cas », ses antécédents, ses facteurs de risque, etc, ce « cas » le plus souvent nétant pas un patient puisquil na pas de symptômes. Ces nouvelles directives  devraient entraîner une diminution significative des « cas » quotidiens, Macron, Merkel, Berset… et surtout Biden; tous les soumis se féliciteront des résultats des mesures dictatoriales et liberticides imposées à tort!

Pourquoi le philosophe communiste dirigeant l’OMS a-t-il attendu plus d’un an pour publier ces « nouvelles » directives? Des scientifiques et des médecins se sont inquiétés depuis l’hiver 2020 d’une dépendance excessive et d’une mauvaise et manipulatrice utilisation du test PCR comme outil de diagnostic, parce que ce test PCR ne peut pas faire la différence entre un virus vivant donc risquant d’être actif et un fragment de virus inactivé ou mort et pas infectieux, ce test n’est pas un test diagnostique; entre autres à cause de son coefficient d’amplification de l’ADN (CT, Threshold Cycle) il donne bien trop de faux positifs. Ce test n’est donc pas fiable; d’autant plus que les laboratoires en Europe recourent à un CT de 40 ou plus ce qui donne tellement beaucoup de faux positifs qu’il ne donnerait pas de faux négatifs. Dit en langage vrai, ce test PCR ne doit être considéré comme positif que si  le « cas » présente des symptômes cliniques Covid 19 et la majorité des « cas »illustrant les courbes utilisées pour paniquer et soumettre le peuple ne sont que des faux positifs. La pandémie déclarée par l’OMS n’est qu’une pandémie de tests PCR utilisée pour nous manipuler, violer notre Constitution et nous voler notre liberté.

Il y a des mois, lorsque Trump n’a plus voulu financer l’OMS avec 400 millions d’USD des contribuables américains, le CDC des Etats Unis, avait rappelé qu’un test PCR positif ne signifie pas qu’une maladie au Coronavirus SARS-2 est présente chez une personne. Une maladie infectieuse virale nécessite que le virus pénètre dans les cellules humaines, sy réplique et provoque des symptômes cliniques. Tant que le virus ne se reproduit pas dans les cellules humaines, il reste inoffensif pour lhôte, voir même ses contacts.

On sait maintenant qu’environ 95% des personnes atteintes par le Coronavirus SARS-2 présentent au plus des symptômes modérés et ne nécessitent pas d’hospitalisation. Ces cas bénins peuvent être dus aux défenses des cellules T protectrices suite à des infections antérieures à Coronavirus du rhume. Les enfants ne sont pas à risque puisqu’ils font la maladie avec guère de symptômes, voir même sans symptômes si ils ont moins de 10 ans. Le résultat positif est que 21,5 % des enfants ont des anticorps contre ce Coronavirus SARS-2.

Gardons-nous de faire confiance à l’OMS, aux élus et à leurs experts à la solde des mondialistes, du biopouvoir, de la gauche, d’oligarques et de big pharma. Pour nous manipuler, plus d’une année durant, ils nous ont fait croire à lhypothèse dune infection virale pré-symptomatique, donc sans symptômes de maladie! Cette hypothèse a été massivement attaquée dans la littérature médicale spécialisée, tout particulièrement en Suisse par l’immunologue Beda Stadler de l’Université de Berne; ce Professeur affirme que nous raconter que les virus peuvent se multiplier de manière incontrôlée dans notre corps sans que nous nous en rendions compte et sans que nous soyons malades est immunologiquement impensable. Cette fausse affirmation manipulatrice selon laquelle une personne peut transmettre un virus, par exemple le Coronavirus SARS-2, sans symptômes est une manipulation particulièrement perfide car elle panique, terrorise et détruit la société, tout cela pour une maladie virale pas plus méchante et mortifère que la grippe.

Et maintenant, sans connaître tous les effets, des nouveaux « vaccins », on pousse les gens à se faire injecter expérimentalement un brin de RNA soit une information génétique expérimentale pour inciter leurs corps à fabriquer une molécule de virus et en espérant que leurs cellules apprennent à se défendre contre cette molécule et bien évidemment contre le Coronavirus SARS-2 chinois de Wuhan. Etant loin de connaître les tenants, les aboutissants et les effets secondaires de cette expérimentation d’ingénierie génétique, mes confrères sont devenus des charlatans et des menteurs corrompus ayant perdu tout bon sens. Comme je l’ai dit à une connaissance: n’est-ce pas louche un « vaccin » pas indiqué chez les moins de 18 ans, pas indiqué chez les femmes enceintes, pas même étudié chez les 75 ans et plus et que justement on injecte tout d’abord chez les vieux des EMS? Pour moi qui suis médecin c’est complètement illogique et aberrant de prescrire à un patient un médicament ou un « vaccin » de thérapie génique sans connaître au préalable le génome complet de ce patient et sans en avoir étudié soigneusement les effets secondaires à moyen et long terme. Soyons positifs et voyons le bon côté des choses: il y a plein de gens stupides qui le veulent ce « vaccin », ça nous débarrassera de quelques uns.

Le tant ressassé argument sociétal: on se vaccine pour protéger les autres, nest pas non plus pertinent, puisquil est loin d’être démontré que ces nouveaux « vaccins » soient capables dempêcher ou de ralentir la transmission de virus.

 Cette mesure dictatoriale liberticide n’a aucun fondement médical. C’est inacceptable dans une démocratie. L’avenir prouvera que les révolutionnaires qui s’y opposent ont entièrement raison.

La liste complète des effets secondaires possibles d’un vaccin covid, selon la sérieuse FDAaméricaine, comprend: «syndrome de Guillain-Barré; encéphalomyélite aiguë disséminée; myélite transversale; encéphalite / myélite / encéphalomyélite / méningo-encéphalite / méningite / encéphalapathie; convulsions / crises; ictus; narcolepsie et cataplexie; anaphylaxie; Infarctus aigu du myocarde; myocardite / péricardite; maladie auto-immune; des décès; complication de la grossesse et de l’accouchement; autres maladies démyélinisantes aiguës; réactions allergiques non anaphylactiques; thrombocytopénie; coagulation intravasculaire disséminée; thromboembolie veineuse; arthrite et arthralgie / douleurs articulaires; maladie de Kawasaki; syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants; maladie renforcée par le vaccin. »

https://www.lifesitenews.com/images/local/FDA_C19_vaccines.pdf

Ceux qui se sont déjà fait vacciner devraient se poser les questions suivantes.

  • Ai-je été trompé par le ou les médecins vaccinateurs?
  • Ai-je été correctement orienté sur les risques de cette vaccination?
  • Ai-je donné un consentement éclairé?
  • M’a-t’on expliqué la complication maladie renforcée par le vaccin qui est bien mentionnée dans la liste des complications dues aux « vaccins » Pfizer, Moderna, etc,?

Il est bien connu en médecine moderne centrée sur le patient que des réactions de renforcement de maladies peuvent survenir à la suite dinfections, de vaccinations ou après ladministration danticorps. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’il y aient tant de nouveaux « cas » et d’hospitalisations pour Covid-19 dès après des vaccinations en masse en Israël et ailleurs.

Chaque élu, chaque médecin, chaque expert a le droit davoir sa propre opinion, mais pas ses propres faits. En inventant leurs faits et leurs vérités médicales/scientifiques, nos élus du Conseil fédéral et des Cantons et leurs « experts » nous ont tué économiquement pour nous asservir mentalement et par le confinement et le couvre-feu ont affaibli en particulier notre système immunitaire et notre résilience.

De plus, il existe bien peu d’informations sur l’efficacité ou l’efficience des systèmes de santé; peu de données sont disponibles sur l’organisation des soins de santé, bien trop peu de comparaisons entre différentes approches en termes de résultats pour les patients et d’utilisation des ressources ont été effectuées. Juste un exemple patent concernant l’augmentation du nombre de personnes âgées et la prolongation de la vie. Le ratio de dépendance (rapport de la population inactive âgée de 65 ans et plus à la population active) est toute proche de 50% dans plusieurs pays d’Europe; pour chaque personne âgée à la retraite, il y a seulement deux personnes dans la population active et très bientôt ce ne sera qu’une seule. La majorité de ces pays vont dans le mur en persistant, contre tout bon sens, à avoir un système de retraites payé par la ou les générations suivantes d’actifs, non pas par un capital personnel économisé par chaque futur retraité. Pour les Etats-nations endettés de l’UE, le désastre est programmé.

Il n’y a tout simplement pas de modèle économique socialiste pour un monde dans lequel les gens vivent trente ans voir quarante après la retraite. Le modèle suisse avec ses trois piliers dont deux des capitalisations personnelles, à condition d’être pratiqué avec rigueur et générosité par tous les citoyens, est le seul qui peut éviter que la croissance économique soit ralentie quand le pays vieillit parce que les retraités à la charge des actifs dépensent beaucoup moins; dans le modèle économique socialiste, français par exemple, en général la majorité ne dépensent en réalité que juste assez pour se débrouiller et survivre. Les pays socialistes comme la France foncent aveuglément dans l’un des événements les plus déstabilisants économiquement de l’histoire du monde.

Pour convaincre le peuple apeuré à se soumettre, des élus et des « scientifiques » ont déformé les données de cette « pandémie » causée par ce virus né voire créé à Wuhan.

Ils ont déformé la réalité sanitaire en traitant de « cas » et en dramatisant ces « cas » pour la très grande majorité asymptomatiques donc pas malades, cela au lieu de s’en tenir aux vrais malades, tout particulièrement aux hospitalisés, aux décès hebdomadaires dûment vérifiés et comparés aux années précédentes (tout particulièrement pour les personnes âgées fragiles souffrant de plusieurs pathologies) et à favoriser l’apparition d’une immunité naturelle dans la population; c’est pourquoi les solutions et les mesures imposées sont inadaptées. Pourtant des preuves scientifiques démontrent qu’une majorité de personnes ont déjà quelque immunité contre le Coronavirus SARS-2 en raison de l’immunité des lymphocytes T à réaction croisée contre l’exposition aux virus du rhume (le dit common cold) et de la grippe. Ces lymphocytes T dits à mémoire sont capables de détruire simplement par contact les cellules infectées par un virus et de se souvenir de cet agent infectieux. Depuis janvier 2020, les propagateurs de la deuxième vague sont ceux qui avaient choisi de freiner l’apparition d’une immunité naturelle dans la population et de faire durer cette Covid-19, cela sans même être capables d’augmenter la capacité hospitalière de leur pays. En réalité en Suisse, il n’y a pas eu de catastrophe sanitaire puisqu’aucun des hôpitaux militaires de 500 lits n’a dû être mis en activité, mais bien une catastrophe économique créée.

Dès mars 2019, tout comme au temps des nazis, la majorité des dirigeants et la population occidentale sont alors entrés dans le grand domaine des post-vérités ou post-truth, où à cause de tant de fake news ou infox, la réalité devient le produit de perception et démotions et non plus de faits statistiques et scientifiques établis et vérifiés. Des pseudo-scientifiques et des élus, pour qui l’émotion serait plus rationnelle que la raison, ont créé leurs faits et ont pris des décisions pour des raisons émotionnelles, pas rationnelles. Incapables de résoudre leurs problèmes internes, les gouvernements se sont réfugiés dans l’aventurisme, cette fois sanitaire. Ignorant les premières expériences chinoises, nos diplomates en Chine nous ont fait perdre un temps précieux pour se préparer à cette crise sanitaire, on a pris des mesures d’urgence aux conséquences économiques catastrophiques. Combattant l’armée, les socialistes ont fait que notre pays n’était pas assez préparé pour affronter une crise, un désastre ou une catastrophe

Cette Covid-19 est ainsi devenue un mythe et une construction mondialiste de type complotiste qui ont alors conditionné notre manière de voir les problèmes, de les appréhender et de les résoudre. Parti de la conclusion, on a cherché les éléments qui la corroborent, on a assemblé des faits de telle manière à ce qu’ils correspondent à une mesure prise, on a justifié des interventions autoritaires et/ou coûteuses en vertu de la responsabilité de protéger toutes les personnes. Chez les médias, le manque de rigueur, d’éthique et de professionnalisme se sont mis au service de ce complotisme. Ce mythe hygiéniste complotiste mondialiste a rapidement abouti à une dictature sanitaire et policière qui progressivement est devenue liberticide puis terroriste puisque, par définition le terrorisme est l’usage ou la menace de l’usage de la force afin d’obtenir un changement politique. La crainte de s’écarter des opinions politiques et pseudo-scientifiques prépondérantes, les préjugés, le paresse de faire des efforts pour ne pas être manipulé, le fait de ne pas être convaincu que la vraie priorité est de se laver les mains, de garder ses distances, de contrôler la température des gens, d’avoir un paquet de mouchoirs en papier et une vie saine, le refus de voir un problème sous un autre angle, la crainte de dénoncer la corruption, ont été des échappatoires qui ont caché le manque de culture, l’ignorance, l’incompétence, la malhonnêté, la corruption, le manque d’efforts et de curiosité et qui ont réduit un grand nombre de citoyens à la servitude volontaire. Ces dociles moutons apeurés puis paniqués, courent faire la queue pour se soumettre à un test de laboratoire sans aucune conséquence thérapeutique ou diagnostique puis courent se faire piquer. De plus malgré son coût, ce test virologique PCR n’est guère spécifique et fiable pour ce Coronavirus SARS-2, bien spécifique lui, et la moyenne d’âge des décès associés à ce virus chinois est de 86 ans en Suisse. Comme pour la grippe, la quasi totalité des décès sont des vieillards au bord de la vie. Chez eux, les comorbidités et surtout le syndrome gériatrique de fragilité représentent un risque important, tout comme pour la grippe saisonnière.

Dédié aux panthères grises, sages de leur expérience.

Dr. med.Dominique Schwander

Spécialiste FMH anesthésiologie

Spécialiste FMH médecine intensive

Seconde partie demain…

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Phil93

rappelez vous :
Crise financière qui allait se déclencher, coronavirus qui aggrave cette crise mondiale, manque de tout partout bientôt, révoltes, famines , guerres qui s’en suivent, épidémies supplémentaires…
ce n’est pas un avis personnel mais la description du rapport qu’à fait la CIA en 2008 si le monde devait subir une pandémie mondiale causée par un virus !

Avons nous vu cela se produire ?
Non ?
c’est parce qu’il n’y’a pas d’épidémie mais juste une grippe supplémentaire !!!
la peste: 80 millions de morts ! 9 chances sur 10 d’y passer , femmes , enfants, bébés y compris !
le coronavirus :
en tout : pas plus de morts en 2020 qu’en 2019 ou 2018 !

Paskal

Consultation en ligne pour le passeport sanitaire :
https://participez.lecese.fr/pages/participer-a-la-consultation

Phil93

merci

Pivoine

“Soyons positifs et voyons le bon côté des choses: il y a plein de gens stupides qui le veulent ce « vaccin », ça nous débarrassera de quelques uns.”
C’est aussi ce que je pense !

Le Blob

L’hécatombe se poursuit. Ici c’est chez nos voisins espagnols. Une liste d’autres pays concernés y est exposée.

https://www.anguillesousroche.com/sante/46-residents-dune-maison-de-retraite-espagnole-meurent-apres-avoir-recu-le-vaccin-covid-19/

Lire Aussi