Nourrices voilées : Les collectifs féminins anti-législation attendent la victoire de Hollande

Publié le 30 avril 2012 - par - 925 vues
Share

« Mamans toutes égales » a interpellé les candidats à l’élection présidentielle leur demandant leur position quant au port du voile pour l’accompagnement des sorties scolaires et pour les assistantes maternelles. Eva Joly, François Bayrou et Philippe Poutou ont acquiescé au port du voile, Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud ont fermement refusé, les autres n’ont pas répondu. La réponse de Nathalie Arthaud est particulièrement intéressante, car on n’y retrouve pas l’habillage laïque dont on pare habituellement la question du port du voile (1).

Un an après l’application de la loi d’interdiction du voile intégral, « Les Amazones de la liberté » se réjouissent du rapport d’Amnesty International sur la discrimination des Musulmans en Europe qui vient d’être publié. Ce rapport recommande au gouvernement de la France d’abroger les articles 1,2,3 et 5 de la loi 2010-1192 du 11 Octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans les espaces publics. Amnesty a tout de même conservé l’article 4 de la loi insérant dans le code pénal, chapitre  » De la dignité des personnes », Section 1 ter « De la dissimulation forcée du visage » , l’aricle 225-4-10 réprimant le fait d’imposer à des personnes « de dissimuler leur visage par menace, violence, contrainte, abus d’autorité.. ».

Ouf, elles vont pouvoir proclamer « Mon Niqab, ma Burka, c’est mon choix, c’est ma foi, c’est ma liberté » !

Les Amazones promettent : « Notre résistance citoyenne sera sans faille et nous lutterons jusqu’à l’abrogation pure et simple de cette loi » (2).  Entre nous soit dit, en allant plus loin qu’Amnesty, elles cautionnent de facto le port forcé de ces oripeaux.

 

SOYONS VIGILANT(E)S. En cas de victoire de François Hollande, ces revendications vont ressortir. Nul doute que le projet de loi sur le port de signes religieux dans les structures de la petite enfance voté par le Sénat (voir Riposte Laïque n°234 ) sera enterré. La voilée de la crèche Baby-Loup s’étant pourvue en cassation, il faudra suivre l’affaire. Et bien sûr, suivre les actions en cours devant la Cour européenne des droits de l’homme.

 

(1) http://www.mamans-toutes-egales.com/

(2) http://amazonesdelaliberte.com/category/cedh/

Amitiés

Agnès Lequime

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.