Nous allons vers un assouplissement certain

 

La gendarmerie traque les dangereux promeneurs

On nous assigne à résidence. On déploie des drones et des hélicoptères pour traquer les promeneurs. On interdit d’organiser les obsèques. Votre médecin, dans le cas où il a le droit de vous recevoir, ne peut vous prescrire un traitement qui a pourtant fait ses preuves dans les hôpitaux. On est à deux doigts de fliquer vos moindres déplacements à l’issue du confinement.

Heureusement, en Belgique, l’évolution des chiffres du virus va dans la bonne direction !

Steven Van Gucht, virologue : “Si les chiffres continuent à baisser, nous pourrons assouplir”.

Va-t’en comprendre !

Ce couple aurait-il assoupli trop hâtivement ?

Jeudi soir Les policiers ont verbalisé un couple, lors de ses ébats amoureux à bord d’une voiture, a-t-on appris vendredi auprès de la zone de police de Waterloo. Dans une voiture, je vous assure, il vaut mieux être ductile. Les patrouilleurs – de fameux experts – ont contrôlé, jeudi peu avant minuit, les occupants d’un véhicule stationné en un endroit discret – ne dérangeant donc personne, ne montrant pas le mauvais exemple aux plus jeunes, ne vendant ni alcool ni drogues et, permettez-moi d’insister, assurant ainsi leur bonne forme, gardant le moral, excellent moyen de lutter contre le virus, le long de la chaussée de Tervuren.

 

Les limiers de Waterloo en plein constat

Pour garder le moral, certains préféreront concevoir des cartes vitales humoristiques :

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-des-cartes-vitales-pour-garder-le-moral-et-aider-les-personnels-soignants-6818710

L’homme âgé de 33 ans était accompagné d’une femme de 26 ans. À l’arrivée des inspecteurs, les abominables coupables se sont empressés d’enfiler les vêtements de la honte. Ils ont expliqué se rendre sur les lieux une fois par semaine à l’abri des regards.

Dans le cas précis, les malheureux n’ont même pas pu invoquer le prétexte d’une cohabitation régulière !

Un procès-verbal a été dressé à leur encontre pour non-respect des règles gouvernementales de confinement ! (Dans une voiture, monsieur l’agent, ils étaient bien confinés, non ?) Pardon, je ne comprends pas : On assouplit ou on n’assouplit pas ?

Personnellement, pour être franche, ce qui m’intéresse véritablement dans le contexte du déconfinement, c’est la reprise des brocantes. Nulle part je ne trouve la moindre info. Où donc les amoureux fustigés auraient-ils pu trouver les règles de déconfinement leur permettant de se confiner hebdomadairement dans un véhicule ?

Toujours en Belgique, mais moins plaisant :

À Bressoux, charmante commune liégeoise, nichée entre les bourgades tout aussi affriolantes de Trou Louette et d’Amercoeur, les dealers angoissent les riverains, totalement abandonnés à leur sort. Va falloir vous habituer, saveeeez-vous !

Bagarres entre bandes rivales, recrudescence des dealers, les habitants de Bressoux, plus particulière ceux de la rue du Moulin, ont la pépète (la frousse). Pire peut-être encore, ils craignent pour leur vie et celle de leurs kets (enfants). Le cdH a entendu leur appel à l’aide et « demande » au Collège communal liégeois de réagir. Ce n’est jamais qu’une demande, rien à voir avec un ordre.

Rue du Moulin, à Bressoux

“Selon un commerçant, jeudi soir, après qu’une maman accompagnée de ses enfants se soit fait violemment insulter, les « jeunes » du quartier ont tenté de chasser eux-mêmes les escrocs. Une émeute s’en est suivi jusqu’à ce que la police intervienne. Les trafiquants se sont très rapidement dispersés, car ils ne « cherchaient pas la confrontation avec la police ». Personne n’a été arrêté”. Ben non, hein ! Ce n’est pas comme s’ils s’étaient honteusement confinés dans une voiture !

Aucune arrestation

Cet incident n’a pas arrêté les dealers qui continuent, aujourd’hui encore, à occuper la rue.

Laissez-moi vous expliquer : l’expression deux poids, deux mesures signifie juger deux choses parfaitement analogues selon des règles différentes. Elle implique donc un sens de la justice à géométrie variable, seulement dicté par les circonstances, le hic et nunc, et qui résulte en une inégalité de traitement. Comme d’hab., quoi !

Anne Schubert

 

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. tout ceci n’est qu’une atteinte aux libertés les plus élémentaires…justice à géométrie variable à la tete du client

  2. Ah bon ? Donc, ils vont arrêter de faire joujou avec notre pognon en se balladant en hélicoptère pour bananer le pauvre promeneur qui veut juste respirer un petit peu ?
    Oh, comme ils vont être tristes ces crétins de larbins du pouvoir, si méprisables !

    • Pauvres gendarmes en hélicoptère pour traquer mamie ou papy.
      Moi je les pleins ces gendarmes qui font les Rambohulk contre des vrais Français. La gendarmerie et la police sont devenus la honte de notre Nation.
      Vive la Nation comme le disaient les soldats de Napoléon !er: En Algérie Française, les gendarmes d un autre temps, étaient très courageux pour aller arrêter un fellaga dans les Djebels. Beaucoup ne revenaient pas a la maison. Mon papa a aide les gendarmes a arrêter un fellaga.
      La camionnette des gendarmes en panne. Mon papa les a aide…
      Je ne peux pas tout raconter mais c était une autre époque.
      Vive l Algérie Française.

  3. Bonjour, je voudrais remercier les lecteurs de Riposte laïque d’avoir permis à ma pétition CONTRE LES 100 KM de devenir publique grâce à un nombre suffisant de signatures. Elle commence maintenant à circuler.
    Pour compléter l’article de A. Schubert, oui nous pouvons aller vers un assouplissement mais à condition de faire pression. Hier, j’ai écrit à des députés, des ministres et j’ai créé pour la première fois une pétition. La couleur apolitique de cette revendication vous permet de la signer sans craindre d’être « fiché » patriote.
    https://www.mesopinions.com/petition/social/contre-100-km/88310
    On ne peut pas rester passif face à ces excès. Après 2 mois de confinement, nous devons retrouver nos libertés et pour certains décideurs, ce sera le moment d’être jugés pour leur impéritie.

  4. voilà où l’argent de nos impôts passe:à pourrir la vie des honnêtes gens , hélicos drones etc et pas de masques pas de gel cherchez l’erreur , vraiment nous vivons dans un pays de merde avec une classe politique très corrompue

    • bah c’est banalement humain….hélas. C’est toujours marrant de chercher un couple dans une voiture un peu isolée. dès fois qu’on tomberait sur du délectable visuel…hein ?
      Je veux bien parier que la chose aurait été moins cocasse et amusante avec une groupe de caravanes sur un terrain interdit « au stationnement »
      le flic vit avec ses limites et ses richesses humaines.

  5. ouf; la vieille pourra aller sous les fenêtres de son mari à l’ephad sans se faire verbaliser
    l’autre dame agée qui se promenait sur la jetée devant son domicile pourra le faire sans son ausweis
    onest sauvé

Les commentaires sont fermés.