Nous comptons nos morts, mais hors de question de toucher au salafisme !

Publié le 28 mars 2018 - par - 13 commentaires - 797 vues

Le salafisme est une idée, une opinion, donc il ne peut pas être interdit dès  lors où il ne trouble pas l’ordre public, à dit en substance E.Philippe en tribune de l’Assemblée nationale.

https://ripostelaique.tvs24.ru/m/v/49/

Or le salafisme est un mouvement fondamentaliste islamique qui est même considéré comme radical et indésirable dans certains pays arabes.

A cet égard, il va sans dire que le salafisme ne respecte pas nos valeurs (liberté, égalité, fraternité) puisqu’il prône la soumission, l’inégalité des sexes, l’infériorité des non-musulmans et le djihâd exterminateur contre ceux-ci.

Donc le salafisme combat les fondements de notre civilisation. Par ses prêches, il prépare et organise le djihâd d’extermination des populations autochtones de France.

Nous comptons déjà nos morts. N’est-ce pas suffisant pour qu’il soit considéré comme un trouble majeur à l’ordre public ?  Bien sûr que si, et c’est une évidence !

Sauf que ce que préparent et font les salafistes sur notre territoire, c’est précisément ce que souhaitent les oligarchies mondialistes : faire disparaître la démocratie et remplacer les populations autochtones qui y sont attachées par des masses soumises, qui se contentent de peu, supportent durablement  la misère pourvu que prospère la domination masculine qui confère du haut en bas de la société une « dignité » pour chacun.

Et nos oligarchies sont pressées que ce Grand Remplacement advienne, car le réveil des masses autochtones est en cours.

Au regard de ce qui précède, il est logique que ceux qui ne tuent personne mais qui au contraire dénoncent cet état de faits soient impitoyablement poursuivis par les oligarchies.

La déclaration de E.Philippe est un oxymore et un aveu.

Ce parti pris explicite du gouvernement pour le salafisme, pour le retour en France des barbares djihadistes syriens, pour la poursuite de la submersion migratoire et parallèlement pour la poursuite policière et judiciaire contre ceux qui s’opposent à cet état de faits, à l’islamisation de notre pays, est un aveu de la trahison de la France par les oligarchies en place et du sacrifice, organisé au plus haut niveau, de sa population autochtone.

Victor Hallidée 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
dufaitrez

Les Protestants furent nos “ennemis” un siècle durant. Et pourtant si proches !
Ceux-là, si lointains, dans leurs turpitudes, combien de siècles ?
On tue un arbre par ses racines. Eux prétendent avoir les “Racines du Ciel” !! (Gary).
La DCA ?

Ben Hur Marcel

Le réveil des peuples européens risque bien d’être brutal!

patphil

ils préfèrent leur dogme à la protection de leurs concitoyens!

BALT

Le salafisme va transformer la France en Kosovo.

Diego de Las Vegas

Grèves : journée noire en prévision le 3 avril..
Plusieurs mouvements de grève sont prévus au retour du week-end pascal, notamment à la SNCF, chez Air France mais aussi chez les éboueurs et chez les électriciens et gaziers.
Un autre attentat islamique dans les cartons?
La popularité de la folle de l’Élysée a du remonter d’au moins 10 points…
Hollande avait les mêmes problèmes, et les mêmes solutions…

André Léo

La Laïcité est bien morte, enterrée par les “obscurantismes barbares!
A l’heure ou l’exécutif se “penche” sur les écoles confessionnelles “hors contrat” sans les interdire, les imams pourvoyeurs de madrassas sont formés aux frais de la République post mitterrandienne.
Lire le lien vers RR de C Tasin.
http://resistancerepublicaine.eu/2018/03/26/chateau-chinon-un-institut-de-formation-des-imams-garde-par-des-hommes-armes/
L’école PUBLIQUE et LAIQUE OBLIGATOIRE pour TOUS LES FRANÇAIS, c’était en 1882!

Joël

Mieux, de crainte de manquer, ils les font venir, ramadan 2018 :
L’Algérie a d’ores et déjà annoncé l’envoi de 150 imams, dont 100 rien que pour la France, a annoncé Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue jeudi 15 mars à Alger.
http://www.fdesouche.com/973577-ramadan-2018-lalgerie-enverra-en-france-une-centaine-dimams-aptes-a-precher-un-islam-modere

Dany BARTHOUIL

C’est bien pour tout ça que le discours de Macron et son hommage rendu à Arnaud B. et aux autres de ses victimes , était repoussant….méritait une levée de boucliers ! la dénonciation publique des responsables tous présents ….!!! mais rien ! alors que ce n’aurait pas été une injure à leur mémoire mais au contraire , les défendre tous !!
A la place des familles en deuil , j’aurais été horrifiée ! un hommage national ? perpétré par les responsables !!!

jan le Connaissant

c’est l’islam le risque majeur !!!!! L’ ISLAM !!!!!

Allonzenfan

Le salafisme ne trouble pas l’ordre public ? Elle est bien bonne, celle-là ! Mieux vaut en rire pour ne pas avoir à en pleurer…
Il n’y a pas que les islamistes radicaux à avoir déclaré la guerre au peuple français, ce gouvernement de traîtres et d’incapables y participe à sa manière et il conviendra de s’en souvenir le moment venu !

Josyane

J’ai assisté vendredi dernier à une conférence de M. Fenech ( LR) qui était le président de la commission d’enquête sur le Bataclan. Déception mais ce n’est pas étonnant de la part d’un LR, nous avons eu droit à la litanie habituelle : nous sommes dans un état de droit, blablabla etc….à propos des fichiers S et des mosquees salafistes qu’on laisse proliférer sur la France. Donc nous devons nous laisser assassiner sans bouger ! Honte à tous ces politicards car dans un état de droit on.doit assurer la sécurité des honnêtes gens.

Diego de Las Vegas

Quittez ce pays islamique!

Esprit Critique

Edouard Phillipe comme Maire du Havre a financé des mosquées Salafistes.
Si on devait poursuivre les salafistes qui appellent au meurtre au nom d’Allah,
Il risque d’être recherché pour complicité.
Voila pourquoi il raconte que ce ne serait pas possible.

Lire Aussi