Nous dénoncerons les islamo-racailles et les antifas le 22 juin !

Publié le 12 juin 2013 - par - 1 607 vues
Traduire la page en :

affiche-22juin3

Ce qui se passe en France est intolérable. Un véritable fascisme tente d’étouffer toute voix discordante dans notre pays, avec la complicité active du gouvernement Ayrault.

Ceux qui menacent notre pays ce ne sont pas  des Esteban Morillo  mais ceux qui, au Trocadéro, venus de banlieues islamisées, sont capables de piller, détruire, brûler.  Ceux qui, dans les cités,  imposent par la violence la charia aux non musulmans et aux nés musulmans dits modérés. Ceux qui forment 60 à 70 % des délinquants de nos prisons. Ceux qui, partout, interdisent la liberté de penser, de parler, de débattre, comme les “antifas” dont faisait partie Clément Méric. Par l’intimidation et  la violence ils prétendent imposer aux amoureux de la France le silence et même la disparition du champ politique. Ils s’attaquent aux simples républicains chantant la Marseillaise, ils s’attaquent à Dupont-Aignan ou à Marine le Pen auxquels ils  interdisent présence et parole…

Et tout cela pour que le gouvernement Ayrault  ferme les yeux sur leurs exactions, voire les justifie et encourage  en demandant la dissolution des groupes qui sont dans le collimateur des antifas.

C’est pourquoi Résistance républicaine appelle tous les amoureux de la liberté, de la justice et de notre pays à venir place Denfert-Rochereau le 22 juin à 13h30. Il est urgent de demander, à notre tour, la dissolution de l’Assemblée nationale qui permet au  gouvernement Ayrault  d’appliquer délibérément une justice à deux vitesses, de trahir le peuple et de l’exposer à une insécurité grandissante et à l’application de la charia.

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi