Nous devons enseigner à nos filles l’art de se défendre

Capture d’écran 2016-05-09 à 08.23.52

« Harcèlement sexuel » ?

Quand on arrive à 70 ans on a eu des copains, condisciples, amis, compagnons, maris, amants, collègues…

Comme thérapeute j’ai côtoyé des soignants et des patients, en montagne des alpinistes, chasseurs, bûcherons, paysans et aussi des cinglés et même des gens normaux, mais jamais de “harcèlement sexuel”.

Un gag. Un soir un type du village vient chez moi avec une excuse bidon et il se déculotte ! Fou rire ! Le lendemain je le raconte à ma voisine qui se met à rire car il lui avait fait le même coup. Après quelque temps toutes les femmes du village ricanaient  et on l’a surnommé “le crayon” en référence à son calibre. Mais ça n’a traumatisé personne.

Qu’est ce que c’est que cette histoire de harcèlement sexuel ?

Commençons par le début, qu’il faut dire et répéter: nous sommes des mammifères. Observez donc comment ils fonctionnent. Quand la femelle atteint sa maturité sexuelle, elle va en chaleur et se cherche un mâle pour la féconder. À cet effet elle émet des phéromones auxquels aucun male ne résiste. Elle choisit celui qu’elle croit le plus apte à assurer sa progéniture, se fait féconder et c’est tout.

Mais si un mâle ne lui plait pas, elle le lui fait bien comprendre. Observez comment ces femelles ruent et les coups de sabots que ces mâles encaissent. Une fois fécondée, les hormones de la femelle changent, elle ne s’occupe plus que de son rejeton et le mâle s’en va vivre sa vie. Quand le nouveau-né arrête de téter, les hormones se remettent en route et le cycle recommence.

Chez les humains c’est pareil. Dans notre société on a essayé d’améliorer les comportements pour des raisons pratiques mais le principe de base ne change pas. Donc, il est tout à fait normal que les femelles attirent les males et il est tout aussi normal qu’elles repoussent les males dont elles n’ont pas envie. C’est la femelle qui se choisit son mâle. Et le mâle qui insiste doit s’attendre à un uppercut. Nature is nature.

Qu’est ce qui cloche ? Est-ce que nos filles et nos femmes ne sont plus capables de se faire respecter? Sont-elles devenues des sainte nitouche et des pimbêches effarouchées? Ou bien est-ce que nos mâles ont un problème ?

Cas pratique: l’affaire Baupin. Un collègue dit à une collègue qu’il voudrait la sodomiser et voir son cul. Et ça débouche sur un drame qu’il va falloir régler avec  des commissions, lois, procès, amendes si pas de la prison ?

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve cela hallucinant. Et la dame se tait ?

Que se serait-il passé si la dame était entrée en réunion et avait tout simplement dit “Mes chers collègues, notre collègue Untel vient de me dire qu’il voudrait me sodomiser, qu’en pensez-vous ?” Ensuite la dame enlève ses hauts-talons et monte sur la table, lève sa jupe et abaisse sa culotte en disant “Notre collègue voulait aussi voir mon cul – alors voilà, ça va maintenant, tout le monde est tranquillisé ? On peut passer au point suivant de l’ordre du jour ?”

Que se serait-il passé si la dame coincée pour un baiser forcé avait, malencontreusement, balancé son trousseau de clés dans les yeux de l’importun, son genou dans l’entrejambe et son talon aiguille dans les orteils ?

Oui, mais non, elle a été prise de surprise.

Eh bien, ça s’appelle une erreur = un animal surpris est mort.

Reprenons la photo sur laquelle Baupin (1962) Apparu (1969) Falorni (1972 Lagarde (1967) Borgel (1963) Verdier (1968) Krabal (1948) se sont barbouillé la bouche avec du rouge à lèvres… Se barbouiller la bouche avec du rouge ? – rouge couleur de sang ? – bouche rouge de sang ?… Oh là là, ça nous mène très loin !

Pour quelle raison un homme de 50 ans se barbouille-t-il la bouche de rouge, à “lèvres”, vous voyez lesquelles je veux dire ? Pourquoi se sont-ils exhibés en groupe sur photo dans cet accoutrement ? (qui me rappelle un reportage sur la prostitution parmi les travestis de Bombay) Oh là là, les problèmes de la petite enfance qui n’ont pas été résolus. Il faudrait chercher leur dénominateur commun. Leur maman ne leur a-t-elle pas donné le sein ? Ont-ils des pulsions dévoratrices, voir anthropophages ? Ont-ils subi des abus dans leur enfance ? C’est pas des commissions, amendes ou avocats qu’il faut mais des psychanalystes.

C’est grave car ces Honorables Députés ce ne sont pas des clowns qui font rire chez Patrick Sébastien, ce sont des messieurs “sérieux” qui participent au gouvernement de la Nation… C’est pas rien quand même? Se sont-ils regardés dans un miroir ? Que pensent-ils de cette photo aujourd’hui ?

Il y a aussi une question de personnalité, de classe. En tant que militaire le Général de Gaulle aura certainement connu son lot de vocabulaire troupier mais l’imagine-t-on dire à une collègue qu’il a envie de voir son cul ?

Le cardinal Danielou victime d’épectase dans un bordel, l’imagine-t-on dire à qui que ce soit qu’il a envie de voir son cul ?

Par contre Serge Gainsbourg est grandiose quand il dit à Whitney Houston “I want to fuck you”… parce que Gainsbourg c’est Gainsbourg… une personnalité… https://www.youtube.com/watch?v=dwB0zcx96-A

Et il y a une différence: Gainsbourg, il s’amuse, les autres, ils ne s’amusent pas. Attention Gainsbourg c’est Gainsbourg alors que la majeure part du prétendu “humour” de nos amuseurs publics ce n’est pas de l’humour mais de la bête, vulgaire,  grossièreté ! Nuance !

Mais il y a autre chose: un jour, j’ai vu sur une aire de repos d’une autoroute des petites filles vêtues d’un simulacre de bikini, jouer, là, sur ce parking… Quel effet sur un “pédophile” ? Les parents sont-ils conscients de mettre leurs enfants en danger d’abus sexuels ? Ces petites filles ne sont pas en mesure de se défendre. Elle sont des proies pour des prédateurs. Le seront-elles à l’âge adulte ? Est-ce que les défenses ne s’apprennent pas dès le plus jeune âge ?

J’ai fait l’école primaire au village, seule fille à l’école communale des garçons qui en théorie était mixte et où mon père était instit. Est-ce ainsi que j’ai, dès mon enfance, appris à côtoyer des garçons ? Ben oui, aussi en participant aux bagarres et en faisant le coup de poing et aussi le coup de pied ! Ils s’en prenaient à mes tresses ? Je le leur rendais dans leurs tibias.  65 ans plus tard on est restés copains.

Cas extrême contraire aux bikinis: les burqas. Cela signifie-t-il que la femme qui se réfugie sous un camouflage se sent une proie pour des prédateurs ? Qu’elle se sent une petite fille qui n’est pas en mesure de se défendre ?

Non, ce n’est pas une question de lois, ni d’amendes, c’est une question de psychanalyse.

Près de chez moi une jeune fille quitte une fête à 2h du mat et rentre chez elle en bicyclette. On a retrouvé la bicyclette mais jamais la fille.

Oui, dans un pays démocratique tout le monde doit avoir le droit d’aller où il veut, comme il veut, quand il veut, mais tout le monde sait aussi qu’il y a des “déséquilibrés”.

De mon temps on nous expliquait que les petits chaperons rouges risquent de rencontrer des loups dans la forêt. Donc, ou bien les petites filles ne vont pas seules dans la forêt, ou bien elles sont de taille à tenir tête aux loups.

Ah, mais  les écolos nous expliquent que les loups sont gentils, et il serait très politiquement incorrect de dire que les loups mangent les petits chaperons rouges. Donc les petits chaperons rouges ne risquent rien dans la forêt… La réalité prouve le contraire. Et quand les petits chaperons rouges, non avertis, croisent un loup qui, sans même montrer ses dents, leur dit qu’il se contenterait de voir leur cul, c’est la panique…

Que faire avec les harceleurs ? Créer des commissions, voter des lois, faire des procès ? Ou bien enseigner à nos garçons où ils ne font plus rire, mais surtout à nos filles comment placer un bon coup de genou ou de talon aiguille ou tout simplement de dévoiler / dénuder / décrédibiliser / dérire l’emmerdeur ?

Avec le politiquement correct, bigots, hypocrites, puritaines et autres bondieuseries on peut s’attendre aux complexés, frustrés, répressés, obsédés et autres déséquilibrés…

On peut aussi se demander si cette mode de faire des procès à tire-larigot n’est tout simplement pas de la création d’emplois pour un surnombre de diplômés en droit ? Mais dans le cas des déséquilibrés sexuels, tant féminins que masculins, les avocats ne servent à rien, ce qui manque c’est des psychanalystes.

En tous cas je puis vous assurer que si un type avait voulu embrasser ma mère contre son gré, il aurait été bon pour le SAMU. Nos filles ont-elles perdu le punch qu’avaient leurs grands-mères ?

Anne Lauwaert

image_pdf
0
0

34 Commentaires

  1. Nagau et si vous en aviez ri en le disant à tous les autres ouvriers du chantier avez vous une idée de ce qui se serait passé?
    et si vous aviez dit à la ronde: messieurs, votre collègue ici présent m’invite dans sa chambre, mais puisqu’il n’y a pas assez de place pour tous je propose qu’après le boulot on aille tous au bistrot, c’est lui qui invite
    qu’auraient-ils dit?
    ben non, nous ne sommes pas préparées à réagir

  2. Dans le temps j’ai eu à subir un harceleur et franchement c’était épuisant; C’était au boulot, sur un chantier que je surveillais. Tous les jours pendant des mois le gars proche de la retraite m’invitait pour aller dans sa chambre d’hotel, tous les jours je lui disais que ça ne m’intéressais pas, et tous les jours ça recommençait,et pourtant je ui disais aussi d’arrêter et que ça ne m’amusait pas…sur le lieu du boulot je ne pouvais pas lui tirer un pain..et quand enfin j’en ai parlé à ma hiérarchie (des hommes) le chef de subdivision dit à mon chef « elle doit être habituée vu comme elle est jolie, je lui fait confiance pour arriver à gérer.. » no comment…
    et ce n’était pas la première fois qu’on me saoulait..pourtant je ne cherchais rien du tout, mais c’est surtout la manière dont les gens admettent le problème. On est trop seule face à ça….surtout quand on est jeune on est assez désarmée.

  3. mais enfin Yves vous ne faites quand même pas ce que l’Etat, la mode, le trend etc. vous demandent de faire ? quant aux connasses african friendly … et tous ces hommes qui vont chercher des philippines ou des brésiliennes ou des dominicaines… Changement de pâture réjouit les veaux…

  4. On en serait pas là si l’Etat et ses satellites décérébrés par le marxisme ne s’appliquaient pas à déviriliser les hommes et prôner les bienfaits du multiculturalisme avec en résultat des connasses qui ouvrent leurs cuisses aux importés africains avec en corollaire des gauchistes et leurs assistés qui se croient tout permis

  5. François, rassurez-vous, les vraies féministes, adorent les hommes
    Quant à faire du sexe pour le plaisir et non pour la procréation: informez-vous sur le Tantra c’est un art exquis – voyez « le chemin de l’extase » de Margo Anand chez Albin Michel

  6. François, nos mères et même encore ma génération nous avons été fémistes sans le savoir un jour après l’autre nous avons conquis le droit d’aller à l’école, ma mère voulai devenir infirmière elle n’a pas pu, moi j’ai pu étudier – ma mère devait porter un corset, je ne l’ai pas voulu etc etc ela a été dans tous les domaines mais on n’en a pas fait un plat – aujourd’hui les féministes sont les femmes arabo-musulmanes qui mènent les mêmes combats comme Mona Eltahawy – lisez son livre « des foulards et des hymens, pourquoi le MO a besoin d’une révolution sexuelle »

    • Les psychanalystes ont fait fortune, les enfants sont martyrisés et isolés, en demande de repères et de pères (Papaoutai), qu’ils ont perdu et dont ils ont été sciemment éloignés par la justice et l’injustice (procès en pédophilie et en inceste ignobles, infamants et récurrents, un classique des procès de divorce intentés par les femmes aux pères de leurs enfants pour s’en débarrasser avec l’aide d’avocats et de juges féminins, comme aux USA) et qu’ils accusent de tous les maux alors que cette génération de père a été exemplaire, féministe en diable. Sinon, je connais aussi les données de combat du féminisme pour obtenir des droits égaux à ceux des hommes. Mais à force de jouer avec le feu, là aussi, le féminisme a été trop loin en terra incognita. Une erreur tragique dénoncée par Élisabeth Badinter dans son «Fausse route : Réflexions sur 30 années de féminisme ».

    • On a été une génération de mecs un peu sacrifiés par ce volte face un peu comique… Nous nous sommes tous dit « Il faudrait savoir ce qu’elles veulent à la fin. » La nouvelle génération de filles est beaucoup plus classique, indépendance professionnelle mais aussi protection de ce qui fait la force de la société, le couple et la famille. La génération post soixante huitarde a fait du divorce un mode de vie de premier plan (dont le choix est un choix féminin à 85 %, lire Evelyne Sullerot « Pour le meilleur et sans le pire »). Non pas que je veuille l’interdire, bien au contraire, mais quand cela devient un modus vivendi épicurien et égoïste de toute une génération, on ne s’étonne pas après que la société française marche sur la tête.

    • J’ai toujours dit que les pays musulmans se réformeront fondamentalement par les femmes. Dans nos familles, nos mères et nos sœurs ont fait le même combat, mais à notre génération, alors que celles d’avant avaient fait tout le travail, on a l’impression que les femmes ont fait la guerre des tranchées au pays des bisounours. Notre génération d’hommes a été parmi les premières à aider les femmes à prendre leur place dans la société. Moi j’ai été un papa poule, je travaillais à la maison pour ma musique, éduquais mes enfants, allait les chercher à l’école. A la suédoise. Mais les femmes françaises étaient encore en retard par rapport à ce modèle. Elles sont encore très latines. Elles voulaient « des vrais mecs » (des machos) qu’elles disaient. Après les avoir castrés pour obtenir le pouvoir, elles voulaient à nouveau le contraire. D’où la maxime de François 1er.

  7. Nikita, si on parle des Equimaux, là c’est encore une autre histoire « à la guerre comme à la guerre » nos Nanas n’ont pas encore compris l’affaire des esquimaux, elles les invitent même chez elles pour un thé…mais ça va venir, voyez cette vidéo, même en Suède : https://youtu.be/25VVmCviVao

  8. Adrien, je vous assure que si una Nana flanque un uppercut à un emmerdeur, elle peut se justifier en disant que cela a été une réaction réflexe incontrolée – personne ne peut prouver le contraire – moi quand je vais quelque part j’ai toujours mon trousseau de clés dans ma main droite – le coup de poing américain est interdit mais les clés pas encore

  9. Torpilator: oui oui, dans la nature les femelles vont en chaleur et émettent des odeurs,pour attirer les males les mâles sentent ces odeurs et ensuite c’est la sélection narturelle: le plus fort, qui sera accepté par les femelles de façon à améliorer la race: le p’tit chétif n’a aucune chance – et dès que la femelle est fécondée chacun vit de son côté
    allez en montagne observer le comportement des chamois

  10. Gorgo , reine de Sparte maniait aussi bien l’épée que son très viril époux de mari le roi Léonidas.
    Athéna sort toute armée et casquée du crâne de son père, nous avons nous catholiques une Jeanne et nous républicains une Marianne qui montent en première ligne au combat (histoire de rappeler que l’islam s’en prends au chrétiens comme aux autres et qu’il vaut mieux être unis), les britanniques ont une Boadicée et il y a sans doute d’autres exemple européens, je préfère ce genre de féminisme qui n’émascule pas les hommes libres.
    Plutôt une Walkyrie qu’une niqabée.

  11. Anne, j’ai adoré votre analyse pleine de bon sens. Je buvais du petit lait. J’ai été féministe, mais je me suis rendu compte que le féminisme est devenu une pince à castrer.

  12. On le voit dans ce simulacre de maquillage. Ces hommes, comment peut-on leur donner le pouvoir, ce sont des tantes, des larves, excusez moi, des rampants ? Comment des femmes peuvent-elles admirer ce genre de « mâles » ? Il faut que les hommes réapprennent la virilité, non contre les femmes qu’ils doivent obligatoirement protéger par nature, comme leurs enfants, mais parce que c’est leur destinée, et que ce ne sont pas des lavettes qui pourront défendre la veuve et l’orphelin alors que des descendants de Tamerlan veulent nous envahir. Il y a un niveau de civilisation atteint où celle-ci s’autodétruit, c’est ce qui se passe aujourd’hui, car elle a méprisé les leçons de dame nature. Se croyant affranchie d’elle car maîtrisant ses cycles et ses objets, en apparence… Quand des femmes féministes méprisent leur corps, leur féminité et leur aptitude à procréer et que des imbéciles d’hommes pédophiles et pervers

  13. (beaucoup d’hommes politiques ou de pouvoir le sont) leurs dressent des lauriers et leur déploient le tapis rouge, alors cette civilisation se suicide. Je ne sais pas que la violence des mâles doit reprendre le dessus, non bien sût que non, l’égalité homme femme est une nécessité légale universelle, je dis seulement qu’une société viable ne doit pas mépriser les fonctions vitales sur lesquelles elle est bâtie : la reproduction biologique. Et vous avez eu amplement raison de rappeler que, toute intelligence humaine mise part et trop souvent envoyée au tapis par « la nature » bien évidemment, nous restons de vulgaires mammifères qui ne sont en rien au dessus des autres par essence. Et que si le progrès humain consiste à ne plus se reproduire par les fonctions vitales ou à détruire le biotope nourricier, alors ce progrès humain accouchera d’une société nihiliste, malthusienne, suicidaire. La nature reprendra ses droits…

  14. Sans les humains. « Le Suicide Français », expliqué de long en large par ce cher Eric Zemmour où est mis en bonne place le scandale de l’avortement comme médecine de confort, alors qu’il aurait du rester exceptionnel pour les femmes en détresse. La loi Weil était une bonne loi, mais on a détruit et détourné par son abus la nature et la beauté reproductrice de la femme. Certes le féminisme y a gagné, les femmes, j’en doute. L’islam puritain, bien que cette idéologie soit étrangère à la France et ne doit pas y devenir majoritaire, nous met aussi face à nos abjections sociétales et nos renoncements de petits bourgeois apathiques devenus immoraux. Tuer un être vivant à venir pour le confort ? Quelle société peut-elle inventer une telle abjection ? Chassez le naturel, il revient au galop. C’est une certitude, il revient au galop. Méfions-nous que par notre nihilisme embourgeoisé, celui-ci ne nous revienne dans la figure, au galop et avec une violence inouïe. Nous l’aurons bien cherché.

  15. « Par contre Serge Gainsbourg est grandiose quand il dit… » OK, j’ai compris et j’ai arrêté la lecture.

  16. Chère Anne, les temps ont changé. Vous savez que les esquimaux se déplacent le plus souvent en groupe (à une contre plusieurs, comment elle fait ?).
    D’autre part, et cela c’est plus grave, on a depuis longtemps perdu de vue l’adage latin :  » Si vis pacem, para bellum » = « si tu veux la paix, prépare la guerre ».

  17. Non les nanas « d’aujourd’hui » n’ont pas perdu le punch de leurs grands-mères, mais elles ont surement peur de se retrouver devant un tribunal pour « coup et blessures volontaires »….
    Et puis on dit que « la violence c’est pas bien », que « c’est pas une réponse intelligence » et bla-bla bla-bla-bla ……… Que voulez vous.

  18. Dans la nature, a-t-on déjà vu une femelle « aller se chercher un mâle pour la féconder » ??? ….. En général le mâle dominant (qui a réussi à exploser tous ses rivaux au péril de sa vie) patiente tranquillement que les femelles soient en chaleur (ce qui ne manque jamais d’arriver à la bonne saison) pour se taper tout le troupeau de pipelettes !!! ..

  19. Pendant 15 ans j’ai été seule femme dans notre section du secours en montagne, nous dormions ensemble dans le même dortoir, aussi dans les refuges on dort tous ensemble. J’ai gravi un glacier au Pakistan pendant 2 semaines avec 5 porteurs musulmans. Pas de problèmes. Si quelqu’un m’avait demandé si je porte un string je n’aurais pas compris que c’est du “harcèlement sexuel”… j’aurais répondu “non moi c’est Bridget Jones”
    Par contre “un jeune” m’a dit un jour “tu es ma rock star”… 🙂

    • Vous m’impressionnez, moi qui n’ai gravi que les 3000 des Pyrénées.

  20. Encore une bonne dose et bouffée d’humour, de lucidité et de sens pratique. Anne connaît bien la nature humaine et animale qui est en nous et nous ramène à de sains et vertueux réflexes à appliquer et enseigner aux générations futures.Quelques prises de judo ou de self défense aussi seraient les bienvenues accompagnées d’idées claires sur les intentions galantes des séducteurs trop insistants.

  21. Anne Lauwaert, merci pour cet article. Tout le monde devrait apprendre à se défendre, filles comme garçons, jeunes comme moins jeunes. Blesser plutôt que d’être blessél

  22.  » Quand la femelle atteint sa maturité sexuelle, elle va en chaleur et se cherche un mâle pour la féconder. »
    Et c’est ce qui différencie les animaux (pour leur bien) des humains, pour leur malheur. Les animaux s’accouplent uniquement pour se reproduire (les bonobos, quant à eux, simulent l’acte sexuel pour apaiser les tensions), tandis que chez les humains, le plaisir prime sur la reproduction, d’où les nombreux problèmes de viol (individuel ou collectif), pédophilie, prostitution, pornographie, sadomasochisme, que l’on ne voit pas chez les animaux.
    Que l’on ne dise pas que faire l’amour par plaisir est synonyme d’évolution, vu la criminalité sexuelle qui en découle, et l’impossibilité pour les humains de contrôler leur fécondité, autrement que par des moyens artificiels, non dénué d’effets secondaires.

  23. Cela se passe en Fac de Droit :
    Le prof : – Il y en a qui volent…
    Les élèves : – Ooooh !
    Le prof : – Il y en a qui tuent…
    Les élèves : – Ooooh !
    Le prof :- Il y en a qui violent…
    Les élèves : – Aaaah !

  24. excellent article, analyse pertinente et quelques vérités pleines de bon sens fortement assénées ; à mes yeux vous êtes, Madame, une authentique féministe, sûrement plus efficace que les hystériques qui se réfugient dans la fumeuse théorie du genre!

  25. Nous vivons dans une société où les lois, les juges et les avocats ne servent plus à rien. Il faut se débrouiller par nous-mêmes. La justice est pourrie, de toute façon. On ne peut plus compter dessus, sauf pour avoir des emmerdes.
    Aujourd’hui, le plaignant est condamné et le délinquant est libéré et félicité.
    Cela m’est arrivé dans une procédure contre un commerçant qui avait tous les torts. J’ai été débouté et j’ai dû lui payer 500 euros de dommages alors qu’il me devait 750 euros.

  26. … Suite….
    On peut aussi profiter de sa pause pipi ou d’une réunion pour utiliser son ordi et s’envoyer à soi-même, hors témoins, des mails de harcèlement bien crus et les ressortir beaucoup plus tard, quand tout le monde aura oublié cette journée, à son patron ou aux flics. A chacune d’imaginer ce qu’elle doit faire.
    On peut trouver des complices pour faire pincer le harceleur.
    On peut aussi le faire coincer par des copains cagoulés et armés de battes de base-bal, au fond d’un parking, pour lui ficher la trouille de sa vie (sans le toucher).
    « Tu emmerdes encore une fois notre copine et on te casse les deux bras et les deux jambes, mec! »
    Simple menace, oui. Mais ces gars-là sont généralement des lopettes et des trouillards. Il n’y reviendra pas.

  27. Je suis tout à fait d’accord. Nos femmes et nos filles doivent savoir se défendre et se faire respecter. Contre une horde de barbares bronzés avec des couteaux, c’est pas facile. Mais dans le cadre du travail, un harceleur peut très bien se faire avoir avec un peu de jugeotte et des moyens dérisoires, y compris contre un supérieur hiérarchique. Ce qu’il manque toujours aux femmes, ce sont des preuves et un peu de courage.
    Avoir un enregistreur haute sensibilité toujours sur soi est un minimum. On le met en route discrètement dès que l’importun commence son blabla. Faire prendre des photos par une collègue, cacher une mini caméra sur un coin d’armoire, etc…
    On peut aussi malencontreusement verser son café brûlant sur la braguette de l’obsédé devant témoins et se répandre en excuses devant les autres, puis partir en riant et en expliquant pourquoi on a fait ça.

    • …Excellent moyen pour la Dame de perdre son boulot par les temps qui courrent….

Les commentaires sont fermés.