Nous en avons marre des miliciens du vice et de la vertu

Quel est ce folklore judiciaire auquel se livrent les briardes oies, subventionnées, du Capitole politiquement correct ?
A quelle norme totalitaire devons nous nous plier ?
Devons-nous nous excuser de penser, parler et agir librement !?!?
Le simple citoyen en a « ras le bocal » notamment :
– de l’instrumentalisation de la justice et de l’Etat par des officines obscurantistes,
– des insultes, agressions et menaces religieuses,
– des prérogatives et privilèges autoproclamés des religions,
– de la promotion et de l’enseignement de l’obscurantisme et du totalitarisme religieux,
– de la fiscalisation de pratiques moyenâgeuses,
– des « autorités » religieuses auto certifiées.
Nous examinons avec curiosité les gesticulations judiciaires des LDH, Mrap, Licra, CCIF contre Riposte Laïque et nous sommes obligés de nous interroger sur leurs motivations, leurs inféodations, leur impartialité, qui ressemblent à s’y méprendre à de la discrimination et à une stratégie de confusion et d’intimidation.
– Nous sommes racistes ???
à condition que les religions soient devenues « génétiques »,
– Nous incitons à la haine, à la violence ???
alors que nous sommes la victime désignée, quotidiennement et en toute légalité, des « guerres saintes » et autres psychopathes martyrs de la stupidité humaine.
– Nous sommes xénophobes ???
à condition que les peuples soient devenus la « propriété privée géographique et historique » des religions.
Avec quoi nous rabat-on les oreilles, même le très bruyant islam ne peut être confondu avec « les arabes », en effet les premiers pays musulmans par le nombre sont 4 pays d’Asie (Indonésie, Pakistan, Inde, Bangladesh)… même le Maghreb, où a sévit le magrébin-romain saint Augustin, inventeur de la « juste » guerre sainte, le Maghreb donc n’a jamais était « arabe » c’est une victime de la colonisation de l’islam arabe ?
Sommes-nous de culture « judéo-chrétino-islamique » ? Toutes ces références « culturelles » étant à l’évidence toutes d’origines sémitiques, proches ou moyennes –orientales, en aucun cas occidentales… est-ce de la xénophobie ?? Sommes-nous plus de culture gréco-latine ? Ces questions sont aussi intéressantes que s’interroger pour savoir si nous avons quelques ancêtres cannibales, halals ou non, qui justifieraient quelques tueries sacrées et violences tribales communautaires.
Mais, en fait de « stigmatisation, de racisme et de xénophobie », c’est juste de l’allergie à la barbarie, à l’obscurantisme, et aux pratiques totalitaires qui portent atteinte aux fondements des Droits et Devoirs Universels des êtres humains, à notre droit fondamental à la différence, à l’errance ou au rêve, au futur.
– Nous avons le droit et privilège d’être officiellement insulté, nous sommes impurs ??
Il faudra bien distinguer la pureté raciale de la pureté religieuse, c’est la même chose sauf que c’est religieux, aussi n’y voyez pas du racisme ou de la xénophobie…
Assurément, athée, laïc et républicain, contre les dogmes et « privilèges », donc hérétique et blasphématoire par nature, les dieux, quelque soient leur couleur ou leur saveur, n’existent pas, ce n’est que Pure stupidité et, nous n’avons pas à demander l’autorisation de quiconque pour le penser et le dire.
L’autorité des Autorités religieuses est aussi importante pour le citoyen que le tribunal intergalactique l’est pour nous, pauvres terriens.
Les croyances religieuses sont, peut-être, un choix personnel, mais en aucun cas une obligation collective.
C’est tout le problème de l’incompatibilité définitive de la loi islamique et de la Démocratie. La prééminence voire l’obligation de respect, synonyme dans ce cas de censure, ou de pratique d’une religion d’Etat n’est simplement pas miscible avec la Démocratie. La confusion entre les dogmes et les Lois est intolérable.
Existent-ils deux poids et deux mesures pour servir les droits humains ???
Par quel « miracle » juridique une religion prétend-t-elle faire la promotion de la violence et appeler, en toute tranquillité, à la guerre « sainte » ? Comment et pourquoi une bible ou un coran prétendent-ils avoir préséance sur la Constitution de la République, mais où sont donc les duchesses vertueuses des droits de l’homme ??
Les croyances religieuses servent prioritairement de fondations, de vecteurs de prolifération et de cautionnement aux totalitarismes religieux, totalitarismes qui s’épanouissent allégrement dans la pratique quotidienne de la ségrégation et du terrorisme physique et philosophique, ainsi que dans la banalisation de l’Apartheid sexuel.
Ne demandant pas d’être baby-sitter par la LDH, Mrap, Licra ou CCIF, nous n’entendons pas non plus leur demander l’autorisation de penser, dire et agir selon nos principes républicains, laïcs et athées.
Les Miliciens du Vice et de la Vertu, nous n’en n’avons rien à faire. L’important c’est ce que nous voulons.
Jean-Carlo SITZIA

image_pdf
0
0