Nous, enfants de la tradition, de Gaston-Paul Effa

En mars 2008, quand il vient présenter « Nous, enfants de la tradition » à France- Inter au fou du roi, l’auteur Gaston-Paul Effa explique que son roman est largement autobiographique.
L’histoire : Hélène lasse de voir partir l’argent du ménage pour faire vivre la famille africaine de son mari, demande à celui-ci de partir, départ difficile, le couple s’aime et il y a deux enfants.
Cette rupture va être pour Osele, le personnage de l’histoire, le point de départ d’une réflexion sur son héritage africain, ce qu’il implique de joie et de douleur. L’homme, aîné des trente trois enfants d’un père polygame est choisi, enfant, après un rite un peu effrayant, pour être le tuteur de cette famille nombreuse. Il faudra qu’il parte en France afin de subvenir, seul, aux besoins de sa famille africaine.
Osele après bien des tâtonnements et des blessures décidera un jour de dire non, non à sa mère, non à son clan, non à la tradition.
Ce roman court de 160 pages, très bien écrit, nous transporte dans la vie africaine patriarcale avec sa chaleur, sa magie, mais aussi son oppression. Ce livre permet de mieux comprendre à quel point la polygamie (un seul homme fait 33 enfants) empêche l’autonomie et le développement de l’Afrique dont les populations doivent aller chercher ailleurs des modes de subsistance pour les leurs. Exil douloureux et pesant.
Chantal Crabère
Nous, enfants de la tradition de Gaston- Paul Effa aux Editions Anne Carrière

image_pdf
0
0