Nous sommes condamnés par nos dirigeants à vivre dans l’effroi

Publié le 14 novembre 2015 - par - 11 commentaires - 1 784 vues
Share

HollandepuisseguinAussi terribles et tragiques que puissent paraître les événements que Paris vient de vivre, il faut bien admettre que ce n’est point une surprise et que ce n’est, malheureusement, qu’un début.

Nos dirigeants vont encore nous pousser dans la rue et nous faire braire à l’unisson « Plus jamais ça ». Les Français, naïfs et crédules comme jamais, vont s’y soumettre. Ils descendront dans la rue. Ils crieront, comme on le leur demande, « Plus jamais ça », mais ne pourront s’empêcher de penser à la prochaine fois. La prochaine fois qui risque d’être encore plus dure. Parce que, fatalement, il y aura une prochaine fois. On ne pourra conjurer le sort qu’en congédiant ceux qui s’acharnent à livrer la France aux charognards.

La France est en déperdition. L’Etat est en faillite. Il n’y a plus d’autorité. Le carnage de Paris était prévu.

Les attaques contre les forces de l’ordre sont quotidiennes en France. Il y en a pas autant en Somalie ou en Afghanistan. Une cinquantaine de cas ont été rapportés par des organes de presse depuis début octobre. Mais combien d’autres n’ont pas été tus, cachés, escamotés pour ne pas incommoder cette communauté qui n’a rien à voir avec la France mais qui vaut son pesant d’or en sièges parlementaires et postes ministériels pour ceux qui s’évertuent à diriger la France contre la volonté de son peuple ?

Pour la cinquantaine de cas rapportés par la presse, il devrait certainement y avoir 3 à 5 fois plus, en réalité.

Les attaques contre les forces de l’ordre se sont répétées à un rythme quotidien ces derniers jours. C’était en soi un signal on ne peut plus clair, que le grand soulèvement contre la France et à l’intérieur de la France était en cours. L’état d’urgence aurait dû être décrété depuis longtemps. Il aurait pu épargner le carnage de vendredi. Les responsables français qui ont laissé faire ce carnage doivent être traduits devant la justice. Ce sont des criminels.

Voici un récapitulatif des dernières attaques dirigées contre les forces de l’ordre et dont des organes de presse ont fait mention (toutes ces informations ont été répercutées avec mention de la source d’origine par le site  http://civilwarineurope.com/):

  • 3 octobre: Des policiers caillassés lors d’une patrouille à Toulouse par un groupe d’une quinzaine d’individus.
  • 4 octobre: Deux policiers blessés dans une embuscade à Arles.
  • 5 octobre: Un policier dans un état désespéré après une fusillade avec un détenu en permission et fiché S pour radicalisation à l’Île-Saint-Denis.
  • 8 octobre: Policiers attaqués par un grand nombre de « personnes » à Epinay-sur-Seine. Un policier blessé à la tête, avec une plaie saignante à l’arrière du crâne, peut-être occasionnée par un coup de barre de fer.
  • 9 octobre: des policiers échappent de justesse à un lynchage par une trentaine d’individus à Villeneuve-la-Garenne.
  • 10 octobre: Un camion de pompiers caillassé dans un quartier de Mâcon.
  • 12 octobre: Jet de de pierres contre des policiers dans un quartier de Chambéry. Un policier blessé.
  • 13 octobre: Tags en faveur de l’Etat islamique sur la gendarmerie de Lizy-sur-Ourcq.
  • 14 octobre: Pompiers attaqués par une centaine de clandestins à Calais.
  • 15 octobre: Embuscade contre des policiers dans un quartier de Brives. Jet de pierres sur les véhicules des forces de l’ordre.
  • 17 octobre: Policiers encerclés puis caillassés par une trentaine de jeunes dans un quartier de Montpellier.
  • 18 octobre: Trois fonctionnaires de police agressés dans le sud de la Seine-et-Marne.
  • 22 octobre: Caillassage de la voiture de police à Flers par une quinzaine de personnes. Lancer d’un cocktail Molotov sur la maison du député maire. Un projectile balancé sur le commissariat.
  • 23 octobre :
  • Jet de pierres contre la police par des manifestants radicaux à Pont-de-Buis (Finistère)
  • Policiers pris dans une embuscade dans une cité de Chanteloup-les-Vignes(Yvelines). Des véhicules de la mairie incendiés.
  • 24 octobre :
  • Voiture de gendarmerie caillassée dans un quartier de Fumay.
  • Les sapeurs-pompiers de Nogent-sur-Oise font l’objet d’une embuscade.
  • Une patrouille de police est prise pour cible par une vingtaine de « jeunes » à Colombes.
  • Un policier blessé dans des affrontements entre la police et des « jeunes » dans un quartier de Grigny.
  • 25 octobre: Pompiers et policiers attaqués dans un quartier de Clichy-sous-Bois.
  • 26 octobre: Embuscade contre une patrouille de police dans un quartier de Vernouillet.
  • 27 octobre : Lancer d’un cocktail Molotov contre des policiers dans un quartier de Mantes-la-Jolie.
  • 28 octobre :
  • Trois gendarmes blessés par des jets de pierres dans un camp de clandestins à Téteghem près de Dunkerque.
  • Pompiers et policiers caillassés dans un quartier de Grenoble.
  • Policiers attaqués à coups de pierres et de projectiles dans plusieurs quartiers des Yvelines.
  • 29 octobre :
  • Un équipage du groupe de sécurité de proximité(GSP) fait l’objet d’un jet de pierres dans le département des Yvelines.
  • Des policiers pris à partie dans un quartier de Melun (ils sont la cible de divers jets de projectiles dont un tir de mortier d’artifice).
  • Une patrouille de police caillassée en interpellant un homme armé dans un quartier de Melun.
  • 30 octobre : Policiers caillassés pendant trois jours d’affilée à Savigny-le-Temple.
  • 31 octobre :
  • Policiers caillassés dans le quartier du Clos des Roses à Compiègne.
  • Des policiers tombent dans une embuscade aux Mureaux. Plusieurs dizaines d’assaillants.
  • Engins incendiaires lancés sur les pompiers à Limay.
  • Voitures de police caillassées à Clamart et Meudon.
  • Des policiers tombent dans une embuscade dans un quartier de Niort. Leur voiture est caillassée.
  • Policiers caillassés dans un quartier de Rennes. Lancer de pierres et d’autres projectiles.
  • Pompiers caillassés dans un quartier de Cannes.
  • 1er novembre :
  • Deux policiers blessés par des tirs de carabine à plomb à Clermont-Ferrand.
  • Policiers agressés et menacés d’être éventrés dans un camp des gens du voyage à Reims.
  • Des clandestins caillassent les pompiers durant un incendie dans la « jungle » de Calais.
  • 4 novembre : La police caillassée et visée par un tir de mortier au Val-Fourré à Mantes-la-Jolie.
  • 5 novembre : Policiers pris pour cible dans le quartier de l’Almont à Melun. Jet de projectiles divers. Pierres, verres et tasses lancés depuis les étages des immeubles.
  • 6 novembre : Tirs de mortiers et projectiles divers contre une voiture de police en patrouille dans un quartier d’Asnières-sur-Seine.
  • 7 novembre :
  • Policiers caillassés dans le quartier de la Bastide à Limoges par une cinquantaine de jeunes. Deux policiers blessés.
  • Jet de pierres et lancer de cocktails Molotov contre les policiers et les pompiers dans un quartier de Nancy.
  • Caillassage et tir de mortier contre les policiers à Dammarie-les-Lys.
  • 9 novembre : 16 policiers blessés par 200 clandestins près de la « jungle » de Calais.
  • 10 novembre : Deuxième nuit consécutive de violences à Calais. 11 policiers blessés.
  • 11 novembre :
  • Troisième nuit d’affrontements entre la police et les clandestins à Calais.
  • Caillassage de la police de Pontault-Combault. Lancer de projectiles sur la police et tir de mortier.
  • Policiers pris à partie et caillassés dans le quartier des Merisiers de Mantes-la-Ville.

Gageons qu’il y aura encore plus d’attaques et d’agressions contre les forces de l’ordre dans les prochains jours et les prochains mois.

Tout cela n’est qu’un début…

Nous sommes condamnés à vivre dans l’effroi, comme l’a si bien dit le chef de l’Etat.

Du moins tant qu’il reste aux commandes…

Messin’Issa

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pivoine

« C’était en soi un signal on ne peut plus clair, que le grand soulèvement contre la France et à l’intérieur de la France était en cours. »
Qui sait si ce n’est pas ce que cherchent les crevures qui nous gouvernent ? La guerre tant attendue pour pouvoir établir la dictature du Nouvel Ordre Mondial ???

DURADUPIF

De matignon on nous a averti qu’il fallait vivre avec…fabuleux. Français vous êtes dans l’insécurité à cause de l’islam et bien… habituez-vous !!!??? De marches blanches en panneaux noirs et lettres blanches : je suis ce que je suis, je suis. De fleurs en bougies, de petites mots en dessins, chers compatriotes renfrognaient votre souffrance. Les Français sont excédés ou alors….
Gémissons, gémissons pour tous ces martyrs assassinés sur NOTRE TERRITOIRE par des islamistes qui appliquent la charia.

divine

temps que nous aurons un président aussi mou et qui n est que pour ces terroristes rien ne bougera ,il ne peut rien faire lui même le dit :l islam est compatible avec avec la république , la je comprend pas hollande préfère les islamistes aux chrétiens c est un comble tout ces imams islamiste viennent foutre la merde en France et hollande leurs donne de plus en plus de droits c est une honte ,pour moi l islam n est pas compatible avec notre culture et nos coutumes .a quand aurons nous un président qui fera régner l ordre en France ,avec ces attenta a PARIS la France est mal barré et si rien n est fait cela va continuer de plus belle .pour moi il faut fermer les frontières ,expulser tout ces imams qui prônent la haine des français et de notre patrie et arrêter toute cette immigration de masse nous ne pouvons plus nous permettre de faire rentrer tous ces gents ou il se trouve surement des terroristes .Nous ,nous n arrivons même plus a vivre alors ou prend il l argent pour tout ces gents marre de ramasser toute la misère du monde ,hollande est a ce point aussi méprisent avec son peuple moi je le pense et tant pis si sa ne plait pas a certaine personne je suis écœure de voir tout ces morts pour un fanatisme islamiste tout ces gents ne méritaient pas cela ,je dis honte au président il défend des gents indéfendable et ne fait rien pour les honnête gents qui travaillent dur tout les jours .notre justice n est plus juste voulu par taubira elle qui donne tout les droits aux voyous et terroristes et emprisonne des sans dent qui ne font pas le care de tout ces islamistes pur et dur .moi je veux vivre en FRANCE EN PAIX ET LIBERTÉ ET PAS TOUJOURS AVOIR PEUR A CHAQUE COIN DE RUE .

Herbert Sogno

Nous sommes condamnés à organiser, renforcer, structurer la résistance, œuvrer activement pour informer les naïfs et les ignorants, mobiliser les impassibles, fédérer les organes existants, exiger d’être dotés des moyens de nous défendre ( difficile de ne pas comprendre que les mesures anti-armes prises ce même vendredi nous sont destinées en priorité et qu’elles n’affecteront pas les islamo-racailles ) , solliciter nos forces de l’ordre et de défense pour qu’elles réfléchissent aux échéances de neutralisation de ce pouvoir dictatorial et terriblement destructeur du pays qu’il a en charge, et trouver en nous le courage d’affronter les risques de ce combat de longue haleine, dont on se serait bien passé, mais qu’on n’a pas d’autre choix que de gagner, car sinon, c’est la mort.

dj

L’effroi est bien le but recherché ! Et j’ai entendu le président de la république utiliser ce terme après les attentats. Était-ce voulu ?
>
coran:
>
8:12 – Quand ton seigneur révélait aux anges: je suis solidaire
avec vous. Renforcez ceux qui ont cru, quand à moi, je jetterai
l’effroi dans le cœur de ceux qui n’ont pas cru. Frappez les au
dessus du cou; frappez aussi chaque doigt.

Daniel

Oui bien sûr que nous y sommes condamnés …. tant que nous aurons au gouvernement ce ramassis d’incapables illuminés à la solde de l’islam…
Faudra combien d’attentats de drames encore pour que les Français comprennent que la seule alternative, la seule solution même imparfaite, c’est le Front National ……et c’est le fruit d’une longue réflexion, qui me conduit à cette analyse, j’ai quatre petits enfants, c’est à eux que je pense, pas à moi à mon âge c’est plus un problème…….

Spartac

Mauvaise pioche !
Même à votre  » age « , c’est un problème car si vous ne respectez pas votre propre vie, alors vous ne respectez pas celle de vos petits enfants !
A méditer !

La Mécréante !

pas besoin d’invitation à descendre braire dans les rues, ils y vont tout seul (pavloviens): bougies, fleurs, marches-blanches, ballons à l’hélium, connerie en bandoulière.

les moulins-iTélé-BFM sortent l’imam de service “c’est-pas-ça-l’islam“, l’islamologue “des lumières“, le-vivre-ensemble de la nikabée Hidalgo, le “touche-pas-à-mon-muZ » gôcho-mélanchonné.

le babouchard du château promet des patrouilles de “soldats en plein Paris », sans préciser qu’ils ne tireront pas avant de se faire égorger.

LA SITUATION EST IRRÉVERSIBLE.

Ce qui s’est passé hier aurait dû faire sortir des millions de parisiens pour encercler l’Elysée durant le conseil-des-lopettes et les chasser à coup de fourche !

PS : la first-cocue américaine parle comme eux : « nous ne sommes pas en guerre contre l’islam, mais contre l’extrémisme violent », dit-elle en leur léchant le Q.

Spartac

 » ils ne tireront pas avant de se faire égorger.  »
Oups ! Une fois égorgés…. ils ne tireront plus…… c’est sûr !

montecristo

Ce n’est plus à eux de nous mener la vie dure !
Il serait temps enfin … que ce soit l’inverse !

MAX

Dorenavant sortez arme! Comme les Corses!