Nous sommes foutus : je revendique le droit au pessimisme

Publié le 19 avril 2018 - par - 26 commentaires - 1 504 vues
Share

Nous sommes foutus.

Nous : c’est la France, et même l’Europe (malgré Orban, l’Autriche, l’AfD et d’autres) et même le monde occidental (je pense au Canada de l’infâme Trudeau). Lire les informations en apporte chaque jour la triste confirmation. Je résume, sans prétendre être exhaustif.

L’invasion migratoire est appuyée par la complicité criminelle des politiciens au pouvoir et des médias à leur botte. Elle ne peut que s’accroître à cause du réchauffement climatique qu’il est vain de vouloir limiter, des guerres entretenues par les puissances occidentales et de la compétition démographique. Un Poutine aurait, en septembre 2015, repoussé énergiquement (euphémisme !) les migrants qui débarquaient en masse.

L’invasion culturelle progresse constamment, et depuis longtemps, du fait du stupide regroupement familial qui a installé en France des populations non européennes. « Toutes les cultures ne se valent pas » comme a très bien dit Claude Guéant. Le Grand Remplacement est d’abord de cette nature. Mais il faut y ajouter l’invasion culturelle anglo-saxonne qui fait adopter en Europe toutes les idioties communautaristes venues du Canada et des Etats-Unis.

L’ « art » moderne (J. Koons, D. Hirst etc.) n’est que matière (fécale) à spéculation. La langue française est infestée par l’anglais, pas celui de Shakespeare, mais celui de la publicité, de la finance, de la gestion, du cinéma, du féminisme imbécile qui vise consciemment à la détruire. Le « rap » est une pseudo-musique pour… (je vous laisser choisir le qualificatif approprié), que le crétinisme médiatique cherche à promouvoir notamment auprès des plus jeunes.

L’éducation est une calamité. Les résultats sont lamentables comme chacun le sait. De plus les programmes, jusqu’en mathématiques et en physique, sont bourrés d’idéologie. Chaque année, et ceci au moins depuis la première année du cours moyen, les élèves doivent se « farcir » des cours sur l’esclavage, y compris en anglais (en 4ème : Guerre de Sécession, Black Panthers). Sur la prospérité de Bordeaux, la première chose dont on leur parle est le commerce triangulaire. Par contre, rien sur la shoah.

Le droit-de-l’hommisme, tout comme le SIDA, affaiblit les défenses possibles de notre civilisation. Il interdit de refouler (et de liquider) les djihadistes, il met à la charge des contribuables toutes sortes de dépenses injustifiées (subventions directes et indirectes aux associations communautaristes, AME, financement de l’asile, etc.). Ainsi que l’entretien en prison des criminels qui auraient mérité la guillotine, voire l’écartèlement, comme Damiens. Par contre, il sert de prétexte à des interventions militaires le plus souvent catastrophiques (Irak, Libye) ou très dangereuses, comme actuellement en Syrie.

L’Etat est d’une faiblesse insigne contre les gauchistes, les zadistes et autres voyous. Pourquoi pleurer quand un policier matraque un gauchiste ou même le neutralise (au sens militaire du terme) ?

Le chômage, n’a aucune raison de diminuer alors que les ordinateurs et les robots envahissent tout, et que sont détruits méthodiquement les services publics.

Les lobbys communautaristes de prétendus « racisés », détruisent activement ce qui reste de démocratie, de liberté d’expression, et même de simples libertés (je pense à la pénalisation du recours à la prostitution) avec la bénédiction des soi-disant « progressistes ».

La censure a de multiples acteurs : les idéologues islamo-gauchistes et leurs associations stupidement financées par l’Etat, donc par les contribuables, les droit-de-l’hommistes aveuglés par leurs principes et autres crétins utiles complices des totalitarismes, les financiers qui contrôlent les médias, ainsi que l’Etat, qui s’inquiète du « populisme », mais dont l’action ne fait que l’alimenter. Je pense à la censure prévue des prétendues « nouvelles fabriquées » (« fake-news » en jargon politique et médiatique).

Sans l’avouer, les journalistes veulent défendre le « Bien » et le « Progrès » et distordent la description des faits. Je recommande le livre excellent d’Ingrid Riocreux : La langue des medias, Destruction du langage et fabrication du consentement. Même si Internet permet à quelques voix discordantes de s’exprimer, les « réseaux sociaux » contribuent à la crétinisation des masses. Les médias, véritable « cinquième colonne », présentent avec indulgence les voyous, les zadistes et autres racailles excusées d’avance par les sociologues bourdivins et les juges.

Avec l’aide de robots informatiques et de radars, l’Etat contrôle de plus en plus d’aspects de nos vies, et se livre à un racket permanent, bien sûr, « pour notre bien ». Les protestations légitimes, y compris celles des experts, ne sont pas écoutées.

Rien n’arrête la destruction du territoire et la dégénérescence des villes, petites et moyennes, au profit (sic) des métropoles et de leurs « territoires perdus ». Ces destructions sont difficilement réversibles. Les millions engloutis dans les banlieues n’ont pas fait reculer d’un pouce la ségrégation culturelle.

L’Union européenne contribue à toutes ces destructions, notamment de ce qui reste de services publics et de souveraineté des Etats membres.

La domination financière des banques d’affaires et des très riches risque d’aboutir sous peu à un chaos économique général.

Et pourquoi répéter ce principe injustifiable que « C’est beau la Vi-i-i-e », vie qu’il faudrait prolonger à tout prix ? Combien d’argent Vincent Lambert a-t-il coûté ?

L’humanité est nuisible, pour les baleines et aussi pour elle-même. Vivement qu’elle disparaisse, comme dans l’excellent film « Melancholia » !

Comme le disait R. Grousset en 1946 : « Aucune civilisation n’est détruite du dehors sans s’être tout d’abord ruinée elle-même, aucun empire n’est conquis de l’extérieur qu’il ne se soit préalablement suicidé. » Il ne s’agit plus d’un suicide français : c’est une civilisation entière qui est poussée vers la sortie. (Jean-Paul Brighelli dans Le Point, 2015)

Je revendique le droit au pessimisme et à son expression, même si cela doit décourager Billancourt, la Bourse et les sacristies. Cela dit, « il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer » et je contribue financièrement (modestement) à Riposte Laïque et à d’autres associations, telles que Boulevard Voltaire, Vigilance halal, SOS-éducation, NCI-France Rebelle.

Bruno Courcelle

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Aux Armes Citoyens

JE NE LIRAIS PAS VOTRE ARTICLE, CAR JE CONSIDERE que les pessimistes sont des rats qui quittent le navire.
Je ne lirais pas non plus les commentaires.
Bon courage à tous !

Eschyle 49

En réalité, il existe une argumentation extrêmement solide ; encore faut-il trouver des interlocuteurs capables d’écouter, de regarder, de réfléchir; c’est la condition sine qua non pour que s’ouvre un débat contradictoire. Y êtes-vous prêts ?
A défaut, il est inutile de soumettre une note allant directement à la poubelle; et je n’ai pas un égo surdimensionné.

Isabel

Après avoir lu cette contribution, il ne resterait qu’à ingurgiter une potion létale. Halte au pessimisme à tout crin ! L’humanité a survécu à bien pire. Cessons de geindre et de tout voir en noir. Bruno Courcelle devrait boire un peu plus de champagne et proftier du ciel bleu et du soleil quand ils sont là. Vive la vie ! Vive l’espérance ! Vive le futur si passionnant et qui nous donne autant de raisons d’espérer que d’avoir peur. C’est l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. Je choisis le plein, je choisirai toujours le plein. Et… lire la suite

Lisianthus

Bravo ! Haut les cœurs et vive la France, et à la bonne vôtre !

le Franc

la science, c’est Nous, l’Education, c’est Nous, le progrès social c’est Nous, l’évolution technologique, c’est Nous, l’eau chaude et l’eau tiède aussi……………..en face qu’est ce qu’ils ont à Nous proposer ? …………?

-même Dieu On l’a, et plus qu’eux encore .

Fleur de Lys

(pour faire suite à mon premier commentaire)
mis à part la citation d’un traite tel que C. GUEANT , j’approuve entièrement le reste et le partage également

Fleur de Lys

« Toutes les cultures ne se valent pas » comme a très bien dit Claude Guéant.
—————————————————
vous auriez pu au moins nous trouver une autre citation que celle d’un traite à la Patrie qui a officié sous le mandat du nabot sarkozy (tout en approuvant la politique criminelle de son maître ) lui aussi fait parti des responsable du cahot dans lequel NOUS et NOTRE PAYS se trouvent

dufaitrez

Décidément RL se surpasse, ce jour, en bons articles ! Dont celui-ci.
« La Lucidité devient Péché ».
« La Raison se perd dans d’Uniformité »
« La Résignation devient Obligation »
Vous en voulez d’autres ? Confucius ???

Maxime DUVAL

Vous en voulez encore de la désespérance ?…

https://brunolafourcade.wordpress.com/2018/04/20/diversite-et-macrame/

En v’là du blues, en v’la…

Ça c’est du bon… Touchez-moi ça…

Rems

2017 était le dernier vote possible pour pouvoir espérer mais MLP a trahi les patriotes et l’étau se referme chaque jour d’avantage ! on nous parle de 2022, la bonne blague……… »Soyons réaliste, demandons l’impossible », j’adore ce slogan de mai 68, le seul valable qui permet d’espérer envers et contre tout !……..

FREYNET N

MLP a trahi ? Ce sont les électeurs macronistes qui ont trahi. Qu’ils ne viennent pas pleurer.

kupo

Marine le pen a eu une attitude INEXCUSABLE lors du débat !!!!

topinembourg

A l’instant où j’écris ce post, aucun commentateur sue cefil ne nous a encore infligé la sempiternelle citation dé Maurras ,ressassée ad nauseam des milliers de fois dans les milieux natios- tradis et que je ne peux plus lire ni entendre pour cette raison ( le pessimisme … Etc etc ) Ouf !

Yves ESSYLU

reprenez donc le mot d’ordre des cheminots: Sans Nous C’est Foutu
Ceci étant Ni pessimisme inutile, ni optimisme béat Donc du réalisme

Pierrot

Merci Bruno ,je me sent beaucoup moins seul .

Clément

Vous avez le salut amical et complice de Guillaume d’Orange !!!

ronie

« telles que Boulevard Voltaire, Vigilance halal, SOS-éducation, NCI-France Rebelle. » Et aussi Minurne ? et aussi Génération identitaire ? Cela va sans dire non ?

Maxime DUVAL

« L’ouvrier métropolitain »

https://brunolafourcade.wordpress.com/2018/04/19/louvrier-metropolitain/

Ouvrier moi-même (e.r))
ce billet de Bruno Lafourcade m’a beaucoup plu.. jusqu’à la dernière ligne.

L’écoute occasionnelle d’Europe 1… ou des autres radios (regarde plus la télé) et la lecture d’Ouest-France (quand un décès dans l’air)… auront fait de moi le pessimiste que vous vous revendiquez être également, M. Courcelle.

Mais un pessimiste ne peut avoir que de bonnes surprises… en y contribuant.

jan le Connaissant

:-(

Dominique Martin

Riposte Laïque doit manquer de collaborateurs pour donner autant de place à un pisse-vinaigre .

Pierrot

Toi même .Tu vas pouvoir assaisonner ta salade . bon appétit !

Allonzenfan

Moi, je suis un pessimiste gai et je me ferais bien quelques têtes de pipe au moment de caner… juste histoire d’avoir de la compagnie pour le voyage !

pioni5777

je doute que la résistance laique ait le pouvoir suffisant pour exalter une avant garde conquérante. La laicité c’est surtout la relativité en morale, tout est équivalent, rien de mieux ou de meilleur. Comment gagner dans ces conditions ?

Carter

Le « rap » est une diahrrée sonore.

Carter

Je partage votre pessimisme. S’il y a une chance de s’en sortir, elle est bien mince.

PR1

Car ce n’est qu’au bout des pires calvaires que l’humanité a dressé les pierres blanches de ses victoires les plus décisives. (Goethe)