Nous sommes pieds et poings liés par l’Union européenne

Publié le 8 avril 2019 - par - 8 commentaires - 668 vues
Share

Je voudrais revenir sur l’excellent article de notre ami Bernard Atlan rappelant que l’Europe n’est pas une démocratie, loin de là.

https://ripostelaique.com/pourquoi-aller-voter-aux-prochaines-elections-europeennes.html

Au demeurant, toute démocratie a disparu dans la plupart des pays d’Europe – pas tous heureusement – au profit de ces ploutocraties auxquelles notre malheureux pays appartient. Qu’est ce qu’une ploutocratie ? L’origine du mot nous vient de la Grèce, Ploutos étant le dieu de la richesse et kratos signifiant le pouvoir. Donc le pouvoir des riches. Des banquiers. Des marchands. Oh ! nous ne parlons pas ici des petits employés de banque, ni des petits commerçants… en voie de disparition au profit des grandes surfaces monopolisatrices qui font disparaître toute vie du centre des villes. Non, nous parlons de ces sociétés gigantesques dont le chiffre d’affaires et les budgets sont plus importants que ceux de nombreux États de notre planète. Et de leurs dirigeants. Nous parlons des Google, Facebook (le gars n’est pas parti de rien, ce serait un parent très proche des Rotschild d’Amérique), des Microsoft, des Apple, des Amazon, des Nike, etc.

Vous voulez des chiffres ? Amazon, c’est mille milliards de capitalisation boursière. Nike : plus de trente milliards de dollars. Ainsi que General Electric, Sisco, Disney qui avoisine les quarante milliards. Au- dessus de cette somme on citera IBM, Intel, Mac Donald, Facebook, Mercedes. Dans la joyeuse série des cinquante milliards de dollars, Toyota et Samsung. Chez les plus de soixante milliards, Coca Cola qui abîme les dents et estomacs de nos chères têtes blondes (enfin, je dis blondes, mais on sait depuis « les dieux sont tombés sur la tête » qu’elles sont de toutes les couleurs), et puis au-delà des quatre-vingt-dix milliards de dollars, Microsoft, Amazon, Google, et le premier de tous, Apple, avec une valorisation de deux-cent-quatorze milliards. (1) Attendez, j’essaye : ça s’écrit 214 000 000 000 de dollars. Trois chiffres suivis de neuf zéros. Je connais un tas de pays africains qui aimeraient en posséder autant.

Eh bien voilà ! Vous les avez, les maîtres du monde. Ceux qui vous espionnent sans cesse, s’infiltrent dans vos messageries pour vous assommer de leurs indigestes publicités, ceux qui veulent tout savoir de vous pour vous cibler et vous fourguer encore un peu plus de leurs produits à l’obsolescence programmée, ceux qui s’insinuent jusque dans votre intimité à travers les objets connectés allant jusqu’à reconnaître vos voix ou à vous reluquer dans vos salons, ceux qui prétendent vous imposer un modèle de vie et leur pensée unique, à savoir « consommez toujours plus, laissez-vous opprimer en déclarant que c’est bon pour vous, payez, prenez des crédits pour nous enrichir,  et fermez vos gueules ». Moi, j’ai banni Facebook au profit de VKontakte (VK), Google au profit de Duckduck go, Twitter (j’attends un remplaçant digne de foi), et le reste. Pas non plus d’appareils connectés chez moi.

Alors oui, la démocratie est bel et bien un rêve, une fiction, une morte. Elle est le pays dont on parle mais où l’on n’arrive jamais. Elle est Utopia. Disparue de notre paysage politique, puisque nos députés ne nous représentent pas. C’est quoi, un député ? Quelqu’un qui appartient à un parti politique, lequel l’investit pour se présenter à des élections. Quelqu’un qui doit donc tout à son parti. Eh oui ! Ah, il peut en faire, des promesses à ses électeurs, le député. Mais n’étant pas obligé de les tenir, il ne fera que la politique de son parti. La triste réalité, c’est que le député est aux ordres, non du peuple, mais d’autres particuliers. Voici donc la démocratie totalement viciée. C’est pourquoi dans un autre article, nous préconisions de nous débarrasser de tous ces inutiles intermédiaires afin d’établir une démocratie directe, au plan local. Bon, disons-le, du moins ces partis sont-ils nationaux. En principe, sauf lorsqu’ils se sont vendus à l’étranger comme les Marcheurs. Et c’est là qu’intervient l’Union européenne, cette négation encore plus affolante de la démocratie.

Comme le disait Bernard Atlan, l’Union européenne fonctionne d’une façon que nous ne pouvons légitimement accepter. Nous élisons certes des députés. Et peut-être ceux-ci aimeraient-ils défendre leur peuple, ou lui procurer plus de bien-être. Impossible !  Ce sont les seuls députés au monde qui n’ont pas le droit de proposer des lois ! On dit qu’ils n’ont pas l’initiative législative. Alors qui les propose, ces milliers de lois européennes qui se substituent à nos lois nationales ? Eh bien la Commission. Elle seule possède ce privilège. Et la commission, ce sont des gens non élus, nommés on ne sait trop par qui exactement, mais ce que l’on n’ignore pas, c’est que ces bureaucrates représentent les intérêts des multinationales géantes dont nous parlions plus haut. Ce sont leurs représentants. Autrement dit, la Commission, ce sont les multinationales. Et vu l’argent dont elles disposent, elles peuvent s’acheter qui elles veulent, et en particulier tous les présidents de la république du monde et tous les gouvernements.

Cette Europe, elle avait été refusée par le peuple français par référendum, en 2005. Qu’à cela ne tienne : Sarkozy l’a imposée par des traités, dont le terrible traité de Lisbonne, appliqué avec une fougue extraordinaire par le Macron. La Commission européenne peut donc nous imposer ce qu’elle veut, et en particulier noyer les peuples d’Europe sous une immigration massive et impitoyable qui les anéantira d‘ici très peu de temps … À moins d’élire des députés européens de partis politiques qui refusent la destruction de leur pays.

Louise Guersan

(1)     Source : https://www.businessinsider.fr/marques-plus-puissantes-dans-monde-apple-google-classement-interbrand-2018/#1-apple

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
pellerm

Depuis 40 ans ,on entend le même refrain …. » Il faut changer l’ Europe » Et depuis 40 ans , la dictature européenne ne fait qu’empirer ..!
Une seule solution = en sortir ! et retrouver notre souveraineté et nos libertés .
Pour cela un seul homme , et d’envergure gaullienne …, François ASSELINEAU UPR.fr .
Voter pour n’importe quel autre parti qui veut rester dans l’ Europe , équivaut à continuer à vivre à genoux et à creuser notre tombe .

Bernard Atlan

Nous comprenons mieux le Brexit, par d’autre solution. Ceux qui prétendent pouvoir faire changer les choses mentent ou ne connaissent pas leur dossier. Comment élire des gens qui en réalité ne recherchent que le confortable strapontin qui leur rapportera chaque mois un appréciable pécule.

André Léo

Ph de Villiers vient de publier un livre sur les ex pétainistes qui avaient œuvré à l’implantation de l’Europe par la CIA. Preuves à l’appui, il montre la fourberie, les mensonges de Monnet et Schumann pour imposer l’Europe dollarisée sans frontières. Les peuples ne devaient pas se rendre compte qu’on les privait de leurs identités souveraines. Sarko s’était assis sur le non au référendum « Lisbonne », les anglais vont organiser autant de référendums qu’il faudra jusqu’au refus du brexit.La scélératesse des mondialistes est sans limites! En mai, le choix sera facile. Voter contre cette Europe, contre la « sorosité » ambiante, pour la… lire la suite

ahje

Je confirme: à lire pour comprendre comment l’europe est une création des états-unis avec l’aide de jean monnet qui fut affidé de la CIA créée par Donovan… Notre pharaon akhelsalkon est aux ordres des yankee et non au service de la France.

pellerm

Voter RN ne sera pas un vote utile , puisque Marine Le Pen a « vendu » le Frexit contre un prêt de campagne électorale . Or , en restant dans l’ UE , elle reste pieds et poings liés par cette maudite dictature . N’est-elle pas déjà député européenne depuis des années ? Qu’a t-elle fait de positif ? RIEN …Même pas un petit coup de frein contre l’immigration échevelée ! Le vote utile pour la FRANCE , c’est UPR François Asselineau = FREXIT .Renseignez vous sur son site : UPR .fr . Là il y a du concret et du… lire la suite

Jacksoul

« Seule la commission peut proposer des lois »: Ce n’est pas exact.
Le peut également le Conseil Européen (composé des chefs d’Etat et de gouvernement des membres de l’U.E, à ne pas confondre avec le Conseil de l’Europe).
Reconnaissons cependant que ce Conseil affiche une certaine tendance à « déléguer » ses prérogatives à la Commission, comme ce fut le cas lors des tractations sur le fameux TAFTA, heureusement mort et enterré.

Bernard Atlan

Les chefs d’État et de gouvernement passent en courant à Bruxelles, Ils ne prendront certainement pas le temps de penser des lois. Ceux qui ont conçu cette machine infernale avaient pensé à tout, pour nous lier les pieds et les mains. Revenons à l’élection des députés à quoi servent-ils ? Une mascarade de démocratie.