Nous sommes tous Charles Martel : scandale dans l'Indre…

CuzionAfficheCharlesMartel2
Une petite affiche « NOUS SOMMES TOUS CHARLES MARTEL » « sème le trouble » dans une petite commune de l’Indre.
L’objet du délit donne l’occasion au journaliste de la NR Bruno Mascle, que je ne qualifierai pas de « petit journaliste », d’écrire un article antiraciste pour voler au secours du maire « apolitique » de la petite commune de Cuzion, Jean-Michel Moné, qui a vu là « une connotation raciste évidente ».
Titre de l’article: « L’affiche de Cuzion sème le trouble »
CuzionJesuisCharlesMartel
Comment une affiche qu’on perçoit de format modeste peut-elle semer « le trouble » dans l’esprit d’un maire, dans la mesure où ça ne risquait guère d’amener du trouble à l’ordre public dans sa commune qui ne compte guère plus de 450 personnes et dont une partie non négligeable, comme on a pu le constater au cours des dernières élections européennes, n’a pas craint de voter FN ?
Le slogan « Nous sommes tous Charles Martel » bien sûr, ça donne des sueurs froides à ceux qui ne voudraient voir et nous obliger à ne voir que du positif dans l’immigration et dans l’islam. Donc afficher (ou s’afficher) Charles Martel ça ramène trop vite à ceux qu’on a considéré à tort comme peu nombreux ou fous mais qui sont maintenant si nombreux qu’on ne sait même plus comment arrêter leur funeste barbarie.
Se rappeler Charles Martel n’a rien de raciste, cela traduit surtout une volonté de conserver notre civilisation. Et merde, on a bien le droit (encore) de le dire !
Quand Jean Raspail a fait paraître son « Camp des Saints » en 1973, comme il le dit lui-même : « La presse de gauche majoritaire, Le Monde et l’Observateur en tête, elle, demeura muette ».
Le livre a eu alors un grand succès aux Etats-Unis: « Raspail is not writing about race, he is writing about civilization ».
La réédition de l’ouvrage en 2006 a été mieux perçue chez nous et pour cause… pour cause de réalité bien visible !
Commentaire de Bertrand Poirot-Delpech à ce moment-là : « Relisez ce livre paru il y a 20 ans… En nos temps de flux migratoires mal maîtrisés, l’anticipation  impressionne par sa vraisemblance, par l’embarras qu’elle cerne, où elle nous laisse en plan… L’INCONSCIENCE des envahis et leur ACQUIESCEMENT à ce qui va les dissoudre !… »
Neuf ans après ces lignes les flux migratoires ne sont plus maîtrisés du tout avec les conséquences que l’on sait et qu’on ne peut plus nous cacher au risque de se montrer ridicule. On peut donc comprendre aisément que certains soient animés par l’esprit Charles Martel. En tous les cas, ce ne sont pas les « Charles Martel » qui se livrent à des comportements criminels, racistes, de la plus vile nature, comme nous venons d’en connaître une nouvelle fois.
A l’heure actuelle où il va falloir dispatcher tous les clandestins reconvertis en réfugiés « politiques », apparemment dans l’Indre cela ne devrait pas poser de problèmes puisque déjà certaines communes ont prévu les nids : il est vrai que les campagnes (et même les villes), qui connaissent une grande désertification par manque de dynamisme économique créateur d’emplois, ont de nombreux logements vacants.
Quant à la nourriture et à l’entretien des arrivants, l’Etat y pourvoira. L’Etat peut tout, l’Etat doit tout. On n’a rien à dire qu’à payer ensuite pour l’Etat !
Pourtant, Monsieur le maire, pas sûr que vous l’ayez votre famille de réfugiés. Si j’en juge par la lecture de la Nouvelle République, la concurrence risque d’être rude car seulement huit familles de réfugiés sont prévues actuellement pour tout le département.
Vous pensez que l’affiche qui paraît vous avoir perturbé serait la conséquence pour avoir accepté des réfugiés. Vous assurez pour montrer votre bon droit que « la décision a été prise à l’unanimité par le conseil municipal ». Je n’en doute pas, mais est-ce suffisant ?
A propos de l’accueil des réfugiés, il me semble que Vanik Berberian, président des maires ruraux de France, et d’ailleurs maire lui-même dans votre département, a appelé à la prudence quand il a dit en septembre dernier : « Il importe que ce ne soit pas de la seule initiative du conseil municipal mais résulte également d’un engagement des habitants ».
Raisonnement empreint de logique et de sagesse qui, si vous l’aviez entendu, vous aurait peut-être évité le « trouble » qui vous a atteint grandement, si grandement que vous avez porté plainte parce qu’une affichette « Nous sommes tous Charles Martel » se trouvait sur votre commune.
Dur pour vous, comme l’écrit Bruno Mascle dans un élan de compassion après avoir vécu « un moment de communion… à l’occasion de la vibrante Marseillaise entonnée… par des centaines d’élus réunis au congrès de l’Association des maires de France… le retour sur terre n’en a sans doute été que plus difficile pour le maire de Cuzion ».
En ces temps plus que troublés par le passage à l’acte monstrueux à nouveau répété par des islamistes, je trouve bien ridicule de chercher à mettre en évidence le moindre petit incident qu’on voudrait raciste comme pour dégager un peu de la vue la responsabilité de l’islam dans les drames qui nous accablent tous…
Chacun jugera de la disproportion qu’il y a entre les actes de ce vendredi 13 dont « chacun se souviendra toute sa vie », oui, et la plainte pour racisme à cause d’une pancarte qui n’exprime qu’une opinion de plus en plus partagée.
Françoise Lerat

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. La gauche essaye de rabaisser Charles Martel et de minimiser Poitier, en disant que ce n’était qu’une petite razzia et non une tentative de conquête; à quoi on pourrait répondre: ça commence par une razzia, on tate le terrain, et si il n’y a pas de résistance, on entreprend la conquête. Et puis, il y a eu d’autres batailles. Il serait intéressant d’analyser les tentatives de la gauche pour détruire l’Histoire de France et son identité. C’est ce que l’ennemi fait d’habitude pour facilité la conquête.

  2. C’est dingue qu’il y ait de moyen de déposer une plainte parce quelqu’un se revendique d’un de nos héros nationaux historiques les plus salutaires. Brrrr que ça m’énerve et me rend haineux et colérique. Mais bon, ne nous mettons pas … martel en tête pour des trouducs . Avec un peu de chance, l’auteur ne sera pas retrouvé et son geste aura ouvert des yeux ( ? ). En tout cas, moi, « Je suis Charles », ça me convient mieux que « Je suis Charlie ».

  3. ce journaleux étant aux ordres il ne pouvait que le dénoncer publiquement même au fond de certains village les collabos se délectent de pouvoir espérer incriminé un des villageois(e) pour le simple fait de nous rappeler notre histoire de France ! ! alors je suis aussi Charles Martel en puissance ! ! !

  4. Le maire de Cuzion sans étiquette mon œil,faut étre un homme de gauche pour venir pleurer(monsieur ils ont mis un panneaux nous sommes tous Charles Martel)Monsieur le maire vous éte un imbécile.

    • c’est vrai que ce genre de gamineries n’est pas digne d’un élu, ni d’un journaliste digne d’une carte de presse… et encore moins, en ces temps de menaces terroristes.
      Ce zèle est vraiment malsain, condamnable et le maire est une vraie lavette…à changer et prendre quelqu’un de la trempe de Ménard,,,cela ne court pas les rues, ni les campagnes.

  5. Plus que d’accord avec le retour de Charles Martel, mais n’est t’il pas trop tard après l’arrivé de tout ces BATEAUX de TROIE, (le cheval aurait été trop petit), les envahisseurs sont déjà sur place, et on leur fait des courbettes à tout ces pôvres gens qui n’auront aucuns scrupules à réclamer toujours plus jusqu’à tout ’’prendre’’.
    Mais il semble qu’un certain nombre de ’’français’’ trouve ceci normal, comme notre président.

    • quel président ??? l’ord***et ses sbires assassins bien qu’indirectement et qui continue de nous imposer ces clandés et à 90% islamistes terroristes et qui ose dire que nous sommes en guerre et en état de siège ??vous avez vu notre armée de terre??? qui devrait nettoyer les quartiers et cités de non droit en commençant par Calais jusqu’ à Menton mais aussi dans toute la France que voyez vous ??? rien sinon qques bidasses devant des ambassades des monuments et «  » » des mosquées «  » »c t’y pas beau ça ??pour se foutre des Français il ne fait que ça.

  6. idem pour moi charles martel a fond et je vous emmerde mr le maire de cuicuizuion

  7. Nous sommes tous Charles Martel ! Et espérons que les régionales nous apporteront le réconfort tant espéré, souhaité, désiré, d’une branlée mémorable pour la gôche !

  8. Etre  » Charles Martel  » ne peut semer le trouble que chez les antifrançais !
    Soyons Tous, Charles Martel pour pouvoir conserver notre tête sur les épaules.

  9. encore un maire « sans étiquette » mais de gauche quand même, il ne faut pas déconner non plus!!

  10. Charles Martel fait partie de l’histoire de France, ce n’était pas un délinquant, ni un violeur, ni un assasin, ni un pédophile, contrairement à un certain mohamed dont les arabes pourraient dire « nous sommes tous mahomet » sans « troubler » personne sauf nous qui savons, mais notre avis ne compte pas

    • tout a fait après 2 veuvages je crois c’est une petite fillette de six ans puis déflorée à 9 ans dit on ??mais avant initiation aux plaisirs bestiaux de certains hommes avec des fillettes bref une monstruositée vénérée par des tarés du bulbe A VIRER AU PLUS VITE toutes ces crevures comme on dit en Franc-comtois.

  11. C est bien….les français commencent a ouvrir les yeux,enfin.
    Ça se confirmera déjà aux regionales..

Les commentaires sont fermés.