Nous vivions en paix avec les modérés, et un jour ils sont venus pour nous tuer…

Publié le 28 septembre 2014 - par - 2 505 vues
Share

Musulman-extremiste-et -musulman-modereIl ne viendrait à l’idée de personne d’affirmer que les nazis n’étaient pas issus du nazisme. Stupide, me direz-vous, eh bien, en France on a fait mieux. Tous nos gouvernants, du président de la République au premier ministre, les députés et sénateurs de gauche et de droite, les conseillers régionaux et généraux, les maires et les curés, les journalistes, tous s’évertuent à nous démontrer que l’Islam n’a rien à voir avec l’islamisme. Dans son discours télévisé, notre président n’a pas prononcé une seule fois les mots Islam ou mulsulman. Nous prennent-ils pour des abrutis, des illettrés comme disait le ministre, il semble bien que oui.

Es-ce bien leur rôle de nous démontrer cela ? Mais messieurs-dames, nous ne vous avons rien demandé !

Nous pourrions leur reprocher de ne pas savoir, de n’avoir jamais lu une page du Coran, de ne pas avoir vu la moindre vidéo où les cinglés tuaient les mécréants en criant Allah Akbhar. Inutile, car ils savent. Ces fossoyeurs de la République, de la France et de la laïcité savent, cela ne fait aucun doute. Et stoïquement, froidement, conscients de leur fourberie, ils nous assènent : « pas d’amalgame » ! Mais les Français ne sont pas dupes. Ils ont vu trop de choses et les récentes et multiples saloperies pratiquées au nom de l’Islam ne font que les conforter dans leur opinion. D’ailleurs, beaucoup de journalistes emploient toujours les termes « terroristes islamistes » et « djihad » dans leur commentaire, contrairement aux injonctions venues d’en haut pour ne plus avoir à prononcer ces mots mais à les remplacer par Daech. Eh oui, ceux-ci commencent à comprendre que, depuis l’assassinat de deux de leurs confrères, leur dhimmitude ne les protégeait en rien et qu’eux aussi pouvaient être victimes.

Et voilà que les musulmans s’y mettent, crient à l’horreur, à l’indescriptible, ils sont scandalisés et clament en face des caméras que « cela n’est pas l’Islam, dans l’Islam, il est interdit de tuer, c’est une religion de paix et de fraternité ». Ces musulmans oublient-ils que le calife les incite à tuer non pas (entre autres) les Français, mais les mécréants français ? Et des mécréants, il n’y en a que dans l’islam. Oublient-ils que les mécréants sont menacés des dizaines de fois dans le Coran et que s’ils n’arrivent pas à les soumettre et les rançonner, il faut les tuer. C’est bel et bien écrit. Mais les musulmans ne sont pas à un mensonge près. A la limite, on pourrait même leur trouver une excuse car leur religion leur autorise le mensonge pour la défense de leur croyance. Et ils en profitent sans l’ombre d’un remord.

Aussi, plus personne ne croit ce que nous disent les traîtres qui nous ont livrés à l’islamisme depuis quarante ans. Ils ont beau nous jouer le grand jeu de l’amalgame, les Français sauront faire la part des chose le moment venu.

Et concernant les musulmans, n’oubliez jamais ce que les Yézidis, fuyant dans les montagnes, disaient aux reporters : « Avec nos voisins musulmans (les modérés), nous vivions en paix, nous vivions en bonne harmonie, et un jour, ils sont venus pour nous tuer ».

Français, n’oubliez jamais ces paroles, Si nous n’arrivons pas à nous débarrasser de cette clique, dans trente ans, ce sera peut être votre tour.

Jean-Louis Burtscher

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.