Nouvelle attaque de la gauchosphère contre France Soir !

Publié le 15 mars 2021 - par - 6 commentaires - 1 263 vues
Traduire la page en :

France Culture, anti-K. France Soir : “grandeur et déliquescence (dixit !)” d’un journal devenu anti-gauche-journalistique. Dans les années 50, le journal tirait à plus d’un million d’exemplaires, avec parfois jusqu’à sept éditions par jour. Du plus grand quotidien d’après-guerre à un média complotiste sans journaliste gauchiste, donc débarrassé de la propagande et de la terreur des journaleux gauchistes, l’histoire de France Soir est le récit d’une “descente aux enfers”. Lire : loin du paradis du Goulag des islamo-gauchistes ! Le site vient de perdre sa chaîne YouTube et voit son statut de média d’information remis en question avec à la clef ses subventions.

De l’héritage de France Soir, il ne reste guère plus aujourd’hui que le nom. Celui d’un site internet qui se présente comme un média libre et indépendant, mais sans rédaction depuis le licenciement économique de ses quatre journalistes gauchistes en 2019. L’information, enfin libérée des journalistes gauchistes, de France Soir continue d’exister grâce à la volonté de son propriétaire depuis 2014, Xavier Azalbert, en publiant des contenus de réinformation sérieux et documentés, considérés comme complotistes par les médias dominants soumis au politiquement correct. Et la gauchosphère de dénoncer sur France Culture de gauche les soi-disant fausses informations que le journal France Soir contiendrait depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le 29 janvier 2021, la ministre de l’inCulture médiatique Bachelot a demandé le réexamen du statut de média d’information politique et générale (IPG) attribué à France Soir : un certificat qui permet à la presse de toucher des aides publiques de l’État (???). Le 11 mars, YouTube a clôturé la chaîne de France Soir pour soi-disant lutter contre la désinformation, conformément à la propagande des médias dominants soumis au politiquement correct, quand BFM-Macron et LCI pro-Macron inventent la désinformation en continu !

France Soir est l’héritier de l’un des plus grands journaux publiés par la résistance : Défense de la France, qui fut le plus gros tirage de la presse clandestine, avec 450 000 exemplaires quotidiens en 1944 lors des derniers mois de l’occupation allemande. En novembre 1944, France Soir est créé par Robert Salmon et Philippe Viannay (fondateur aussi du CFJ, prestigieuse école de journalisme) qui avaient tous deux participé au lancement du journal résistant. Quand le nom du quotidien est choisi, l’ancien titre est associé : France-soir Défense de la France. Le 8 novembre 1944, le premier numéro de France Soir affiche en Une sa filiation avec le journal résistant Défense de la France. C’est tout ce que la gauchosphère ne peut supporter !

En 1976, Hachette revend France Soir à la société Presse-Alliance dominée par le magnat Robert Hersant qui a racheté le Figaro un an plus tôt : sur les 200 journalistes, 80 décident de quitter France Soir, faisant jouer leur clause de conscience de gauche. À la fin des années 80, le propriétaire n’a pas réussi à relancer le titre dont le tirage tombe à 300 000 exemplaires. Hersant opte pour un plan de redressement : licenciements et vente de l’immeuble de la rue Réaumur. À la mort de l’homme d’affaires en 1996, le groupe Hersant est lourdement endetté et le quotidien est revendu en 1999. S’ensuivent une série de rachats et de restructurations manquées. En 2009, le quotidien est racheté par le milliardaire russe Alexandre Pougatchev qui investit 50 millions d’euros pour relancer France Soir : la version papier est malgré tout arrêtée en 2011.

Et la société éditrice est liquidée en 2012. France Soir n’est plus qu’un site internet, relancé en 2014 avec son rachat par Xavier Azalbert, qui s’est fait connaître en créant ou reprenant des entreprises dans la banque en ligne, le BTP, etc. Le site ne compte plus alors que quatre journalistes “complotistes de gauche”.

Enfin, les journalistes “complotistes de gauche” sont licenciés pour motif économique en 2019 après une grève politique de près de deux mois. Ils dénonçaient le virage soi-disant complotiste et conspirationniste de la direction et la volonté de produire des contenus promotionnels. Un journaliste complotiste de gauche est cité par l’Obs de gauche : le projet de Xavier Azalbert pour France Soir n’a rien à voir avec le journalisme.

Depuis 2020, le scandale dans la gestion calamiteuse du Coronavirus est devenu l’un des principaux sujets du site qui défend le Pr Raoult et les mérites de l’hydroxychloroquine. Le Monde de gauche, la nouvelle Pravda, dénonce dans Decodex, la police politique de gauche digne de la Corée du Nord : francesoir.fr diffuse nombre de fausses informations et/ou d’articles trompeurs. “Dérive complotiste !” écrit l’observatoire gauchiste du conspirationnisme Conspiracy Watch… Scandaleux ! Xavier Azalbert est l’un des principaux intervenants de la vidéo Hold-up mise en ligne en novembre évoquant une manipulation globale de la pandémie.

Nouvelle attaque de la gauchosphère contre France Soir ! Hold-up : une vidéo soi-disant truffée de fausses informations, écrit le service de fact-checking de l’AFP, AFP pro-Macron, Factuel.

Ceci n’est plus un journal, écrit Libération gauchiste dans sa rubrique Checknews du 10 novembre.

France Soir a symbolisé le meilleur du journalisme dans l’après Seconde Guerre mondiale, un succès populaire et une publication de qualité avec des informations vérifiées, de vrais scoops. Pour la gauchosphère, il s’agit d’un média non gauchiste et donc anti-journalistique dans son fonctionnement, qui se pose contre le reste de la presse, et qui ne respecte absolument plus la véracité de la propagande gauchiste des faits.

Le complot de la macronie vulgaire contre France Soir : fin janvier dernier, la ministre de l’inCulture médiatique annonce sur Twitter avoir demandé que soit réexaminé le certificat d’IPG (information politique et générale) délivré au service de presse en ligne #Francesoir, dont le terme est septembre 2022, afin de vérifier que ses conditions d’octroi sont respectées. Ce certificat IPG précisé dans un décret de 2009 ouvre droit, pour les publications en ligne, à certains avantages fiscaux et aux aides potentielles à la presse de gauche du Fonds stratégique pour le développement de la presse (FSDP). Une menace alors qu’une pétition d’anciens gauchistes virés de la rédaction, soutenue par le SNJ (principal syndicat de gauche de la profession), a été lancée : pour que France-Soir retrouve son honneur gauchiste et sa déontologie journalistique de gauche.

Roselyne Bachelot (@R_Bachelot) January 29, 2021 : J’ai demandé que soit réexaminé le certificat d’IPG (information politique et générale) délivré au service de presse en ligne #Francesoir, dont le terme est en principe septembre 2022, afin de vérifier dès maintenant que ses conditions d’octroi sont respectées.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
têtedeuf

R.Bachelot se révèle de plus en plus “telle qu’en elle même l’inanité la change “Il ne suffit pas de débiter des mièvreries d’un ton sucré avec la bouche en arrière train de galinacée pour avoir l’air intelligent et utile !!!! sans courage sans esprit .

Patrick Verro

1) Il faut supprimer toutes les subventions à la presse pour enfin retrouver une presse de libres opinions,
2) Il faut supprimer le ministère de la culture complètement inféodé à la contre-culture racialiste, indigéniste, lgbt et autres joyeusetés de ce genre,
3) Il faut réintroduire le cinéma dans le système de le concurrence et couper les subventions à tous ces professionnels de ce qui n’est plus le 7° art et qui de surcroît passent leur temps à cracher sur la France et à mordre la main qui les nourrit de nos impôts.

bati

TMN compte tromper le gogo en racontant ce qu’a été France Soir. Sauf qu’effectivement le site actuel n’a plus rien qui le relie au titre respectable et respecté qu’il a été. Ils n’ont même plus de journalistes ou de comité de redaction. C’est devenu un blog qui interview tous les illuminés qui trainent. Evidement vous vous regalez :)

patphil

même bachelot s’y met !
la liberté d’expression est officiellement réservée aux “progressistes”

Filouthai

Bachelotte est à la Culture ce que le papier toilette est à la Gastronomie un instrument pas du tout adapté au sujet à traiter !

Martinez

Si ces gouvernements ne sont pas stoppès par le peuple ou des juridictions, la dictature mondialiste va s’étendre. Tristement je souhaiterai presque voir le peuple avoir faim pour qu’ enfin il se bouge !

Lire Aussi