Nouvelle-Calédonie : la leçon oranaise sera-t-elle comprise ?

Publié le 1 juin 2021 - par - 22 commentaires - 1 595 vues
Traduire la page en :

La TV israélienne i24news a diffusé un document qui devrait raviver la mémoire des Français et déciller les Calédoniens.

https://www.youtube.com/watch?v=i-VdBxirjQI

Depuis le cessez-le-feu (19 mars 1962), le FLN n’était plus sous surveillance de l’armée française. Il régnait en despote sanguinaire : assassinats des harkis, enlèvements des Européens qui traversaient les quartiers musulmans pour se rendre à leur travail, charniers découverts dans la périphérie.

Les Français fuyaient malgré l’assurance gaullienne d’une transition paisible. Le petit peuple se rappelait les tueries qui avaient marqué la fin du Congo belge deux ans plus tôt. Il restait cependant cent mille Européens à Oran. Le général français Katz leur assurait qu’ils étaient en sécurité.

La suite prouva que non.

Et injure suprême à ces morts, Macron qui a la particularité de cracher sur le pays dont il est président – à ce titre, on devrait l’interdire de sortir des frontières qu’il déteste tant – est venu bramer en Algérie que la « colonisation a été un crime contre l’humanité ».

Au moment où, à Paris, se négocie l’ultime accord sur la Nouvelle-Calédonie, Calédoniens, rappelez-vous les accords d’Évian, rappelez-vous Oran !

N’ayez aucune confiance dans les promesses que l’État ou les Kanakystes pourraient vous faire ! Cessez d’être crédules !

Les pseudo-intellectuels “caldoches” et métropolitains qui soutiennent la cause de l’Indépendance kanake sortent de la même Cloaca Maxima que les intellectuels français qui ont soutenu le FLN algérien.

Hier, là-bas comme ici, aujourd’hui, ce sont les mêmes militants qui prêchent le “oui” à l’indépendance. En 2021, les porteurs de valise du FLN(KS) circulent dans les administrations comme à l’Université de Nouvelle-Calédonie. Sans doute trouvent-ils dans leur “engagement” un sens et une utilité à leur existence médiocre.

Au fil d’accords de plus en plus délétères, les Loyalistes (à qui et à quoi finit-on par se demander ?) se sont laissés dépouiller par le Gouvernement français. Ils sont allés jusqu’à accepter le drapeau du FLN(KS) sur la terre française.

Les termes “destin commun”, “Terre de parole, terre de partage” sont les mots de la propagande pour faire accepter l’indépendance. Il n’a jamais été question de destin commun dans les têtes kanakystes, jamais question de respect de la parole donnée, jamais question de partage. Les indépendantistes jouent avec ces termes et en ont fait un supplément au vocabulaire orwellien de 1984.

Destin commun, terre de parole, terre de partage ont une signification exactement contraire. Les Kanaks n’envisagent l’indépendance qu’à leur seul bénéfice.

L’État français avec toujours la même idéologie débraillée, sans colonne vertébrale, va rater son “expérience” de décolonisation apaisée et prospère en Calédonie. Mais y a-t-il jamais cru ?

En face de lui, les leaders loyalistes incapables de s’unir sont dans l’illusion permanente. Pierre Frogier a claqué la porte de Matignon, mais les autres sont restés. Ils négocient. On sait depuis longtemps leur capacité sur ce thème. Elle avoisine le zéro absolu.

Chaque minute que passe la délégation loyaliste aux côtés de Lecornu est une minute de perdue. Ils sont satisfaits de se montrer légalistes avec un État qui ne l’a jamais été, un État qui joue contre eux la légitimité fabriquée des Kanaks. Le jeu est inégal. Ils feraient mieux de quitter la table des négociations après l’avoir renversée et profiter de leur séjour parisien pour créer un foin médiatique et prendre attache avec les oppositions souverainistes.

Fin 2021, j’espère que le “non” gagnera (le référendum pourrait avoir lieu le 12 décembre de cette année).

Si le “non” sort vainqueur de ce troisième piège, le temps sera venu pour l’ensemble des votants et des non votants au référendum (les 40 000 citoyens privés de droit de vote) de ne plus se laisser marcher sur les pieds ni par l’État français ni par les Kanaks. Il leur faudra cesser d’être des Bisounours, sortir les griffes, montrer les dents. L’État français et son gouvernement exhibent leur force avec les faibles (pieds- noirs, harkis, Gilets jaunes, Calédoniens) et leur faiblesse avec les forts (FLN algérien et FLNKS).

Aux Loyalistes d’en tirer la leçon.

Sinon Nouméa 2021 pourrait se jumeler avec Oran 1962.

Marcus Graven

 

Vous pouvez retrouver tous mes articles sur

https://marcus.tvs24.ru

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
djeffcrs

Les Kanaks sont comme tout le monde ils pensent…100% de kanaks pour l’indépendance je ne le pense pas.. Je suis sûr qu’un grand nombre sait que la France est une chance pour l’après Nickel.. Le vanuatu a souhaité son indépendance et j’ai vu ce que sont devenus les jeunes.. Les filles font le ménage dans les hôtels de nouméa.

Stentor

Et tout aussi sûrement, et sans le moindre risque d’erreur, on peut prédire comment se déroulera ce passage à l’indépendance de la NC et ses conséquences :

1) pendant la transition adminsitrative, versement de généreuses subventions à la nouvelle “république kanak socialiste” par le gouvernement français et simultanément massacre des Français qui n’auront pas sauté dans le premier avion ;

2) poursuite du versement d’aides et de financements en tous genres, sans contrepartie et à fonds perdus, et déclarations d’excuses de toutes sortes au gouvernement de la NC devenue indépendante ;

3) ensuite accueil des makaks devenus miséreux qui immigreront en France, logement gratuit, allocs, boulot qu’on leur trouvera tandis qu’on laissera se démerder le demandeur d’emploi français.

Stentor

Contrairement à l’avis émis récemment par Eric Zemmour, la NC finira pas devenir indépendante. De nouveaux référendums seront organisés inlassablement jusqu’à ce que le “oui” (à l’indépendance) l’emporte. La tendance va d’ailleurs d’ores-et-déjà dans ce sens, et si d’aventure l’indépendance venait à tarder, le gouvernement français instaurerait un statut spécial d’autonomie qui serait l’équivalent de l’indépendance.

Les makaks sont donc assurés s’obtenir gain de cause à terme. Ce n’est plus qu’une question de temps. La seule question qu’on doive encore se poser, c’est quand et comment ?

Du coup, on sait ce qu’il va advenir des Français de Nouvelle-Calédonie : pour eux ce sera la valise ou le cercueil.

La voilà, la leçon d’Oran !

dissident

le pouvoir actuel fait un peu len NC la meme politique honteuse que de gaulle faisait en 61 en Algerie, le resultat sera similaire
exil ou massacre des europeens ou autre minorite
misere du nouvel Etat fantoche qui demandera des comptes a la France, argent subsiides visas pour la metropole etc

Argo

Et ne comptez pas sur Macron et sa ministre pour vous sauver la mise!

Jill

Je pense que les européens devraient être incités à quitter le pays, et aidés dans ce sens,avant qu’il ne soit trop tard. Tôt ou tard ils se feront massacrer par les sauvages.
L’indépendance dans les meilleurs délais et divorce complet…. naturellement, pas de pension alimentaire et pas de visas pour la France . Qu’on ne soit pas aussi bêtes qu’on l’a Été avec l’Algérie.

Le Blob

Pas d’alloc, de RSA, de sécurité sociale.

patphil

j’espère que les caldoches la comprendront
toutefois être administré par un préfet qui change rous les deux ans est il encore viable aujourd’hui?
les américains , les canadiens, les australiens, les néozélandais sont ils plus intelligents que les caldoches ?ils se débrouillent pas si mal, non?

Stentor

Les américains, canadiens, australiens et néozélandais n’ont jamais été lâchés par leur gouvernement, eux !
C’est ça, la différence !

Tonton

Mon conseil aux néo-calédoniens : tirez vous, MAINTENANT !

Mennesson Jacques

Se tirer lais pr aller ou ?

Stentor

Ben, va falloir revenir en France, où vous serez accueillis comme les Pieds-Noirs en 62…

Si vous voulez échapper au cercueil et si vous ne voulez pas devenir des immigrés déshérités dans votre propre patrie, votre seule chance de vous en tirer, c’est de vous armer et d’éliminer tous les leader makaks avant que le processus d’indépendance soit devenu irréversible.

Faites vite car il vous reste peu de temps !

Et pas d’état d’âme car vous n’avez plus que des ennemis en NC, et vous ne trouverez pas d’amis en France !

dissident

5JUILLET une date a ne jamais oublier, un crime non expie de de gaulle et de ses larbins

Jill

Stupide… Vous oubliez une chose, l’Algérie était indépendante ;il fallait lui déclarer la guerre?
L’intervention de l’armée à Oran, c’était fournir le prétexte au FLN pour massacrer les pieds noirs par dizaines de milliers sur l’ensemble du territoire.

dissident

eh bien si un jour la police l amee française vous laisse egorger vous et votre petite famille avant de crever audra pas vous plaindre ne me dites pas “mais on est en rance( car la memechose arrivera il est vrai que comme gaullard hypocrite vous devez etre dans un coin encoe tanquille..mais pour combien de temps ? n oublie pas le gaulliste amnesqiique
3LES PIEDS NOIRS viennent de notre futur
DORS BIEN

dissident

tais toi fantome des traitres joxe et messmer

Stentor

Parce qu’ils ont eu besoin d’un prétexte pour massacrer tous ceux qui passaient à leur portée ?
Si l’armée était intervenue, elle aurait au contraire pu mettre un terme au massacre qui commençait.
Vous aussi, vous oubliez une chose, et non des moindres : c’est que dès avant le 05 juillet, dès le 19 mars, le FLN violait le cessez-le-feu à peine signé !

En somme, ils n’ont rien respecté, ni le cessez-le-feu, ni la signature des accords d’Evian, mais c’est encore nous qui avions tort et nous n’avions même pas le droit de nous défendre ?

Vous pouvez bien utiliser le mot “stupide”, oui… Il vous va bien !

Theodore

C est bien de parler des desaccords d evian, mais beaucoup de jeunes ne peuvent pas comprendre votre texte, car l ecole n a pas fait le boulot les parents encore moins…
Donc en signant les “accords” d’Evian de 62, la France n’a obtenu aucune garantie réelle et significative, ni pour les Français d’Algérie ni pour les harkis. La grande zhora avait estimé qu’environ 400 000 personnes quitteraient l’Algérie en quatre ans. En fait, ils furent près d’un million en quatre mois ( j etais dans le lot ), harkis non compris ! Si la France l’avait voulu, l’exode aurait pu être organisé, canalisé. Au lieu de quoi, il s’est agi de l’une des plus grandes migrations bordeliques de notre histoire dans des conditions d’improvisation inimaginables.
Caldoches ne faites confiance qu en votre determination

Le Blob

Vous avez raison @Theodore,
L’école n’a pas fait le boulot et ne le fera pas.
C’est une partie de notre histoire que j’ai du mal à comprendre faute d’en avoir reçu l’enseignement.
Quelqu’un à t-il des références d’ouvrages à ce sujet à me conseiller ?
Merci.

Theodore

@le blob

merci !
voici un livre ( il y en a d’autres ) sur les secrets : “Les Accords d’Evian : histoire secrète de la paix en Algérie” de Jérôme Hélie / editions ORBAN

haraca jean pierre

VOUS AVEZ LES LIVRES DES PROCES SALAN ,
ET AUTRES ,LE SILENCE D’ETAT DE JEAN JACQUES JORDI QUE NOUS TROUVONS DIFFICILEMENT ET POUR CAUSE .WIKIPEDIA TRAITE TRES BIEN LE SUJET ALGERIEN .

Stentor

Le Blob, je vous conseille également la lecture du mémoire du colonel Antoine Argoud : “La décadence, l’imposture et la tragédie”. Excellente et lucide synthèse dans un volume contenu, qui explique tout le glissement vers l’indépendance algérienne en le mettant en miroir avec la décadence française. Tout ce qu’il savoir sur le conflit algérien y est dit, de même que sont énoncées toutes les conclusions qu’il faut en tirer pour la France.

Lire Aussi