Nouvelle-Calédonie : Louis Mapou craint une victoire de Marine Le Pen

Publié le 28 avril 2021 - par - 3 commentaires - 926 vues
Traduire la page en :

Lettre ouverte à M. Louis MAPOU chef du groupe UNI-FLNKS au congrès de NOUMEA

(Avec copie directe à Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National)

Cher compatriote,
Permettez-moi de m’adresser directement à vous, et ce pour deux raisons :
Je souhaite, dans les mois qui suivent, me rendre au « Caillou », pour enfin connaître de visu un territoire qui hante ou plutôt habite tout mon être spirituel, depuis de longues années et qui m’a permis, entre autres, de produire une monographie dans la revue Peuples noirs – peuples africains de mon « beau-frère » Mongo Beti.

Une nouvelle, échappée sur la toile, m’interpelle et me chagrine quelque peu ; vous semblez craindre, pour l’an prochain, une victoire de Madame Marine Le Pen aux élections présidentielles.
En ce qui concerne le premier point, souffrez que j’œuvre de toutes mes forces afin que la Nouvelle-Calédonie s’ancre enfin définitivement dans notre grand pays commun, qui doit absolument rester multi-océanique. Concomitamment, soyez assuré que mon souci primordial est le bien-être et la promotion, de façon définitive, de notre magnifique jeunesse « kanake ».

Pour ce qui est de la deuxième question soulevée, il serait très dommage que la susnommée et vous-même, vous en arriviez à vous déchirer, voire à vous écharper.
En conséquence, je vous propose donc, et c’est bien pourquoi la présente vous est destinée, ainsi qu’à elle conjointement, de nous retrouver à Nouméa ou à un quelconque endroit du territoire afin de discuter aux fins de l’avancement significatif de notre dossier commun. Cela s’opérerait évidemment à une date de votre convenance qui se situerait probablement au cours du dernier trimestre de cette année.

Je souhaite que vous soyez accompagné, à cette occasion, d’une collaboratrice femme et ceci dans le très nécessaire souci de la parité hommes-femmes !
Nous aurons tout loisir d’essayer de nous convaincre de la justesse de nos points de vue l’un l’autre !
Enfin, sachez que lors de mon déplacement je serai probablement accompagné de ma collaboratrice d’origine gabonaise et d’un vieil ami d’origine anjouanaise (1) rattachiste à la France !

Je ferai tout aussi pour être suivi par un ou une représentante des communautés pieds-noires et harkies, loin d’être indifférentes au sort des Kanaks français de Belep ou Mare.
Dans le cadre d’une réflexion commune pour l’éventualité d’un OUI majoritaire (enfin 50 % + 1 voix !) la question dite de la double nationalité m’apparait cardinale : accordera-t-on une priorité à la conservation de la nationalité française, sur la base à consonance coloniale et raciste – droit coutumier d’un côté et droit commun de l’autre ?

Bien cordialement à vous, cher compatriote Louis.

Jean-Michel WEISSGERBER

(1) Il faudra bien qu’un jour la France s’abstienne d’entraver le règlement du problème d’Anjouan en commençant par rendre enfin hommage à Mohamed Belela, mort pour le drapeau tricolore le 14 juillet 1997.

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
meulien

et pourquoi vouloir garder le caillou apres avoir largue l’algerie et son petrole ?

patphil

cependant la nouvelle calédonie ne subit ni l’invasion migratoire ni le terrorisme musulman
pourquoi voteraient ils pour mlp ?

CPB33

pour ne pas être sous domination chinetoque par exemple ou de celle de l’Australie

Lire Aussi