Nouvelle loi : le juge pourrait supprimer en 48 heures des articles ou bloquer des sites

 

Alors que le gouvernement envisage de durcir les lois contre le racisme et de renforcer la lutte contre la « cyber-haine », nous avons rencontré Emmanuelle Ménard, député de l’Hérault, et co-fondatrice du site Boulevard Voltaire, créé pour défendre la liberté d’expression, il y a 5 ans. Une bonne occasion pour approfondir certaines questions…

Nos sites obligent les médias traditionnels à traiter des informations qu’ils voulaient cacher

Riposte Laïque : Vous êtes d’abord la cofondatrice de Boulevard Voltaire, site dont l’objectif était de défendre la liberté d’expression. Avez-vous l’impression, cinq ans plus tard, que ce journal en ligne, dans le contexte politique actuel, est plus nécessaire que jamais ?

Emmanuelle Ménard : Oui, malheureusement… La tendance générale est vers toujours plus de propos convenus, policés, encadrés. Et lorsque vous sortez des sentiers battus, du politiquement correct, de la moraline, la mise à l’index est immédiate. Mais j’ai peut-être une sensibilité exacerbée dans ce domaine-là. Il est vrai que l’hémicycle de l’Assemblée nationale ne se prête pas beaucoup aux propos « iconoclastes ». J’ai en souvenir d’avoir osé poser une question, il y a quelques semaines, au sujet d’un article posant comme principe que la finalité de l’enseignement supérieur était de faire de nos étudiants des « citoyens éclairés ». J’ai demandé si quelqu’un pouvait me donner la définition d’un « citoyen éclairé » et surtout, qui allait décider que vous étiez éclairé ou non… Une députée LREM s’est levée pour dire que j’étais « la honte de l’hémicycle »… Rien que cela ! Alors, oui, des médias comme Boulevard Voltaire, où l’on peut encore s’exprimer librement, sont absolument nécessaires en ce qu’ils constituent une véritable soupape de liberté. Mais pas seulement ! Nos médias non seulement permettent d’informer mais ils obligent les médias traditionnels à traiter certaines informations qu’ils préfèreraient parfois garder bien cachées. Bref, une véritable mission d’utilité publique !

Riposte Laïque : Fidèle à vos idées, vous aviez durement critiqué l’article 1 de la régularisation de la vie publique, y voyant un véritable crime contre la liberté d’expression de ceux qui pensent différemment. Rappelons qu’il s’agissait d’interdire de vie politique quiconque aurait été condamné pour racisme ou incitation à la haine. Et pourtant, ce texte avait été voté par la presque totalité de vos collègues. Vous les pensez donc tous hostiles à la parole libre ?

https://www.youtube.com/watch?v=CTc5syONP6o

Emmanuelle Ménard : L’incrimination visée était plus large que « racisme » ou « incitation à la haine ». Il s’agissait plutôt de « discrimination ». Je me suis élevée contre ce texte, et de façon bien solitaire en effet, car il me semblait évident que ses conséquences pour la liberté d’expression auraient été dramatiques ! Et qu’il aurait accordé un pouvoir énorme aux juges ! Quelle belle épée de Damoclès nous aurions alors eu au-dessus de nos têtes ! Et quel encouragement adressé aux associations qui passent leur vie à intenter des procès pour des propos qu’elles jugent discriminatoires ! C’était la porte ouverte à tous les règlements de comptes et à tous les abus. Surtout, quel imparable argument pour faire taire un adversaire politique ! Mais attention ! Je suis persuadée que cet amendement, largement voté dans l’hémicycle, et heureusement retoqué par le Conseil constitutionnel, reviendra dans le débat. Je sais qu’une proposition de loi sur la moralisation politique (encore une !) est en préparation du côté du Sénat dans laquelle le casier judiciaire vierge est de nouveau exigé. Oui s’il s’agit d’empêcher des élus jugés coupables d’abus de confiance ou de détournements de fonds, non s’il s’agit de condamnations liées à la liberté d’expression. Malheureusement, la distinction n’est jamais faite.

Cette loi contre les fake news promet des débats agités dans l’hémicycle !

Riposte Laïque : De grandes inquiétudes ont été émises par ce qu’on appelle la réinfosphère, suite à l’annonce du nouveau président de la République, lors de ses vœux à la presse, de promouvoir au plus vite une loi contre ce qu’ils appellent « les fake news » et que nous préférons nommer « Bobards ». Des informations inquiétantes ont circulé, parlant d’un durcissement de la loi contre les hébergeurs, et des possibilités données à un juge de fermer un site en 48 heures, ou de faire supprimer un article. Dans un registre complémentaire, les associations dites antiracistes réclament un durcissement des lois, contre ce qu’ils appellent la libération de la parole raciste. Partagez-vous, devant tous ces faits, l’inquiétude de vos anciens collègues de la réinformation ?

Emmanuelle Ménard : Cette loi contre les fake news promet des débats agités dans l’hémicycle ! Même le Syndicat national des journalistes met en garde contre une probable forme de censure, c’est dire ! En réalité, les médias visés derrière ce texte sont Russia Today et Sputnik. Mais ce qui est amusant, c’est que Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’Etat au Numérique, a quand même expliqué, « avoué » devrais-je dire, que les griefs que son parti nourrit contre les journalistes de ces deux médias concernent plutôt « un état d’esprit » qui ne serait pas favorable au président Macron que de fausses informations à proprement parler… Pour ma part, je ne vois pas l’intérêt de légiférer sur cette question. Je trouve même cela dangereux. Et puis, les réponses judiciaires existent déjà. Alors, pourquoi voter de nouvelles lois quand la législation existante permet déjà de lutter contre les fausses informations ? Je vous rappelle que l’article 27 de la loi sur la liberté de la presse de 1881, condamne « la publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de fausses nouvelles, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, fait de mauvaise foi, elle aura troublé l’ordre public ou aura été susceptible de le troubler ». Tout est dit ! Une nouvelle loi permettrait de supprimer très vite du web certains articles ou sujets, de fermer les comptes des utilisateurs ou de bloquer l’accès à certains sites. Lorsqu’elle a exposé les mesures envisagées par le Gouvernement, la ministre de la Culture a expliqué que la saisie du juge des référés pour faire cesser la diffusion de fausses nouvelles en période électorale serait assortie de véritables garanties pour protéger la liberté d’expression. Pour être interdite, il faudrait par exemple  que la nouvelle soit « manifestement fausse » ou que sa diffusion « soit massive » et « artificielle ». Mais est-ce à la justice, et surtout au juge des référés, de juger si une information est vraie ou fausse ? Emmanuel Macron a même évoqué la possibilité d’une certification – par qui ? – des médias qui respectent les règles de déontologie… Sous-entendu, ceux qui ne seront pas « certifiés », « tamponnés » seront, a contrario, soupçonnés de ne pas respecter la déontologie journalistique… Vous voyez les abus que cela pourrait entraîner !

La relaxe de Robert Ménard, un superbe signal d’espoir envers tous ceux qui sont poursuivis par la police de la pensée antiraciste !

Riposte Laïque : Votre époux Robert Ménard vient d’être relaxé par la Cour d’Appel de Paris, alors qu’il avait été condamné par la 17eChambre, pour avoir montré la réalité du Grand Remplacement à Béziers en publiant d’anciennes photos d’école. Que pensez-vous de ce verdict ? 

Emmanuelle Ménard : Vous imaginez comme nous avons été heureux d’apprendre cette décision ! Cette victoire est importante : c’est celle de la vérité, du réel sur une France fantasmée… Et puis, c’est aussi une sacrée bagarre contre les associations prétendument « antiracistes » qui vivent de subventions publiques et qui font des procès à répétition un véritable fonds de commerce. À titre plus personnel, je sais combien Robert était blessé par ces accusations de racisme (les plaidoiries des associations étaient vraiment ignobles), lui qui a passé sa vie à défendre les droits de l’homme et la liberté ! Il a abordé l’appel de ce procès dans un état d’esprit différent, en refusant de s’excuser puisqu’il avait sa conscience pour lui. Je pense qu’il a eu raison. Et je dois dire qu’avec son avocat, Gilles-William Goldnadel, ils ont fait un sacré tandem ! J’espère maintenant que cette jurisprudence sera confirmée. En tout cas, c’est un superbe signal d’espoir envers tous ceux qui sont poursuivis par la police de la pensée antiraciste !

Je reste persuadée que l’avenir ne réside plus dans les partis politiques

Riposte Laïque : Le Front national vient de changer de nom. Vous avez souvent, avec votre époux, exprimé des divergences quant à son orientation et à ce qu’on appelait la ligne Philippot, appelant plutôt à l’Union des droites. Ce congrès est-il porteur de l’évolution que vous souhaitiez ?

Emmanuelle Ménard : Si cela se limite au seul changement de nom, cela ne modifiera pas grand-chose. Si le nouveau nom s’accompagne d’un changement de ligne, pourquoi pas ? La proposition de Marine Le Pen de soutenir le candidat LR lors des législatives partielles à Mayotte est un signe encourageant. Mais je reste persuadée que l’avenir ne réside plus dans les partis politiques. Les Français s’en sont détournés et n’y croient plus. C’est flagrant depuis l’élection présidentielle. À Béziers, nous avons expérimenté depuis plus de quatre ans une nouvelle façon de faire. Avec des militants de différents partis mais surtout, une majorité de personnes qui n’appartiennent à aucune formation politique. Et ça fonctionne ! Nous remportons les élections successives et nos idées progressent. Je suis certaine que cette expérience pourrait être dupliquée ailleurs. Robert sort d’ailleurs un petit livre, « Pour une droite du réel », en avril prochain, dans lequel il s’appuie sur son expérience municipale pour nous rappeler l’absolue nécessité de nous unir si l’on veut vraiment emporter les élections un jour…

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Madame le député, chère Emmanuelle ?

Emmanuelle Ménard : Dire et redire à quel point nous avons besoin de tout le monde pour construire cette droite d’avenir que nous appelons de nos vœux. Au niveau des idées d’abord, en menant au quotidien un travail d’information, de persuasion et de conviction, par le biais de nos médias alternatifs qui mènent un vrai travail de fond et qu’il nous faut absolument soutenir… Mais au niveau des actes également, chacun à son niveau, parce que la France est le pays des libertés et qu’elle vaut d’être défendue, pour nos parents, pour nous-mêmes et surtout, pour nos enfants et petits-enfants… Le défi vaut d’être relevé !

Propos recueillis par Pierre Cassen

image_pdfimage_print

50 Commentaires

    • Quel Bras de fer ?? Tant qu il n y aura pas de manifestation dans tout le pays qu ils aient vraiment peur pour eux ils continueront à tout faire pour nous faire taire ,nous rajouter des impôts et taxes .ensuite spoliations des biens …. Ils ont les journaputes pour faire la propagande quotidienne et endormir les veaux , les associations dites antiracistes pour nous cracher à la gueule et nous envoyer au tribunal et les juges du mur des cons pour nous condamner .tant que c est gens là n auront pas la crainte d un début de révolution ils continueront leur travail de sape .

  1. Il fait beaucoup d’années qu’en France il n’y a pas de liberté d’expression et pourtant il n’y a pas de démocratie étant donné que la liberté d’expression est la condition première que sustente une démocratie.

  2. Si les français ne se bougent pas les dissidents seront muselés en un rien de temps.

  3. Mais je croyais que Riposte laïque n’était pas de droite….?

  4. L’interview de la députée E. Ménard conforte deux actions. Celle de Robert Ménard, partant du terrain, fédératrice à Droite, et qui se donne les moyens d’être représentée à l’Assemblée. Celle de Riposte Laïque et sa prudente décision d’établir sa Direction à l’étranger, hors de portée des lois et juges liberticides de la République post-française.

  5. oui si les Français ne se bougent pas cette loi que macron va sortir va nous museler nous le français et notre liberté d expression ,nous n aurons plus le droit de rien dire ni penser mais pour les étrangers et c est fait pour les défendre eux auront le droit de nous insulter et de nous traiter de tout les non possible et imaginable ,c est cela que macron veut et un site comme RL viendra à disparaître il fera tout pour cela avec ces amis de la 17 e chambre des vendu qui inculpent des gens qui nous informe de la vérité et des mensonges que macron nous dit tout les jours.il veut museler le FRANÇAIS QUI NE PENSE PAS COMME LUI ,et donner tout les droits de parole à ces amis muzz ,eux auront toute les libertés d ailleurs ont voit bien se qui se passe dans les citées ou plus personne ne p rentre

    • C est clair , mais en même temps , avons tout mis en œuvre pour combattre ? Avons nous mis en place un moyen de nous rassembler sur tout le territoire en même temps ? Arrivons nous à faire prendre conscience de tout cela à nos proches? La partition a de très beaux jours devant elle et les brigandes l on bien compris , c est eux qui ont raison , non seulement ils communiquent des paroles de résistance , mais en plus , ils se rassemblent . Ils refusent ouvertement cette France , comme moi d ailleurs , ils essaient de construire un autre avenir pour eux et leurs enfants , car le combat du peuple français pour la France n aura pas lieu .

  6. Félicitations au travail de Dominique Menard. Au moment des debats à l’assemblee ne serait -il pas important que tous les médias libres et consciences libres organisent une grande manifestation pour la liberté d’expression? Il y a par exemple la forme du défilé silencieux sur le thème de l’enterrement de la liberté d’expression….

  7. La liberté d’opinion ET d’expression sont très sérieusement menacées, … et pas qu’en France.
    Ce qui se passe aujourd’hui en Allemagne, en Grande-Bretagne, et qui apparait ailleurs en Europe, en sont l’illustration.

    Emmanuelle et Robert Menard (au niveau politique), Pierre et Christine (au niveau associatif), pour ne citer que quelques noms parmi d’autres, …ne seront jamais assez remerciés pour les actions qu’ils mènent, en dépit des menaces très sérieuses pesant sur eux.
    Quatre noms, quatre références.
    Nul besoin d’ajouter d’autres mots, à part MERCI;

  8. Où en est donc l’indépendance de la justice face au pouvoir ?
    Actuellement c’est la fin de la liberté d’expression qui est un droit absolu des peuples c’est l’autoritarisme qui s’installe.
    Droits de l’homme « Article 11. – La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi ». Faire une ou des lois dans le sens de la privation de cette liberté fondamentale c’est un abus grave et condamnable.

    • Liberte d’expression ok si c’est pour dire des conneries, cracher son venin…c’est niet

  9. Anastasie prend du poids depuis qu’elle consomme chez Mac Do.

  10. Je crois qu’il faut être con pour croire qu’une loi peut empêcher un con de s’exprimer et de faire savoir qu’il l’est.
    Mais comme nous ne sommes pas gouvernés par des cons (…) je crois aussi que leurs intentions n’ont effectivement pas grand chose à voir avec leurs déclarations…

  11. On se croirait revenu au temps du « maccarthysime » qui s’était attaqué entre autre à certains grands artistes d’Hollywood qui ont fini par s’exiler ( Joseph Losey, Jules Dassin, John Berry, Charlie Chaplin ). Le terme de « maccarthysme » est utilisé pour qualifier toute politique qui, sous le motif de défendre la sécurité nationale, consiste à restreindre l’expression d’opinions politiques ou sociales considérées comme dangereuses ou subversives, en limitant les droits civiques.

    • Pire que le maccatrhysme : à travers le Patriot Act et les clones français de cette loi liberticide, c’est la pénalcratie généralisée qui se met en place.

  12. Je note aussi qu’une fois de plus la 17° Chambre a été désavouée en appel. Ne serait-il pas temps de lancer une campagne contre les zigotos qui tiennent ce poste de garde de la pensée unique ?

    • La colère monte. Dans quelque temps, on verra ces juges derrière des barbelés : barricadés, ou en taule…

      • Je ne sais pas si c’est correct mais que dieu vous entende. La 17 ème chambre correctionnel de Paris n’est qu’une broyeuse à Patriotes, l’inquisition islamo-gauchiste, la justice Stalinienne qui condamne en raison de l’idéologie funeste et machiavélique des mondialistes et non en raison des lois prévues au Code Pénal. Il n’y aura que la fin de triste pour tous ces juges collabos ( Paris, Poitiers, Calais, et sur l’ensemble du territoire national d’ailleurs) qui obéissent aujourd’hui aux lois de la charria. Vive la fin de ces juges de foire, de ces merdias collabos et ces traitres de politiques suceurs de babouches.

  13. Je viens d’écouter le commentaire d’Emanuelle Ménard: commentaire très pertinent,très juste. Dans l’assemblée, on entend des gens qui n’ont pas l’air d’apprécier les idées de madame Ménard… Il faut être complètement en dehors de la LOGIQUE INTELLIGENTE
    pour réagir comme ces gens qui expriment bien l’assentiment qu’ils ont envers ce gouvernement qui veut nous bâillonner.

    • la france est devenue une democratie totalitaire,depuis 1972 avec la loi pleven,gayssot,taubira,macron,toutes des lois contre le racisme et l’antisemitiste,cela veut dire fermer la sans cela la prison et forte amende, allez sur le site GAELLE MANN SUR UNE VIDEO SUR LES CHANTEUSES LES BRIGANDES,ils vous explique que les services secrets francais du DGSI qui veulent abattre les brigandes en les passant dans les mediats comme M6 DIMANCHE ET EN DESINFORMANT pour les abattre sur internet 6 millions ecoute les disques des brigandes,pas du tout correcte sur les hommes politiques,spectacles annuler,mais les maires patriotes eux les recoivent comme la ligue du midi avec un concert,leurs disques se vendent tres bien par internet,regatdez la video

      • Au cas où…Il faut savoir que contrairement aux trous du culs du CRIF, complice du pouvoir, qui prétendent parler pour eux, l’écrasante majorité des Juifs vivant en France étaient contre ces lois, sachant très bien qu’elles seraient détournées au profit exclusif de leurs pires ennemis, les déchets nazislamistes.

  14. Fake news, quel horrible mot américain introduit très récemment dans notre langue ! En français on parle de canular ou tout simplement de fausse information.

  15.  » C’est l’un des droits absolus de l’Etat de présider à la constitution de l’opinion publique. »
    Goebbels …La Kommandantur et la 17 chambre veillent à l’application de ce précepte .

  16. pendant ce temps, les médias aux ordres traitent poutine de dictateur qui censure tout en russie!

    • Et les journaleux traitent Trump de fou.
      Il faut aller sur le site Dreuz pour constater le bilan brillant de Trump en un an et voir que s’il est un peu cow boy, il n’est certainement pas fou

  17. Mme MÉNARD a été à la hauteur de sa fonction , mais combien de bulots vont regarder cette vidéo et oser en débattre autour d eux ? De mon côté, je vais , comme toujours, le faire savoir , lancer le débat…..mais comme toujours je m entendrais dire : oui bon ……, que pouvons nous y faire …..oui mais il y a des gens sur internet qui disent n importe quoi ….ou encore : ils ont raison, il fait combattre la fachosphere….. bref , nous rencontrerons encore et encore des Mous du cerveau , des laches , des malfoutistes , des anti France ??…regardez les vidéos de Vincent LAPIERRE , elles sont très parlantes sur l état psychologique de nos CONS citoyens .

  18. ben c’est bien, on concurrencera ainsi les pays comme le vietnam la chine et l’ensemble des pays islamiques, et ça se passe dans le pays de ceux qui ont pris le pouvoir en 68 sur le slogan « interdit d’interdire »

  19. Emmanuelle Ménard candidate à la présidentielle 2022 ? Union de toutes les sensibilités patriotiques, cela aurait de la gueule, je suis certain qu’elle ferrait un très bon score !
    La société est totalement fracturée, les partis politiques rétrécissent !
    On ne peut plus miser sur MLP qui a montré ses limites, et je ne voterai pas pour le bonimenteur Wauquier !
    Si on en reste là c’est foutu turlututu et on l’aura encore une fois dans le LUC !
    On cherche un(e) leader charismatique, une personnalité crédible,courageuse, dynamique, rassembleuse, sans casseroles ! Et donc …
    Pourquoi pas notre séduisante E.M. contre leur E.M. président des riches ? J’y crois !

    • Je ne la connais pas vraiment mais cette femme a de la « gueule » et je suis d’accord avec elle lorsque qu’elle dit qu’elle ne croit plus au parti politique. Ils sont tous tricards

    • En tout cas, il ne faut surtout pas un économiste ni un homme (ou une femme) de chiffres mais quelqu’un qui a le sens de l’humain.

  20. A propos de « fake gnous » d’état, rappelons aux plus jeune lecteurs de RL que ça a commencé par une énormité, validée le 1er octobre 2000, par le ténia chiracaille lui-même, quand il occupait l’Elysée.

    Ce fut la fiction crapuleuse anti-juive, fabriquée par la chiaîne publique fange2, sur la mise en scène grotesque de la crevaison d’un apprenti déchet terroriste, nommé al-durah.

    Il est prouvé que c’est un faux d’état.

    Cette fiction fut prétexte à plus de 800 agressions antisémites graves, en francekipu, dans les 3 mois qui suivirent.

    Ce fut le coup d’envoi de l’épuration des rédactions de tous les merdia de francekipu. Les journalistes qui refusaient de prendre parti pour les déchets nazislamistes contre Israël, furent chassés.

    Nous en voyons aujourd’hui les conséquences.

  21. La « cyber-haine » comme ils disent pour qualifier les critiques de ceux qui ne sont pas adeptes de la pensée unique et imposée est un défoulement et fait donc retomber la pression et la colère. Si la pression monte, peut-être va-t-on enfin passer à l’action !

  22. La « Voix de son Maitre », symbolisée par l’ORTF d’autrefois, a disparu !
    C’est bien leur problème ! Comment reprendre le dessus ?
    Numérisation, hakers, intrusions, ont changé la donne ! Et si le PEUPLE s’y met aussi !!
    Faisons taire le Peuple…. ou changeons-Le !

  23. « Féque niouse » alors que nous avons une locution bien claire « fausse information », à moins que je ne sois taxé « d’anglophobie » par le petit pédant jupitérien ?

    Alors petit Macron, petit péteux aux accents parfois hystérico-hitlériens, écoute les Sages, suit les Justes, sous peine de sombrer dans le délire de la mégalomanie grotesque…

    Bravo, madame le député Ménard, surtout ne lâchez rien !

  24. Chére Madame Menard, pouvez vous nous dire le nom de cette députée LREM qui a eu le culot de vous dire que vous étiez la honte de l’assemblée a la suite de votre question ?

  25. les juges du Mur des CONS

    n’aurait pas dépareillés sous le régime de VICHY…..pas les pastilles

  26. vous savez la dés…putés de LREM
    a du prendre la question pour elle car elle avait oubliée de payer son abonnement EDF
    et était complètement dans le noir…donc non éclairée

  27. Antiraciste est un mot de code pour dire « antiblanc »

    Une association, une personne « antiraciste » s’appelle, une association, « une personne antiblanc ».

    Je suis antiraciste ! signifie que tu es antiblanc.

    Par exemple, la LICRA est une association antiblanc
    La LDH aussi. Ils sont pour le racisme antiblanc et ils ne tolèrent les autres races qu’à la condition qu’elles soient comme eux antiblancs

    Le gibier, c’est nous.
    Il ne faut pas oublier de le leur rappeler.
    Qu’ils sachent qu’on sait

    • Oui, et quelqu’un qui condamne l’islamophobie est en fait quelqu’un qui défend l’islamofascisme.
      On est en plein dans « 1984 » d’Orwell. La vérité, c’est le mensonge.
      Heureusement qu’il va y avoir la loi Fake News pour punir tous ceux qui commencent à sortir de la Matrice car les gens délaissent de plus en plus les médias traditionnels aux ordres du gouvernement, de l’UE, de la CIA, des pétromonarchies et des multinationales.
      Gouverner des moutons, c’est pas trop dur, gouverner des gens qui doutent, c’est un peu plus délicat.

Les commentaires sont fermés.