Nunez plus précautionneux avec les islamistes qu’avec les Gilets jaunes

Publié le 12 décembre 2018 - par - 11 commentaires - 1 064 vues
Share

Toute la matinée le « nouveau » secrétaire d’État à la Sécurité s’est acharné (« a martelé » nota même un peu incrédule le pourtant très docile journaliste de Franceinfo) qu’il ne s’agissait pas pour l’heure d’un « attentat terroriste » qu’il fallait donc être « très prudent » dans la qualification jusqu’à ce que (patatras!) le procureur déclare en milieu de journée que le « préposé » terroriste aurait selon plusieurs témoins hurlé son cri de guerre « XXXX est grand » (« À là où est le bar ? »)ce qui automatiquement le catalogue, en fait, d’attentat musulman, puisqu’il a prononcé le nom de leur « dieu », même si tous les musulmans ne se sentent peut-être pas concernés, mais comment savoir s’ils ne disent rien ou si peu?…

En tout cas il ne s’agit pas seulement d’attentat « islamiste » histoire de minimiser la chose, il faut en fait arrêter avec ça, cela n’aide en rien. D’autant que la division supposée entre modérés et radicaux semble plutôt complémentaire : les seconds massacrent permettant aux premiers de négocier des accommodements raisonnables, ce que les gouvernants adeptes du multiculturalisme et/ou du no borders (les cultures réduites à des folklores, les nations à des freins ou à des fomentatrices de guerre) s’empressent d’adopter jusqu’à la prochaine explosion.

Observons qu’autant une « prudence » s’est ainsi affichée en la matière, par contre concernant les Gilets jaunes première mouture (17 novembre, 1er décembre) le ministère de l’Intérieur s’est tout de suite fendu de propos fallacieux sur de supposés « factieux » tandis que le ministre du Budget pérora en moulinant avec ses petits bras à l’encontre d’une dite « peste brune », le tout avant que ce beau monde n’ait le plus grand mal à cacher que les casseurs sont plutôt à gauche et les pilleurs issus des fameux « chances pour la France »…

De la même façon les médias drogués au relativisme politiquement correct parleront de « français » concernant le tueur, musulman, de Strasbourg alors qu’il faudrait mieux parler de « supposé » français ; cet empressement à le qualifier de français est d’ailleurs suspect comme s’il ne fallait pas « diviser » ou encore à l’inverse rendre responsable « la » communauté nationale française de sa dérive assassine, mais en quoi exactement serait-elle responsable sinon l’éternelle rengaine sur le « racisme » systématique automatique etc….

Autant donc le Pouvoir paraît ferme envers les GJ en leur jetant des miettes, autant concernant les casseurs il se la ferme dans la majorité des cas, tout en s’efforçant à s’adonner à la casuistique byzantine sur la qualification des assassinats musulmans les caractérisant d’attentats terroristes parfois ajoutant islamistes par clientélisme en réalité, ne prononçant pas le mot musulman de peur « d’amalgamer » alors qu’il ne prend pas autant de gants avec tout ce qui peut s’apparenter avec ce qui est supposé être d’extrême droite, de populisme, d’ultra droite même selon le mot à la mode.

Peut-être pourrait-on parler « d’ultra-musulman » pour caractériser les préposés à la tuerie aveugle et échapper à une certaine justice d’État qui fait fi de la liberté d’expression ?

Laissons ces finasseries à ceux qui ont peur de leur ombre. Mais il est vrai que l’atmosphère de suspicion raciste est pesante, alors que la doctrine assassine n’est pas une race et qu’il faudrait au fond admettre que lorsque quelqu’un se réclame de cette dernière il faut l’admettre tel quel sans prétendre à connaître mieux que lui ce qu’il en est comme le font certains en cherchant à trier le bon grain de l’ivraie, ce qui a été pour l’instant improductif. C’est au contraire en traitant ces massacres d’innocents, de massacres musulmans que cela peut forcer leurs adeptes épris supposés de paix à se révolter contre ceux qui tuent ainsi en leur nom. Ce n’est pas à « nous » de le faire (qui « nous » ?).

Par ailleurs il est clair que ces tueurs doivent être déchus de la nationalité française et il n’y a pas besoin de toucher au Code pénal ni à la Constitution pour ce faire, tout y est ; comme il faut bien sûr expulser les binationaux et les étrangers classés S quand même ne serait-il que « signalé » surtout lorsqu’ils en sont à leur énième délit (mettons cela comme bémol si l’on veut).

Mais dès que vous dites cela, vous voilà traité « d’ultra-ultra-droite » alors que les vrais de vrais sont pro- musulmans comme il a été vu avec Hitler et aujourd’hui du côté de certains islamo-coco prônant l’égalité et la réconciliation (autre mot pour dire « que la paix de lisse lame soit avec toi ») donc le cercle vicieux s’enclenche alors qu’il serait bon d’appeler un chat un chat, pour de bon.

Lucien Samir Oulahbib

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Frederic REYNIER

normal puisque les uns ont des kalachs les autres des opinels à sauciflard

Jacques Ménard

Macron & sn ministre de l’intérieur applique le principe de précaution envers les gilets jaunes, très bien, en tte logique il devrait l’appliquer de sur quoi avec les fichés S islamisés. Soit pour les délits mineur le retour ds leur pays d’origine, s’ils refusent les enfermer dans une prison aux Kerguelen (à créer) à écailler le poisson, où il pourrons se geler en paix.

patphil

ils soignent leur électorat!

saintongeais

Un député LREM a qualifié l’assassin d’Alsacien!!! ahurissant!

BobbyFR94

Merci Lucien pour cet article-là !

Grâce à toi, je vais utiliser ma terminologie « adaptée », à savoir, je vais maintenant écrire « musulman extrêmiste » mais surtout  » ultra musulman  » !!!

Le jour où les Gilets Jaunes, et le peuple français plus généralement, va réaliser la relation DIRECTE entre !

IMMIGRATION (extra-européenne) / NAZISLAM

avec

COÛT de l’INVASION / BAISSE du POUVOIR d’ACHAT / AUGMENTATION des TAXES & IMPÔTS / AUGMENTATION (explosion) du NIVEAU d’INSECURITE – AGRESSIONS, VIOLS, MEURTRES

A ton avis, quelle va être le nombre de personnes qui va marcher sur l’Elysée ?

Les langues commencent, tout doucement, à se délier, et,à un moment où à un autre, la VERITE surgira, de manière spontanée, mais à puissance 1000, je parle du nombre de gens dans les rues !!

Deskepticon

S’il y avait un million de personnes affluant à Paris, enfin réveillées enfin lucide et enfin ayant fait la relation entre les trahisons qui remontent à 1973 et leur sort d’aujourd’hui, sors de ce système politique pourri mafieux soumis serait scellé!
Mais si le peuple comme Jacquouille se contente de quelques miettes alors c’est foutu!
Pour l’instant ce ne sont pas des manifestations c’est déjà un soulèvement mais ce n’est pas encore une révolution.
Optimiste j’avais espéré au lieu de transformation oral islandaise mais je crois que nous glissons vers les scénarios révolutionnaire des trois révolutions de 1789 1830 et 1848 autrement dit des révolutions chaudes!

Deskepticon

Il est clair que tout se tient depuis 1973 toutes les trahisons s’additionnent les unes les autres: trahison du peuple par l’endettement à partir du moment où l’Etat a cessé d’emprunter à la Banque de France il y a des banques privées, trahison du peuple avec les facilités faites à l’immigration et notamment à l’immigration venant des pays musulmans, trahison fait en faveur de l’islamisation par ce même biais, et on finit par se rendre compte que tout ce qu’on essaie de cacher devient de plus en plus visible!

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Islam,muzs, islamisme, islamistes, djihad,djihadistes, une SEULE et MÊME affaire L’islamophobie, c’est un devoir civique. Les muzs (et leurs collabos) doivent tous être EXPULSÉS vers les 57 pays muzs qui se devront de les accueillir comme ils sont frères en religion, et leur religion islam doit être INTERDITE en Occident, car ses textes fondateurs (*) incitent les muzs à la pédophilie et les instruisent à inférioriser les femmes, tuer, convertir de force, discriminer, exiler juifs, chrétiens, apostats, opposants, gays, etc., et tout ceci a été suivi par un nombre énorme de muzs depuis le 7e siècle jusqu’à nos jours et va à l’encontre des lois Occidentales.
(*) : notamment les nombreux passages en rapport avec la seconde et dernière phase de la fondation de la religion islam à Médine

Alain longo

Facile il n’y a qu’à les envoyer à Bachar il saura quoi en faire LUI

Dupond

Pour le moment ce sont des « sans dents  » qui se font massacrer a cause de ces pourritures leches babouches ….. Viendra obligatoirement le moment ou eux aussi trembleront et je pense que nous n’allons plus attendre bien longtemps . Belle ou bete pourrait finir assise a se faire raser la tete nous rappelant que nous sommes dans les HLPSDNH

eric delaitre

Seule solution, les élections européennes, là, nous n’aurons pas un M Valls pour nous dire que si les résultats ne lui conviennent pas il se garde le droit d’invalider le scrutin…quoique ? Sinon, nous sommes définitivement foutus. Ce qui est malgré tout rassurant c’est que ce traité, de Marrakech, au hasard, au Maroc, on peut s’en défaire facilement en le dénonçant, comme va faire le président brésilien. Pas besoin d’ailleurs d’abroger une loi, il n’a pas été voté.