Nuremberg : pourquoi n’a-t-on jamais parlé de nazis radicaux ou déséquilibrés ?

Publié le 18 octobre 2019 - par - 24 commentaires - 1 123 vues
Share

On nous bassine régulièrement, concernant les musulmans, avec le « pas d’amalgame ».

Un musulman ne doit pas être confondu avec un musulman radicalisé.

Un musulman radicalisé ne peut pas être confondu avec un musulman salafiste, quiétiste ou un musulman rigoriste.

Un musulman radicalisé n’est pas un terroriste.

Un musulman radicalisé ne devient terroriste que quand il a tué en masse.

S’il a peu tué ou raté son coup et qu’il s’agit d’un musulman réputé non radicalisé, c’est un musulman déséquilibré.

D’ailleurs la plupart des journalistes n’écrivent pas « musulman déséquilibré » nonobstant qu’il ait crié tout fort à l’encan le sésame qui ouvre droit au paradis musulman et aux putatives vierges, « Allahu akbar ».  Non, pour les médias, les juges, les procureurs et les politiciens, ce n’est qu’un déséquilibré tout court.

Devant un tel trésor sémantique développé par la propagande gouvernementale pour atténuer les responsabilités, je m’interroge si à Nuremberg, en 1945, les Alliés n’ont pas été un peu vite en besogne et trop stigmatisé les nazis en les amalgamant de manière inconsidérée.

Les vainqueurs se sont mis en tête de juger les nazis, mais je n’ai pas souvenir qu’ils aient distingué les nazis purs et durs tombés dans le terrorisme des nazis quiétistes et des nazis rigoristes qui n’ont pas donné la main directement.

Par analogie avec l’idéologie musulmane et la phraséologie d’irresponsabilité en usage dans les milieux autorisés actuels, un nazi quiétiste ne serait ainsi qu’un nazi qui a lu et aimé Mein Kampf et suivi de manière purificatrice les préceptes du Livre, mais sans jamais passer à l’acte directement.

On peut alors s’interroger, savoir s’il a été prouvé que Goering a tué de ses mains, en dehors d’un acte de guerre bien sûr, toujours légitime dans les combats.

De même de Ribbentrop, qui n’était qu’un diplomate.

De son côté, Julius Streicher n’était qu’un propagandiste antisémite, soit l’équivalent d’un imam musulman salafiste qui fait tous les jours l’apologie du Coran, ouvrage qui appelle à l’extermination des juifs, des chrétiens et des non musulmans.

Les imams salafistes en France peuvent même accéder aux écoles coraniques sous contrat avec l’Éducation nationale pour y répandre leurs théories, et à ce jour des dizaines de milliers de salafistes sont totalement libres de prêche sur tout notre territoire, soit autant de Julius Streicher libres de parole et d’écrits sans que personne de la bien-pensance ne trouve à y redire.

Streicher, sauf preuve contraire à m’apporter, n’a jamais participé directement à quelque action que ce soit dans la « Solution finale ».

Si donc il n’est pas prouvé que ces nazis-là ont tué directement de leurs mains, les Alliés auraient alors pendu deux innocents qui ne sont jamais passés à l’acte, et poussé au suicide un autre innocent, Goering.

De même pour Albert Speer, il n’était qu’architecte, il n’a jamais porté la main sur un Juif à ma connaissance. Sa condamnation à la prison serait donc une infamie.

Par suite, Goering, Ribbentrop, Streicher et Speer ne seraient alors que des martyrs sacrifiés par amalgame, et il ne serait pas illégitime, vu les considérations supra si elles étaient fondées, de demander leur béatification.

Les juges alliés qui ont amalgamé tout ce petit monde en 1945 ne pourraient plus aujourd’hui déterminer les responsabilités de la même manière selon la doxa actuelle.

Ils devraient exonérer de toute sentence les nazis qui se sont bornés à opiner sans participer directement, comme aujourd’hui ne sont responsables de rien ceux qui lisent et propagent le Coran, ouvrage d’appel au meurtre encore plus généralisé que Mein Kampf, mais n’y prêtent pas la main.

D’ailleurs, par parallélisme des formes et en vertu du principe de non-discrimination, puisque le Coran est en libre circulation d’enseignement et d’exégèse dans l’Occident, je ne vois pas pourquoi les héritiers de la pensée nazie n’auraient pas aujourd’hui leurs lieux de culte et des écoles sous contrat avec l’Éducation nationale où pourrait être enseigné, commenté et interprété Mein Kampf.

Chacun son idéologie, du moment que de rigoristes et quiétistes les néo-nazis ne basculent pas dans le terrorisme.

Du coup, de ce que je viens de développer par la logique, s’il était prouvé que les alliés en 1945 ont pendu des innocents, il serait bon, par ces temps troubles où les âmes bien-pensantes se mettent en émoi dans une repentance perpétuelle, que le président de la République française, et plus généralement tous les dirigeants des pays qui ont participé au procès de Nuremberg, demandent pardon publiquement devant les caméras du monde entier aux héritiers dépositaires de la pensée nazie pour le mal qu’ils ont pu faire à leurs ancêtres martyrs.

Ce serait la moindre des repentances que l’Occident continue de reconnaître ses erreurs ; après tout, le Président Macron, mais d’autres avant lui aussi,  se sont crus autorisés à demander pardon au nom de la France, donc en mon nom, à l’Afrique entière pour des crimes que je n’ai pas pu commettre, n’y ayant jamais mis les pieds.

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
JEAN D'ARC

Faire semblant de combattre l’islamisme en se taisant sur le Crime originel de l’immigration fomentée par le pouvoir cosmopolite et capitalo-gauchiste judaique des Cohn- Bendit ,Simone Veil, julien Dray , BHL et autres terroristes anti-francais du même acabit et nous rabâcher et nous casser les burnes avec la sempiternelle propagande juive et sa cuisine insipide du « nazisme » depuis des décennies , pour cacher la responsabilité des banques et des idéologies juives dans la 2eme guerre mondiale et dans le désastre actuel de la France Licratisee et islamisée ( tandis que , par ailleurs le royaume céleste d’Israël fait ses noces avec le Royaume islamique saoudien son cousin et son jumeau en terreur et ne religion )….. CA NE PREND QUE CHEZ LES CONS !!!

bob

Bravo, impeccable, rien à ajouter.

zéphyrin

toujours le complexe de supériorité…les « pauvres » musulmans ne sont pas méchants, ils sont juste fous. si on cherche bien ils nous tuent par notre manque d’accueil, d’empathie…
alors que ceux qui nous foutu la vraie trouille et donné la leçon d’efficacité matérielle et psychologique, ne peuvent avoir été de « pauvres nazis » fous, oh non mais des monstres , tous sans exception…pas des malades.

meulien

le 5 juillet 1962,a oran ,ce sont surement :des musulmans moderes »qui ont massacres 3 000 juifs et chretiens

.Dupond 1

Nuremberg : pourquoi n’a-t-on jamais parlé de nazis radicaux ou déséquilibrés ?
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////La réponse ci dessous
https://www.algeriepatriotique.com/2018/08/27/la-consanguinite-en-algerie-un-facteur-de-vulnerabilite-et-de-sous-developpement/

THE-END

c est simple , on a l habitude de les voir tout les jours donc nous sommes habitués ……..enfin presque….

.Dupond 1

+1000000000000000000000000000000

Laurent Droit

Excellente réflexion, Jean, qui prend toute sa dimension dans notre présent et dans notre futur immédiat.
Reste à savoir si, après la guerre civile qui arrive, un nouveau Nuremberg traitera les criminels de guerre musulmans de modérés, de quiets, de radicalisés ou de déséquilibrés pour leur trouver toutes les excuses et encore glorifier la plus belle des religions ?
J’ai hâte d’y être…

Dorylée

L’slam est tout en nuance : comment différencier un musulman radicalisé djihadiste modéré d’un musulman intégriste apaisé ? On peut se tromper quand le terroriste n’égorge pas complètement le non musulman : on croit que c’est un terroriste pondéré alors qu’en fait, il a juste oublié d’affûter son couteau. De même l’intégriste radicalisé qui lapide, avec de toute petites pierres, une femme vêtue de manière inconvenante, passe pour un djihadiste raisonnable juste parce qu’il a une épaule douloureuse due à une capsulite. Pas simple pour un juge mais pour la victime, c’est facile de faire l’amalgame….

François BLANC

bonne question, peut être un certain déséquilibre mais sinon comment voudriez-vous que l’indispensable formatage par l’éducation islamo-marxiste LGBtiste de la république puisse se poursuivre sereinement !

Jill

Les nazis étaient des barbares mais pas forcément des imbéciles…tandis que pour
reconnaître et imposer les effrayants préceptes du coran, il faut être vraiment taré. Donc musulman et déséquilibré, c’est quasiment un pléonasme.

gélase

« d’appel au meurtre encore plus généralisé que Mein Kampf,  » vraiment juste par curiosité d’Historien amateur, il y a des appels au meurtre dans l’ouvrage Allemand ????, à quelles pages ??? ça m’évitera de lire tout l’ouvrage qui est particulièrement indigeste parait il ….

THE-END

Mein Kampf, ou le coran le résultat est le même je ne suis pas un nazi mai je préfère Mein Kampf sans hésiter ,pour une simple raison est beaucoup plus logique que le torchon coranique,

.Dupond 1

Les français ont construit Alger et les bougnes la laissent dépérir …..Les europeens ont reconstruit leurs villes apres les bombardements . Ce n’est vraiment pas la meme culture
http://www.topito.com/top-villes-detruites-reconstruites

Amphigouric

Quand on aurait pu le faire ils étaient chez nous de par le fait on ne pouvait plus ramener sa gueule sinon c’était pour le « mieux » pitchipoi
De nos jours on les laisse venir pas les nazis ces victimes de la colonisation la majorité des Français trouvent la situation normale c’est normal me direz vous quand les petits enfants s’appellent Ahmed et Fatima

Joël

Puisqu’on parle du 2ème livre le plus vendu dans les pays de l’OCI :
https://francais.rt.com/france/66999-historique-mein-kampf-va-etre-reedite-france-en-2020
Mein Kampf, le célèbre ouvrage d’Adolf Hitler, devrait être publié en 2020 chez Fayard : une première en France depuis 1934. Il sera accompagné d’une édition critique de 1 000 pages mise au point par une quinzaine d’historiens et de chercheurs.

patphil

pas un iota à retirer à cet article

Mehdi Franck

Comparer le nazisme qui n’est autre qu’un mouvement politique a la haine de l’islam dû à des humains qui transforment des écrits sacrés, c’est une abbération sans nom !
Hitler a perdu, il s’est suicidé… L’islam ne durera pas car on ne veut pas un monde ou une religion nous impose nos faits et gestes, comme cela a était pour le nazisme…
On constate que religions et politique servent la même cause : LA HAINE

Jill

Religion au singulier svp car une seule alimente la
haine : l’Islam…

gélase

Ca c’est pas sûr…facile à vérifier c’est écrit !!!

François Desvignes

Les allemands qui étaient tous pacifiques n’étaient pas responsables des nazis qui étaient tous des salauds.

Mais les Français, eux, qui n’étaient ni allemands ni nazis, ont logiquement considéré que si des pacifiques acceptaient d’être gouvernés par des salauds, les Français, eux, avaient bien le droit de relever que :

– tous les nazis étaient allemands
– et aucun allemand antinazi militant.

Moralité : dis moi avec qui tu couches , je te dirai quelle est ta race.

vendéenne

Excellent ! d’une logique imparable ! Mais bizarrement, il existe une partie non négligeable de la population qui est atteinte du syndrome de la logique à variabilité infinie.
Ce qui fait que je peux être totalement logique dans le plus grand illogisme si je suis du côté de ceux qui pensent « bien » et inversement complètement illogique dans une totale logique si je suis parmi les ecoeurants , à vomir qui pensent mal.
Pour savoir qui pense bien et qui pense mal, il faut savoir que seuls ceux qui pensent bien peuvent décider qui sont ceux qui pensent bien et les différencier de ceux qui pensent mal.Une fois que vous savez cela c’est très simple.
Si vous avez du mal à suivre, écoutez BFM tv et faites comme on vous dit; vous aurez tout bon.

patphil

le syndrome de stockholm = amour de son tortionnaire

incongru

je ne vois pas pourquoi faire comme pour les Juifs, et afficher un croissant : ce sont les muzz eux-même, et principalement les femmes, qui se désignent : le foulard!!!
ce sont bien eux qui veulent « sécessionner », « communautariser »