Ô Notre-Dame, ma belle !

Publié le 17 avril 2019 - par - 9 commentaires - 660 vues
Share

La chute de la flèche de Notre-Dame en flamme est symbolique.
Elle est le symbole d’une civilisation en ruine spirituelle. Elle est le symbole d’un peuple qui a tourné le dos à ses racines.
Tel des fils qui auraient délaissé leur mère errante dans de sombres ruelles malfamées, ils sont désormais là à se pavaner sur ton parvis, épicentre de la Nation. Leurs larmes de crocodiles ne pourront rien face au feu et n’effaceront pas les reniements, les insultes. Le brasier de Notre-Dame restera pour des siècles le symbole du règne de Macron et des politiques de Lang, Hidalgo, Mélenchon, Hollande… et tous les autres traîtres, félons, Judas. Vous tous qui laissez nos villes dans la crasse et la barbarie. Vous tous qui avez craché sur l’Église depuis des décennies. Vous tous qui avez renié la matrice même de votre culture, car oui, la France a l’Évangile dans ses veines. Ces veines sont désormais tailladées de toutes parts, les dégradations de petites églises de villages sont régulières, même si ces mutilations sont tues par les médias et qu’elles réjouissent certains.

Ô Notre-Dame, ma belle, en te voyant à moitié calcinée, tes ogives fracturées, Hugo reprendrait sans doute une phrase de son roman éponyme : « Quand on fait le mal, il faut faire tout le mal. Démence de s’arrêter à un milieu dans le monstrueux. » Tu as couronné les existences des plus grands hommes tels Napoléon et de Gaulle. Tu accueillais en ton sein avec tout autant de générosité des millions d’âmes errantes au milieu de tes offices. Pendant des siècles, des sacristains ont dédié leur vie à protéger chacun de tes artefacts. De leur main délicate, ils ôtaient avec délicatesse la moindre poussière sur les trésors de ton cœur, notre cœur. Ta charpente, « la forêt », était faite de chênes abattus au XIIe siècle, certains de ces arbres avaient alors 300 ou 400 ans. Il ne nous aura fallu, nous autres hédonistes, que quelques décennies pour laisser tes os en proie aux flammes. Ta carcasse est désormais défigurée, tes merveilles calcinées. Tu ne seras plus jamais la même. Ta chair brûlée est à l’image d’un patrimoine immatériel évanescent, de générations qui ne transmettent plus leur histoire à leurs enfants, d’une école qui n’enseigne plus mais tente en vain d’intégrer. Ta chute est celle d’une nation, d’une idéologie suicidaire.

Ô Notre-Dame, ma belle, puisses-tu, comme le Christ, ressusciter et unir ton peuple dans ton martyr. Puisses-tu réveiller les endormis. Puisses-tu les sortir de leur torpeur et faire renaître la France éternelle alors fière de ses chevaliers valeureux, prêts à combattre son nouveau péril.

Axel Vontargier

Print Friendly, PDF & Email
Share

9 réponses à “Ô Notre-Dame, ma belle !”

  1. FDS dit :

    A toute chose Malheur est bon…
    Si cette catastrophe historique pouvait réveiller l’Ame Française dans un dernier sursaut ? Lourd prix à payer, mais Rédempteur !

  2. Lucie dit :

    Sur internet, une pétition pour une reconstruction A L’IDENTIQUE! Macron nous menace d’une modernisation!

  3. Putox dit :

    La France fut la Fille Aînée de l’Eglise ..
    et cette Fille est devenue la pute de l’islam ! On ne remerciera jamais assez les Pourritures Socialisantes d’avoir submergé la France de chienlit islamique qui ne manquera pas de détruire toutes traces de nos traditions chrétiennes sur notre propre sol à présent saturé de muzz. Les immigrationnistes sont les RESPONSABLES de l’islamisaruin quasi-certaine que nos enfants devront supporter dans le FRANKISTAN qu’ils nous ont infligé !

    • zéphyrin dit :

      Giscard et son regroupement familial était une pourriture socialisante ?
      tout le monde est responsable; depuis celle qui faisait son marché chez l’étranger sympa qui lui disait bonjour ma cousine, ceux qui finançaient les restos arabes par leur consommations, ceux qui ont sacrifié au rite du kebab.,.Ceux qui ont favorisé de jeunes sportifs issus de l’immigration par grandeur d’âme, ceux qui se foutent de manger hallal etc etc il n’y a pas eu de résistance passive qui aurait pu limiter la casse.
      La peur de l’accusation de racisme honteux et la plus grande honte encore de privilégier nos enfants nous a sclérosés quant aux politiques je rappelle que nous les avons élus…

    • zéphyrin dit :

      j’ai oublié tous les pauvres types qui ont fait gagner des fortunes à des dealers africains, ils sont responsables aussi

  4. Garde Suisse dit :

    Amen