Obama-Cameron-Hollande sont prêts à tout pour installer une république sunnite à Damas

Publié le 29 août 2013 - par - 1 642 vues
Share

Islamectomie Plus PedaloL’occident vigile des droits de l’homme  et notamment les Américains sont persuadés que les islamistes sont des partenaires fiables. Ils sont dans le déni de la réalité et continuent de les soutenir contre la volonté des peuples musulmans. De l’Egypte, en passant par l’Afghanistan, la politique de  collaboration de l’empire avec les barbus, a échoué.

Certains musulmans, les plus éclairés en tout cas,  commencent à comprendre que les  Etats-Unis les ont piégés par la secte des frères musulmans, le  salafisme et le wahhabisme. Ils sont pris en otage entre la peste et le choléra. Ils commencent à réaliser qu’en dehors du char ou de la mosquée, il n’y a point de salut. Et ce salut ne viendra pas du Ciel, seule la démocratie au sens noble du terme pourra les sauver. Une troisième voie pour les peuples musulmans doit s’esquisser. Mais il leur reste beaucoup de chemin à parcourir. Auront-ils le courage de remettre en cause la religion de paix et d’amour qui les maintient dans l’ignorance pour le grand plaisir des décideurs d’ici-bas  et de l’au-delà, par la pensée magique ? Ne sont-ils pas les pions  de la maison des Al-Saoud et celle des Al-Khalifa ?

Au vu de ce qui se passe en Syrie, le doute est permis.  La sainte alliance (Etats-Unis, Grande Bretagne, France, avec ses supplétifs  moyen-orientaux, Turquie, Arabie Saoudite, Jordanie, Qatar et accessoirement Israël) est à  la manœuvre pour réduire à néant le peu d’espoir qui reste pour trouver une solution politique  à la guerre civile qui embrase la Syrie depuis plus de deux ans. Ajouter la guerre, à la guerre, c’est ce que fait l’empire humaniste. Il faut  plus de morts et de désolation au Moyen-Orient pour dessiner une nouvelle carte géopolitique pour le grand bonheur du wahhabisme…

Les images de Timisoara sont de retour. Le mensonge sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein est sorti de son hibernation.  La propagande de la collusion islamo-occidentale est en marche. Et rien ne semble l’arrêter. Il faut mater le méchant Assad qui ne comprend rien à la politique des petits pas chère au docteur Kissinger. Il faut en finir avec sa politique laïque, il n’a rien compris : l’islamisme doit régner en maitre absolu au pays du cham. Promis, juré, l’islam est la solution aux problèmes du monde arabo-islamique. C’est décidé par les maitres du monde et leurs larbins.

Oubliée la purification ethnique des indiens d’Amérique commise par les valeureux cowboys. La bombe sur Hiroshima, c’est de l’histoire ancienne. Le Vietnam avec  ses millions de morts et son agent orange, c’est de la science-fiction. Les Etats-Unis n’y sont pour rien. Toutes ces histoires sont des fabulations des mauvaises langues. Et le Kosovo, qui en parle ?

Les Yankees jurent la main sur la Bible qu’ils sont pacifistes, qu’ils sont sains de corps et d’esprit et que le dollar n’est pas Roi.

Le stalinisme, le maoïsme, Pot Pot, le communisme, et les millions de mort applaudis par la bien-pensance gauchiste, c’est aussi une vue de l’esprit. L’Occident n’y est pour rien.

RI7fabius racailleL’islam est étranger  aux millions de morts hindouistes et des millions d’esclaves africains, c’est aussi, une contre-vérité historique. L’islam n’est pas une religion de guerre, non, elle est paix, amour et tolérance. Rien que ça. Et la guerre de religion sunnite-chiite qui dure depuis 14 siècles, c’est aussi une invention des historiens pour nuire au Dieu de la Mecque ? La religion du beau modèle de Médine, n’est-elle pas basée aussi sur l’apartheid ?  Et qui oserait dire que là où s’installe l’islam, il faut faire le deuil de la liberté.

Et le génocide arménien, qui en est responsable ? Assurément pas les Incas mais les ancêtres du maître d’Ankara.

Les bombes incendiaires au phosphore sur Gaza et sur Falouja en Irak, c’est aussi une hallucination des mauvais esprits. Un mensonge inventé de toutes pièces pour salir la réputation de l’Occident humaniste et  sentinelle des droits de l’homme.

La collusion de Saddam Hussein avec l’Oncle Sam,  n’a jamais existé. Le méchant Saddam s’est livré au gazage des Kurdes à Halabja et aussi des  gamins-soldats de son pire ennemi Khomeiny, sans l’accord tacite de ses parrains occidentaux. C’est aussi une bizarrerie historique. Il n’a pas été aidé à aucun moment par la CIA. Et pourtant selon le magazine américain Foreign Policy (créé par Samuel Huntington), les yankees en 1988, quand la guerre Iran-Irak  touche à sa fin, ont fourni à Saddam des images de satellites qui lui ont permis de localiser les troupes des mollahs iraniens et de les gazer, obtenant ainsi un avantage alors qu’il était sur le point de perdre la guerre.

L’occident n’a rien à se reprocher, il est la conscience du monde, il n’a jamais été intéressé  par l’odeur de l’or noir. Tout ce qu’on dit de mal sur l’empire, c’est une contre-vérité mais selon les médias de la bien-pensance,  le Tsar Poutine est un  dictateur froid  comme son protégé Assad. Par contre, les bédouins d’Arabie et leurs sbires sont des anges venus directement du Paradis en mission commandée par Allah pour islamiser le monde. Ce sont des missionnaires pour la bonne cause.

La vérité n’est pas bonne à entendre, donc il faut mentir, trouver des prétextes fallacieux pour envoyer quelques missiles sur les méchants Alaouites, alliés des chrétiens d’Orient.

L’accusation est toute trouvée : Assad est atteint de démence, il gaze son peuple. Donc, il faut le mettre hors d’état de nuire. Et rapidement.

Pour Mme Natalie Nougayrède du journal le Monde, à  Khan Al Assel, les  innocents diables du Front Nosra, ne sont pas coupables. Ce sont les Alaouites aidés par les Chrétiens d’Orient qui ont gazé leurs propres forces. Tiens, tiens…

Et les 400 kurdes et les 300 alaouites tous des villageois près d’Alep, passés au couteau pour la bonne cause du djihad, c’est aussi une invention des amis de Assad.

Bizarre… Tout se tient.

La bonne cause, c’est le gaz sarin pour Mme Natalie Nougayrède. Alors vite, les missiles Tomahawks doivent sortir des profondeurs de la mer pour punir ces hérétiques Alaouites. La meute se met en position de combat pour abattre le diable.

Mme Natalie Nougayrède, la spécialiste des questions moyen-orientales doit savoir mieux que quiconque que les satellites espions russes et américains ont des preuves irréfutables que ce sont les djihadistes du Front Nosra et de l’état islamique de l’Irak et du Cham qui sont responsables de l’utilisation des armes chimiques.  Les services turcs, n’ont-ils pas capturé sur leur territoire, douze éléments du front Nosra en possession de 2 litres de gaz sarin, de quoi gazer toute une ville comme Alep ? Mais comme  elle ne tient pas  à déjuger ses deux collègues qui sont devenus des spécialistes des armes chimiques par un tour de passe-passe,  elle  continuera à mentir à ses lecteurs et lectrices. C’est une adepte confirmée de la guerre. Une va-t-en guerre qui est sur tous les fronts pour faire bouger les lignes en faveur des djihadistes.  Mais pour quel compte roule-t-elle ?

Quel intérêt pour Assad de gazer le quartier La Ghouta près de Damas, au moment où les inspecteurs de l’ONU sont sur place et au moment où son armée vient de remporter d’énormes succès sur le terrain ? Est-il atteint de démence pour se tirer une balle dans le pied ?

Mais la réalité est toute autre. L’empire qui rêve d’installer une république théocratique sunnite à Damas pour contrebalancer celle de Bagdad, la chiite dont il fut l’artisan, peut trouver tous les prétextes fallacieux et mensongers pour achever la Syrie qui subit une terrible guerre qu’on lui a imposée depuis plus de deux ans, comme cela s’est passé en Afghanistan, en Irak et en Libye. Le monde entier connait les résultats calamiteux de ces guerres provoquées par la Sainte Alliance et ses supplétifs des monarchies rétrogrades pétrolières du Golfe Persique.

Les autorités russes ont pourtant fourni ces preuves au Conseil de sécurité mais  l’empire a décidé de passer outre.

Pendant ce temps, les femmes et les filles syriennes sont soumises aux prédateurs des hordes barbares de l’islam sunnite qui se sont abattues telles  des sauterelles sur la Syrie (entre 50.000 et 60.000 fous de Dieu s’y trouvent actuellement et parmi eux des Français) venant du monde entier y faire le djihad sous le regard approbateur de l’occident qui veille sur les droits de l’homme. L’Arabie Saoudite et le Qatar leur fournissent la logistique avec l’appui sans réserve d’Erdogan, le futur Calife du monde musulman qui rêvait à ce trône depuis sa naissance…

Le prix Nobel de la paix Barak Hussein Obama va bientôt envoyer ses missiles  sur Damas pour affaiblir le camp chiite et aider  ses protégés sunnites en plongeant ainsi toute la région dans une guerre sunnite-chiite sans fin. Il est vrai que le père fondateur de la Qaeda, soi-disant ennemi numéro des Etats-Unis, est saoudien, un poulain de la CIA… Le reste de la fable est facile à deviner.

C’est à ce prix que la paix reviendra au Moyen-Orient selon l’hypocrisie et le cynisme de la Sainte Alliance qui connait bien les objectifs et la nature des gens qu’elle soutient : la charia ou la mort.

Pendant ce temps  les minorités syriennes et notamment les Chrétiens par peur de la peste wahhabite ont préféré s’en remettre à Assad et ne comprennent pas l’attitude de M Hollande qui veut punir le gouvernement syrien.

Encore une incohérence de la diplomatie française. Après la Libye, la voilà embarquée aux côtés des djihadistes en Syrie, après les avoir combattus au Mali.

Ces Chrétiens d’Orient attendent la peur au ventre, la prise du pouvoir à Damas par les résistants de Fabius. Ce jour-là, ils seront certainement égorgés comme des moutons de l’aïd sur la place des Omeyades, comme d’ailleurs les autres minorités syriennes. Sans aucun doute…Ils vivront le même pogrom organisé par Mahomet contre les  juifs de la tribu Qurayza à Médine en 627 de l’ère chrétienne.  Pendant ce temps les djihadistes français qui auront aidé à renverser Assad, seront reçus à l’Elysée en grande pompe pour services rendus à la nation…

Ainsi va le monde.

Hamdane Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.