Obama, Hollande et leurs alliés islamistes vrais coupables de la mort du petit Aylan

enfant-syrien-pourquoiL’image bouleversante du petit Aylan qui avait échappé avec sa famille à l’enfer de Kobané, dormant sur la plage de Bodrum en Turquie dans son sommeil éternel, a fait le tour du monde. Et subitement, la caste dirigeante occidentale (politiques, médias, artistes) s’est mise à verser des larmes de crocodile. Certains chefs d’état européens ont commencé à culpabiliser leurs propres concitoyens d’êtres des ingrats, inhumains, égoïstes, comme s’ils étaient responsables de la tragédie du Moyen-Orient.
Cette image figée à jamais du petit dormeur de la plage, n’est-elle pas la conséquence de l’enseignement satanique de l’islam et de la politique irréfléchie et meurtrière des dirigeants occidentaux qui veulent imposer la démocratie aux peuples musulmans qui sont à des années lumière de la liberté de conscience?
Cette caste occidentale n’est-elle pas atteinte d’amnésie ? Oublie-t-elle que c’est l’Etat Islamique ( Isis) qui avait fait fuir la famille du petit Aylan de Kobané en le bombardant sans interruption pendant des jours et des jours sous le regard impassible et cynique d’un Erdogan qui rêve du titre de calife? Ignore-t-elle que Daesh et compagnie sont financés et aidés par les monarchies pétrolières arabes, leurs laquais ? Mais ça, il ne faut pas le leur rappeler pour ne pas les indisposer.
Et M. Fabius, n’avait-il pas déclaré que le Front Nosra fait du bon travail en Syrie ?
Il est facile de verser des larmes hypocrites quand on est soi-même impliqué jusqu’au cou dans la tragédie du petit Aylan et de sa famille.
Leur mise en scène émotionnelle est démodée. L’indignation ne fait plus recette
En quoi, les peuples occidentaux sont-ils responsables de la noyade du petit Aylan ?
Ces élites n’osent même pas pointer du doigt les vrais coupables pour ne pas froisser leurs protégés saoudiens et qataris de peur de perdre leurs prébendes.
Les vrais coupables de la noyade du petit Aylan, de son frère Ghalib et de leur mère, ce sont ces élites machiavéliques, alliées de l’islam guerrier et créateurs de la Qaeda et de ses filiales criminelles (Daesh, Aqmi, Front Nosra, Shebab, Boko Haram, Ansar Charia et bien d’autres organisations criminelles) qui pillent et tuent pour Allah et son prophète Mahomet, le dieu tyrannique de la Mecque.
Ces élites n’avaient-elles pas applaudi comme un seul homme au fameux printemps arabe qui s’est transformé en boulevard des allongés pour satisfaire l’appétit d’Allah et de son Envoyé ? Apparemment, elles refusent d’assumer leur responsabilité et cherchent des boucs émissaires.
Voir l’article que j’ai écrit sur Riposte laïque le 15 août 2011 ayant pour titre : le printemps arabe demeurera une plaisanterie de mauvais goût :
https://ripostelaique.com/le.printemps-arabe-demeurera-une-plaisanterie-de-mauvais-goût
Ces élites politiques, intellectuelles et médiatiques sont sur le point de faire sombrer l’Europe qui rappelle étrangement la période de Rome au début de son déclin.
Cet Occident-là est en train de faire table rase de ce qui a fait son passé et sa gloire. Miné par un matérialisme débridé et un hédonisme inhumain, il se fait hara-kiri pour des principes qui n’ont aucun fondement naturel, tirés des cerveaux de quelques illuminés à la recherche d’une reconnaissance instantanée, à l’exemple d’un BHL ( M. sans gêne) et compagnie qui sème la pagaille et le chaos là où il se pointe et dont l’égocentrisme est démesuré et malfaisant.
Il provoque des guerres injustes, dévastatrices avec ses millions de réfugiés et s’accoquine avec des théocraties islamiques les plus sanguinaires de la planète. Il écrase ses citoyens par des impôts pour cacher ses tares et les germes de sa destruction qu’il a lui-même programmée.
Quand cet Occident-là, parrain des monarchies pétrolières arabes dont les caisses débordent de pétrodollars, ne demande pas à ces dernières de prendre en charge les réfugiés syriens et irakiens dont la plupart sont sunnites comme eux, il y a quelque chose de pourri chez les dirigeants occidentaux, à l’exemple de la chancelière allemande qui a saisi cette tragédie humaine pour faire le plein de main d’œuvre à bon marché, tout en culpabilisant les autres peuples européens qui refusent sa logique mercantile.
La géographie, l’histoire, la culture et la religion islamique recommandent que ce soient les arabes du Golfe persique qui doivent en premier lieu s’occuper de leurs frères syriens, en leur portant assistance et réconfort. Mais, l’Occident veille à la protection de ses alliés arabes bedonnants pour qu’ils ne soient pas dérangés dans leur sommeil, car un réveil brutal pourrait les terrasser d’une crise cardiaque.
Ces génies du mal ont allumé l’incendie qui va les consumer dans peu de temps, car on ne joue pas à la roulette russe indéfiniment.
Ces wahhabites, sponsors du terrorisme islamique qui ont détruit par leur action néfaste la Libye, la Syrie, l’Irak et le Yémen sont responsables du drame que vivent les peuples du Moyen-Orient avec la complicité de cet Occident-là et de son allié turc le sultan Erdogan qui utilise les réfugiés syriens comme une monnaie de négociation avec l’OTAN. Mais le temps de leur éradication est proche. Le feu couve à leurs frontières. Ils paieront leurs méfaits aujourd’hui ou demain, ce n’est qu’une question de temps.
Face à ce guêpier, les élites occidentales tentent de culpabiliser leurs propres peuples, comme si ces derniers étaient responsables de l’aliénation, l’acculturation et le retard socio-économique du monde musulman.
Ces élites cyniques et mondialisée veulent faire porter le fardeau de la bombe démographique de l’Afrique et du monde islamique à leurs concitoyens et pour y arriver ils utilisent tous les ingrédients de la désinformation, du mensonge, de l’enfumage, de la duplicité, de l’émotion et de la tromperie, tout y passe, et rien n’est laissé au hasard pour réaliser leur politique d’asservissement. Même la noyade d’un enfant kurde de trois ans fuyant l’enfer de Kobané, n’a pas échappé à leur stratagème pour créer l’indignation afin de faire accepter à leurs concitoyens l’installation de nouveaux migrants dans leur pays.
Ces élites oublient que le petit Aylan Kurdi, son frère ainé Ghalib et leur mère sont morts noyés parce que victimes de leurs agissements malsains, en soutenant ouvertement la secte des frères musulmans, des salafistes, et du fameux printemps arabe qui a débouché sur l’hiver islamique.
Qu’ont-elles fait quand l’état islamique ( Daesh) assiégeait Kobbané ?
Elles sont restées en spectatrices à regarder le déluge de feu qui s’abattait sur cette population kurde oubliée, sacrifiée pour des desseins géopolitiques.
En France, ces élites veulent reproduire l’effet Charlie, pour que les sans-dents se précipitent autour d’elles en sauveuses de l’humanité. En réalité, il s’agit d’un plat réchauffé comme savent le faire les mahométans depuis 15 siècles.
Les Obama, Cameroun, Hollande et Merkel, et leurs protégés, les rois et les émirs du Golfe sans oublier le Sultan d’Ankara ne sont-ils pas aussi responsables que le régime de Damas, des malheurs qui frappent le peuple syrien ? Sinon plus. N’ont-ils pas soutenu le terrorisme islamique en Syrie ? C’est une évidente qui saute aux yeux. Alors il y en marre de leur hypocrisie, de leur louvoiement et de leur cynisme.
Et pour cacher leurs erreurs, ces élites se tournent vers leur population afin de lui faire porter le fardeau de cette migration qu’elle n’a pas demandée. Elles exigent d’elle qu’elle partage sa tanière qu’elle a mis des siècles à construire et qui pourra être détruite rapidement, au cas où l’islam deviendrait dominant en Europe.
Le sort de Rome pointe à l’horizon pour l’Occident avec l’accélération de son islamisation. Et la faute incombe à ses dirigeants.
L’arrivée massive de ces réfugiés islamiques va davantage compliquer le sort de leurs coreligionnaires qui sont installés légalement en Europe, d’autant plus qu’ils sont de plus en plus rejetés par la population européenne de souche, parce qu’ils refusent de s’assimiler tout en réclamant davantage de halal, de mosquée, de burka et de kamis.
Et qui pense au seuil de rupture ?
Hamdane Ammar

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. La mort de petit Aylan un crime de Bachar Aseed donc aux gouvernements arabes et iranien de mettre fin a Bachar assed et de mettre fin a la guerre en Yémen et d’appliquer la charia islamique aujourd’hui pour éviter l’extermination des arabes et les chiites ce septembre 2015 par les punitions d’ALLAH les inondations les foudres les séismes plus 5 coronavirus arrêt cardiaque tsunami les tornades grêlon les accidents de la route de train crash d’avion naufrage les capitaux arabes ne seront pas épargner par déluge et fort séisme qui vivra verra.Si la fin du monde septembre 2015 aux non musulmans de convertir a l’islam pour éviter la panique et l’enfer Daech et Boko Haram les chiens de l’enfer.

  2. Oui cette photo est une honte.
    Mais pas comme certain pensent.
    Demain je trouve un noyé , je le tire au sec, je lui porte secours, et je demande de l’aide.
    Et la, le salaud de photographe qui veut
    lui remettre la tête dans l’eau pour la photo il est pas né.

  3. L’ÉDITO D’YVES DE KERDREL – Le choc d’une photo (suite).
    L’Europe n’en finit pas de pleurer devant le corps sans vie du petit Aylan retrouvé sur une plage turque. L’émotion soulevée par cette photo semble empêcher tous les dirigeants européens de réfléchir et de raisonner. Qu’en sera-t-il lorsqu’ils liront les informations dévoilées cette après-midi par le Wall Street Journal selon lesquelles la famille de cet enfant ne fuyait pas la Syrie, mais vivait depuis trois ans en Turquie ? Qu’en sera-t-il lorsqu’ils apprendront que la tante d’Aylan, vivant au Canada, avait financé ce voyage en Europe pour que son frère se fasse refaire les dents ? Et c’est uniquement pour cela qu’Aylan est mort, lors d’une traversée entre Bodrum et Kos. Cela ne diminue pas l’ampleur de ce drame. Mais cela devrait nous amener à réfléchir sur les vrais migrants qui fuient la guerre et ceux qui viennent pour des raisons beaucoup moins avouables. »
    On ne m’enlèvera pas de l’esprit que, si tous les pays occidentaux (y compris la Russie) consacraient ne serait-ce que 10% de leur puissance militaire pour combattre DAESH, non pas depuis les airs mais au sol, ils en viendraient rapidement à bout, ce qui résoudrait définitivement la crise migratoire et sauverait des millions de personnes.

    • « Mais cela devrait nous amener à réfléchir sur les vrais migrants qui fuient la guerre »
      Voilà ce que je réponds à Yves de Kerdrel :
      Si à chaque fois qu’il y avait eu la guerre nous avions tous foutu le camp abandonnant notre pays, que serait-il passé ? Où en serions nous à
      présent ? Les deux dernières ont été quand même bien sévères avec des millions de morts ! De plus, des malheureux nous en avons tout un tas dans notre pays alors pourquoi aider prioritairement cette invasion musulmane et pas les nôtres bien français qui souffrent aussi mais ne sont jamais
      entendus ?
      Franchement, les migrants je m’en fous comme ils se foutaient de notre sort quand l’Allemagne nous a fait la guerre à trois reprises et nous ont envahi à la troisième. Et ceci encore à cause de la lâcheté et la connerie de nos politiciens !
      Moi, je préfère m’intéresser à des gens positifs qui font avancer les choses en ne fuyant pas et en restant dans leur pays pour se battre. Ce sont ceux là qu’il faut aider comme par exemple ces femmes yezidies qui en ont marre de se faire torturer et violer et qui ont créé leur propre bataillon armé de plus d’une centaine de femmes. Elles, elles méritent vraiment que l’on parle d’elles !
      Elles sont formidables et nous donnent une sacréee leçon de courage à
      tous !
      http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/makepdf.php?type=post&pageid=0&post_id=13361

  4. Moi ce qui me déglingue, c’est que si on collaborait avec Assad, ce qui est le bon sens le plus élémentaire, on aurait le soutien des russes, et avec les USA, l’Europe et les russes + l’envoi de troupes au sol, on éclaterait ISIS en 3 semaines max. Ce serait une très belle coalition internationale, occasion d’échanges cordiaux et pacificateurs et un message clair à tous les islamistes du monde :  » Vous ne passerez pas ! « . Mais non, cette démarche qu’un enfant de 5 ans serait capable de suggérer tant elle est simple, évidente et indispensable, eux nos zélites, la voient comme une considération totalement impensable.
    C’est complètement dingue à la vérité. En plus, Bachar nous a tendu la main plusieurs fois. Et ce faisant, on pourrait même négocier par chantage avec lui moult polissages de son régime politique, qui, même si de ce fait le blanchiraient indument d’éventuels crimes dont il mériterait bien d’être accusé, sauverait la vie de millions de gens et l’avenir de l’humanité. Eh bien non, ils sont devenus complètement fous, il faut le dire clairement et il ne fait aucun doute que pour ceux d’entre eux qui seront encore vivants à ce moment là, ils auront très sérieusement à rendre des comptes très lourds à l’humanité, qui les leur réclamera sans pitié j’espère !

  5. LE PÈRE VOULAIT REFAIRE SES DENTS AVEC LA SECU !
    http://www.youtube.com/watch?v=QZUuoaq1MLM
    Le père travaillait en Turquie mais le remboursement des dents était pas terrible.
    Il a jamais demandé de statut de réfugié au Canada, et d’ailleurs il aurait pu partir en avion … s’il avait le visa
    C’est sa famille au Canada, ou il n’avait jamais postulé pour un statut de réfugié, qui a lâché le morceau en direct (vidéo)
    Il enterre sa famille à Kobané donc plus de guerre ?
    Les hommes qui fuient la lutte sont juste les lâches.
    http://francais.rt.com/international/5965-femmes-yezidies-terrorisent-daesh

  6. Le père venait il en Europe pour se faire faire des dents ?Odieuse question soulevée par certains médias…
    Les gilets de sauvetages n’étaient pas donnés aux femmes et aux enfants ? autre odieuse question…
    Retournons dans nos vertes vallées et cessons d’alimenter tout ce chaos en regardant leurs fausses informations..
    Le père est un pauvre type..qui a cru bien faire, et a trop peu réfléchi, en père peut être autoritaire et certainement macho…tout cela est probable…Hélas.

  7. Les vrais coupables ONU, des incapables qui ne peuvent régler les conflits, c’était le cas de la SDN qui n’a pas évité la guerre de 1939, nous, les contribuables versent des salaires à ces bons à rien, nous culpabilisent sur des faits dont ils sont responsables.

  8. Oh Monsieur, le seuil de rupture il est presque là , il aura lieu lors de la confrontation des « migrants » et des déjà établis( je ne parle pas de Français ) non de Musulmans installés en France , sur et certain qu’ils vont commencer à se taper dessus et là on va bien « rigoler »…..Car la guerre du Moyen Orient sera chez nous , parce que nous le voulons bien.

  9. Cet enfant kurde de trois ans fuyant l’enfer de Kobané…qui vivait avec sa famille à Istanbul depuis quelques années déjà…

  10. Père indigne gardant pour lui le seul gilet de sauvetage, prêt à mettre sa famille en danger pour venir gratter l’aumône en Europe.
    Cela en dit long sur l’état d’esprit de ces individus avec lesquels on nous force à cohabiter.
    Ils n’ont aucune dignité, aucun sens moral…Et il faudrait les considérer comme de pauvres gens?
    Je ne pleurerais pas sur cette photo, je réserve mes larmes pour toutes les victimes de ces barbares sur notre Terre (et la liste ne cesse de s’allonger…)
    Les élites ont réussi une chose, au moins une: elles ont réussi à tuer ma compassion, qui autrefois était universelle.

    • Tout à fait d’accord avec la fin de votre texte. J’aimerais savoir juste où vous avez eu l’info précisant que le père de cet enfant a gardé pour lui seul le gilet de sauvetage. Merci de votre réponse.

    • La compassion et l’empathie sont des sentiments positifs dans une société homogène pour la maintenir pacifiée, unie et juste ; ce sont des sentiments positifs aussi dans la mesure où ils nous retiennent de détruire des choses juste parce que nous en avons la possibilité.
      Malheureusement, l’homme européen avec ses tendances naturelles exacerbées par une intense propagande culpabilisatrice fait preuve de beaucoup trop de compassion et d’empathie mal placées.
      Il n’exerce pas son empathie pour les siens victimes d’une politique délétère, mais sur le sort d’envahisseurs, qui eux n’ont ni empathie ni gratitude envers les envahis, parce que c’est sur cela que les mass médias focalisent son attention.
      Il s’est égaré et a oublié que la préservation des siens était sa tâche la plus sacrée.
      Il a peur d’utiliser une juste force pour se défendre, quitte à précipiter le chaos.

  11. Voilà où mène la dictature de la pensée !
    Mais quand donc va t-on arrêter de culpabiliser et quand va t-on désigner et condamner les vrais coupables ?
    Faut-il une guerre civile pour ça ?

    • La guerre civile semble malheureusement quasi-inévitable au stade actuel.
      Aucune prise de pouvoir politique n’est envisageable à temps, aucun coup d’état ne semble se dessiner avec des généraux pour la plupart acquis au système.
      La seule et dernière autre possibilité serait l’invasion par une force étrangère, ce qui ne serait guère une issue de crise plus souhaitable que la guerre civile…

Les commentaires sont fermés.