1

Obono reproche à Castex d’être un homme blanc

Née le 12 juillet 1980 à Libreville (Gabon), Danièle Obono, porte-parole de La France insoumise fêtera son anniversaire dans quelques jours. Mais aujourd’hui ce sera sa « fête ». En effet, après l’annonce de la nomination de Jean Castex en remplacement d’Édouard Phillipe au poste de Premier ministre, elle s’est empressée de publier un de ces tweets dont elle a le secret.

À la lecture de ce post à caractère volontairement provocateur, il est permis de se demander si elle a 40 ans ou 15 ? Est-ce bien le langage que l’on est en droit d’attendre de la part d’une élue de la République ? Décidément, le choix des porte-paroles,  françaises  par naturalisation de fraîche date, (naturalisée en 2011) laisse vraiment à désirer ! Et cela démontre bien le mépris des Français et de la France affiché par ceux qui les installent à ce poste exposé de représentation. Arrivée en France à l’âge de 10 ans, 30 années n’auront pas suffi à Danièle Obono pour s’imprégner de sa culture, de ses codes, de ses valeurs, qu’elle rejette en bloc. Il semblerait que ni ses parents, ni l’Éducation nationale n’ont su les lui inculquer.  Pour ce qui est de l’Éducation nationale, cela ne fait aucun doute, ce n’est plus l’école telle que nous l’avons connue, conduisant à l’excellence, mais l’ENM (traduisez Éducation nationale de la médiocrité).

En mettant en avant, dans ce tweet, sa couleur de peau face à celle de Jean Castex, que fait-elle, sinon du racisme anti-Blanc, et que l’on ne vienne pas nous prétendre le contraire ! Procès !!

L’acquisition de la nationalité française a permis à cette donzelle de bénéficier de nombreux avantages qu’elle n’aurait jamais eus dans son pays d’origine. Qu’a-t-elle donné en échange à la France ? Même pas un soupçon de respect pour le pays à qui elle doit tout. Elle ne représente malheureusement pas une exception dans ce domaine. Notons au passage une proximité affichée avec le parti des Indigènes de la République et bien d’autres « compagnonnages » qu’il serait trop long d’énumérer ici (Wikipédia), qui prouvent son absence totale d’empathie pour son pays d’adoption.

Il est dès lors très intéressant et réconfortant de citer les paroles d’un blogueur : Verlaine DJeni à propos de Danièle Obono : « L’une des contraintes de la naturalisation, somme toute relevant du bon sens, est l’obligation de respecter les valeurs qui font la France. Avouons que voir une personne nouvellement naturalisée soutenir ce « Nique la France » puis figurer comme suppléante aux législatives la même année, ça amène à se poser forcément des questions » puis terminer son article  par ces mots :

« Danièle Obono est le pire personnage pouvant représenter les Noirs au sein du monde politique en France : elle est nulle, incompétente, raciste et sectaire. Elle est la honte des Noirs de France ».

https://www.bvoltaire.fr/daniele-obono-est-la  (Mode web)

Merci, Monsieur

 

Oriana Garibaldi

NB : Je conseille vivement à Danièle Obono de se mettre aux « Gabonais absents ». Cela nous reposera !