Occitanie : les Gilets jaunes totalement récupérés par la Gauche

Publié le 22 janvier 2019 - par - 27 commentaires - 1 692 vues

Sur les pages Facebook le trafic au plan national a nettement baissé. Il est maintenant stabilisé sur un étiage au plus bas, le nombre et la qualité des intervenants également. Les patriotes ont disparu, plus de bleu-blanc-rouge, plus aucun commentaire sur le pacte de Marrakech, plus rien sur le coût de l’immigration, plus rien du tout sur la question migratoire qui a été évacuée par le vide. Il n’en est plus question. Plus rien non plus ou presque sur le renversement de régime. Action combinée du pouvoir et des modérateurs.

On peut observer que la disparition de la question migratoire s’est accompagnée de la disparition de 80 % des intervenants. Tel est à peu près le ratio. Dans le même temps le contenu politique, la créativité, le foisonnement fécond des commentaires des premières semaines se sont considérablement appauvris. On a désormais l’impression d’être dans la cour de récréation des tout petits, avec des commentaires cucul gnangnan d’ordre tout juste réformiste et d’inspiration nettement gauchiste tendance infantile. Les notions de renversement de régime et de prise du pouvoir ont disparu des commentaires. Le réformisme ponctuel et pointilliste sur des questions contingentes a supplanté l’appel à la révolution. Subsiste encore épisodiquement l’appel au Ric et, tout juste est-il encore parfois question de demander la démission de MACRON.
Par conséquent, on voit que l’ossature initiale du mouvement, c’est à dire la France périphérique patriote et mature en révolte, celle des “Ginette et Marcel” a été proprement évincée du débat au profit des jeunes urbains les “Kevin et Jennifer” de gauche drivés par des militants aguerris.
On observera que cette évolution réformiste et cet appauvrissement du trafic sur les pages Facebook des Gilets jaunes intervient exactement en miroir de l’opération “Grand débat” qui est une vaste opération de canalisation et de raréfaction du débat au seul réformisme et en dehors de la question migratoire. L’un et l’autre semblent se répondre dans un timing bien coordonné.

Je peux relater mon expérience personnelle, l’adresse IP de ma box est devenue immédiatement tricarde sur Facebook dans la minute où j’ai posté le commentaire suivant : “Amis Gilets jaunes, ne craignez-vous pas que le mouvement s’essouffle si la question migratoire est éludée ?” Impossible de rouvrir un compte depuis cette adresse.

Première conclusion : la France périphérique mature et droitière en révolte a été évincée des pages Facebook, ne reste plus que la jeunesse urbaine gauchiste dans ses habituelles revendications catégorielles.

Même phénomène sur le terrain en Occitanie. La France des ronds-points a été chassée par le pouvoir. Certains points singuliers subsistent sporadiquement ici ou là, mais très peu au regard de la mobilisation du départ. Phénomène d’usure et impression de tourner en rond, Le périurbain toulousain élargi a été progressivement déserté par les Gilets jaunes des campagnes. Rappel : nous étions plus de 600 au péage de Muret le samedi 17 novembre.
À noter toutefois que les petites villes de l’ex-Midi-Pyrénées restent toujours très mobilisées : Albi, Cahors, Grammat, Auch, Pau, Tarbes, Foix, Pamier, Decazeville, Narbonne, Montauban, Agen, Villeneuve-sur-Lot et d’autres…

Les phénomènes sont analogues en Languedoc et sur la côte.

En ex-Midi-Pyrénées, la contestation massive s’est donc resserrée dans l’hypercentre de Toulouse où elle a été captée et canalisée par la Gauche et l’extrême Gauche sur ses thèmes habituels.
J’évoquais dans un précédent billet les doutes des antifas et de l’extrême Gauche sur l’opportunité d’entrer dans le mouvement de peur de s’allier avec le diable d’extrême Droite ultra majoritaire chez les Gilets jaunes. Ça c’était avant. Désormais, le rapport de force a complètement changé. Dans Toulouse- Ville, les Gilets jaunes de notre camp ont été progressivement évincés des assemblées générales et finalement des cortèges. Au début on voyait des cocardes et des drapeaux bleu-blanc-rouge :

On ne voit plus que du rouge et noir. Les bannières, les slogans sont ceux des anars et de la Gauche.

Il est à noter que dans Toulouse où sont concentrés plus de 100 000 étudiants, on en voit très peu dans les cortèges. Les jeunes que l’on voit sont plutôt des travailleurs pauvres ou très pauvres, des petits fonctionnaires territoriaux ou hospitaliers, des chômeurs, des gens au RSA, des nez percés, des punks à chiens, chichon et bière 8,6. Très peu d’étudiants. Pourtant la gauche dispose là d’une masse de manœuvre de plusieurs dizaines de milliers de personnes qu’elle sait parfaitement mobiliser au coup de sifflet, particulièrement ceux de la faculté du Mirail complètement sous contrôle des trotskistes. Mystère insondable et pourtant sans doute très significatif au plan politique, on ne voit pas les étudiants.

Pratiquement pas de minorités ethniques non plus ; mais ça on sait pourquoi, eux n’ont aucun intérêt à voir les choses changer.

En synthèse, on peut dire que la très grande masse invisible des travailleurs pauvres, des artisans et indépendants, des retraités, des agriculteurs de la France périphérique a disparu, que ce soit sur les pages des Gilets jaunes ou dans les cortèges en centre-ville de Toulouse. Si elle reste mobilisée dans les petites villes, le pouvoir l’a évincée des ronds-points. Pourtant, cette part massive de la population n’a reçu aucune réponse politique à ses revendications ; notamment pas sur la question migratoire qui est soigneusement éludée.

Par conséquent, aucune des causes du soulèvement initial n’a été prise en compte par le pouvoir et aucune n’a reçu la moindre réponse politique. Par ailleurs, le grand débat lancé par Macron est d’ores et déjà ressenti comme une vaste opération d’enfumage électoral pour les européennes et s’annonce comme un fiasco.

Pourtant, il n’y aura ni pourrissement, ni retour en arrière, la colère et la révolte des Français ne s’éteindront pas, bien au contraire. En effet, le pouvoir a cadenassé le pays, Macron entend maintenir son cap contre la majorité des Français qui ne le supportent plus, la pression tectonique ne trouve aucun moyen de s’évacuer, au contraire elle s’accumule. Pourtant, il faudra bien qu’elle se libère.

Dans ce sens, le projet “d’assises de la France des Gilets jaunes” lancé par Riposte Laïque sera l’occasion de refagoter et de réorienter ce mouvement à un moment où apparaîtra clairement et le fiasco de l’opération Grand débat et la récupération stérile du mouvement par une Gauche réformiste qui est en train de l’éteindre dans la revendication pointilliste et dans l’électoralisme.

Le RN quant à lui se contente de jouer la rente pour les européennes, signe de son total mépris des Français. Seul comptent pour lui les postes et les accès à la mangeoire. Ce parti est bien comme les autres, il fait intégralement partie du système qu’il ne souhaite absolument pas voir changer.

La date du 17 mars est idéalement choisie, ce sera une date charnière. Les tentatives de récupération par le pouvoir et par la Gauche auront fait long feu, ce sera le moment de relancer les débats.

Il importe que toutes les organisations militantes hors champ électoral de notre camp rallient cette démarche et la diffusent dans tout le pays.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Clamp

Je souviens d’un article de Pierre Cassen qui disait que es GJ et de Macron il y en a un de trop, mais déjà je pensais sans doute même deux car l’équation qui donne celui qui reste a 3 solutions possibles ! On ne s’est jamais fait autant traiter de facho qu’en ce moment, sans que ça ne choque personne, ça va de soi, MLP est une facho sur tous les plateaux sans qu’aucun journaliste n’appelle à un minimum de respect, on se bien que chez les rouges, ils ont compris l’enjeu, ils se préparent à une de prise coercitive de pouvoir hégémonique et ce sera encore pire que sous Macron question liberté d’expression. Mais bon, peut-être qu’il faut en passer par là, de même qu’il fallait en passer par Macron pour comprendre que plus jamais ça, peut-être aussi faut-il d’abord essayer les rouges pour comp

GJ à pois rouge

Bonsoir, personnellement, je pense que ce mouvement est juste Français avec des contradictions inhérentes à la vie.

Bombastus

Par principe les drapeaux et insignes de partis ou syndicats devraient etre bannis des rassemblements GJ.

Pilaf

Paris : une fresque à la gloire des Gilets Jaunes et du boxeur Christophe Dettinger https://www.fdesouche.com/1145949-paris-une-fresque-a-la-gloire-des-gilets-jaunes-et-le-boxeur-christophe-dettinger

DUFAITREZ

Je me tairais désormais sur l’utilité de la “Récupération” du 17 mars…
La Valeur des GJ tient à leur indépendance. Point !

Nidabeille

Remarque inutilement polemique et passablement injuste à l’encontre du RN. Dès le début du mouvement, Mlp a dit clairement son soutien aux gj. Que peut-elle faire d’autre ? La dérive de ce mouvement vers la gauche n’est nullement de sa responsabilité, ni de celle de Dupont Aignan, physiquement présent sur les ronds points. Que vous soyez amer, cela se comprend, mais il fallait une certaine naïveté pour penser que les syndicats et les organisations d’extrême gauche un temps débordés allaient rester les bras ballants face au surgissement de cette révolte populaire. Pour ma part, j’ai toujours eu quelques réticences vis à vis de ce mouvement qui s’est .toujours borné à faire le même constat en s’interdisant de s’interroger sur les causes de la crise ,c’est à dire ‘où passent nos impôts

Déséquilibré

Dès le début du mouvement, Mlp a dit clairement son soutien aux gj ?
On a pas lut les mêmes textes alors…

http://www.rassemblementnational.fr/lettre-ouverte/a-ceux-qui-voudraient-attenter-a-nos-institutions-republicaines/

Cette “fille de” veut préserver les institutions qui l’engraisse. La dérive du “mouvement” vers la gauche n’est peut-être pas le seul fait de la rentière de montretout, mais elle n’a rien fait pour l’empêcher, quand méluche et les autres gaucho en ont compris l’intérêt, si ce n’est qu’à des fins électorales.
Le Menhir, lui, aurait probablement saisi, la grosse Marine, elle, veut juste conservée sa rente.
Les institutions ont permis un Macron, permettent aux forces de l’ordre de mutiler des centaines de personnes dans la plus totale impunité.

Pr Dr A.RENOUX

et .REGARDER L’ORIGINE DE BEAUCOUP DE LEURS “REPRESENTANTS” auto proclamès venant jouer les…”VEDETTES” SUR LES PLATEAUX TELE!!!!!!!

pbk

Je vois pas trop pourquoi sortir une critique du RN qui pour moi à très bien géré la séquence gilets jaunes.

Michel de Belcourt

Entièrement d’accord avec toi. Les autres comme toujours n’ont rien compris ou alors on écoute pas et on ne lit pas les mêmes choses

HARGOTT

Cela fait plusieurs semaines que je le dis dans le vide! Que peuvent être d’autre ceux qui demandent “tout tout de suite” et qui ne veulent pas entendre parler de l’immigration et de l’islamisation?
Des supporters de Mélenchon! Evidemment! Il disent ne pas faire de politique, et de leur plein gré ils font la pire possible.

Georges S

Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi les GJ sachant que les fessebookiens de zuckenberg allaient les bannir ont neamoins utiise ce service alors que des sites comme VK.com ou MeWe ne censurent personne

Lorenzo

En Italie, comme en France, comme partout, la GAUCHE = ANTICAPITALISME = MONDIALISME = GLOBALISME = FAUX PAPE FRANÇOIS = 68 ISME.
Un Gilet Jaune “de Gauche” ne peut absolument pas exister.

spartac

“Occitanie : les Gilets jaunes totalement récupérés par la Gauche”
A quo vous attendiez vous.
Depuis le début je vous dits que ce ” mouvement ” est sous contrôle.
Commencez donc par vous documenter avant d’affirmer n’importe quoi, sous le coup de l’émotion.

Aux Armes Citoyens

Et bien voilà, c’est ce que certains d’entre-nous craignaient…
Ca risque de finir en eau-de-boudin, tant ça dure et tant on se répète à l’infini “surtout pas de violence”.
Ben oui, pas de violence, gentils nounours dans une cour de récré comme vous dites, ça ne fait pas peur, ça n’incite pas à la démission, à la fuite, ça n’incite pas non plus l’Armée à faire un putsch.
Et oui, on voit bien que les GJ se sont faits avoir.
En attendant, les GJ sont tellement gentils que les traités génocidaires se signent successivement, sans crainte et avec la banane…
Pour sûr que les génocidaires des Européens n’ont pas la trouille… malgré ce que disent les boules de cristal.
Trop gentils, trop cons…

passparla

Article un peu pessimiste j’etais au péage de Muret le 17 et à l’acte II nous étions encore plus environ 800 puis 15 à d’autres actes avant les gardes à vue,les ronds points ne lachent pas meme si ils sont peu nombreux toutes couleurs politique confondues.Sur le site midi-pyrenees gilets jaunes.com on trouve une grosse offensive de la gauche mais tout le monde peut aussi y aller en force et renverser la tendance y a plus cas…

M de St Liguaire

Pour info.Le département des Deux Sèvres est entièrement noyauté comme le décrit parfaitement monsieur Moisan. Insultes en AG, blocage total sur le net. Récupération par la CGT. Oui les manifestants du début ont disparu au bénéfice des Jonathan et autres Jessica. Un rêve s’envole et si des Assises vont flatter certains elles ne pourront être que le constat de l’échec du Peuple. Sans moi.Problème pour qui voter en mai. Même analyse concernant le RN hélas.

Pilaf

Au niveau de la CGT qu’on voit effectivement de plus en plus avec ses drapeaux rouges CGT dans les manifestations des GJ (et ces drapeaux n’ont rien de français). Pas tous les GJ sont d’accord quand même de voir ces drapeaux rouges de la CGT (la CGT est pro Macron et immigrationniste comme Macron et les autres mondialistes), qui viennent s’imposer dans les manifestations de GJ :
21 janvier 2019 Les gilets jaunes virent la CGT : pas de récupération politique ! http://www.bvoltaire.fr/les-gilets-jaunes-virent-la-cgt-pas-de-recuperation-politique/

Acte X : Près de Montparnasse, des gilets jaunes somment des militants CGT de rentrer leurs drapeaux https://www.youtube.com/watch?v=EqAGLtBaogA&feature=youtu.be

andrej

Martin,
Je disais bien qu’il fallait faire table rase des politiques et des syndicats : et déja 4 partis GJ et une candidature aux élections à Nice.
Tout n’est pas perdu, encore.
Il faut exiger un droit de réponse des GJ de 1h par jour sur les chaines nationales (1/2h à 13h et 1/2h le soir à 20h).
Le mieux est d’aller sortir le nabot par la peau des fesses et mettre le président du sénat en remplacement, et tout de suite, ne serait-ce que pour faire l’économie de ses pseudo-débats qui coutent une fortune.
Cordialement.

Mickdan

Comme en 39/45 les cocos sont rentrés en résistance en 1941/42 (et meme plus tard) quand les nazis on attaquer l’URSS !!

spartac

Et si Joan Baez y avait chanté …

quiditvrai

Martin Moisan
Donc, à vous lire, les Gilets jaunes actuels qui manifestent ne sont pas les mêmes que ceux des premières manifestations.
Ils sont devenus un cadeau empoisonné par la gauche et donc les ennemis des patriotes comme nous de Riposte Laïque.
VOUS AI-JE BIEN COMPRIS ?

Aux Armes Citoyens

J’ai compris la même chose et de toute façon, c’était prévisible.

spartac

“ils ” sont un cadeau empoisonné depuis le début.
Mais pour comprendre ça il faut avoir d’autres sources que le Canard enchaîné, le Figaro ou BFM wc.

lafronde

Suivant l’analyse du géographe Guilluy, Toulouse, metropole high tech est une des villes gagnantes de la mondialisation. Il est naturel que la France périphérique – exprimée par les gilets jaunes – y soit minoritaire, ce qui n’est pas le cas du bassin d’Aquitaine ni du Midi.

HARGOTT

Beaucoup se plaignent pourtant de l’insécurité, de la saleté et de l’islam à Toulouse, ville devenant pénible, n’est ce pas, Carole?

Lire Aussi