Ocean Viking : le naufrage de la France

 

Avec nos guignols du gouvernement on en est toujours à se demander de quel côté on est du « en même temps ». Est-ce que l’équipe Macron est composée de brêles (qui transforment l’or en merde dès qu’ils y touchent) ou alors de malfaisants au xième degrés (des vrais futés) qui multiplient les conneries dans le but unique de faire sombrer le pays dans la gadoue jusqu’à son entière disparition dans le grand MIX mondialiste.

L’opération de l’OCEAN VIKING, le 11 novembre à Toulon, demeurera dans les annales (j’avais envie d’écrire ça avec un seul N) ; j’explique : un navire de sauvetage de migrants est à l’affût du côté du golfe de Syrte (Lybie) en attente d’une cargaison de migrants dès leur entrée dans les eaux internationales ; ceux-ci sont comme d’habitude dans de petites embarcations de type Zodiac avec un tout petit moteur et 3 litres de carburant. Pas besoin de préciser que l’association SOS MÉDITERRANNÉE qui gère l’OCEAN VIKING n’attend que le coup de téléphone des passeurs pour intervenir.

Tout se déroule parfaitement selon la feuille de route, sauf que l’Italie récemment dotée d’un nouveau gouvernement un tantinet rigoureux (Giorgia Meloni) décide d’appliquer le programme pour lequel elle vient d’être élue et décide de fermer ses ports aux pirates de la mer. Il faut dire que l’Italie en a un peu marre d’être obligée par l’UE de ramasser tous les déchets de l’Afrique sans percevoir en retour un kopeck de solidarité de ses partenaires européens. Pendant 48 heures la France va hurler à la mort afin que l’Italie accueille les migrants conformément au droit maritime qui veut que, en cas de sauvetage en mer, c’est vers le port le plus proche que les naufragés doivent être dirigés. Apparemment, rien à dire, sauf que le port le plus proche n’est pas un port italien, mais… TUNIS.

Macron trouve que la situation, pour sa stature, est moralement intenable, que la destination de TUNIS pourrait signifier « retour à l’envoyeur » et donner des idées à certains pays européens et, ni une ni deux, annonce que la France est prête à faire le job (Macron parle couramment anglais). Entendons-nous bien, personne à aucun moment n’a demandé à la France d’accueillir les migrants. Mais chacun sait depuis saint Martin et la Fête de la musique à l’Elysée que Macron a un léger penchant vers les peaux bien huilées, surtout si elles sont masculines, et bien bronzées… Branle-bas de combat, l’OCEAN VIKING reprend sa route vers l’est de la Corse… On en profite pour faire du cinéma en hélitreuillant 4 naufragés et en les amenant à terre (j’emploie le terme « naufragés », mais c’est pas pour vous tirer une larmette, puisqu’il n’y a pas jamais eu de naufrage mais seulement un peu de mal de mer).

Et le 11 novembre, après avoir hésité entre SÈTE, MARSEILLE et TOULON, c’est finalement cette dernière qui est retenue puisque seule équipée d’une Zone militaire, ce qui va faciliter les choses lors du débarquement et qui comporte à proximité des infrastructures hôtelières de grand confort, le maire Falco étant lui aussi un amoureux des « outre-marins ». Par contre, un détail dont personne ne s’est ému, c’est que le 11 novembre est un férié, que le week-end s’approchait à grands pas et que les administrations (justice et préfecture) fonctionnent au ralenti. Ainsi donc, les « 234 naufragés » de l’OCEAN VIKING (189 adultes + 45 enfants) vont débarquer le vendredi dans la Zone militaire, puis être transférés dans la presqu’île de Giens, dans une luxueuse résidence transformée en « Zone d’attente pour migrants ».

Il est interdit de rire, mais une semaine plus tard, et de source policière, il ne resterait pas plus de 10 migrants dans la « zone d’attente ». Plus de la moitié des 234 migrants (soit 123 personnes) ont fait l‘objet d’un refus d’entrer sur le territoire français et on ne savait toujours pas s’ils allaient faire l’objet d’une procédure d’expulsion. On vient d’apprendre que la cour d’appel d’Aix-en-Provence a validé la remise en liberté de ces 123 personnes. Pourtant le ministre de l‘Intérieur avait annoncé qu’ils étaient « interdits de territoire ».

Entre temps, Gérald Darmanin déclarait que pour les personnes qui s’étaient vu refuser le droit d’asile, elles allaient être, dans un bref délai médical, reconduites hors du territoire national. L’Elysée précisait que les règles en matière d’immigration n’avaient pas été élaborées pour la pression migratoire actuelle. En clair, ça veut dire que, lors des audiences, les dossiers judiciaires n’existaient pas ou étaient incomplets (dans la patrie des droits de l’homme, c’est un bel exemple donné au reste du monde).

Sur un plateau de télévision, Périco Lagasse qui n’est pas forcément un grand ami des souverainistes confirmait ces éléments et dézinguait à tout va les « guignols », les « pignoufs » du gouvernement : « On n’a pas de dossiers, on n’a pas d’interprètes… ». On est au bord du chaos… C’est le naufrage de la France et comme le disait le polémiste sur RMC « Merci Mme Meloni … ».

Rajoutant sans vergogne : « La bonne nouvelle c’est qu’on ne recevra plus jamais d’immigrés par bateau ».

Le travail que nous avons accompli il y a quatre ans contre l’Aquarius n’aura pas été vain. Les choses avancent !

Richard Roudier

image_pdfimage_print
13

7 Commentaires

  1. L’océan viking ce bateau de pêche aux migrants va repartir pour sa campagne d’ici peu quand il aura la certitude d’un banc fourni , un coup de chalut et hop retour au port , que du frais .

  2. personne n’ose dire que le fait qu’il n’ait accosté en tunisie est une grave offense au peuple tunisien, qui n’a pas de port sûr, d’hôpitaux surs, de médecins surs etc.

    • Vous n’avez rien compris . En fait , il s’avère que le climat de France est infiniment plus salubre que partout ailleurs . La preuve : tous ces « migrants » que les bonnes âmes disaient mourants ont miraculeusement guéri dès leur arrivée pour pouvoir se disperser rapidement dans la nature . Elle est pas belle la vie ?

  3. Macrouille apprécie les viandes boucanées rapportées par les boucaniers de l’Ocean-Viking.

  4. Macron continue d’honorer le pacte de Marrakech qu’il a signé en catimini le 11 décembre 2019 et à poursuivre l’invasion migratoire essentiellement afro musulmane dans le but de détruire la nation France et son peuple qu’il veut métisser et dont il veut couper toutes les racines !

Les commentaires sont fermés.