1

« Octopus » accuse Macron : il a livré 40 000 étudiantes à la prostitution

Avec son livre « Escort étudiante, itinéraire d’une enfant gâtée », Octopus accuse Emmanuel Macron d’avoir sacrifié 40 000 étudiantes en situation de précarité.

« Escort étudiante, itinéraire d’une enfant gâtée » : un livre choc ! Un témoignage bouleversant qui informe de l’état de délabrement de la France. Paupérisées par les gouvernements d’Emmanuel Macron, 40 000 étudiantes françaises sont obligées de se prostituer pour survivre…

https://fr.blastingnews.com/opinions/2020/10/avec-escort-etudiante-itineraire-dune-enfant-gate-temoignage-de-la-mysterieuse-octopus-003204638.html

Sortie dans les librairies le 17 novembre. Une « bombe » littéraire en 202 pages ! Un témoignage explosif !

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782381021331/escort-etudiante-itineraire-d-une-enfant-gatee-octopus-francis-gruzelle

http://www.echo-editions.fr/librairie/livre?id=117&t=escort-eacutetudiante-itineacuteraire-drsquoune-enfant-gacircteacutee

Car « Octopus » ose dévoiler l’univers de 40 000 étudiantes obligées de se prostituer pour financer leurs études ou payer leur loyer. « Escort étudiante, itinéraire d’une enfant gâtée » (Écho éditions) est plus qu’un témoignage de plusieurs dizaines de chapitres. C’est un SOS, un cri dans la nuit, une alerte lancée par une étudiante lyonnaise, qui a choisi le pseudo « Octopus » pour ne pas s’attirer de soucis. En effet, ce témoignage pourrait bien déranger les truands du milieu qui contrôlent cette prostitution étudiante, et les clients politiques, industriels, grands bourgeois, etc., cités dans le livre et qui ont recours à de jeunes filles démunies pour des nuits tarifées.

Selon « Octopus », des « étudiantes précarisées par Emmanuel Macron »

Les chiffres avancés par « Octopus » sont officiels dans « la République exemplaire d’Emmanuel Macron« . Et « Octopus » estime « Que le président de la République a sa part de responsabilité dans cette explosion de la prostitution étudiante. »

« Il a fragilisé les étudiantes en réduisant le montant des aides personnalisées au logement (APL), le nombre d’étudiantes boursières,  en laissant le grand commerce augmenter les prix des produits de première nécessité et de l’alimentaire, en refusant d’encadrer les loyers du privé, car le parc de logements universitaires est insuffisant et minime ! ».

Pour Octopus, la police et la justice ont aussi leur part de responsabilité « car ils ferment les yeux » vis-à-vis du grand banditisme, dont une partie importante est issue de l’immigration, qui asservit de nombreuses prostituées étudiantes.

« Octopus » diabolise aussi le silence coupable du cardinal Philippe Barbarin

« Et que dire du silence coupable de l’Église catholique ? » interroge la jeune « Octopus ». « Je suis indignée par le silence coupable de Mgr Philippe Barbarin, encore primat des Gaules au moment où j’écris ce livre. Des jeunes filles se prostituent à quelques centaines de mètres de l’archevêché de Lyon. Pas loin des appartements privés d’un grand prélat ayant une autorité morale, et qui aurait pu dénoncer cet esclavage sexuel dans les médias, sur la radio chrétienne RCF… » affirme Octopus.

La jeune auteure hurle sa haine à « l’égard des pouvoirs publics qui laissent faire, ferment les yeux ». Elle insiste : « À Lyon, des étudiantes tapinent sur le trottoir en face des locaux d’Interpol, organisme qui se targue, dans ses communiqués de presse, de lutter contre la prostitution des mineurs en Afrique ou en Asie. Pourquoi aller si loin, alors que la traite des êtres humains se déroule devant leurs fenêtres… »

Un cri de révolte lancé par la jeunesse dans la France de Macron et de Castex, car il faut sauver les étudiantes françaises les plus pauvres, les plus démunies, les plus fragiles.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411