Odieux assassinat de Tahir Elçi, le “Scipilliti Turc”

Publié le 29 novembre 2015 - par - 12 commentaires - 2 817 vues
Traduire la page en :

av avocat urc
Comme Joseph Scipilliti en France, Tahir Elçi défendait la liberté d’expression dans l’Etat dictatorial turc. Cet avocat, qui avait choisi le camp de la liberté contre la dictature de l’Etat islamique turc, se savait particulièrement menacé, car il défendait les Kurdes, impitoyablement réprimés par les services secrets et la sécurité d’Etat d’Erdogan.

 

 

Après l’avion russe abattu au-dessus de la Syrie par les avions de chasse de l’Etat Turc, après l’assassinat par DAECH de la jeune cheffe Kurde Reem Hassan

 

https://ripostelaique.com/exclusif-la-jeanne-darc-kurde-reem-hassan-est-tombee-en-heros-face-a-daech.html

https://ripostelaique.com/exclusif-la-mort-en-direct-de-reem-hassan-assassinee-par-daech-trahie-par-la-france-et-les-usa.html

l’avocat Tahir Elçi, militant actif de la cause kurde, a été mortellement touché à la tête par un tireur, décrit par la presse turque comme un « civil barbu », samedi 28 novembre lors d’une conférence de presse dans le district de Sur, au Sud-Est de la Turquie. Tahir Elçi, bâtonnier de l’ordre des avocats de Diyarbakir, venait d’achever sa conférence de presse au pied d’un vieux minaret. Fervent défenseur des droits de la minorité kurde, le bâtonnier de Diyarbakir avait récemment été arrêté en pleine nuit dans son bureau et inculpé pour “apologie du terrorisme”, avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire. Il avait été interpellé et inculpé pour avoir déclaré publiquement, quelques jours plus tôt, que « le PKK n’était pas une organisation terroriste ». Mis en examen, il risquait jusqu’à sept ans de prison. C’est cela la “démocratie turque” ! C’est aussi cela “l’état d’urgence en Turquie” !

av avoc turc

Firat Anli, le co-maire de Diyarbakir, la «capitale » à majorité kurde du sud-est de la Turquie, a confirmé, samedi 28 novembre, l’assassinat par balle le matin même de Tahir Elçi, le bâtonnier de l’ordre des avocats pour la ville. Avant de prendre la fuite, l’assaillant “barbu” a mitraillé les personnes présentes, causant la mort d’un policier et blessant plusieurs témoins dont trois agents de police et des journalistes. Les forces de l’ordre ont riposté sans parvenir à le rattraper. Etrange, non ?

Né à Cizre en 1969, Tahir Elçi, marié et père de deux enfants, avait été élu à la tête du barreau de Diyarbakir en 2010. Engagé dans la lutte pour les droits de la minorité kurde, il n’avait eu de cesse, ces derniers temps, d’appeler l’Etat turc, ainsi que les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit en Turquie) à faire taire leurs armes et à s’unir face à DAECH.

Le tragique assassinat du bâtonnier Kurde Tahir Elçi, qui défendait la liberté d’expression, témoigne de la volonté des intégristes islamiques d’éradiquer toutes les élites Kurdes. Pas le moindre mot de compassion des Hollande, Valls, R2 D2 Cazeneuve, Fabius, après cette nouvelle atteinte qui fragilise toutes les minorités, impitoyablement réprimées dans l’Etat dictatorial turc, et alors même que la France abrite une importante communauté Kurde, ainsi qu’une foule d’Arméniens, enfants des rescapés des génocides Turcs.

av avoca tur

Le 10 décembre prochain, à l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’Homme, un Observatoire international des avocats en danger va être relancé, avec le Barreau de Paris, à la Maison du Barreau.
Dans ces circonstances extrêmement dramatiques et douloureuses, Riposte Laïque souhaite témoigner de son soutien et de sa peine auprès des proches du bâtonnier Kurde Tahir Elçi, ainsi qu’à ses confrères de Turquie, de France et d’autres pays, tombés en défendant le Liberté, la démocratie, la République, les citoyens opprimés.
Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi