Odile Maurin, armée de son fauteuil, condamnée à 2 mois avec sursis

Publié le 7 décembre 2019 - par - 8 commentaires - 1 498 vues

Une gauchiste folle furieuse en fauteuil. Le handicap n’autorise pas tout et nous l’avions pointée pour ses excès au plus fort de la crise des Gilets jaunes. Odile Maurin, l’égérie toulousaine tétraplégique en fauteuil, se croit tout permis et pour tout dire, Odile est carrément facho. À la tête d’une troupe d’affidés, elle a été capable de bloquer le passage des convois funéraires un samedi, à proximité de la zone où sont concentrées les sociétés de pompes funèbres. Pas du tout émue par les pleurs des familles, elle s’est même demandé ce qu’ils avaient  tous à vouloir se faire enterrer ce jour-là. Odile, une synthèse du gauchisme sectaire.

toulouse-odile-maurin-le-visage-haineux-dune-gauche-fascisante.html

Une force de caractère incroyable. Mais force est de le constater, malgré et avec tous ses excès, Odile s’est toujours montrée une militante intraitable. Courageuse parfois au-delà de la raison, elle a été de toutes les manifs, prenant tous les risques malgré son handicap. Face à  la brutalité des CRS, elle n’a jamais hésité à s’exposer et à défier les forces de l’ordre aux pires moments de la répression.

Un courage qui mérite le respect. C’est ainsi, qu’un samedi, Odile s’est positionnée en fauteuil au beau milieu du boulevard face au canon à eau des CRS, à quelques mètres de lui. Défi de la faiblesse à la force, toute la personnalité d’Odile en un seul geste.

Odile au tribunal pour avoir percuté deux policiers avec son fauteuil électrique. Lors de cet épisode, Odile et son fauteuil ont été évacués sans ménagement et, disons-le, avec une violence indigne d’hommes à l’encontre d’une femme handicapée de surcroît. Fausse manipulation, le joy stick du fauteuil s’emballe, le fauteuil file à toute vitesse contre un fourgon de police, le cale-pied se relève, et, dans le choc, la cheville d’Odile se retrouve prise entre le fauteuil et la carrosserie. Le véhicule à quatre roues finit sa course folle en renversant un policier. Il s’en sortira indemne, à la différence d’Odile, victime de cinq fractures au pied, d’un arrachement osseux au niveau du tibia et de multiples ecchymoses. Bilan : 10 jours d’ITT, et un mois de plâtre.

Odile seule victime, Odile seule poursuivie. Suite à ces événements dont elle a été la seule victime réelle, Odile s’est retrouvée traduite en correctionnelle pour injures, outrage et violences…

Un réquisitoire à hurler de rire. Délire judiciaire absolu, le procureur Renoux (un nom à retenir) a requalifié en “violences volontaires avec arme par destination (le fauteuil roulant) sur agent dépositaire de l’autorité”. Surtout ne riez pas, la justice est une institution qui sait imposer le respect. Mieux encore, ne parvenant pas à sortir de son voyage halluciné, le procureur Renoux (retenez bien le nom) a osé requérir pour “entrave à la circulation d’un véhicule de secours”, le canon à eau des CRS en l’occurrence. Sans déconner, Monsieur le procureur Renoux, arme par destination, le fauteuil d’Odile ? véhicule de secours, le canon à eau des CRS ???? Ça va, Monsieur le procureur ?

2 mois avec sursis. Pour finir, Odile a été condamnée à deux mois avec sursis, 1 an d’interdiction de manifester et quelques centaines d’euros.

Je vais rentrer armée dans le palais de justice. C’est la déclaration qu’a faite Odile à son entrée dans l’enceinte judiciaire. Un humour que n’auront pas goûté les magistrats.

gilets-jaunes-condamnee-pour-violences-la-militante-handicapee-odile-maurin-a-interdiction-de-manifester,8586974.php

Un pouvoir aux abois, de plus en plus fragile. Il n’y a pas que nous qui morflions, pas que Renaud camus, Christine Tasin, Pierre Cassen ou les autres de notre camp. Ce pouvoir aux abois, relayé par une justice devenue folle est entré dans une phase convulsive et désespérée qui marque sa très grande fragilité.

Macron et la nomenklatura au pouvoir concentrent la haine de toutes les catégories sociales. Toutes les conditions de très grands événements historiques se concentrent en cette fin d’année. 

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Vent d'Est, Vent d'Ouest

Bien du mal à comprendre cette indulgence envers la handicapée qui se croit toute puissante de par justement son handicap. Personnellement, j’aurais bien ajouté quelque chose à son handicap mais, bon, je préfère rester charitable.

À moins que le ton de l’article ne soit au 2ème degré ?

C’est curieux cet article a comme un air de déjà vu…

saurer

Les juges de Toulouse se distinguent encore. Après la quasi relaxe des barbus coupeurs de têtes, les voilà qu’à nouveau ils font preuve d’un grand courage, en condamnant une handicapée ! …

POLYEUCTE

“Si j’aurais su, j’aurais pas v’nu” !

Sniper83

Pourquoi du sursis ?? cette connasse mérite largement deux mois fermes ! son handicap n’est pas une excuse qui protège des cinglés comme cette mégère !!!

André LÉO

On a du mal à saisir le sens de cette critique multifacettes. Qui a dérapé? La malade tétraplégique -un peu parano-, les policiers victimes de son dérapage à roulettes, le juge qui condamne mollement cette voie de faits, les GJ qui ont eu tort d’entrainer cette handicapée dans leur tentative de replacer l’ exaspération citoyenne dans les rues, les islamo-gauchiste, dont l’idéologie anti-France et anti-laïque est effectivement condamnable, la macronie qui laisse se développer les ND des landes dans la grande ZAD de France…?
Qui est réellement visé par ce pamphlet?

patphil

je comprends l’ironie quand c’est pierre cassin qui en use tous les matins dans sa vidéo
je comprends moins bien celle là, mais bon, je ne suis pas un intello

Marche à Terre

Hé didile tu déconnes bloquer le corbillard de Jules ça se fait pas il a beau ne plus être pressé les croques mort n’ont pas que ça a foutre .en plus j e lis que tu fais chier les CRS fait gaffe ils n’ont pas tous le sens de l’humour y’en a un plus zèbre que les autres qui pourrait t’en coller une à 90 euros pour pneus lisses je rigole…’.on t’aime bien
Quand même.

Lire Aussi