Offensive anti-halalisation sur tous les fronts !

Publié le 18 avril 2012 - par - 1 595 vues
Share

Quand j’ai lancé ma dénonciation de la généralisation du « tout-halal » dans plus de la moitié des abattoirs français, en vous invitant à vérifier par vous-même, je ne m’attendais pas à un tel volume de réactions de votre part.

Cela prouve votre sensibilité à ce scandale, quelles que soient vos motivations. Vous avez pris le taureau « halal » par les cornes. Certains se posent simplement quelques questions, d’autres ont fait de rapides enquêtes de terrains, et certains des dossiers complets.

Je ne peux donc plus rapporter ici toutes vos réactions. Pour ceux qui ont fait des enquêtes fouillées et argumentées, je les ai invités à écrire leur propre article pour exposer leur travail. Pour les autres, je relate ici leurs expériences en les résumant, comme je l’ai fait dans mes articles précédents : https://ripostelaique.com/author/Roger-Heurtebise

Précisons tout d’abord notre vocabulaire : il s’agit de réagir contre la « halalisation », c’est-à-dire la généralisation du tout-halal dans nos abattoirs à l’insu de notre plein gré. J’ai décrit largement les raisons de s’y opposer. Mais malgré ce qu’on peut penser de rites musulmans et juifs inventés et construits suite à une action légendaire d’un personnage mythique nommé Abraham, on différenciera ces dogmes obscurantistes de la volonté de les imposer aux non-juifs et aux non-musulmans, et de leur contradiction avec les us et valeurs françaises.

C’est ainsi que Christian m’envoie une lettre qu’il a adressée à Dalil Boubakeur, ainsi que de longs développements pour dire que l’égorgement « halal » n’aurait rien de « coranique ». Avis partagé par Soheb Bencheikh, ex-mufti de Marseille, pour qui l’abattage « halal » ne serait qu’une « talmudisation » de l’islam sans fondement exégétique. Les développements de Christian sont longs et argumentés et c’est pourquoi je l’ai invité à nous écrire un article spécifique.

Claudine, une lectrice répond à ma question : pourquoi la viande casher est-elle bien plus chère que la viande halal ? Voici sa réponse : « la viande casher est plus chère parce que le rite d’abattage est plus complexe et ne peut être effectué que par un abatteur ayant une solide formation religieuse, ce qui n’est pas exigé du personnel musulman. La main-d’œuvre est donc plus rare et plus chère chez les israélites. »

Cette lectrice belge nous signale également qu’ « en Belgique, la chaîne de grandes surfaces alimentaires Colruyt m’a attesté qu’il n’était aucunement question d’abattage halal chez eux, que la réglementation européenne est suivie strictement et sous leur surveillance. Cette chaîne existe partout en Belgique et je crois qu’il existe aussi un magasin dans le Nord de la France. »

Voilà qui devrait donc inviter nos amis belges et européens à faire des enquêtes dans leurs propres pays, comme nous le faisons en France.

Un long dialogue entre internautes remet en cause certains points de la liste de l’OABA que nous avons diffusées (http://www.oaba.fr/pdf/reglementations/liste_abattoirs_classiques7.pdf.)

Henry nous écrit :

« Attention à la diffusion de liste et aux erreurs qui vont avec, je relève dans la liste des abattoirs habilités par la grande mosquée de Paris ; des abattoirs donnés comme conventionnel (avec étourdissement, non halal) par l’OABA :
– 24 FR 24.053.001 CE SOBEVAL 24759  Boulazac
– 79 FR 79.049.01 CE Société Nouvelle des Abatteurs de Bressuire SNAB 79300  Bressuire
– 85 FR 85.191.04 CE Socopa Viandes 85120 La Chataigneraie »

Ce à quoi Aziliz répond :

« Comme tu as pu le voir sur le lien source, c’est leur liste et en cherchant les infos pour RL, j’ai pu constater qu’il y avait un gros problème de transparence de la part des industriels.
Par contre sur le site SOBEVAL voila ce que tu trouves :
http://www.sobeval.com/index.php?option=com_content&view=article&id=21&Itemid=21
Ils font donc du halal. Comment recyclent-ils la viande refusée par les sacrificateurs ?
Socopa est halal me semble-t-il
http://www.avs.fr/Journal.aspx?rubrique=127&article=164
http://www.socopa.fr/assets/pdf/communique_18_08_2011_quick.pdf
Ils font donc du halal. Comment recyclent-ils la viande refusée par les sacrificateurs ?
Probablement dans les produits élaborés, les steaks hachés.
Quant à la SNAB je n’ai rien pu trouver encore.
Donc dans le doute… autant s’abstenir de se fournir chez ces gens-là, ne penses-tu pas ? »

Et Aziliz envoie un second message :

« Voilà ce que je viens de trouver sur la SNAB 79 Bressuire
http://www.pageshalal.fr/agenda/liste_des_abattoirs_agrees_pour_aiid_al_adha_2010-fr-651.html
à ajouter à la liste des 40 abattoirs de la Mosquée de Paris.
Donc d’un côté pas halal, de l’autre agréé halal …!!!
Si cette boîte est agréée pour l’Aïd al adha grande fête des musulmans pratiquants, l’abattage de bêtes innocentes, ça me semble suspect ou je suis paranoïaque ?
J’applique la précaution : je vire des fournisseurs potentiels.
D’autre part cet abattoir fait parti du groupe TERRENA.
Tout comme Père Dodu = Groupe Doux pas clair non plus. »

Merci pour vos enquêtes. Mais si vous trouvez des loups (halal) ou des imprécisions dans les listes de l’OABA, n’hésitez pas à leur signaler directement :

Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs
O.A.B.A.
10, place Léon Blum
75011 Paris
TELEPHONE :
Téléphone : 01 43 79 46 46 – Télécopie : 01 43 79 64 15
Secrétariat : contact@oaba.fr ou oaba@wanadoo.fr
Président : jp.kieffer@oaba.fr
Directeur : f.freund@oaba.fr

Non pas que je ne veuilles pas faire le facteur (et l’OABA me lit d’ailleurs régulièrement), mais il faut se rendre compte que leur boulot n’est pas aisé parce que les abattoirs ne sont pas coopératifs, et donc si vous leur signalez des cas douteux ou des erreurs dans leurs listes, vous pourrez leur apporter directement vos arguments pour qu’ils poursuivent leur enquêtes et corrigent leurs listes le cas échéant.

C’est ce qu’a fait Christian en écrivant directement à l’OABA :

« Bonjour,
Dans ma quête de viande non abattue à la façon halal, j’ai rencontré deux difficultés.
Il y a sur le marché hebdomadaire près de chez moi une vendeuse de viande provenant d'”élevage bio”. Elle vend du mouton, du porc et du bœuf. Elle n’élève que des moutons. Ce sont des éleveurs voisins qui élèvent les autres animaux. Je lui ai demandé si elle pouvait certifier que la viande qu’elle vendait provenait d’animaux n’ayant pas été abattus à la façon halal. Elle le pouvait. Par contre elle ne retrouvait pas dans la liste de l’OABA les abattoirs utilisés pour ses viandes. La vendeuse prétend que cette liste n’est pas complète et qu’il existe beaucoup plus d’abattoirs en France qui n’utilisent pas la façon halal que ceux qui sont mentionnés dans la liste.
Le boucher de la boutique permanente à côté de chez moi, fait abattre ses bovins à la SOCOPA de Neubourg. Il m’avait dans un premier temps certifié que leur méthode d’abattage était traditionnelle. Cet abattoir ne figure pas sur la liste de l’OABA. Par contre il figure sur la liste qu’avait diffusée le journal “Le Point” comme pratiquant l’abattage halal. Mon boucher me dit être en relations avec la SOCOPA pour qu’elle lui confirme par écrit que ses bovins sont abattus de façon traditionnelle. D’après lui la Socopa Neubourg ferait une partie de ses abattages selon la façon halal (pendant un certain nombre de jours de la semaine) et une autre partie (pendant les autres jours de la semaine) de façon traditionnelle. Cela ne correspond pas à ce que j’avais compris des informations diffusées. Il paraissait que lorsqu’un processus d’abattage halal était adopté par un abattoir, l’ensemble des abattages suivait ce processus, que la viande soit destinée aux clients de produits halal ou aux autres.
Si vous avez des réponses à ces deux questions :
La liste de abattoirs non halal est-elle exhaustive ?
Est-il possible qu’un abattoir pratique deux modes d’abattage ?
Je vous en serais très reconnaissant. »

Pierre, un autre internaute, m’écrit : « Voici un article de la Dépêche du Midi très explicite. Les abattoirs de Pamiers ont équipé l’abattoir d’un piège tournant pour l’abattage halal (car ils ont besoin de cette grosse clientèle). 60 000 euros financés en partie par le Conseil général, c’est  dire par les citoyens de l’Ariège. Comment s’en étonner lorsqu’on sait le le Sénateur de l’Ariège n’est autre que Jean-Pierre Bel Président du Sénat ! »

Bel exemple de collusion politique entre le pouvoir UMPS et la halalisation. Donc j’invite Pierre à interroger directement le Conseil général de l’Ariège et Jean-Pierre Bel, et de nous faire part de leurs réponses (ou non-réponse…)

A propos de politiciens, j’avais épinglé Nicolas Dupont-Aignan que j’ai entendu balayer cette affaire de « halalisation » dans la campagne présidentielle en cours. Lili, une internaute, me signale toutefois que NDA avait posé une question écrite au gouvernement en 2010. Voici la question du député et le bottage en touche du gouvernement : http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-75556QE.htm. Une fois de plus on « stigmatiserait aux yeux du consommateur, des pratiques d’abattage ayant des fondements relatifs à la liberté religieuse », et puis comme l’argent est roi, « un tel étiquetage différentiel serait de nature à déstabiliser les marchés de la viande de manière durable. »

Guylaine nous signale l’article d’un journal suisse d’information en ligne : « Une application pour mobiles débusque la viande halal » : http://www.pageshalal.fr/agenda/liste_des_abattoirs_agrees_pour_aiid_al_adha_2010-fr-651.html. Il s’agit tout simplement du site http://www.verifiez-abattage.fr/ que nous avons déjà évoqué, et qui permet, à partir d’un code abattoir, de savoir s’il est « traditionnel », « halal » ou « inconnu ». Application dont je rappelle le côté pratique puisqu’il est adapté aux smartphones.

Christian compte justement utiliser cet outil :

« Une petite histoire vraie qui m’est arrivé la semaine dernière :
J’accompagne tous les vendredis au magasin Hyper marché AUCHAN de LEERS 59115 proche de mon domicile et ce vendredi là mon épouse avait acheté deux steaks (non hachés) pour le samedi midi. Alors que la chaîne du froid n’a pas été brisée et que la DLC était de 4 jours après ce vendredi là mon épouse m’appelle dans la cuisine en me demandant de renifler le premier paquet ouvert (barquette classique) et là je confirme la viande sent le pourri !! Bien là-dessus j’emballe la viande dans un sachet aluminium fermé et je la replace au réfrigérateur pour le lendemain. Le samedi donc je me rends au magasin et au point d’accueil et après une dizaine de minutes l’hôtesse me dit à non il faut aller dans le magasin pour que le responsable donne son accord !!!!  N’étant pas handicapé ni invalide je traverse tout le magasin et là je sonne afin d’avoir un boucher. Il arrive et je lui explique mon souci et sans même ouvrir le paquet il me signe sur le ticket  de caisse son accord de remboursement !!! Etonné je lui demande si il connaît la traçabilité de la dite viande et là il me regarde comme un martien et il me dit qu’il ne sait pas !!!!!  alors question subsidiaire est-ce de la viande halal ?? Il ne sait pas non plus. Il garde la viande et je retourne au point d’accueil pour une attente de 10 minutes afin d’être remboursé. Sachant que dans mon département (59) il n’y a pas d’abattoir traditionnel je reste convaincu que la viande est sans doute halalisée !! Comme il y avait des consommateurs dans le rayon boucherie je pose la question à des personnes si ils savent d’où la viande provient et comme sans doute de nombreux clients personne ne le sait… et comme rien n’oblige à le mentionner alors… motus !!!! Mais une cliente repose dans le rayon son rôti… Dans le doute, elle me dit : je ne le prend pas !!! Ma prochaine visite dans ce magasin (vendredi) fera l’objet d’une visite au rayon boucherie et avec mon téléphone portable j’utiliserais la vérification  http://www.verifiez-abattage.fr/ sous Androïd) des viandes emballées afin d’en savoir plus. La suite au prochain vendredi . (…) Bonne chasse et ensemble on continue le combat afin de faire changer cette situation et s’il le faut j’irais porter plainte à la DGCCRF pour tromperie sur la marchandise. »

Un internaute revient sur un autre refus d’information que j’avais évoqué pour un établissement Mac Donald. Il nous dit :

« Concernant ce “MacDo” qui, soi-disant, n’aurait pas le numéro de l’abattoir, MENT ! En effet, dans le cadre de la Loi, tous les établissements doivent pouvoir prouver “l’identification” de la viande pour sa traçabilité ! Les MacDo sont, en général, les plus respectueux de ces règles ! Pourquoi ? Parce qu’ils sont régulièrement contrôlés par les DDPP(ex services vétérinaires) qui EXIGENT, entre autres, le nom-numéro de l’abattoir !!! Et c’est la Même Règle pour TOUS ceux qui nous vendent de la viande ! Dès lors, il est clair que ce MacDo MENT et manque de courage ! N’est que de voir les supermarchés qui n’hésitent pas à donner les numéros. Je vais vérifier sur Légifrance, mais il me semble que la Loi permets aux Clients d’exiger de connaître la traçabilité d’une viande !!! »

Pas d’abattoir « traditionnel » dans le « 59 » selon Christian, mais pas plus en Ile-de-France (sauf un abattoir porcin), ni en Alsace, ce qui invite Alain à mettre en cause… le Concordat : « Merci pour l’info sur les abattoirs…mais avez-vous remarqué qu’aucun abattoir d’Alsace (départements 68 et 67) n’y figure !?!…Et pour cause : l’Alsace-Moselle est régie par les lois du Concordat…donc pas laïcs ! Ca, les fous d’Allah l’ont compris ! »

Finissons sur une notre positive, les Colis du Boucher qui répondent à l’internaute Chantal :

« Tout d’abord, merci de votre intérêt pour nos Colis du Boucher issus de viande de nos élevages du Bourbonnais.
Nos éleveurs travaillent tous dans l’Allier, à moins de 40 kilomètres de l’abattoir qui respecte toutes les normes en vigueur. Il est certifié Bio, label le plus engagé dans le respect des animaux.
Concernant le traitement des troupeaux, nous veillons avec les éleveurs à limiter au maximum le stress subi par les bêtes ; c’est pourquoi chaque propriétaire accompagne en personne ses animaux jusqu’au lieu d’abattage.
Enfin, le temps d’attente est réduit au maximum et chaque bête est isolée avant d’être abattu de la manière la plus rapide avec étourdissement obligatoire.
Nous ne faisons pas d’abattages rituels.
Nos portes sont ouvertes à ceux qui souhaitent visiter notre abattoir.
Nous espérons avoir répondu à vos questions, si ce n’était pas le cas, n’hésitez pas à nous recontacter.
Guy et Melchior,
Les Colis du Boucher. »

On voit que vous vous mobilisez, que ça part parfois dans tous les sens, mais que l’objectif commun est recherché par tous. Merci et courage à toutes et à tous !

Roger Heurtebise

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.