Les officiels égyptiens préfèrent le Rafale à Marine Le Pen

Publié le 31 mai 2015 - par - 234 vues
Share

Pas de réception prévue avec les dirigeants de l’Egypte, avec le Président Abdelfatah Khalil al-Sisi ou son entourage (qui comprend désormais l’ancien ambassadeur d’Egypte à Paris), qui préfère la livraison des premiers avions de combat Rafale (notre photo) à Marine Le Pen. Dans le premier cercle du « maréchal-Président » au Caire, où l’on réclame à la France l’extradition de 80 terroristes Egyptiens ayant le statut de réfugiés politiques dans « le Pays de Marianne », alors que ces mêmes intégristes Egyptiens utilisent le Pays « France » comme base arrière, la venue de Marine Le Pen est assimilée à un aléa climatique au même titre qu’un nuage de sauterelles dans la vallée du Nil.

av rafa en egy

Les dirigeants de l’Etat Egyptien, seul Pays Arabe à demander à la France l’expulsion des terroristes Egyptiens réfugiés sur notre sol, préfère l’avion de combat Rafale à Marine Le Pen.av le pen egyp

Beaucoup d’électeurs du Front National ne comprennent pas l’intérêt de cette visite de Marine Le Pen en Egypte, d’autant moins que la Présidente du Front National n’est reçue que par des responsables religieux, alors que le pouvoir réel est aux mains du Président Al Sissi et d’une équipe de ministres ayant prouvé leur laïcité. Même incompréhension en Egypte, où Marine Le Pen affiche le handicap d’être une femme.

Dans les cercles proches du pouvoir Egyptien, cette visite a même tendance à irriter, par la récupération médiatique faite par les hauts responsables religieux.

Selon le communiqué d’Al-Azhar, la présidente frontiste aurait « reconnu qu’il ne fallait pas faire l’amalgame entre l’islam et les actes de violences commis par ceux qui s’en réclament ». Toujours d’après le même texte, Marine Le Pen aurait affirmé « le droit des musulmans français à pratiquer leur foi et à l’exprimer en toute liberté ».

Une visite où l’improvisation semble totale

Selon un journaliste du Monde, le voyage a été organisé par l’eurodéputé frontiste Aymeric Chauperade. Il s’agit, d’après le communiqué du FN, du « premier pays arabe visité’ par Marine Le Pen, sous-entendant que la présidente frontiste se rendrait dans d’autres pays du monde arabe dans les semaines à venir. Les prochains voyages nécessiteront une meilleure préparation et des interlocuteurs plus crédibles, ainsi que des objectifs plus visibles !

Même la chronologie de la visite privée de Marine Le Pen prête le flanc à critique, dans un pays où les symboles sont très forts.

Il aurait été préférable que la Présidente du FN s’entretienne d’abord avec le patriarche des Coptes orthodoxes d’Égypte Tawadros II jeudi dès son arrivée, puis rencontre, dans un deuxième temps, le cheikh d’Al-Azhar, chef de l’islam sunnite. Car l’entretien décrit par le le communiqué du FN semble différent de la version officielle donnée par Ahmed al-Tayeb qui a, de son côté, fait part de ses « sérieuses réserves » concernant les « positions hostiles à l’islam » de Marine Le Pen et du parti d’extrême-droite.

Qu’un officiel Egyptien de premier plan, ayant toute la confiance du Président Al Sissi, m’adresse aujourd’hui par mail une photo des premiers Rafale survolant les pyramides n’est pas une coïncidence. Mais un message très fort disant en substance : « Les officiels Egyptiens préfèrent le Rafale à Marine Le Pen ».

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.