On a viré deux imitations de Garrido-Corbière de notre bistrot!

Bonjour tout le monde, c’est Marcel! Je vous ai manqué? Tant pis ou tant mieux selon les cas. Bon aujourd’hui je suis en colère, un couple de bouseux de parigots s’est perdu et est arrivé au village. Par 30 degrés ces ploucs se sont cru obligés de venir se rafraichir au bistro ou, par le plus grand des hasards BIEN SUR, j’étais là! La dégaine de ces 2, fallait voir, ca m’a fait penser aux 2 merdes des soit-disant « insoumis », la pouf Garrido et son avorton Corbière! Exactement pareil: Une baleine sapée comme une vache et un maigrichon barbichu tenez-vous bien, avec une cravate!

En juillet.

Par 30 degrés.

En voiture!

Vous voyez le truc hein…

Et ces 2 de se mettre à une table et de commander un lait fraise pour la pouf, et une menthe à l’eau pour l’avorton… La salle est devenue silencieuse d’un coup. Même le Louis avec ses canons dans le pif ne pouvait plus parler! Par contre les 2 ne se sont pas gênés, ils causaient fort en plus. De politique. Comme j’ai l’ouie fine malgré mon âge avancé, j’ai compris qu’ils se félicitaient du score de Mélenchon à l’assemblee nazionale. La pouf a sorti « tous les rêves sont permis maintenant », et l’avorton de glousser « oui ma chérie tu as raison »

Mon sang n’a fait qu’un tour. On va pas laisser polluer notre village non? J’ai quitté à regret mon poste au bout du bar et suis allé franco vers les ploucs. Et de ma plus belle voix j’ai dit en regardant la baleine « Tous les rêves sont permis, par exemple tu crois qu’il peut te faire maigrir, ton mélenchon? » avec un bon coup de poing sur la table!

Là, même eux se sont tus. Même les mouches se sont arrêtées de voler, je vous jure! Ca a duré quelques secondes puis le Louis a tonné « boudiou si mélenchon la fait maigrir j’arrête de boire »! Et les amis d’éclater de rire. Alphonse s’est permis « tu prends pas de risque hein, c’est pas demain la veille! ».

Les 2 ploucs eux ne riaient pas, on sentait que la crise cardiaque n’était pas loin! C’est finalement le patron qui les a sauvé en hurlant « On n’a plus de lait ni d’eau »!

Je vous jure, j’ai jamais vu une grosse courir aussi vite vers la sortie!

Alors j’ai raconté le coup à mon petit Marco (vous savez, celui qui est dans la police) et il a demandé à sa copine de me faire une illustration pour cet article hautement intellectuel! Bon je sais pas si Corbière (celui-là rien que le blaze me donne envie de gerber, c’est une piquette infâme le corbières!) rêve d’une naiade négresse, mais franchement il fait quoi avec sa grosse blanche?

Ce truc m’a quand-même empêché de dormir! Saletés de parigots!

Marcel Berrichon
Et n’oubliez pas mon blog!
https://marcel.tvs24.ru

Note: Il est possible que Riposte Laïque décide de censurer partiellement mes articles ou photos dans un but de protection contre les poursuites judiciaires des juges rouges. N’oubliez pas que vous trouverez toujours sur mon blog la version originale de mes articles et photos!

image_pdfimage_print
26
3

12 Commentaires

  1. Houla l’illustration, super! Je vais la rediffuser celle-la! Bravo Marcel!!!

    • Ami patriote le Chubaca était utile à la résistance , la garrido est une inutile une traîtresse qui paiera tout ça en place de Grève suivi de sa raclure de mari un jour prochain .

    • Sauf que Chewbacca est plutôt sympa lui, contrairement à la grosse truie.

  2. même pas le courage de se battre pour défendre ses idées quand y a pas les black blocs pour annoncer que c’est eux le service de protection, mais bon ça démontre que l’ultra gauche, sans l’aide de ses mercenaires, se résume à ce fait divers.

  3. A la lecture du billet ça m’a fait penser à ça :

    « Quand l’baba-cool cradoque
    Est sorti d’son bus Volkswagen
    Qu’il avait garé comme une loque
    Devant mon rad' »
    ……………..

    « Et j’ui ai dit
    Toi tu m’fous les glandes
    Pis t’as rien à foutre dans mon monde
    Arrache toi d’là t’es pas d’ma bande
    Casse toi tu pues
    Et marche à l’ombre »

    https://www.youtube.com/watch?v=ngC3aaOUbTI

  4. Corbières avorton, maigrichon ? Il n’a rien à envier à sa grosse pouf, hein !

  5. Je me suis trouvé aux confins de l’Alsace Bossue et de la Lorraine, dans un café, avec des potes. Nous arrivons, tous les clients parlaient. Au bout d’un moment, nous réalisons que tout le monde s’est tu pour ne rien perdre de nos propos. Cela m’a fait pareil en Haute-Corse. Avec un pote, nous entrons dans un café, tout le monde parle en corse. Au bout de quelques minutes, silence et tout le monde de nous écouter parler.
    Je vois que dans le Berry, c’est la même chose. Cela fait beauf, non ?

Les commentaires sont fermés.