On était cent fois plus écolo que Greta et ses groupies

Greta Thunberg commence à nous agacer tous très sérieusement.

D’abord, en y pensant bien, nous, tous ceux qui avons plus que ‘tuit ans, (trente-huit ans, quarante-huit ans, cinquante-huit ans…) nous avons vécu une enfance bien plus écolo que celle de Greta.

Greta et ses copains circulent l’oreille collée à des portables plutôt chers qu’il faudra bien éliminer quelque part quand Greta en aura assez et en voudra un plus au top et plus mode.

Greta et ses copains ont des chaussures dernier cri, presque jetables tellement ils en changent. Et ils ne boivent que des boissons en canettes.

Greta, comment est-elle venue en France, sinon en avion ?… Comme pollution, cela se pose là.

Nous, quand nous étions enfants et avions soif, nous buvions l’eau du robinet sans nous plaindre.

Nos parents faisaient leurs courses à pied, toujours avec le même sac en raphia, éternel. Les sacs en plastique n’existaient pas encore.

Dans une famille, les enfants se passaient les vêtements de l’un à l’autre. Ayant trois sœurs plus âgées que moi, que mes parents habillaient de la même manière, j’ai usé des robes identiques pendant toutes mes années d’enfance. Certes elles étaient jolies, mais ça manquait de variété… Quand j’avais fini de mettre la plus petite taille, je passais à la taille au-dessus… Et comme à cette époque-là on obéissait, je n’avais rien à dire.

On gardait nos chaussures jusqu’à ce qu’elles soient trouées ou trop petites.

On allait chercher le lait chez le laitier avec toujours le même pot en aluminium.

On gardait tout. Même les tickets de métro. Ils servaient de marque-page, ou de pense-bête, on pouvait écrire dessus l’adresse du dentiste.

On avait des mouchoirs en tissu, qu’on lavait. Les Kleenex étaient inconnus.

La cuisine était l’art d’accommoder les restes, on ne jetait jamais rien.

Nos parents apportaient chaque année nos cartables chez le bourrelier pour qu’il les répare.

Tout cela nous semblait parfaitement normal, non seulement nous n’en sommes pas morts, mais nous regardons notre enfance avec une certaine tendresse.

Mais cette jeunesse actuelle de 2019 qui se prétend écolo avance dans la vie en laissant un tas de détritus derrière elle.

Il n’y a qu’à voir les alentours des Mac Do, en ville : jonchés de cornets de frites vides et de ces innommables canettes qui nous poursuivent partout, jusque sur les rebords de nos fenêtres.

Par-dessus tout, nous ne prenions pas l’avion pour aller faire aux autres une morale hypocrite.

Et nous les enfants, on disait merci, pardon et s’il vous plaît, on ne bousculait personne, dans le métro on laissait sa place aux dames. La bonne éducation faisait partie de notre mode de vie, elle n’était pas négociable. Et on le faisait en souriant.

Et en plus, nous avions toujours le sourire ! Or Greta semble faire la gueule en permanence, on ne la voit jamais avenante. Trop pourrie-gâtée. L’écologie a l’air de la rendre bien malheureuse. L’idéologie, ça ne peut pas vous rendre heureuse une gamine qui devrait retourner jouer avec ses poupées…

En deux mots comme en cent, par les manipulations dont elle est le jouet, on est en train de voler sa vie d’enfant à Greta, dans une énorme contradiction, car en réalité elle tourne le dos à une véritable écologie, qui serait de vivre très simplement… tout simplement.

Sophie Durand

image_pdf
0
0

85 Commentaires

  1. bravo !tout est dit et c’est la vérité
    il n’y avait pas de surconsommation ,nous n’avions pas les moyens d’avoir autant de jouets « made in China »

  2. Au fait, cette gamine et tout les jeunots qui la portent au nu parlent de supprimer les portables, les tablettes et autres fait avec des matériaux qui exploitent l’humain et cause de plus en plus de pollution ???

  3. Amusant, j’en parlais hier avec mes petits enfants….
    Jeunesse sans frigo, ni lave tous trucs, Télé, Lait dans les écoles et non de la drogue…
    Nous avons fait les 30 Glorieuses pour construire, ILS font les 30 Piteuses pour « consommer » et se plaignent en nous le reprochant !
    Revenons aux tickets de rationnement, ils comprendront !
    La Civilisation a un Prix !

  4. On couvrait nos livres avec du papier, on récupérait tout : trombones, attaches en caoutcouc, emballages cadeau pouvant resservir.
    On se lavait quotidiennement par petits morceaux et on prenait un bain une fois par semaine, l’eau du bain servant à deux, voire trois personnes de la famille.
    On mangeait les produits français, cultivés biologiquement, puisque sans pesticide et les fruits et légumes calibrés et cirés n’existaient pas.
    On faisait les courses chez l’épicier du coin avec un filet à provisisons et on n’achetait que ce qu’il fallait, la suprême récompense étant le bonbon offert par l’épicier (de nos jours, il serait soupçonné de pédophilie).
    On laisse croire que les anciennes générations sont responsables du désastre écologique, mais personne ne s’attaque aux grands groupes

  5. 2 commentaires sur 2 articles différents et aucun n’est paru ,merci RL.
    je vais finir par ne plus venir sur le site ,car ce n’est pas la première fois que ça arrive.

  6. Tous ces pseudos écolos vrai bobos, me font bien rire, chez eux frigo XXL grand comme un immeuble, tv de 1.50 m de diagonale, des portables, tablette, I ceci ou I cela toujours le dernière modèle, des chargeurs dans tous les coins.Qui ne jurent que par la voiture électrique sans aller essayer de voir plus loin que le bout de leurs nez.
    Une voiture electrique cela a un « coût carbone » supérieur à une diesel pour la construire et il faudra entre 50000 à 150000(en fonction de la voiture electrique pour annuler ce coût carbone, soit en fonction des kilomètres/an parcouru par une voiture electrique 8/10 ans juste à temps …pour le remplacement de la batterie, rajoutant ainsi un coût carbone…Mais actuellement c’est pire l’on vous incite à vous débarrasser de véhicules fonctionnant …

    • …parfaitement, donc ce n’est pas seulement l’impact carbone de la différence qu’il faut prendre en compte mais la TOTALITÉ du coût carbone de la construction de cette voiture électrique qu’il faut prendre et cela ne sera JAMAIS compensé. Bilan la nouvelle voiture électrique va avoir un bilan plus négatif que l’ancienne que l’on ferait durer, durer, durer

  7. Que faire de cette petite enfant roi , pas encore formée , manipulée et injectée de bien-pensance qui prétend donner des conseils à la planète .

  8. Joli texte qui rappelle mon enfance.
    On allait chez le laitier avec notre pot en aluminium.
    Le boulanger nous vendait du vrai pain.
    Dans le sud de l Algérie de la boue coulait au robinet.
    Grace a la légion Étrangère nous avions de l eau.
    Et je suis encore vivant…

  9. La petite conne se prend pour le nombril du monde et la conscience de l’Humanité…

    • +100%
      de plus a considerer qu’elle estpas gatee sur les influences planetaires : –capricorne[entetement demesurer],- cheval Chinese astrology[ se montrer en public,le show moi moi],–numerology annee5/3 m’amuser ne pas travailler , voyager et irresponsabilite],et la dessus en temps que niveau evolue d’Etre base chakra,le plus primitive,,,ca va etre une corriasse egoiste,tres imbue de sa personne et pretentieuse.
      # reading from ann, direct psy, Dallas.
      De plus il se peut qu’elle ne soit absolument pas Asperger ,[c’est a la mode d’etre un peu derange ..un charme !]..
      Propagante Anti Gens Normaux :forts equilibre,terre a terre ,productifs,intelligents sont montres comme « la bête a tuer, le fasciste « et surtout si ils sont blancs en plus. .

  10. J’ai connu tout ça , né juste après guerre . Pas de frustration , c’était pour tout le monde pareil . Pas de ramassage scolaire : tout le monde à pied ; très peu de voitures sauf chez les commerçants – camionnettes – et les bourgeois . Pas de plastique , du verre consigné ( jusque dans les années 80 en GD ) et des pochons en papier . Des commerçants en nombre dans nos bourgs , de la vie dans les campagnes ; la FNSEA tournée vers les marchés et l’exportation n’avait pas encore étendu son emprise sur le monde paysan en imposant ses monocultures ultra polluantes et ses élevages concentrationnaires …. Pour conclure : cette marche forcée vers la « .mondialisation  » va à l’encontre de sociétés sobres et vertueuses .

    • Je précise que le crédit était inexistant , et très mal vu , dans le milieu populaire ; les quelques banques se trouvaient en ville . Les salaires étaient versés en espèces au bureau de la paie . Les gens ne se sont pas rendus compte qu’en ayant un accès facilité au crédit ( contrepartie du kidnapping des salaires par le système bancaire ) ils se faisaient piéger par la société de consommation . Une vie plus confortable en apparence à partir du milieu des années 60 , mais avec la corde du crédit autour du cou et une incitation – publicité – à toujours plus consommer . Quand l’appropriation de nos gains sera réalisée à 100% avec la disparition des espèces , notre vie sera à la merci des banques : nous serons devenus esclaves du monde financier .

  11. Nous en sommes là aujourd’hui parce que tout ces guignoles ont décrétés il y a 50 ans et plus que ce que faisait nos grands parents n’était pas bien qu’il fallait tout moderniser et en même temps remplir leurs comptes en banque de tout ce qu’ils balançaient sur le marché. Plus de sac de commissions mais des sacs plastics. Plastic de toutes sortes et à toutes les sauces qui a fait la fortune de certains en polluant la terre et faisant crever les animaux marins. Aujourd’hui tout ces guignoles FONT MARCHE ARRIERE et remettent à la mode, le mode de vie de nos arrières grands parents en voulant une fois de plus nous culpabiliser . Toute cette comédie et mise en avant de certains alors ils n’ont rien inventé mais ne font que reprendre ce qui se faisait déjà nos anciens !!!

    • Ils font marche arrière pour des considérations purement mercantiles. L’écologie est le cadet de leurs soucis. Ce sont des monothéistes, leur dieu : l’argent

  12. rien à ajouter toute ma jeunesse !! mais j’ai inculqué cela a ma fille qui fait de meme !! eh oui on ramenait les bouteilles pour les deconsigner, papa allait au boulot en mob,clope au bec et casquette sur la tete, la tele commencait a 19h00!! on gardait l’electromenager 10 ou 15 ans, la voiture idem, on mangeait de abats (du mou, de la cervelle, des rognons ..) ,on mangeait du cheval !! maman lavait les couches !! on ne jetait rien par terre sinon c’etait un coup de pompe dans le cul!! on craignait le garde champetre !! et là on voit une gamine nous donner des leçons !!

    • La vraie écologie à l’ancienne à la française. l’esprit de consommation a gardé un idéal économe et écolo (sans le savoir) jusqu’aux années 90 !

    • Asperger ,, facile ce n’ai peut etre meme pas vrai , de plus gamine, non dans 4 mois elle aura 17 ans .

  13. En deux mots comme en cent, elle est manipulée par son entourage. Ici nous somme manipulé par Macron pour casquer et toujours casquer plus, pour être racketté pour tout est pour rien et pour nous obliger ( les primes ayant disparues ) à acheter les voitures qu’eux ont décidé que nous devions acheter. Derrière tout ça il y a LE PROFIT pour un petit groupe, tout comme leurs énormes éoliennes qui ne servent qu’à polluer le cite de leurs implantations et leurs voitures électriques aux batteries ultra polluantes rechargés avec le courant provenant des centrales nucléaires. Je vous le demande OU SE TROUVE L’ECOLOGIE LA DEDANS ? il est au fond des portefeuilles de tout ces magouilleurs ! Moi je n’ai pas besoin d’être MANIPULE pour faire l’écologie de mon côté depuis des années !

  14. Bien dit. L’écologie d’aujourd’hui, c’est le gaspillage légitimé par l’appartenance à un parti pseudo-écolo. De Rugy en est l’illustration.

  15. Merci pour ce moment « nostalgie ». Je rajouterais d’autres exemples : pas d’obsolescence programmée, presque tout était réparable, on trouvait un peu partout des réparateurs d’électroménager et de hi-fi, comme de bons garagistes qui faisaient durer nos machines pendant des décennies. La consigne des bouteilles était généralisée. Les bagnoles étaient simples à réparer et n’étaient pas bourrées de gadgets électroniques.
    Info inexacte : Greta comme de plus en plus de bobos suédois végans, LGBT+ et immigrationnistes se refuse à prendre l’avion et préfère passer des jours entiers dans le train et conspue ceux qui prennent l’avion.

    • @Jobig
      Merci d’avoir rectifié, en effet Greta prend le train, je l’avais oublié !

    • Jobig. : Moi aussi , j’ai la nostalgie des anciennes bagnoles sans électronique et faciles à réparer , même au bord de la route .
      Mon oncle avait une traction 15-6 qui « montait » à 135 km/h… Le pied …
      Mais cette « reine de la route » s’envoyait 15 bons litres aux cent .
      Les voitures actuelles , pleines d’électronique, c’est près de 3 fois moins .

      • ça dépend qui les conduit…notre véhicule (17 ans cette année…) conso 5,6 lt /100 km, j’en connais qui affirme ne pas pouvoir descendre en dessous de 10lt/100km avec un véhicule identique !!
        Notre utilitaire (18 ans cette année ) tout le monde s’accorde à dire conso 9,5lt/100km, nous c’est 7,6lt/100 km

        • Kounnar. : Ça n’empêche , la 15/6 de mon tonton se tapait 15 litres de super plombé aux 100 km tandis que mon Opel se contente de 7 litres de GPL ou 5,5 litres de SP 95 .
          Le progrés a quand même du bon !

      • Sans aller jusqu’à la D.S ou la Dauphine on peut trouver d’occas de bonnes voitures du début des années 2000 économes en carburant, pas trop polluantes et sans conneries électroniques.

    • Et le bateau… traverser la mer en train, c’est pas terrible.
      Elle prend les bons bateaux bien polluants.
      Elle aime aussi les bananes…. qui poussent bien sûr dans son jardin !

      • Jean Paul 2. : Les grands armateurs internationaux sont sensibles à ces critiques qui nuisent à leurs images de marque . Ils sont tous en train de faire étudier , et même construire , des porte-conteneurs de 400 m de long qui marchent au gaz naturel .

  16. Texte très juste,mais comment demander « aux enfants rois » de vivre simplement comme nous le faisions.(gourde pas canette,ballon (sans foot) pas téléphone,pain et chocolat etc etc)mais avant les GROS ne faisaient pas la loi encouragés par les « zélites » qui en tirent profit.

  17. Ce que nous mangeons était bio. Le jardin était amendé au fumier naturel pas grâce à ig farben

    • ig farben le plus pur produit de genocide (Litteralement … puisqu’ils etaient a Treblinka)

  18. Greta fait partie du Gotha maintenant. Quel journaleux ne rêve de l’inviter au 20 h pour l’interviewer ? Quel bobo ne rêve de l’avoir comme invité à un mariage ? Gageons qu’elle saura monnayer tout ça

    • oh certainement, nous la reverrons au parlement suédois ou à la télé, ou responsable d’un média….faut pas gâcher l’investissement

    • elle monnnaie ca deja et ses parents aussi,,[une chanteuse et un comedien inconnus,les 2 gauchistes bien sur]

  19. la donzelle est venue en france en vélo?
    elle a donné une fessée magistrale aux godillots qui l’ont applaudi ! je ricane

    • Attention, la fessée est interdite en Suède depuis 1979 ! ce qui donne aujourd’hui des petit.e.s con.ne.s moralisateurs/trices qui mériteraient un bon coup de pied quelque part !

  20. Je vois tous les ecolos du village qui sortent leur dechets « recyclables » 2 fois par mois, 5 ou 6 sacs pour une famille de 3 ou 4. Je vis seul je sors un sac tous les 2 mois. Je vois et j’entends plein de mioches en « mob », ces 49.9 puant qui polluent plus qu’un camion diesel, je vois (et entends) les parents passer leur debroussailleuse thermique 2 temps qui polluent plus que ma vieille Xsara diesel et qui rient de moi quand ils me voient utiliser ma faux mais je suis le facho quand meme… parce que je ne pense pas comme eux.

    • Bien vu les deux temps, je me faisais la même réflexion : on nous emm de avec les diésels mais quid des 2temps (facile a fabriquer) qui polluent en larguant dans l’air de l’huile plus ou moins brûlée A CHAQUE TOUR MOTEUR !!!

      • OK ce n’est plus des « mob » mais des scooters.
        Mais ce sont bien des 49,9 2 temps, parfois 4 temps.
        Et ils sont bien polluants et bien bruyants.

      • Hein ? les mob 49.9 ça n’existe plus ?, les « mob » je sais pas mais les deux roues 50 cm3 deux temps existent bel et bien, ya même des quads ! je connais assez les moteurs pour reconnaitre un 2t au « nez » lol

  21. Et quand nous avions froid en hiver, nous prenions une couverture supplémentaire plutôt que d’augmenter le chauffage. Couvertures qui se composaient de plusieurs pièces de tissu rapiécé récupérés sur de vieux vêtements. Et l’extinction des feux se faisait tôt dans la soirée pour économiser l’électricité et assurer aux enfants que nous étions suffisamment d’heures de sommeil. Et ma grand-mère utilisait des allumettes déjà utilisées pour rallumer un feu en utilisant la flamme déjà allumée du réchaud. Et les vieux journaux servaient d’emballage pour toutes sortes d’applications diverses. Et chaque feuille de papier était utilisée recto verso. Et les sacs d’emballage du pain étaient réutilisés plusieurs fois chez le boulanger. Et je vous parle de la vie à Bruxelles durant les golden sixties.

    • D’accord avec vous. Plein le dos de cette obsession de l’isolation (subventionnée) à tout prix ! Un bon édredon en plume et une couverture en laine ! Et oui, l’hiver, il fait froid !

  22. Bonjour… c’était mon père qui jardinait, et faisait pousser pommes de terre ( Bonjour les doryphores ), haricots verts, petits pois, persil … en fin d’après-midi, nous les enfants nous faisions bien attention à la cueillette, et hop dans l ‘assiette le soir. Maman préparait la glace à la vraie vanille turbinee à la main par nous… Les bons moments où nous avons appris pour la vie le sens de l ‘effort et de la récompense qui va avec, naturellement.
    Aller voir un film était un événement, et il restait en mémoire. Chaque livre était un cadeau.
    Je suis contente d’avoir ces repères !

    • Repère ,vous avez utilisé le bon mot ,les mômes maintenant et depuis les années 80 ,n’ont plus de repères !
      Je signale à TOUS que tout ça ,c’est une question de FRIC .
      Nous étions 50/55 millions d’habitants ,largement suffisant pour un pays comme le nôtre ,mais voilà ,toutes ces multinationales ne feraient pas autant de bénefs si nous étions comme décrit dans l’article .
      ce qui compte maintenant ,ce n’est plus l’individu ,mais le consommateur !!!!

  23. @Nelson
    Je ne dis pas qu’il faut revenir en arrière. Je dis que Greta n’a pas à nous faire la morale. Si déjà elle était consciente de sa propre pollution ce serait bien. Pour le reste, il faut être conscient des fariboles que racontent les réchauffistes insensés et résister à leurs actions et à leurs taxes. Gardons notre nucléaire, supprimons les éoliennes…et lisons les scientifiques qui disent qu’il n’y a pas de réchauffement climatique…

    • Sophie, nous sommes sur le point d’être autonomes en électricité grâce à nos éoliennes. notre petite communauté s’est investie moralement et financièrement et ça marche….ce qui est impossible pour les grandes agglomérations et mégapoles ne l’est pas pour les habitats peu densément peuplés. Ce n’est pas de notre faute si le travail est hyper centralisé en France.

        • @jean paul 74
          Le coup des éoliennes ?… C’est une arnaque totale et scandaleuse.

      • Les éoliennes sont peut-être la plus grande imposture de ce début de siècle : elles sont très chères, elles ne sont pas du tout rentables et elles sont dangereuses pour la nature et l’homme (les infrasons, vous connaissez ?).
        Le problème de la France, c’est que les gens qui nous gouvernent depuis 50 ans ne fonctionnement pas par la raison, le bon sens, l’intelligence et le pragmatisme, mais par l’idéologie…

        • je vous invite à venir visiter les éoliennes citoyennes, qui ne sont pas une imposture (relisez moi) l’idéologie n’est pas forcément où on l’attend.
          il y a des communes autonomes et vendeuses d’électricité,, mais tout le monde ne peut pas habiter en secteur rural, chacun voit midi à sa porte

        • Marcus. : Les éoliennes implantées à terre produisent leur puissance électrique 20 % du temps et c’est au bon vouloir de la météo . Ça veut dire qu’elles ne produisent pas pendant 80 % du temps .
          La bonne énergie renouvelable est celle qui est disponible quand on en a besoin .

    • bizzare , vous defendez les agriculteurs qui eux aussi constatent qu’il y a rechaufement climatique , faudrait s’entendre, consommons local et taxons lourdement aux km , pas de ceta etc, tout comme les homards geants , desole mais on peux etre ecolo , a l’ancienne, etre vegan et pas lgbt , moi ce qui me choque au sujet de cette jeune fille c’est que c’est ce gouvernement qui l’invite sachant qu’il baisse de 400 a 200 roros la « licence » des chiasseurs , ( wauquiez donne 2 x3 millions de roros a ces memes chiasseurs) dans le meme temps eelv ne peux se pretendre ecolo avec des de rugy des mameres , des bove , des dany rouge puis vert

  24. Ce sont des écolos déguisés en paysan ,qui affronte l’hivers au chaud dans les villes et qui aux beaux jours vont a la campagne cassez les c…….lles a bébert pour l’odeur de son tas de fumier ou le boucan que son coq fait a 5plombes du mat . En se trémoussant sur leur petit velos avec le caniche sur le porte bagages elles jouent les campagnardes alors qu’elles sont d’un grotesque phénoménal . Le soir c’est la buche dans la cheminée ,cette buche qu’un pauvre bougre a coupé pour pouvoir bouffer alors qu’eux ne seraient pas capable de changer la bougie de la mac culok…..ils lisent beaucoup mais ne piochent jamais

  25. Enfin,du vrai.prennont l,exemple,d,un,pique nique. Tout etait laver,au retour aucun dechet,0gr plastic
    Aller chercher le lait.le beurre,le poulet,le fromage,blanc,la creme fraiche,a la ferme.presque celle du bonheur.pas de voiture. On allait.en ville,en bus. Besoin d un,repas,fruits de mer.on passait,6hr a maree,basse.a prendre ce dont,nous avions,besoin.Maintenant grace,a l,Europe c,est quasiment interdit. Beaucoup d,interdits,qui font que ces nouvelles.generations consomment,comme des veaux,des cons.ne parlont,pas du remplacant.qui bientot comme dans toutes les,capitales du tier-monde balancera,ses,poubelles dans fleuves et rivieres.les memes cons vous dirons comme pour les,viols,Y savaient pas!!

  26. Bravo. Nous avons eu la même enfance et elle était mille fois mieux que celles d’aujourd’hui. Seul un détail change: maman fasait les courses avec un filet à provisions, insusable et non un sac en raphia. Elle allait à pied à la ville et en revenait à pied, chargée comme un baudet, avec de quoi nourrir quatre enfants pendant plusieurs jours. Il n’y avait jamais de sucreries ni de cochonneries à grignoter entre les repas. Les anniversaires, Noel et Pâques étaient un enchantement parce que c’étaient les seuls moments de l’année où il y avait des extras, comme un paquet de chips.
    Moralité: nous étions remplis d’énergie et très minces!

    • Françoise
      Les produits de premiere necessité se trouvaient dans un rayon de vingt kilometre (viande avec abattoir communal ,minoterie cantonale , laiterie a proxi , maraichers a 10bornes …..les oeufs la creme fraiche et le beurre dispatchés dans de multiples petits commerces de quartiers et camions ambulants ……les routes n’etaient que tres peu encombrée par les camions frigorifique et les grands ports de peche comme douarnenez concarneau et ports normands etaient reliés par chemins de fer et expédiaient par le rail
      …….Qui a misé sur le tout carburant routier ? et pourquoi ? (je ne pense pas que ce soit les « sans dents » )

    • On a eu la même jeunesse. Maman partait loin avec son couffin a Alger.
      Mais nous mangions bien. Epoque disparue.

      • Sophie, vous parlez d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre.
        Dans ces années la, je me souviens personnellement après avoir eu mon cadeau de noël, une voiture en plastique rose, je jouais avec sous le contrôle de mes parents et puis voila qu’un jour cette voiture disparaissait, puis miraculeusement revenait dans la hotte du Père Noel l’année suivante, ça a fonctionné 2 fois, la 3 eme fois, cette voiture avait pour moi un air de déjà vue. Ah oui alors on était écolos sans le savoir et sans que l’on nous ait bourré le mou.

Les commentaires sont fermés.