On ne fait pas de tri sélectif dans l’islam comme pour les déchets ménagers

Poubelles
Vrai islam, faux islam, islam des parents, islam radical, islamisme, mais il y en a qu’un c’est l’islam tout court, à prendre ou à laisser mais en aucun cas accommodé aux goûts de tout un chacun : « Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste ? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, et au jour de la Résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment, et Allah n’est pas inattentif à ce que vous faites. » (S.2, V.85).

Nulle place au libre-arbitre, travail d’analyse, d’introspection, de conscientisation et personnalisation de ses rapports avec le divin. On ne badine pas avec le code de la route islamique si l’on ne veut pas finir cramé en enfer et essuyer les foudres d’Allah. Il est immuable, inamovible et figé dans le temps et l’espace.

Que l’on soit au pôle Nord ou au pôle Sud, Esquimau ou Maori, chamelier ou citadin, lettré ou illettré, déficient mental ou surdoué, sauvage ou civilisé, terroriste ou humaniste, grand ou petit, gros ou maigre, l’islam est un prêt-à-porter standard pour toute l’humanité rien que ça. Allah pourtant totalement ignorant de la géographie humaine est convaincu que le costard taillé pour ses Arabes est un uniforme parfait pour toute l’humanité qui se doit de l’adopter pour son salut.

L’islam est une pièce unique invariable, non retouchable ni adaptable ni modulable, inflexible aux épreuves du temps, à l’évolution des moeurs et de l’intelligence humaine, des mutations génétiques, biologiques, morphologiques, urbaines et climatiques. Le monde doit être comme les Arabes au VII e siècle. Une sacrée référence pour l’humanité comme autant faire des peuplades primitives de coupeurs de tête son modèle idéal.

Mais l’islam est convaincu que le futur est dans la résurgence du passé de la société arabe des origines de l’islam, son âge d’or. Un islam brut comme un diamant disent les sunnites. Celui des trois premières générations de l’islam, le salaf salih, les preux ancêtres, qui n’avait pas été plus tendre avec les Juifs, les Chrétiens, les polythéistes et les opposants à l’islam que le nazisme avec des non-aryens. Un islam raciste, barbare, ultra-violent, suprémaciste, haineux, criminel, pédophile, belliciste, liberticide, destructeur, vandale, lubrique, immoral et pervers. L’islam pur et le dur des salafo-wahhabites artisans de 100% des attentats terroristes depuis le 11 septembre 2001 dont sont issus la Qaïda, Daech, la Confrérie nazillonne des Frères musulmans la maison-mère de l’U.O.I.F., les Talibans, Boko Haram, Ennahdha, le F.I.S, et toutes les organisations djihadistes.

Aux musulmans qui pensent le contraire, en quoi les salafo-wahhabites ne sont-ils pas musulmans alors qu’ils sont les vrais héritiers de l’islam mahométan ? En quoi d’ailleurs sont-ils éloignés des dogmes de l’islam ?

Quand à ceux qui veulent faire du Coran leur seule feuille de route, ils sont complètement à côté de la plaque, ils ne savent pas qu’ils sont eux aussi des salafistes. Comme si le Coran n’était pas la source de l’islam à laquelle s’abreuve mes grands amis salafistes. Avec eux au moins les choses sont claires et limpides, on sait parfaitement à quoi s’en tenir contrairement au courant coraniste qui se veut moderniste qui sont comme un non-voyant au volant. C’est pourquoi ils sont hyper dangereux. Imprévisibles, hypocrites, couards, félons, renégats et versatiles.

Salem Ben Ammar

image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. Il y a aussi les versets abrogeants et abrogés, donc des versets qui se contredisent les uns les autres…. La (S.2, V.85) est une pure connerie de plus puisque par ce verset les musulmans doivent croire aussi bien aux abrogeants qu’au abrogés.
    J’en conclu que Mahomet c’est une poubelle à déchets non recyclables à lui tout seul.

    • bien de votre avis se Mahomet est plus que fou et il est et sera incurable dans sa connerie

    • Depuis le temps qu’il est mort les déchets « non reclyclables » auraient pu s’ auto -détruire , même à Tchernobyl la nature a repris ses droits et rendu les espèces vivantes plus résistantes. Alors qu’est ce qui dope ces déchets?

  2. Le 2.85 est la preuve que tous les versets violents ne sont pas un archaïsme qui n’a plus cours et que l’on pourrait balayer négligemment, et comme ils sont tout abrogeants, c’est plutôt le coran à visage humain qui est obsolète depuis le début, pour ses rapports aux autres, comme tués dans l’œuf à peine écrits.

Les commentaires sont fermés.