On ne sait plus qui croire, mais nos dirigeants sont vraiment mauvais !

Le Coronavirus 2020 aura été non seulement un virus dévastateur mais surtout un révélateur de la société moderne dans le monde, et hautement significatif en France.

Depuis le début de l’épidémie (à la mi-janvier), puis de la pandémie (mi-février), nous pataugeons dans la confusion la plus complète.

Confusion est un euphémisme, je dirai plutôt que c’est le bordel, le foutoir en France.

Tous les jours, c’est une avalanche d’informations contradictoires, de jugements infondés, d’estimations, d’évaluations, de déclarations de tous horizons, de toutes chapelles, de tous les médias, radios, télés, quotidiens, où chacun, des journalistes aux politiques, jacassent, bavassent, patinent, en apportant qui un élément scandaleux, ou un flash retentissant. L’essentiel est de faire parler de soi. C’est la guerre des ego, souvent surdimensionnés.

Qui croire, et à qui accorder quelque crédit ? Du Pr Juvin, du Pr Salomon, du ministre de la Santé Véran, du Pr Lacombe, ou du starisé Pr Raoult, en passant par le très médiatique Cymes, le grand vulgarisateur de la médecine via la télé (qui, début mars, déclarait « le Coronavirus est une forme bénigne de la grippe » et qui fin mars se contredisait en déclarant que « le COVID-19 est un virus hautement dangereux » . Les candidats aux antinomies, aux  réfutations, aux absurdités sont légion.

Ce qu’il y a de certain, d’irréfutable, c’est l’ensemble des erreurs, des fautes commises par le gouvernement et le président de la République, qui se sont repliés sur un déni constant, usant et abusant du mensonge et de la manipulation.

Dès janvier 2020, alors que l’épidémie faisait rage en Chine, nos dirigeants « rassuraient » la population en estimant que nous ne serions pas atteints (Cf Tchernobyl).

Alors que la Chine fermait ses frontières et supprimait toutes ses liaison aériennes, la France estimait que ces mesures ne servaient à rien. Quitte à les appliquer avec 1 mois de retard.

Alors que la Chine luttait âprement contre le virus, par un confinement total, le port du masque obligatoire, le dépistage du Covid-19, la France mit du temps à réagir : confinement de la population,  avec une liste infinie de dérogations, port du masque réservé au personnel soignant, absence de test de dépistage.

Le port du masque ? Conseillé, obligatoire, et où le trouver ?

Certains médecins, professeurs, chercheurs, le préconisent, d’autres le réfutent. Qui croire ?

De plus, ces masques de protection font défaut. On en a commandé des millions, mais ils se sont évanouis dans les mains de quelques revendeurs à la sauvette (certaines pharmacies et hôpitaux ont été l’objet de cambriolages).

Déclarer que ces masques ne protègent que les porteurs du virus pour enrayer la propagation, c’est oublier les « porteurs sains, les personnes asymptomatiques » qui peuvent transmettre ce virus. Encore une fois, qui croire ?

Ces masques auraient dû être mis à la disposition de toute la population pour éviter la diffusion de la maladie.

Tout autant que les solutions hydroalcooliques, les gants de protection ont fait défaut, au prétexte que cela ne servait à rien, et que de surcroît les stocks étaient insuffisants.

Depuis la débâcle de 1940 nous n’avons jamais vu autant d’erreurs, de fautes, de contradictions, d’errements d’un gouvernement qui semble être aux abois et qui réagit au coup par coup, sans préparation faute d’anticipation.

Les pays asiatiques, Chine, Japon, et surtout Taïwan, Singapour, Corée du Sud, ont su gérer cette pandémie avec une rigueur exemplaire (confinement total, port de masque et de gants pour tous).

Le plus désolant, le plus effarant, c’est la guerre déclarée entre les partisans et les détracteurs de l’hydroxychloroquine, dont les effets bénéfiques ou prometteurs ont été avancés par le Pr Raoult.

Devant cette échauffourée plus ou moins médiatique entre chercheurs, professeurs, médecins, virologues, pneumologues, on ne peut que déplorer l’absence de concorde et de cohésion du corps médical et politique.

Et si le Pr Raoult avait eu raison envers et contre tous ? Et si cette molécule n’avait été qu’une  « bulle médiatique » ?

La population française a été trompée, bernée, manipulée par des dirigeants politiques incompétents qui ont manqué de réactivité et d’imprévoyance. Gouverner c’est prévoir. Ce fut un fiasco.

Le seul espoir réconfortant a été de constater le dévouement, l’abnégation de certains membres du corps médical, qui, loin du tumulte des « élites », œuvraient sans état d’âme.

Demain, lorsque le virus aura rendu l’âme, il faudra rendre des comptes à la Nation. Il faudra analyser chronologiquement les faits, leurs conséquences et les actions entreprises au vu des responsabilités de chacun.

Cette pandémie a été la révélatrice de notre absence de rigueur, de notre imprévoyance et de la légèreté de nos responsables politiques. Ce tableau catastrophique, calamiteux d’une gestion de crise se retrouve à l’identique dans la gestion de la politique d’immigration : mêmes causes, mêmes effets.

La France est en totale déconfiture, et les lendemains économiques, financiers, sociaux nous réservent bien des surprises.`

Il ne serait pas inconcevable de voir la France sombrer dans une dictature…

Yves Rectenwald

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Un pays politicomédias de menteurs, opportunistes avide de notoriété imbus de leurs personnes. Destructeurs de la France à tous les niveaux, santé, immigration, réseaux sociaux, retraites. ……….ext.

  2. Et même avec ce tchernobyl pangolesque, le gouvernement français se permet de donner des leçons de morale à toute la planète. Je préconise un lâcher de pangolins à l’Elysée et à Matignon qui nous débarrassera de cette clique de criminels.

  3. « on  » ne sait plus qui croire mais « nous » savons qui ne pas croire !
    perseverare diabolicum, ils n’ont toujours rien compris
    les usines qui fabriquaient des masques en France toujours à l’arrêt, ils en commandent des millions en Chine

  4. La dictature on y est déjà : c’est la dictature macroniste, avec pour leader Fidel Castré, le mari de la blonde …
    Incompétence, mensonges et entre-soi !

  5. ils ne rendront de compte à personne et si c’était le cas, seuls les lampistes finiront à la poterne. Il suffit de se souvenir du sang contaminé « responsables mais pas coupables »
    Les connaissant, en 2022 ils se gargariseront de la manière irréprochable dont ils ont géré la crise et Macron sera réélu dans un fauteuil, les Français ayant la mémoire ultra courte pour ne pas dire pas de mémoire du tout..

  6. « On ne sait plus qui croire » eh oui c’est exactement ce qui est écrit dans le livre jaune soit disant « antise…. » » « ils ne sauront plus penser par eux mêmes et se précipiterons dans nos mains »

  7. quand ce sera fini, si cela fini, les veaux de francais feront la fete, ils chanteront pendant 3/4 jours, puis tout redeviendra comme avant, avec une fete nationale de plus (surement) et ils revoteront pour les mêmes, et rien ne changera, tout simplement parce que nous sommes de veaux !!! des gros cons de veaux aveugles et sourds….il faudrait pour que ce soit efficace que cette pandemie tue 30 millions de francais, dont les 15 ou 20 millions de musulmans….et là ça pourrait peut etre bouger….mais bon je reve hélas…..

    • Comme j’aimerai rejoindre votre rêve, et je prie tous les soirs pour que cela arrive.

  8. dictature ?
    edourd philippe a annoncé la couleur en disant ; « je ne permettrai à personne de dire qu’il y’a eu du retard »….
    personne c’est à peine 80% des français….

    • On lui demande qu’une chose à ce Philippe, c’est de fermer son claque m….

  9. c’est la classe politique actuelle qui est médiocre dans son ensemble

Les commentaires sont fermés.