On nous colle du principe de précaution pour tout… sauf pour l’islam et le ramadan

Publié le 5 août 2012 - par - 2 994 vues
Share

Nous vivons dans un pays qui en principe recherche beaucoup la sécurité de ses citoyens, et c’est une demande forte de la population.

Au point qu’en pleine crise économique grave une ministre socialiste de la santé interdit un médicament beaucoup moins cher et tout aussi efficace sous prétexte qu’il n’a pas d’autorisation de mise sur le marché dans cette indication (que le laboratoire n’a aucun intérêt à demander). Principe de précaution au point parfois de s’attaquer à la liberté individuelle.

Mais il est un domaine où ce principe ne joue plus du tout, c’est celui de l’islam.

Mieux vaut risquer la vie des enfants de notre pays avec de la viande plus dangereuse que la viande classique que de risquer de mécontenter l’islam.

La viande hallal comporte un risque sanitaire plus important de contaminer les consommateurs avec la bactérie E coli que la viande classique, mais tant pis si une ou deux dizaines d’enfants ou de vieillards en meurent chaque année. Dans ce domaine l’idéologie religieuse prévaut.

Et il est même interdit d’en parler ! Nous sommes passés à la censure, puisque Antenne 2 a reçu un blâme du CSA pour avoir osé évoquer ce sujet dans l’une de ses émissions.

Quant au Ramadan, cette coutume dangereuse créée au VIIème siècle dans une culture clanique d’éleveurs nomades où l’on pouvait tout simplement dormir toute la journée pendant cette période, pas question d’en reconnaître les dangers !

Avez-vous déjà eu à travailler avec des pays musulmans ? Plus moyens de rien obtenir pendant le ramadan : plus de réponse à vos lettres, plus de réunions à organiser, pratiquement plus d’activité même si les gens se traînent au bureau. La seule réponse que vous obtenez est : c’est le ramadan…on est fatigués…on verra après le ramadan ! C’est au point qu’on sait parfaitement qu’entreprises et administrations suspendent pratiquement leurs activités avec les pays musulmans à chaque ramadan.

Qui n’a pas eu, en France, des collègues, au bureau ou à l’usine, dont on ne peut plus rien tirer pendant cette période du ramadan……et qui vous laissent assumer leur boulot….parce qu’ils sont épuisés.

En France, avez-vous remarqué que vos commerçants de proximité faisant le ramadan, qui d’habitude font un effort pour parler un peu à leurs clients vous accueillent en ce moment avec un visage fermé, de mauvaise humeur, qu’ils se tiennent vautrés sur leur siège devant leurs caisses …. « C’est dur, je suis fatigué……. » est presque la seule réponse que vous obtenez si vous tentez de parler.

On sait parfaitement que pendant cette période, les hôpitaux reçoivent un surcroît important de personnes saisies de malaises (hypoglycémie ou déshydratation ou autres) parce qu’elles font le ramadan !

Les créateurs du ramadan eux-mêmes savaient que c’était mauvais pour l’organisme puisque malades, femmes enceintes ou voyageurs en sont dispensés, et doivent s’en acquitter plus tard !

Mais nos politiques, de droite comme de gauche, proclament le contraire ! Ce n’est pas dangereux d’exercer une activité à risques en faisant le ramadan, osent-ils nous affirmer tout de go !

Ainsi mieux vaut risquer la vie de nos enfants que d’exiger des moniteurs au mieux de leur forme !

Mieux vaut laisser rouler sur nos routes des milliers de poids lourds, ou des cars pleins d’enfants,  conduits par des conducteurs faisant le ramadan et susceptibles de malaise à tout moment !

Avez-vous envie d’être opérés par des chirurgiens, ou traités par des internes, faisant le ramadan  ? Eh bien c’est ce qui doit se passer en ce moment dans les hôpitaux français !

Avez-vous envie de prendre un avion dont le pilote fait le ramadan ? C’est aussi ce qui doit se passer puisqu’il semble interdit d’exiger (dans ce domaine de l’islam uniquement) que des responsables de la vie des autres soient au mieux de leur forme !

Gageons qu’il vaut mieux, pendant le ramadan, ne pas prendre d’avions de compagnies des pays musulmans, y compris les compagnies du Golfe telles Gulf Air ou Emirates, ou encore Air Maroc, Air Tunisie ou les compagnies turques ! Même pour faire des économies !

Mais Air France et autres doivent avoir aussi maintenant leurs contingents de pilotes faisant le ramadan….. et pas question d’exiger qu’ils mangent et boivent normalement avant et durant les vols, si on comprend bien !……

Chercher les métiers dangereux pour la sécurité d’autrui……….et posez-vous la question

Et dites-vous bien qu’en cas d’accident mortel impliquant le jeûne du ramadan, on en est au point où la justice dissimulera cet élément de causalité !

Tout pour satisfaire l’islam, au risque de notre vie !

Sylvie Montout

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.