On reconnait la grandeur et la valeur d’une nation à la manière dont celle-ci traite ses animaux

Publié le 18 octobre 2010 - par - 6 891 vues

“On reconnaît la grandeur et la valeur d’une nation à la façon dont celle-ci traite ses animaux” Mahatma Gandhi.

Alors, que vaut l’islam ? En premier lieu, immédiatement, on pensera au cochon. Pour les musulmans, le cochon est impure et sa consommation est interdite. Le bémol étant qu’aucun élément scientifique actuel ne prouve cette vérité soi disant indiscutable ; les musulmans, et les gens les cautionnant, vont donc tout faire pour accréditer cette thèse, quitte à passer par le mensonge éhonté. http://www.youtube.com/watch?v=bLJmYKiS0KY
La réalité est beaucoup plus simple : depuis des millénaires que nous consommons le porc, personne n’en est mort. Tout du moins, pas plus que de personnes sont mortes avec du poulet, de la vache, du mouton, j’en passe et des meilleurs. Comme tout aliment, le porc a ses avantages et ses défauts, et une surconsommation porcine n’est en rien conseillée, comme il n’est pas conseillé de surconsommer de la viande en général.

Certaines personnes me rétorqueront alors : “oui mais, à l’origine, l’évangile, la bible, interdit aussi cette viande, donc il doit y’avoir du vrai là dedans”. Comme je l’ai déjà expliqué précédemment (https://www.ripostelaique.com/Marre-des-halal.html ), à l’époque, le porc avait été amené sans sa bauge (qui ne pouvait résister aux conditions du désert, origine de ces religions), qui lui est indispensable pour éradiquer la majorité de ses maladies. Or, dans le temps, on n’avait pas suffisamment de connaissances pour connaître l’origine du problème, et l’interdiction fut donc élaborée, pour prévenir tout risque. L’interdiction d’origine est donc censée, mais n’est plus du tout d’actualité.

Et pourtant, en plus de refuser à les consommer, les gouvernements islamiques font tout pour éradiquer totalement le porc de leurs paysages : souvenez vous, notamment, de la grippe porcine, qui a amené l’État égyptien à éradiquer de tout les porcs, soit 250000 bêtes, sous couvert d’une question de prévention http://www.lexpress.fr/actualite/monde/les-porcs-victimes-politiques-en-egypte_757641.html

Rappelons qu’au final, malgré tout le battage médiatique élaboré autour de cette crise qui paraissait planétaire, la grippe porcine n’a pas fait tant de victimes que cela ( http://www.planete-attitude.fr/video/video/show?id=2375131%3AVideo%3A187037&xgs=1 ), en tout cas, beaucoup moins que la grippe normale.

Mais si il n’y avait que les porcs… Avez vous déjà vu un musulman avec un chien ? Des chiens d’attaques, éventuellement, mais des chiens “normaux”, sans agressivité ? Je doute que vous en ayez déjà vu. De plus en plus d’incidents ont lieu par rapport à cette affaire, par exemple l’interdiction de personnes de monter dans des bus pour ne pas offenser les musulmans http://www.bivouac-id.com/2010/06/25/grande-bretagne-les-chiens-interdits-dans-des-bus-pour-ne-pas-offenser-les-musulmans/

La Turquie notamment, qui, rappelons le, désire entrer dans l’UE depuis des décennies (et cela fait des décennies que le peuple européen le refuse), qui s’est mis depuis quelques années au massacre à grande échelle et sans aucune éthique aux chiens errants :

http://www.dailymotion.com/video/k44cG6qQuS5s2IFHcW?start=1#from=embed

Alors, pourquoi, me demanderez vous. Encore une fois, la réponse se trouve dans le coran.

“Hadith 1- Selon Abou Hurayra, le prophète a dit « Si le chien lape un plat, alors il incombe de le laver sept fois, l’une d’elles avec de la poussière. ».

Hadith 2- Selon Abou Hurayra, le prophète a dit : « si le chien lape dans votre plat, il faut verser se qui reste et le laver sept fois. »Mouslim 234/1.

Hadith 3- Selon abou hurayra, le Prophète a dit : “Quiconque possède un chien, autre qu’un chien de bétail, de chasse ou de champs, se voit diminuer sa récompense chaque jour de la valeur d’un qirât”. Rapporté par Mouslim (1574).”

Source : http://anwaroul-islam.over-blog.com/article-4797391-6.html

Nous allons, si vous le voulez bien, analyser un peu plus cette page “scientifique”.

“Les médecins insistent sur l ‘obligation d ‘utiliser de la poussière pour laver le plat utilisé par le chien et ce pour les raisons suivantes : dans un article relatif à la santé générale, il a été dévoilé que le secret qui se cache dernière cette méthode de nettoyage consiste dans le faite que les microbes que contient la bave ou la salive du chien sont trop petits et chaque fois que le poids du microbe est petit, il peut facilement se cacher au fond du plat utilisé pour nourrir le chien à savoir que ce microbe est d ‘une nature liquide donc le rôle de la poussière est d’absorber le virus. » (1)”

(1) L’Encyclopédie arabe international : un ensemble de savons, docteurs, et professeurs, institut relatif aux travaux de l ‘encyclopédie pour la publication- Riad (1999 G- 1419 H).

Je laisse les fautes originelles, dont “l’ensemble de savons”..

Bref, on nous apprend que les médecins eux-mêmes préconisent d’utiliser de la poussière pour laver la gamelle du chien, car la poussière aurait des agents qui éliminerait tout les microbes.

On va surenchérir cette affirmation et affirmer ainsi :

“Certains savants ont analysés la poussière des tombeaux croyant trouver beaucoup de microbes et de virus, mais le résultat a été négatif car la poussière est une matière impeccable pour détruire les microbes et les virus.”

Nos amis allergiques à la poussière confirmeront cette thèse, et il paraît évident que les tombeaux sont des énormes frigos qui n’ont pas une once de saleté, même après plusieurs siècles. Plus le mensonge est gros, mieux il passe ? Il me semble que nous nageons en plein dedans.

Allez, encore une, pour la route.

‘Docteur Ismaéliwi El Mouhajer : « un nouveau rapport médical a confirmé l ‘avertissement du prophète Muhammad (salut sur lui ) lié aux chiens, en montrant que le fait de s’habituer à toucher le chien et de jouer avec lui, toucher ses déchées et sa bave ou salive, conduit à la cécité donc rend la personne aveugle , des vétérinaires spécialisés ont montrés après de maintes recherches que l’élévation des chiens et le contact avec leurs baves et leurs déchés transfert à l ‘homme des parasites appelés :Toxoplasme cains qui peut engendrer la cécité.’

J’adore. Parce que soudainement, en plus de la bave, on mélange les déchets canins, qui sont donc l’urine et l’excrément. Or, arrêtez moi si je me trompe, mais il me semble que “jouer” avec des déchets canins, félins, humains, reptiliens, ou n’importe quel déchet est dangereux, non ?

Quant à l’affirmation que le chien se lèche ses parties intimes et puissent avaler des agents pathogènes, c’est vrai, mais le chat ne fait-il pas la même chose ?

En fait, quand on y regarde de plus près cet article, on remarque que tout les experts, toutes les études sont des musulmans. Alors, qu’en pensez ?

J’ai l’intime conviction que leur objectivité est nulle. Quel est le devoir d’un scientifique ? Étudier les choses de façon objective, en mettant de côté son idéologie, ses convictions.

Moi, j’ai l’impression que les scientifiques musulmans ne sont scientifiques que pour pouvoir confirmer ce que le coran a écrit : toute objectivité est perdue, puisque chaque élément confirmant les écrits du coran sera porté aux nues, en dépit de toute proportion des faits, et de tout les éléments contraires.

Ainsi, dans le cas présent, le coran prétend que la bave du chien est dangereuse : les scientifiques se sont donc penchés sur la question pour pouvoir prétendre la justesse des propos. Mais c’est d’une absurdité sans nom : tout être vivant a des agents pathogène en lui et sur lui, il suffit de traîner dans un lieu sale pour qu’on devienne un véritable nid à poussières. Et les chiens ne sont pas en reste, pas plus que les autres animaux (dont nous même).

J’imagine que bon nombre de lecteurs de Riposte laïque ont des chiens. J’en ai eu un pendant 12 ans. Et pourtant, point de cécité, ni de maladies à répétitions…

C’est un peu comme les géocentristes : http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2010/10/07/et-si-galilee-avait-eu-tort/

Malgré l’amoncellement de preuves depuis plusieurs siècles, ils continuent de nier la réalité, alors même qu’il suffit de suivre l’évolution d’un satellite pour réaliser son erreur… Encore faut-il être ouvert d’esprit, et être capable d’admettre ses erreurs.

Bref, le cochon impur, le chien impur (encore plus impur que le cochon http://www.islam-qa.com/fr/ref/13356 ), que reste t-il ?

Le mouton, et la vache, d’ailleurs. Les gens vivant à proximité de musulmans pourront vous dire, lors de la fête de laid, quelles horreurs ils ont pu voir, notamment dans les caves. Mais révéler ces vérités ne sera pas un argument valable, car on me dira alors que ce sont des pratiques isolées, car sans preuves. Pourtant, il suffit d’aller sur des forums musulmans traitant de la question pour réaliser la délicate attention qu’ont nos amis les musulmans pour le mouton ou la vache : http://www.yabiladi.com/forum/acheter-mouton-pour-auchan-68-3434018.html ou http://www.slate.fr/story/13573/aid-comment-egorge-un-mouton

Bref, on l’aura compris : si on se base sur la citation de Mahatma Gandhi, on peut donc aisément reconnaître la valeur de l’islam : d’une barbarie à tout les niveaux.

Et le chat, me demanderons les amis des félins ? Rassurez vous, les chats sont mieux perçus que les autres… Les musulmans, totalement désintéressés au niveau de l’économie, rappelons le, leur concocte une nourriture appropriée et saine…

http://www.halalpetproducts.co.uk/

Prochaines étapes : les chattes voilées, et le cours d’arabe (leurs miaulements ne sont pas halal).

Olivier Pfister

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi