Onfray, Brighelli, Finkielkraut ont un problème de consistance

onfray7
Depuis la Guyane, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14, alors que la France n’a pas fini de compter ses morts, Michel Onfray a tweeté : « Droite et gauche qui ont internationalement semé la guerre contre l’islam politique récoltent nationalement la guerre de l’islam politique
Une version à la Onfray de « Qui sème le vent récolte la tempête ».
Autrement dit, une façon de renvoyer dos à dos l’Etat français et l’Etat islamique.
Aux bombardements des Rafale et des Mirage sur l’Irak et la Syrie ont répondu les crépitements des Kalachnikov dans Paris.
Onfray voyant que ces « cent quarante signes » provoquaient quelques remous, s’est vite raccroché à la dernière branche de l’arbre guyanais sur lequel il était perché en lançant qu’il provoquait le débat contrairement aux journalistes qui se contentaient de commenter les images qui défilaient sur les écrans.
Michel Onfray est quelqu’un que j’apprécie généralement. J’aime  ses positions sur l’Education nationale : « Au lieu de leur apprendre à lire et à écrire, on apprend aux élèves à trier les ordures et la théorie du genre» et «Aujourd’hui ce sont les professeurs qui ont peur des élèves» ; son jugement sur Valls : « un crétin » ; sa description de la socialie : « Cette mafia qui se réclame de la gauche », sa lucidité sur la lâcheté de la caste « qui traque la misogynie et la phallocratie partout dans la langue française et veut qu’on dise professeure et auteure mais qui ne voit pas que la polygamie, le voile, la répudiation, les mariages arrangés, l’excision, (…) font des ravages plus profonds en matière de phallocratie ?
» ; son indépendance intellectuelle : « Je préfère un homme de droite intelligent à un homme de gauche débile ».
Mais Onfray est aussi un homme du système médiatique, prêt à tout pour qu’on ne l’oublie pas au-delà d’une journée.
En qualifiant les auteurs des massacres parisiens non de terroristes musulmans ou de djihadistes, mais de bras armés de « l’islam politique », Onfray rejoint la propagande de l’Etat islamique.
Evidemment, il refuse ce rapprochement, tweetant qu’il s’agit « d’une pensée libre ».
Pourtant comme le soulignait le journaliste de RFI David Thomson, le lundi matin suivant le carnage du Bataclan et des terrasses, Michel Onfray est « l’une des coqueluches de l’EI ». David Thomson continuait : « Onfray est traduit en arabe, il est partagé sur tous les comptes pro-EI parce qu’il reprend mot pour mot le discours de l’Etat islamique ».
Résultat : même Caroline Fourest (c’est dire!) a fait la leçon à Onfray et à ceux qui prétendent que la France est coupable de ces assassinats de masse commis contre elle par des musulmans. « Par esprit retors ou faussement rebelle, à moins que ce ne soit le syndrome de Stockholm, vous en trouverez toujours pour donner raison aux assassins », a-t-elle écrit, ajoutant que ces « rengaines non seulement immorales arment les terroristes et facilitent leur recrutement. Elles nous désignent comme cible. Ce sont des refrains de collaborateurs, de supplétifs, qui font le jeu d’une propagande visant à nous détruire. »
Inversion des faits, tendance à la dhimmitude pour faire oublier quelques paroles bien ciselées sur l’islam et le Coran, les intellectuels qui pourraient rassembler le peuple français manquent singulièrement de consistance.
Tandis que les propagateurs de l’immigrationnisme, de la fin de la Nation, de la disparition des frontières, de l’accueil des réfugiés comme Joffrin-Mouchard, comme Badiou, comme une multitude qui pullule dans les médias et les universités chassent en meute, ne déviant pas d’un iota de leur idéologie anti-française, Onfray, comme Brighelli et Finkielkraut, ont un problème de consistance. Ils ont souvent des vapeurs qui anéantissent leur travail.
Ainsi Brighelli s’énerve sur la disparation de la peine de mort que le FN remettrait en question si le résultat d’un référendum allait dans ce sens, comparant le Front national à l’Arabie saoudite. Se demandant si le « FN envisage la décapitation au sabre ? Mais alors, qu’est-ce qui le distingue des barbares qui sévissent dans ces pays qui lui servent par ailleurs de repoussoir ? Aucune envie que la France prenne modèle sur l’Arabie saoudite — même si le recrutement de bourreaux ne poserait, sans doute, aucun problème… »
Finkielkraut grimace qu’«il faut refuser la généralisation du FN qui fait payer à tous les immigrés le comportement de certains. »
On pouvait attendre mieux de notre philosophe de La défaite de la pensée et de L’identité malheureuse que ce propos à l’emporte-pièce.
Heureusement, quelques intellectuels comme Eric Zemmour, Richard Millet, Ivan Rioufol, Renaud Camus restent solides, ne passant pas leur temps en des allers-retours idéologiques qui fragilisent le peuple beaucoup plus que ne le pensent Onfray et Compagnie.
Marcus Graven
 
 

image_pdfimage_print

37 Commentaires

  1. je ne suis pas convaincu par l’analyse que vous faites du tweet de Onfray. Si on ne l’a jamais lu (Onfray, pas le tweet), je suis d’accord que la formulation de son tweet laisse entendre que l’alternative à une politique islamophobe, qu’il condamne, est une politique islamophile ! mais ceux qui lisent Onfray savent que sa position est plutôt : laissons chaque civilisation dans sa merde, plutôt que chercher à lui imposer la notre, même si elle est plus comestible. Il a souvent dit que les musulmans devait pouvoir vivre sous leur charia, chez eux, mais pas chez nous.
    donc il n’appelle pas à une politique islamophile, mais bien à une politique de non ingérence dans les affaires des autres. il faut reconnaitre qu’il n’a pas tort : qu’est-ce qu’on fout au mali ? ou même en Afrique ? de quoi on se mêle en Syrie ? ces peuples ne sont pas prêts à assumer la démocratie, laissons les avec leurs dictatures laïques dans le meilleur des cas, ou théocratiques dans le pire… En revanche, chez nous soyons fermes et impitoyables avec les totalitarismes importés.

    • Oui, certes… Sauf qu’au XXIème siècle, la France ne peut pas vivre en vase clos, même en supposant qu’on ferme les frontières !
      Quand Assad dit que ce qui se passe au Moyen-Orient aura obligatoirement des résonances en Europe, on ne peut que lui donner raison. (Il a ajouté « A l’époque, on a pris ça pour une menace ! » Ce n’était pas une menace, c’était une mise en garde. Et la Russie l’a bien compris.)

    • Bonjour,
      « de quoi on se mêle ? » Ben de nos affaires, je suppose ! Le gvt français n’intervient à l’étranger que quand des intérêts français sont en jeu, non ?… Sinon on serait au Tibet en train de défendre les Tibétains, par exemple,…

    • Quels sont donc les intérêts vitaux de la France en Syrie, au Mali ou en Irak ?
      y’en a pas. y’a des intérêts d’entreprises publique ou privées surement, mais pas d’intérêts de la France. Si un etat islamique massacre ses habitants chez lui, what else ? Les suisses sont dans le vrai ! faut pas les faire chier chez eux, et seulement chez eux. Ce qui se passe ailleurs n’est pas leur problème, même les minarets.

  2. Onfray a bien changé, et c’est dommage. Il y a une époque, pas si lointaine, ou il énonçait les dangers de l’islam, n’hésitant pas à citer sur les plateaux TV les nombreux versets du coran incitant à nous tuer , nous, les non convertis à l’islam. Depuis peu, il a malheureusement bien changé, essayant de trouver des excuses ou parfois même de victimiser nos bourreaux. Je pense que c’est la peur qui le fait agir ainsi. Je pense qu’il a du recevoir de graves menaces, peut être des menaces de mort. Il parait effrayé quand un présentateur cite ses anciens propos , et essaie de lui faire dire qu’il serait contre l’islam. Mais dans ce cas, si il a vraiment peur, qu’il se taise au lien de dire n’importe quoi. Des mensonges qu’il ne croit pas lui même. Onfray est très écouté, lu, il a de l’influence. Je l’admirais beaucoup, mais maintenant je me dis que se serait peut être mieux pour nous et pour lui si il changeait tout simplement de métier. Je ne sais plus qui a dit cela, mais c’est tout à fait vrai : « N’est pas Zemmour qui veut ». Ce petit bonhomme a un sacré courage. Il nous faudrait des millions de Zemmour pour sauver notre peau, notre civilisation, notre pays, notre culture et l’avenir de nos enfants. Ceux qui dirigent notre pays depuis 40 ans (depuis VGDE) sont nos pires ennemis. Ils ont fait entrer les assassins sur notre sol, il y a quelques mois ou plusieurs décennies. hollande peut faire les lois qu’il veut , créer des postes dans la Police et dans l’Armée, faire des contrôles aux frontières, tant que les frontières ne seront pas fermées aux clandestins, le danger ne fera que croitre. La France, si on ne fait rien, va devenir musulmane : par l’action de Daesh, par l’invasion migratoire de masse, le regroupement familial, la surnatalité. hollande le sait, hollande le souhaite, tout comme l’umps. Notre seul espoir , c’est Marine. Il y a urgence. Et on ne peut pas laisser hollande au pouvoir jusqu’en Mai 2017 , on doit exiger la démission de son gouvernement. Et le faire juger pour haute trahison envers notre peuple, comme ses prédécesseurs. Notre survie viendra de nous. Pas avec des bougies et des fleurs. En agissant vraiment. Pendant que nous sommes les plus nombreux. Ca ne va pas encore durer très longtemps. J’ai peur également de la révision de la Constitution qui va arriver. J’ai peur que cela donne les pleins pouvoirs à hollande, qui pourra installer encore + loin sa dictature, et nous imposer, par exemple, le droit de voter des étrangers avant 2017, ou nous museler encore davantage, ou même faire annuler les élections au cas ou le FN en sortirait vainqueur . Je pense que hollande et valls sont capables de tout. A première vue hollande semble mou et inoffensif (c’est cela qui nous a trompé). Mais je pense que c’est un grand manipulateur

  3. Ouais… Moi j’ai toujours trouvé qu’Onfray était un con… Un type qui prend des postures pour se faire mousser, et rien à l’intérieur. Un genre de BHL de l’autre bord, quoi.
    Je me souviens quand il est passé à je ne sais plus quelle émission. « Moi je, Moi je… » Lamentable. Je ne le comparerais absolument pas à Finkelkraut.

  4. « prêt à tout pour qu’on ne l’oublie pas au-delà d’une journée. » Vous avez tout dit, Monsieur Graven.

  5. Je ne vois pas en quoi Brighelli aurait un problème de consistance parce qu’il s’oppose à la peine de mort. Au contraire même c’est le signe d’un vrai courage alors que tout et tous autour de nous pousse à hurler avec les loups pour le retour de la guillotine. Quant à Onfray (lui aussi contre la peine de mort), Harry a raison ses positions sont assez claires vis-à-vis des religions pour ne pas lui chercher noises quand ça ne se justifie pas.

    • Ce que l’on peut reprocher à Onfray comme à Brighelli et Finkielkraut, c’est que par leur propos, ils désespèrent non plus Billancourt mais une France qui ne veut plus de l’UMPS. Cette France prête à confier une ou deux régions au FN, et qui le ferait si ces intellectuels n’acquiesçaient pas aux analyses du Front national tout en lançant que c’est le Mal, qu’il ne représente pas les valeurs républicaines, que c’est une entreprise familiale…
      Bien sûr, on peut parler du « vrai courage » de Brighelli, d’Onfray, de Finkielkraut. Mais celui-ci ne serait-il pas de ne pas tomber dans le politiquement correct en giflant le FN chaque fois qu’ils le peuvent alors qu’il ne le font pas avec la même virulence avec l’UMPS et ses satellites.
      Brighelli milite chez Dupont-AIgnan, mais au second tour pour qui le patron de Debout la France appellera-t-il à voter? Pour ceux qui ont adopté la position du dhimmi couché depuis des décennies?
      Mercredi soir, j’ai regardé Z & N sur Paris Première. Zemmour y est seul face à Naulleau, les intervenants, la présentatrice qui est pire que Léa Salamé (et ce n’est pas peu dire). Il reste solide, largement au dessus des supposés intellectuels qu’il affronte. Même chose pour les chroniques de Millet sur son site, idem pour celle de Rioufol dans le Figaro d’hier et Renaud Camus sur son Facebook.

      • Bonjour,
        Ben alors et Onfray, que j’apprécie plutôt, pour qui va-t-il voter ?… Si tout le monde fait comme lui, je crois qu’il faut comptabiliser et valider le bulletin blanc ! Pour moi, le bulletin blanc s’il est validé, montrera ceci : on ne veut aucune des têtes qui se sont présentées,… et cela donnera peut-être naissance à de nouveaux partis ?…

      • Au nom de quoi parlez-vous de la France ? Quelle est le fond de cette attitude totalitaire ? Attention vous déchirez un peu vite le rideau qui vous dissimule.

  6. Effectivement, j’ai entendu Finkielkraut chez Bourdin, je l’ai trouvé mièvre.

  7. ??????…
    Surpris de vous voir surpris !
    Mais bon… On se secoue ! On ouvre les yeux, on se réveille ?!
    Il va falloir se décider un jour à abattre les « idoles » médiatiques et médiatisées, les gourous à deux balles et les « chefs » de sectes !!
    On n’en veut plus ! On n’en peut plus !

  8. Onfray a bien changé. Courageux il y a peu, il ne l’est plus aujourd’hui. Il a dû recevoir des menaces pour être terrorisé à ce point. Mais il ferait mieux de se taire, et pourquoi pas, changer de métier. Dommage… »N’est pas Zemmour qui veut ». Zemmour, un patriote qui a du cran.

  9. La position d’Onfray est simple , il le répète chaque fois qu’il en a l’occasion : il est contre la guerre, qui ne règle rien ( je suis bien de cet avis). Il est aussi convaincu que chaque Pays, aussi petit soit -il doit avoir les moyens et surtout la liberté de rester maître chez lui . Et surtout au lieu d’aller  » foutre le bordel  » dans les Pays du Maghreb ou d’Afrique, et d’y aggraver leur problèmes, on ferait mieux de faire le ménage chez nous….. tout simplement …. le temps des colonies est définitivement révolu et c’est tant mieux ….. Eric Zemmour bien que plus virulent ne dis pas autre chose….;

  10. Tout à fait d’accord avec Harry: il y a deux aspects dans la situation, et n’en voir qu’un est une erreur rédhibitoire.
    Le passage d’Onfray cité par Marcus G; est la pure vérité: si l’Occident n’était pas allé foutre la merde en Irak, puis Lybie, puis Syrie (sans oublier l’Ukraine), on n’en serait pas là ! Il y a d’autre part (ce n’est pas sans rapport certes, et inversement) les problèmes en interne à partir de l’immigration excessive et de l’Islam conquérant. Onfray a beaucoup fait pour éclaircir la question, après c’est son droit d’avoir peur du FN.
    L’affaire Brighelli est plus délicate. Certes il a beaucoup fait -dans son domaine contre la destruction de l’EN, mais sur le coup de la peine de mort il déconne (ne serait-ce qu’en s’appuyant sur…Sade !!!!!) Comme quoi nul n’est parfait !
    Je comprends les réticences de certains à l’égard du FN (difficile d’oublier les excès -verbaux!- de JMLP et d’autres propos du même tonneau chez une partie de son electorat), mais quand il y a le feu, voire « la guerre », il faut choisir, l’abstention ne peut suffire, et on doit TOUT faire D’ABORD pour virer l’UMPS/EELV et tutti quanti. Que cela plaise ou pas, il n’y a pas d’autre choix que le FN.

    • Concernant la peine de mort je réitère mes arguments en commentaire d’un autre article de M. Graven. Elle ne sert à rien sur un plan pratique et véhicule des symboles qui sont malsains sur un plan philosophique.
      Peut être est-ce justement parce qu’il n’y a pas d’autre choix que le FN que celui-ci doit se concentrer sur l’essentiel -retrouver notre nation- et abandonner des combats d’arrière-garde qui pourraient lui couter la victoire … et la vie à la France.

      • Je ne suis pas favorable a priori à la peine de mort, mais en ce domaine comme en d’autres, j’estime que c’est au peuple de décider. Si on s’assoit sur ce principe, vous savez ce qui arrive: voir le traité de Lisbonne. Je relève que le projet de referendum du FN propose une alternative. Enfin, je ne crois pas que cette proposition puisse plus que telle ou telle autre faire perdre des voix.
        Je pense en outre, s’agissant de Brighelli, que s’appuyer sur…Sade pour refuser la peine de mort est assez…paradoxal.
        Je ne suis pas toujours d’accord avec M.Graven (que je ne connais pas plus que ça), et je l’ai dit encore sur cet article, mais je pense que la « relation » entre lui et G.Couvert a pris un tour personnel tel que ce dernier devrait cesser de ramener sa fraise…ou changer de ton.

  11. Le tweet n’est pas, même pour les philosophes, un mode de communication convenable par sa nécessaire concision. Donc je ne comprends ce que Onfray veut dire par « semé la guerre CONTRE l’état islamique » (j’aurais plutôt écrit POUR)

  12. Face à cette guerre que mènent les terroristes sur notre territoire. Preuve est faite que ces gens-là ont peur. D’ailleurs je constate qu’une grande partie de la population a peur. C’est inévitable certes, et normal. Mais je ne pense pas passer pour une « ringarde » ni une « vieille baderne » compte tenu de mon âge en faisant référence à nos anciens qui, eux, n’ont pas eu peur face à l’occupant allemand. Certains avaient peur aussi bien sur.. mais nous sommes englués dans une société de confort qui nous a retiré toute vélléités de combattre. Toute envie d’en découdre. Il suffit de se pencher sur l’histoire de la 2e guerre mondiale pour se rendre compte qu’à l’époque même s’il y a eu des collabos (hélas il y en a toujours), des français courageux se sont levés, ils ont pris la parole, au risque de leur vie, des intellectuels allemands aussi, pour dénoncer la barbarie. Nous ne sommes plus de cette trempe. Sauf si nous décidons d’un sursaut. Mais nous ne devons pas attendre de nouveaux massacres pour réagir.
    Ce matin j’ai appris que Poutine avait fait inscrire sur les bombes que la Russie balance sur la Syrie « Pour notre peuple et pour Paris », vous penserez peut-être que c’est idiot de ma part mais je trouve que ça a de la gueule… C’est pour ça que je confesse une faiblesse pour Poutine qui est certainement un patriote et pardon mais il est aussi …. « couillu » !

  13. Onfray il a peur c’est tout ,
    il a dénoncé la l’atrocité de l’Islam,
    mais il l’a fait avec la puissance et la grandeur de sa force de pensée ,
    donc d’un coup il est devenu un des plus grands ennemis de l’Islam ,
    et il essaie maintenant de se protéger ….
    on peut pas en vouloir à quelqu’un d’avoir peur pour sa vie.

  14. Non la population n’a pas peur! Ecoutez ces jeunes francais lors du Match Nice-ol : daesh on t’encule!
    Bien sur qu’on emmerde ces cons mais d ‘un cote nos politiques ne nous donnnent pas la possibilite de porter des armes mais arment eux memes les terroristes en leur donnant la capacite de nous surprendre. On n’est pas a egalite. Qu’on nous donne des kalsah et tu vas voir ce qu’on va faire avec ces trous du cul.
    Daesh on t’encule!

  15. Moi aussi Onfray, Finkelkraut dont j’apprécie l’intelligence et le courage, me rendent triste quelquefois, par leurs tergiversations inattendues et décevantes ; heureusement que Zemmour, Camus et quelques autres hommes précieux et indispensables ne cèdent pas un pouce de terrain quant à leurs opinions !

  16. Décidément Monsieur Graven à du mal avec les intellectuels, et cela n’est pas de bonne augure pour 2017.
    Le ton acrimonieux, revendicatif, les citations de 30 mots, justes ceux qui plaisent ou déplaisent, tout cela pue les réunions du FN ancien style ; purs réactionnaires perdus dans l’évolution du monde, croyant qu’on peut l’arrêter et négligeant de l’orienter.
    Juste ce qui’il faut de bêtise pour renforcer nos ennemis.

    • Décidément chaque fois que je parle de Brighelli, monsieur Couvert remet le couvert en bon militant de Dupont Gnangnan. Je lui conseille d’inverser le U de son nom, il sera plus en phase avec « l’intellectuétude » qu’il croit la sienne.

      • oh ! on voit tout de suite la grande élévation d’esprit, l’argumentation éclairante, la qualité de l’expression, bref l’intelligence du petit suppôt de Jean-marie.
        Allez encore quelque saillies et les efforts de rassemblement de Marine Le Pen sombreront ; permettant aux faux patriotes de retrouver la stratégie perdante -sauf pour l’U.E et la social-démocratie dont il sont les fidèles servants.

  17. Il y a depuis toujours chez Onfray une sorte d’ambiguité qui le rend difficile à discerner !

  18. Je rejoins Harry et Albert sur le principe de non-intervention.
    Celui-ci se justifiait lors de la guerre du Vietnam comme il se justifie aujourd’hui pour la guerre à l’ Etat Islamique.
    En effet, je considère que les américains ont en intervenant au Vietnam violé le droit des peuples à disposer d’ eux même.Les vietcong voulaient imposer le communisme à leurs compatriotes du sud Vietnam qui n’ en voulaient pas.
    Les combattants de l’ Etat Islamique veulent recréer un califat islamique dans les pays arabes dont les frontières ont été tracées arbitrairement par les anglais et les français.
    C’ est chez eux et ils sont libres de modifier les frontières issus de la colonisation et de se battre entre eux pour le régime de leur convenance .

  19. Entre compromis et compromissions,la frontière n’est assurément pas si évidente…Onfray aurait il été sensible aux sirènes médiatiques qui le réclament et qui lui laissent croire qu’il est moralement et intellectuellement indispensable ?
    Alors que tel n’est évidemment pas le cas pour n’importe qui d’ailleurs.

  20. Ben je trouve que M. Onfray à raison de parler ainsi . Il faut juste préciser certaines choses. A partir du moment que nous envoyons nos avions sur des gens qui se font la guerre entre eux, il faut s’attendre à des réponses …et l’accepter ou alors il ne faut pas leur faire la guerre…mais ensuite il faut aller jusqu’au bout …leur faire la guerre aussi sur NOTRE territoire et…la guerre totale, pas faire semblant.
    Alors préparons nous à plus de mort si nous continuons à prendre des précautions pour ne pas en finir et vite avec les islamistes qui grouillent en France

  21. comme la France devient de plus en plus un pays socialaud arabo musulman sunnite terroriste , eh bien appliquons donc la loi de la charia mais uniquement pour les populations musulmanes et aussi pour la population de bobos crétins atteints d ‘ islamophilie aigue et nous réglerons ainsi tous leurs problèmes métaphysiques prout prout que ces populations se posent !!!!

Les commentaires sont fermés.