ONG humanitaires : les négriers des temps modernes

Publié le 27 mai 2018 - par - 13 commentaires - 1 235 vues
Share

Je viens de parcourir un livre de Monsieur Pierre Pean intitulé « Carnages . Les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique ».

On y lit que des ONG humanitaires seraient noyautées par des services spéciaux notamment américains et loin de poursuivre leur but initial et encore affiché de défense des droits de l’homme seraient en réalité à l’origine du malheur africain et auraient été jusqu’à s’associer indirectement  aux génocidaires de crimes perpétrés sur le sol noir.

Leur action vise désormais davantage à déstabiliser des états et des régions entières de ce continent pour le compte des puissances qui les manipulent que de défendre les populations.

Ces ONG ne seraient pas innocentes dans les massacres du Rwanda et du Darfour, dans la déstabilisation du Soudan et de la région des grands lacs.

Pour ce qui est du Soudan il s’agirait pour Israël d’éliminer un danger musulman sur son flanc sud, pour ce qui des pays des grands lacs d’accéder aux matières premières et plus particulièrement le Coltan pour les USA en évinçant les français.

Un article de Bilan ( www.bilan.ch), journal économique suisse, du 2 juillet 2013 ne dit pas autre chose rien qu’à l’annonce du titre de l’article  « Les ONG deviennent les fantassins de la guerre économique » qui pose la question de la soumission de transparency International envers ses principaux bailleurs de fonds anglo-saxons.

Un article de Jeune Afrique ( www.jeuneafrique.com)   du 26 mai 2016 montre que les américains n’en sont pas à leur coup d’essai en titrant « Histoire : quand la CIA faisait les 400 coups en Afrique »qui revient dans les années 60 sur l’arrestation de Mandela, l’assassinat de Lumumba et la guerre civile angolaise dans laquelle les USA sont impliqués.

On se rappellera que Ben Laden est à l’origine une création des services spéciaux américains, qu’en 1953 le Dr Mossadegh a été renversé en Iran par la puissance pétrolière anglo-saxonne tandis qu’Allende a chuté en 1973 sur intervention américaine.

Enfin la lecture de cet article publié sur le site « mondialisation »  laissera songeur :

https://www.mondialisation.ca. Les-ong-et-les-mecaniques-de-la-guerre-hybride/5550121

Le lecteur de Riposte Laïque y prendra grande peur en faisant le parallèle avec l’état actuel de la France, le rôle identifié des idiots utiles, la culture de 5° et 6° colonnes, exacte configuration de nos banlieues musulmanes et étrangères, l’entrisme auprès des gens d’influence comme les journalistes, élus nationaux et locaux, magistrats, avocats, etc…, la revisitation de notre histoire ainsi que le phénomène de repentance qui n’a cessé d’enfler dans tout l’occident.

Les services secrets de l’armée française devraient commencer à se démarquer du pouvoir politique et se tenir prêts à agir y compris désobéir à des ordres contraires à l’intérêt de la Nation dont je le rappelle le véritable souverain est le peuple de France et non les élus qui ne sont que des représentants qui doivent dégager s’ils ne font pas l’affaire ou s’ils mettent en péril la sécurité nationale.

L’armée française doit désormais être constamment prête au conflit et apte à riposter à tout instant car tout va très vite quand les « élites » livrent un pays à l’ennemi.

La plupart déjà probablement convertis aux agents de puissances étrangères compte tenu de leur attitude sur l’envahissement du territoire, il ne faudra pas compter sur nos benêts de politiques LREM, il serait même préférable de les mettre sans délai hors d’état de nuire en les arrêtant dès les premiers chaos.

Ces différents éléments rassemblés on peut alors légitimement s’interroger.

Si des ONG « humanitaires» soumises aux services spéciaux de certaines grandes puissances sont capables de s’associer aux génocides en armant des tribus dans le but de déstabiliser des états, la crise migratoire que subit actuellement l’Europe mérite d’être regardée non plus dans le contexte du minimum syndical du respect des droits de l’homme mais dans un contexte de guerre économique mondiale où tous les coups sont permis.

En matière de services spéciaux il faut toujours faire le parallèle avec le cinéma ou le roman et garder en tête l’axiome que la réalité dépasse régulièrement la fiction et non l’inverse en ce sens que les auteurs et réalisateurs ne font bien souvent que piocher dans des faits réels pour développer leur sujet et mettre en scène leurs acteurs et héros.

La seule raison pour laquelle cet axiome paraît contre intuitif dans les relations internationales est que ces réalités sont rarement mises sur la place publique et sont étouffées, connues de seulement quelques initiés assermentés au secret défense ou secret d’Etat, donnant ainsi au citoyen non informé un faux sentiment de sécurité, croyant que le réel se déroule en toute transparence au Quai d’Orsay alors que d’autres réels se planifient dans l’ombre.

Mais cela n’interdit pas au citoyen de chercher à relier des faits et écrits pour essayer de leur donner une cohérence propre à proposer une réalité masquée sous-jacente à l’œuvre.

Si des ONG manipulées et dévoyées de leur noble objet initial sont réellement devenues des bras armés prêts à tout pour la poursuite d’un but que leur assignerait la puissance qui les utilise, la crise migratoire s’éclaire alors sous une perspective nouvelle qui donne sens à l’insensé actuel puisque devraient seuls fuir les ressortissants de pays en guerre déclarée, il y en a officiellement pas tant que ça, or c’est toute l’Afrique qui s’est « mise en marche »si j’ose dire, mille pardons Emmanuel, c’était trop tentant.

Tous les économistes nous le disent, l’Europe est en train de perdre la compétition impitoyable dans la concurrence mondiale des marchés de demain.

Les géants des nouvelles technologies sont US ou chinoises et ont une force de frappe financière qu’aucune entreprise européenne n’a.

Des groupes comme Amazon, Alibaba etc… ont les liquidités suffisantes pour se payer toutes les entreprises de distribution européennes, et les géants du net comme Baidu, Facebook, Apple, etc…avaler les banques de notre continent.

Pour rattraper son retard ce sont des centaines de milliards annuels qui devraient être investis dans les entreprises de demain.

Le Président Macron l’a un peu compris qui a misé sur les start-up mais la mise de  départ de quelques milliards est ridicule face au défi qui est lancé à l’Europe, la France seule avec son déficit insupportable créé par toute notre clique politique inconséquente depuis 50 ans ne peut rien faire, ou alors il faudrait mobiliser de force toute l’épargne des français immédiatement.

Or que se passe-t-il ???? Que font les politiciens élus de gouvernement et surtout des collectivités locales françaises ???? Que font les autres pays européens ? Que fait Bruxelles ?

Il n’y a de débat qu’autour de l’accueil d’étrangers et de droits de l’Homme, des débats futiles sur les fake news, les musulmans et autres minorités qui ne rapportent rien tandis qu’aucun projet économique d’avenir d’envergure n’est en discussion.

Au lieu d’allouer ses actifs vers l’économie de demain toute l’Europe est sommée par Bruxelles de brûler toutes ses ressources sans espoir de retour sur investissement dans des transferts sociaux d’accueil de migrants et d’étrangers.

Si j’écris « sans espoir de retour sur investissement » cela ne signifie pas que les migrants ne sont pas capables de travail, c’est que l’économie de demain n’aura jamais besoin d’eux comme elle a de moins en moins en besoin de ressources humaines.

La nouvelle économie c’est l’avènement de l’intelligence artificielle, de la digitalisation, de la robotisation, de la net économie qui n’a pas besoin de pléthore de bras.

Des millions d’emplois vont être détruits dans les 5 ans qui viennent en Europe,  et Schumpeter a l’air d’avoir vécu car on ne voit pas par quels nouveaux emplois ils vont être remplacés sauf dans les Ehpad compte tenu de la pyramide des âges du continent.

Or le taux de fécondité actuel suffit amplement, et il n’est absolument pas exclu que même dans ces établissements de fin de vie la robotisation ne vienne pas prendre quelques postes ou tâches.

A l’origine de la crise migratoire qui touche toute l’Afrique, les ONG et la bannière des Droits de l’Homme qui arment et poussent au crime les belligérants au lieu de sauver des vies seraient alors devenues le cheval de Troie de la nouvelle coalition de cités-états grecques qui essaye de détruire la cité troyenne Européenne.

Une bardée de communicants exhibe le bras droit de ces associations faussement humanitaires et cache leur bras gauche qui ourdi le complot qui va conduire au génocide et à la déportation des populations vers l’Europe.

Le citoyen occidental moyen est intellectuellement mal préparé à accepter de concevoir que celui qui se présente comme l’homme de bien est en réalité le dernier des fourbes.

C’est pourtant un principe d’action de base de tous les tueurs en série qui mettent au préalable en confiance leurs victimes.

L’Italie s’est déjà inquiétée de voir les associations humanitaires aller directement jusqu’à la cote Libyenne charger leur cargaison d’ébène pour revenir la livrer sur la cote Italienne, endossant ainsi le rôle de réels passeurs sans même tenter de sauver les apparences ( Jeune Afrique. Article du 23 avril 2017. « Un procureur italien dit avoir « des preuves » contre les ONG »).

Complices ou crétins complets, voire peut-être même les deux, les politiciens et journalistes européens des médias autorisés sont incapables d’imaginer que notre continent fait face à une vaste entreprise de déstabilisation économique en vue de le détruire comme les pays africains.

Rappelez-vous que les Troyens et Troyennes ont fini assassinés et pour les survivants réduits à l’esclavage, fin qui n’est pas sans rappeler les coutumes mahométanes et les dires du Coran, preuve que le prophète de Médine n’a jamais été un innovateur car, outre les Grecs, déjà précédé en ce domaine par les pharaons et les babyloniens qui avaient agi de même avec les Juifs.

Vu sous cet angle toute personne, association, avocat, juge, politicien, journaliste, etc… qui pousserait à l’accueil des populations africaines ne peut être vu que comme un agent d’une puissance étrangère.

En temps de guerre c’est de la haute trahison, or nous sommes doublement en guerre.

En guerre ouverte qui nous a été déclarée par l’islam.

En guerre économique avec toutes les puissances rivales, quelques soient les mamours que l’on puisse se prodiguer entre chefs d’Etat devant les caméras du monde entier.

Brutal Vladimir ?? Peut-être tout simplement le moins sournois de tous……

Si Giraudoux a pu affirmer dans son 20° siècle que la guerre de Troie n’aura pas lieu moi je peux affirmer du balcon de mon 21 ° siècle qu’elle bat son plein.

Et que la belle Hélène, fille de Zeus et aussi Hellène, peut se mouronner les sangs dans notre cité ile Europe désarmée par l’imbécilité de gouvernants qui se croient à l’abri de tous les dangers avec leur petit livre des Droits de l’Homme alors qu’ils serait urgent d’écrire et diffuser un petit livre rouge de combat pour réarmer les consciences.

En effet, déjà des bandes ennemies bivouaquent tranquillement dans nos banlieues à nos frais en plus !!!!! C’est dire la déliquescence de notre classe politique actuellement au pouvoir.

Reste un dernier constat, ce sont encore les africains les cocus de l’Histoire qui sont utilisés comme arme de destruction sociale massive en Europe, et il faudrait un nouveau Napoléon pour aller protéger les pyramides, les mausolées de Tombouctou, Palmyre et Petra en envoyant paître les puissances rivales qui n’ont aucun état d’âme quant aux souffrances des populations qu’ils déplacent de force pour accéder aux richesses des sous-sols africains tout en n’hésitant pas à brandir le Code Moral de droits de l’Homme pour culpabiliser le citoyen européen.

Car ces négriers modernes ont l’ironie suprême de déporter des populations le texte de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme dans la poche.

C’est le crime sous l’apparat de la vertu, et si tous les jours des Mozart trépassent dans les camps d’Afrique ces associations qui n’auraient alors plus rien de non gouvernementales puisqu’à la solde de puissances prédatrices en seraient comptables devant l’éternité.

Alors on descend quand avec l’armée de Vladimir faire le ménage ???

Je ne suis pas sûr que tous les africains y seraient opposés qui, depuis notre départ en 1960, n’ont guère (phonétiquement, c’est le cas de le dire !) avancé sur la voie de la libre détermination de vivre.

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Share

13 réponses à “ONG humanitaires : les négriers des temps modernes”

  1. barbot dit :

    Voila un article de référence ! Si j’étais plus jeune , je partirais au pays de Vladimir, que je connais bien, peuplé de blancs courageux, patriotes et combatifs. et je lis chaque jour avec délectation sur Sputnik les progrès de l’industrie militaire russe.
    L’idéal serait de se retrouver au sein d’une internationale des nations blanches européennnes de même culture !!!

  2. dufaitrez dit :

    Trop long ! Mais l’exil laisse du temps libre…

  3. charles dit :

    Excellent article, plein de bon sens ! mais il y a tellement de cons aveugles et sourds !!

    • depaix dit :

      oui pour les ong mais article anti anglo-saxon primaire

      • Gally dit :

        En même temps, quand on prend mondialisation.ca comme source…

        J’ai aussi beaucoup aimé le « Pour ce qui est du Soudan il s’agirait pour Israël d’éliminer un danger musulman sur son flanc sud ». L’auteur devrait regarder un peu une carte avant de sortir des énormités pareilles…

  4. Pascal Olivier dit :

    Nous savons tous que l’humanitaire, surtout depuis l’épopée des « french doctors », c’est de la diplomatie, du politique et du militaire, l’art moderne de faire la guerre en quelque sorte. La saloperie de l’Otan au Kossovo était une opération « humanitaire », en Libye et en Syrie également…

    Et ce n’est pas nouveau, le traité de Londres qui avait donné pour mandat aux signataires franco-russo-britanniques de séparer les belligérants pour faire cesser les « effusions de sang » a débouché sur la magnifique bataille de Navarin (dans la rade de Pylos), bataille qui a envoyé par le fond la flotte ottomano-égyptienne et qui fut décisive dans le processus d’indépendance de la Grèce

  5. JILL dit :

    ONG humanitaires et associations bien pensantes,telles celles sévissant en France sont des nuisibles qui rapportent par contre à ceux qui les servent …

  6. mimi dit :

    très bien ..je sentais ça depuis le début de cette nouvelle »traite des noirs »…et disais au début « je suis passeur je fais mon beurre » mais cette analyse est plus pertinente encore …du coup Sa Sainteté ne condamne plus les passeurs ?????je comprends mieux …money .;money everywhere in the world !

  7. Anne Lauwaert dit :

    mettez en // le livre de Guillaume Pitron « La guerre des métaux rares la face cachée de la transition énergétique et numérique  » qui dénonce le fait que pour toutes les technologies modernes ils faut des métaux rares pour lesquels non seulement il y a guerre et migrations etc mais aussi conquete de l’espace… pour capturer des asteroides…

  8. Anne Lauwaert dit :

    Le chef de la CIA à Léopoldville au Congo en 1960, Larry Devlin écrit dans son livre « Chef of station Congo » que l’indépendence du Congo n’avait rien de droitdel’hommiste mais tout simplement: les Russes voulaient l’uranium du Katanga et les USA aussi, alors ils ont foutu le bordel » … c’est aussi simple et il l’écrit noir sur blanc. et les idiots utiles belges ont marché dans la combine !

  9. Pascal Olivier dit :

    Un article de Roland Hureaux dans Boulevard Voltaire dénonce l’incroyable soutien de Macron à la canditature d’une Rwandaise ennemie de la francophonie (bras droit de Kagame) à la tête de la francophonie.

    Le Rwanda de Kagame a remplacé l’enseignement du français par celui de l’anglais à l’école primaire. Nouvelle langue officielle, l’anglais est encouragé et le français est découragé.

    Kagame a pris le pouvoir avec le soutien des États-Unis, du Royaume-Uni, de la Belgique, d’Israël et de l’Afrique du Sud. Le but de l’opération était d’écarter la France de l’Afrique des Grands Lacs et d’ouvrir la voie à l’exploitation des ressources du Congo. Coût de l’opération, 5 à 6 millions de morts :

    http://www.bvoltaire.fr/linvraisemblable-candidature-dune-rwandaise-a-tete-de-francophonie

  10. crap2sp dit :

    Article long,mais que de plaisir.rien de faux la dedans.l’Afrique est vider de sa substance vitale,rien ne change,quand tous seront partis,restera plus qu’a piller le reste,cet a dire beaucoup.