ONU : Le prince haut-commissaire des droits de l’homme est-il un islamiste ?

Publié le 7 septembre 2016 - par - 12 commentaires - 1 054 vues
Share

Zeid Ra'ad al Hussein

 Tous les médias ont rapporté les déclarations incroyables, furieuses, scandaleuses et inadmissibles de la part d’un « haut-commissaire »  de l’ONU, en l’occurrence de celui aux droits de l’homme, le Jordanien Zeid Ra’ad Al Hussein, un commissaire comme toujours élu par personne et désigné on se demande au nom de quels critères et compétences.

Si l’on ne l’annonçait pas comme un prince, tout lecteur ordinaire penserait avoir affaire  à « déséquilibré » ou à un fou furieux. La question se pose de savoir si l’on n’avance pas son titre de prince, qui franchement ne dit rien sur d’éventuelles compétences en la matière, afin de tenter de légitimer ses propos ahurissants. Mais depuis quand à l’époque actuelle un tel titre est-il à lui seul un gage de compétences dans n’importe quel domaine ?

Depuis peu, il doit être sous l’emprise d’un état de possession idéologique inquiétant. Visiblement il se croit tout permis grâce à ce titre de prince et du fait qu’il a été sans doute parachuté à ce poste pour des raisons que l’on voudra bien expliquer au grand public.

Il s’est d’abord déchaîné contre les arrêtés de certains maires français ayant interdit le burkini en les appelant à immédiatement annuler ces interdictions. Il prône même l’égalité des genres, sans doute  initié par le gauchisme bien-pensant à la destructive « théorie du genre ». Mais passons, ce n’est pas le sujet ici.

Il  tente le coup de nous faire croire que cette interdiction du burkini alimenterait « l’intolérance religieuse et la stigmatisation des musulmans » et serait « hautement discriminatoire , humiliante et dégradante ».

De même, le burkini ne pourrait être interdit pour un « motif d’hygiène ou de santé publique ». Au nom de quelle compétence dit-il cela. Le fait de s’intituler prince équivaut-il aussi à être automatiquement médecin, par exemple ?.

Mais le pire devait venir quelques jours plus tard. Il s’en prend maintenant aux « populistes » D. Trump, G. Wilders, Marine Le Pen, Viktor Orban, etc., en affirmant que tous partageaient des similiarités avec l’idéologie prônée par le groupe Etat islamique. Authentique.

Non seulement de tels propos sont ahurissants et absolument scandaleux, mais venant de l’ONU, ils discréditent également et sérieusement cette dernière. Comment peut-on tolérer de tels propos ?

Il y a peut-être une raison à ses propos inadmissibles, que les médias ne signalent guère, à savoir que cette personne est non seulement prince mais aussi musulman ! Sans doute pas islamiste même s’il semble si bien bien connaître l’idéologie prônée par le groupe Etat islamique  que la question se pose, puisqu’il prétend connaître si bien « l’idéologie » des populistes susmentionnés pour leur attribuer celle de l’Etat islamique.

Ferait-il aussi partie des représentants de ces musulmans des 57 pays de l’OCI  (Organisation de la coopération islamique) à l’ONU qui cherchent à faire passer ce qu’ils appellent « l’islamophobie » ( une invention islamique) pour du racisme, afin de parvenir à empêcher toute critique non seulement des islamistes mais aussi de l’islam ?

Si l’ONU continue à nous imposer de tels propos ne va-t-elle pas engendrer un mouvement du même  genre que le Brexit, des  ONU-refusers, soit ceux qui proposeront de quitter une organisation internationale qui tolèrent des propos aussi partiaux, idéologiques, extrémistes,  voire fanatiques ? Le fanatisme n’est peut-être pas toujours là où on le situe.

Le titre de prince n’est d’ailleurs pas le seul, avancé constamment et lourdement  par les médias à propos de ce « haut-commissaire », qui permet des déclarations non seulement scandaleuses mais totalement irresponsables. Il suffit d’écouter les propos du vieux roi de Norvège qui, lui, n’est pas musulman, mais tout aussi inquiétant dans ses propos d’il n’y a que quelques jours et qui chante, en résumé, la paix et l’amour du multiculturalisme qu’il recommande de manière exaltée de pratiquer avec les musulmans,les homosexuels, les migrants, etc. Voir notre article, ici.

Uli Windisch

http://lesobservateurs.ch/2016/09/06/onu-le-prince-et-haut-commissaire-des-droits-de-lhomme-est-il-un-islamiste/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
madeleine

Expliquez-moi comment des familles qui étaient il n’y a pas si longtemps encore de simples bédouins vivant sous des tentes avec deux chèvres et trois chameaux ont-elles pu s’autoproclamer « rois » et « princes » et être saluées avec des « majestés » et tout le tralala. Quelle arrogance, quel manque d’humilité !

DURADUPIF

Les patriotes devront revoir toutes nos adhésions à toutes les structures internationales. Rappelons que la quasi totalité des pays musulmans sont des dictatures monarchiques. Les pays occidentaux avec les USA et la Russie doivent revoir à fond tous les systèmes de coopération avec notamment les pays musulmans.

Bernard Dick

Cela n’est pas étonnant quand on sait que l’Arabie Saoudite « a acheté » la présidence du Centre International contre le terrorisme de l’ONU par un « don » à de 100 millions de dollars. Ce machin, peu cher au général de Gaulle, continuera à nous étonner…

http://ripostelaique.com/a-lonu-larabie-saoudite-fait-main-basse-sur-le-centre-international-de-lutte-contre-le-terrorisme.html

Hoplite

Cela fait des dizaines d’années que ce « machin » comme l’appemait deGaule est noyauté par l’islam. Il est impossible aux délégués d’évoquer ce désastre mondial sans s’attirer les foudres du président de la commission des droits de l’homme qui est prince de…Jordanie, pays classé 141 sur 180 pour le liberté d’expression

http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/31/onu-haut-commissariat-aux-droits-de-lhomme-messieurs-les-maires-de-france-vous-etes-stupides/

*Comment* (et grâce à quel financement occulte) a-t-on pu nommer aux « Droits de l’homme » un musulman ??? L’ONU deviendrait-elle une organisation aussi gangrénée de corruption que la Fédération Internationale de Football ? (Dont la direction, elle aussi, a failli être reprise par un « prince » musulman !)
Il est aberrant de constater combien les intérêts de particuliers prévalent toujours sur ceux de la majorité…

Pierre régnier

L’ONU ne « devient » pas une « organisation gangrénée de corruption ». C’est depuis des dizaines d’années qu’en matière religieuse elle aligne ses positions sur celles des 57 pays de l’OCI, pour lesquels « c’est le seul vrai Dieu Allah qui doit dicter les manières de vivre sur la terre, localement, nationalement et internationalement ».

madeleine

80% des voix relatives aux votes au sein de l’ONU sont musulmanes. On comprend mieux pourquoi ils s’acharnent contre Israël (qui d’ailleurs les ignore superbement). En revanche les pays musulmans qui s’adonnent aux tueries en masse, décapitations et autres ne sont jamais rappelés à l’ordre.

BALT

Il n’y a pas, il n’y aura pas , il ne peut pas y avoir de multiculturalisme avec les Musulmans car ils ne veulent pas d’autres cultures,ils ne veulent que l’Islam. La diversité culturelle n’existera jamais avec eux. Aucun dirigeant, aucun média actuels ne le comprennent.

montecristo

Les Droits de l’Homme administrés par les Islamistes , c’est comme l’Education Nationale Française administrée par Najat Belkacem … ! C’est Kif-Kif !
Le monde est tombé sur la tête … !

C’est exactementt ça ! Bien vu.

madeleine

Très juste. Belkacem dont les dents raclent le plancher et qui prétend se présenter à la Présidentielle (rien que çà !) doit être experte en « plantage » de couteau dans le dos quand on ne s’y attend pas.

Rudolph

L’ ONU est, comme beaucoup d’autres organisation internationales, gangrénée par des germes islamiques, entre autre et principalement l’ OCI, organisation de la conférence islamique, qui lui dictent sa conduite et lui imposent son orientation; l’excellent petit ouvrage  » L’Europe et le spectre du califat » éd.Les Provinciales, l’explique fort clairement.