1

ONU : nouvel affront pour Macron, une salle quasiment vide…

Le guignol, face aux quelques curieux qui ont vu de la lumière et sont rentrés… totalement au hasard.

 

Le méprisant Macronescu qui hait son pays au point de le dénigrer dès qu’il met un pied à l’étranger (et en plus il en a deux !) serait-il, malgré sa réélection de mai dernier, en train d’entamer « la passion d’Emmanuel », au vu de quelques signes annonciateurs d’une descente imminente… que nous sommes nombreux à espérer « aux enfers », en réponse à toutes les souffrances, physiques ou morales, qu’il inflige à la France et à tous ceux qui l’aiment, depuis son arrivée au pouvoir (ministre puis président) puisque, faut-il le rappeler aux étourdis, le monsieur avait déjà sévi avant d’emménager à l’Élysée !

https://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/Passion/Qu-est-ce-que-la-Passion

Comment en effet ne pas voir un signe, par exemple dans l’accueil que lui ont fait les Algériens, (alors qu’il fait tout pour chouchouter ceux qui arrivent en France, invités ou non pour lui ce n’est pas un problème)… en août dernier, lorsqu’à Oran le bain de foule improvisé… a dû être écourté en raison d’insultes fusant dans la foule… sans que le récipiendaire semble avoir capté le sens des paroles…

Un grand moment de revanche pour les patriotes français ayant toujours en travers de la gorge nos prétendus « crimes contre l’humanité » répétés à l’envi par le pantin du N.O.M.

https://twitter.com/i/status/1563475128163266568

Dès lors, comment peut-on s’étonner que l’arrogant freluquet qui nous sert de président, à cause d’inconscients totalement sourds et aveugles à ses simagrées, vienne de s’exprimer à l’ONU devant une salle vide aux trois quarts… quand on a encore en mémoire les magouilles et montages (de LREM et médias aux ordres) rendus nécessaires pour cacher le nombre de sièges (et de rangées entières) vides, lors de son premier meeting de campagne en avril dernier.

https://ripostelaique.com/pour-son-meeting-foutriquet-est-oblige-de-sacheter-des-applaudissements.html

https://ripostelaique.com/inventaire-a-la-prevert-pour-macron-mais-sans-ratons-laveurs.html

https://www.fdesouche.com/2022/04/02/la-defense-des-centaines-et-des-centaines-de-places-vides-au-premier-meeting-de-macron/

Avouez que comparée à tous les meetings de campagne du candidat Zemmour, faisant « salle comble » (même dehors) partout où il s’est produit, et où il était loisible à chaque fois de le suivre en direct, et donc de constater l’ambiance électrique et pleine d’espoirs, le nombre des citoyens au rendez-vous et l’enthousiasme soulevé par ses diatribes… la prestation de Macron était parfaitement minable.

Il se murmure par ailleurs, que le Président Poutine refuserait dorénavant de perdre son précieux temps en répondant aux appels téléphoniques de Macron… ce qui ne m’étonnerait pas du tout, vu la haute considération que doit lui inspirer ce minable, se prenant pour un aigle bien que n’ayant absolument pas la carrure pour « jouer dans la cour des grands ».

Du coup, à la place du passionnant échange qui aurait pu être, je vous propose le remake de celui, hilarant, plagié par le comique Naïm, précisément sur les relations Poutine/Macron, au moment où en février dernier les deux hommes avaient dialogué de part et d’autre d’une table d’environ 10 mètres.  

Sûr que niveau température, on était largement en dessous des 19° autorisés… 

https://www.huffingtonpost.fr/international/article/la-table-entre-poutine-et-macron-pendant-leur-entretien-vaut-le-detour-nement_192373.html

Pour plus de détails sur l’échange entre les deux hommes, se rapporter au récit de Naïm :

https://www.youtube.com/watch?v=5vTNgxBPQ10&t=15s

Même ceux qui l’auront déjà vu auront sûrement plaisir à le revoir, tant tout ce qui peut ridiculiser le pignouf devient immédiatement un morceau de roi.

Pourtant, si j’apprécie hautement les différents soufflets qui, ici et là, discrètement ou non, sont infligés au brasseur de vent, en France ou ailleurs, il manque néanmoins un petit plus, genre « cerise sur le gâteau » pour que je sois pleinement heureuse…  Il suffirait d’un petit rien, basé sur un événement récent où précisément le pédant personnage avait le premier rôle…

Pour cela il importe de vous rappeler une des grandes pages de l’histoire (avec un petit « h ») de l’imposteur Macron… dont un épisode s’est déroulé il y a peu au Touquet, à l’initiative d’un ââârtiste (nouvelle manière) dûment suivi par un public aux anges…

Marc Rebillet – qui s’est fait connaître pendant le confinement par ses performances en peignoir – a donc insulté depuis la scène du Touquet Music Beach Emmanuel Macron. On a notamment pu entendre « Macron enculé » ou « Dégage Macron » face à une foule dansant sur la musique et dont certains ont repris en chœur les paroles insultantes.

Vous voyez l’ambiance ? En plus, « c’est pas faux ! » comme dirait l’autre…

https://twitter.com/i/status/1563828475798093824

https://www.fdesouche.com/2022/08/29/macron-encule-au-touquet-music-beach-un-artiste-insulte-et-fait-huer-macron-quelques-minutes-avant-larrivee-du-president/

Fort de son succès, l’individu a d’ailleurs remis ça quelques jours après dans le célèbre l’Olympia de Paris, pour le plus grand plaisir du public, reprenant en chœur les sublimes paroles… lesquelles doivent également faire un tabac chaque matin, sous la douche, dans les chaumières de « ceux qui ne sont rien »…

Personnellement je préfère n’être rien que… « comme Macron », mais c’est chacun ses goûts !

https://ripostelaique.com/a-lolympia-rebillet-et-son-public-remettent-ca-macron-encule.html

Donc visionnez bien la scène ; si à l’ONU, après s’être farci l’écoute des carabistouilles habituelles du zig Macron, du « en même temps » à « celles-zé-ceux » en passant par le « j’ai très envie de les emmerder »… le sélect public en liesse (enfin les quelques rares présents…) avait spontanément décidé de monter sur les sièges, dans cette grande salle où personne ne se sentait à l’étroit… pour entonner à pleine voix, ce qui indubitablement restera « l’hymne à Macron » … filmé en direct par toutes les télés du monde… c’est ça qui serait classe… !

La seule chose qui m’a décidée à abandonner ce joli rêve… c’est que j’aurais eu trop peur que cela fasse réellement mourir (pas seulement de rire) les deux présidents que j’estime bien plus que notre sagouin national, Vladimir Poutine et Donald Trump qui, eux, aiment et défendent chacun leur propre pays et leurs citoyens… malgré toutes les avanies répandues sur eux, et contrairement au fou furieux qui préside chez nous… peut-être plus pour longtemps…

L’espoir fait vivre…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression