Opération anti-halalisation : merci à tous nos lecteurs qui agissent !

Sans vous, sans vos actions de terrain, ou simplement sans vos informations, la lutte de Riposte laïque contre le halal imposé « à l’insu de notre plein gré » serait vaine. Bien sûr il y a d’autres organismes qui agissent, depuis la Fondation Brigitte Bardot jusqu’à l’OABA, mais c’est par un maillage du terrain que nous réussirons à débarrasser nos assiettes de ce poison.

Et quand je dis poison, je pèse mes mots, étant donné les risques sanitaires liés à l’abattage rituel.

Ainsi, une lectrice nous envoie un article du journal Ouest-France du 4 août décrivant le cas dramatique d’une fillette qui devra subir une greffe de rein.

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir.)

Curieusement, plusieurs cas ont eu lieu dans la même région, mais les médecins se refusent à faire tout rapprochement entre ces cas, et encore moins avec la contamination due à l’abattage rituel. Je cite : « L’hypothèse retenue est celle d’un regroupement spatio-temporel de cas sporadiques. […] Sans source de contamination commune ».

On pourrait les croire, sinon que, très curieusement, toutes les enquêtes sur les épidémies de e-coli ne remontent jamais jusqu’à l’abattoir fournisseur de la viande contaminée, alors que la traçabilité de la viande le permettrait. Etrange, non ?

Catherine nous envoie le fameux décret dont j’ai parlé dans mon dernier article et qui gênent tant les professionnels du « tout halal » et les musulmans :

http://ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/09/AbattagRituel_décret.pdf

Plusieurs lecteurs nous signalent des codes d’abattoirs ne figurant pas dans le logiciel http://www.verifiez-abattage.fr/. Deux raisons possibles.

1. Il s’agit d’un code d’un établissement de découpe de viande et non d’abattage.
2. Tous les abattoirs ne sont pas répertoriés. En particulier ceux de volailles où l’OABA est quasiment interdite de séjour.

Donc en cas de réponse « ce numéro abattoir n’est pas référencé », abstenez-vous tout simplement ! Il y a assez de viande de porc ou encore de poissons ou d’œufs pour contenter votre appétit.

D’autres lecteurs agissent sur le terrain, comme Catherine : « Cher Riposte Laïque, Tout d’abord merci pour votre intervention, j’ai enfin pu recevoir mes autocollants anti-halal et burqa, et je remercie Mme Tasin qui m’a gentiment répondu… J’ai commencé à en coller dans les rayons de mes supermarchés autour de chez moi, et il y a de quoi faire en cette veille de Ramadan ! Il va me falloir en recommander assez vite… Je ne suis pas peu fière de faire partie de la résistance, invisible dans mon cas particulier, en espérant que mes actions isolées feront avancer les choses dans le bon sens en éveillant les consciences endormies des gens. »

Le problème du halal « à l’insu de notre plein gré » se pose également en Belgique, où nous avons deux correspondants très actifs. Dont Cathy qui a carrément écrit à Madame Sabine Laruelle, ministre belge de l’Agriculture :

http://ripostelaique.com/wp-content/uploads/2012/09/Cathy-Belgique.pdf

La réponse de la ministre a été un bottage en touche, selon Cathy qui nous dit : « Bref, c’est toujours une réponse qui n’a rien a voir avec le fond du problème. Du genre, tout est contrôlé sanitairement. l’abattage rituel n’offre pas plus de risques sanitaires que l’abattage normal, etc. »

Les lecteurs français peuvent néanmoins s’inspirer de cette lettre pour écrire à Stéphane Le Foll, nouveau ministre français de l’Agriculture.

Cathy nous dit que « hier à la télévision belge, les agriculteurs se sont plaint de la baisse de la consommation de viande de bœuf et ont essayé de convaincre les téléspectateurs de recommencer à en manger davantage. Il y a bien une baisse importante de consommation de bœuf. Mon mail tombait donc bien à propos puisqu’il contient une allusion à cette baisse de consommation. »

Hé oui, c’est par le boycott de tout ce qui n’est pas garanti à 100% ni halal ni casher que nous imposerons par le portefeuille et le rapport de force la fin du scandale du « tout halal ».

Roger Heurtebise

image_pdfimage_print