Opération Pédalo : Paul Le Poulpe pourrait remercier Jean-Luc Mélenchon

J’ai rompu avec Jean-Luc Mélenchon lors de l’élection législative de Hénin-Beaumont, n’ayant pas supporté que celui qui était alors mon leader appelle à voter pour les voleurs socialistes. Je l’avoue, j’avais déjà eu beaucoup de mal à supporter, lors de la présidentielle, l’influence gauchiste de Corbière et Delapierre, responsable, selon moi, de la coupure entre Jean-Luc Mélenchon et le vrai peuple. Et je n’ai toujours pas digéré l’appel à voter Hollande dès le soir du premier tour, à 20 heures !

Operation pedalo 1Pour autant, je suis reconnaissant à Mélenchon, encore davantage dans la période actuelle, où Hollande se ridiculise de jour en jour, d’avoir été l’inventeur de l’expression « Le capitaine de Pédalo« . J’avais eu une crise de fou rire, tellement la formule avait tapé juste. Cela ne fait qu’augmenter ma rancœur : comment a-t-il pu appeler à voter pour un tel guignol, dès 20 heures, au soir du premier tour ?

Je viens de lire le dernier livre de Paul Le Poulpe, « Opération Pédalo« , et je voudrai commenter le chapitre consacré à Jean-Jules Méchandon. Je l’avoue, parfois, j’en ai pleuré de rire. La caricature que fait l’auteur de l’environnement de Méchandon, à travers deux personnages, Alexis Corbillard et François Delaroche, tape terriblement juste. Je suis convaincu que Paul Le Poulpe a milité chez Méchandon, tellement il paraît bien connaîtres les mœurs de la maison. Il ridiculise Corbillard-Delaroche de manière hilarante, les montrant pour ce qu’ils sont, de cyniques conseillers politiques sans aucun principe. Malgré tout, je trouve tout de même injuste le sort épouvantable réservé, dans l’ouvrage, au président du Parti de la Gauche de la Gauche. Malgré tous ces défauts, Jean-Jules ne mérite pas cela, tout de même…

Le personnage de Méchandon est finalement assez attachant, il montre toutes les contradictions du personnage, qui, bien que haïssant les socialistes, doit en permanence composer avec eux, d’où certaines contradictions qui en font un pilier d’un système qu’il prétend combattre. Dire qu’il m’a fallu vingt ans pour comprendre cela !

En tout cas, Paul Le Poulpe pourrait dire merci à Méluche, car sans lui, il n’aurait pas pu titrer son livre ainsi, ni écrire ce chapitre qui, je suis certain, fera rire, ainsi que les quatorze autres, nombre de lecteurs de cette fiction qui laisse songeur.

En effet, je l’avoue, et cela me pose problème : dans cet ouvrage, disparaissent, de manière brutale, ministres, journalistes, magistrats, prédicateurs, antiracistes… Et je me suis surpris plusieurs fois à rêver que cette fiction devienne réalité, tellement la haine (j’assume) monte en moi à chaque fois que j’entends intervenir les pantins qui nous gouvernent et leurs complices.

Il faut que je me ressaisisse, je sais !

Joël Locin

Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant :

https://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez aussi les commander sur Amazon :

http://www.amazon.fr/Islamectomie-Ydir-Aberkane-Cm/dp/295360426X

http://www.amazon.fr/Operation-Pedalo-Paul-Poulpe/dp/2953604251

image_pdf
0
0