Orange : Conférence de René Marchand et Pierre Cassen, invités par Jacques Bompard

Publié le 5 septembre 2013 - par - 1 270 vues

Islamectomie Plus PedaloCe lundi, c’était la rentrée des classes, mais aussi la rentrée des conférenciers de Riposte Laïque. A l’invitation de Jacques Bompard, député-maire d’Orange, René Marchand, auteur de “Reconquista ou Mort de l’Europe” et Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque, étaient invités à parler de l’islamisation de la France, dans le contexte politique actuel.

J’avais la chance d’être du voyage. Signalons d’abord que la ville d’Orange se signale, quand on la sillonne avant la conférence, par une propreté bien trop rare dans les villes du sud-est : pas de tag, des trottoirs et des rues propres, bref, ce qu’on appelle une commune bien tenue.

Dans le vieux Théâtre, place Aristide Briand, les deux invités étaient entourés, à la tribune, du couple Bompard : Jacques, maire de la ville, et Marie-Claude, maire de Bollène, qui fait le une de l’actualité, en ce moment, par son refus, expliqué par la clause de conscience, de célébrer des mariages homosexuels dans sa ville.

Quatre vingts personnes remplissaient la salle Ricci.  Des militants de la Ligue du Sud distribuaient des tracts dénonçant la guerre en Syrie. Les livres de Riposte Laïque, Reconquista ou Mort de l’Europe, Opération Pédalo et Islamectomie, étaient disponibles, sur une table, à l’entrée, tenue par Marie-Françoise, une fidèle amie de Riposte Laïque.

La tribune était curieuse à observer. Le couple Bompard vient de ce qu’on appelle l’extrême droite, René Marchand se réclame d’une sensibilité gaulliste, tandis que Pierre Cassen vient de la gauche et du mouvement syndical. Bel exemple d’union des patriotes, dans l’esprit de la Résistance.

Jacques Bompard parla moins que d’habitude, où, les premiers lundis du mois, il s’adresse à la population de sa ville. En moins d’une demi-heure, il brossa le tableau de la situation politique française, le poids de l’insécurité et de l’immigration, et axa l’essentiel de son intervention sur la guerre en Syrie que veut mener Hollande. La démonstration fut impeccable. Il fut également très clair sur l’islam, affirmant que derrière la religion se cachait un projet politique guerrier et conquérant.

Prenant la suite, Pierre insista sur l’ensauvagement de la France, et évoqua un été “Orange Mécanique”. Il montra l’importance du chantage à l’émeute auquel se livrent régulièrement les musulmans les plus déterminés, et la couardise des autorités. Il expliqua que Hollande devait son élection aux disciples d’Allah, et que, dans ce contexte, Valls avait pour mission de faire de nouveaux Français, électeurs de gauche, au plus vite. Il démontra que le projet de loi Taubira était un message clair pour accélérer le grand remplacement, et faire baisser la tête des Français.

Couverture reconquistaRLPrenant la suite, René fit passer, à travers une explication historique de la vie de Mahomet, deux messages forts : l’islam ne peut pas être réformé de l’intérieur, et on ne peut pas être français et musulman, il faut choisir. Il expliqua qu’en cherchant à conquérir la France, par une stratégie guerrière, les musulmans faisaient leur devoir, et se comportaient en bons soldats d’Allah. Selon lui, les véritables coupables sont nos collabos, qui leur déroulent le tapis rouge en les aidant à s’installer sur les terres françaises et européennes. Il insista sur le fait que le sursaut du peuple français, et d’autres citoyens européens aurait forcément lieu un jour.

Le débat avec la salle fut intéressant, et nous eûmes le plaisir d’entendre une jeune femme, née en Iran, expliquer, avec ses mots à elle, la réalité de l’islam, la complicité de Giscard dans la victoire de Khomeiny dans son pays, et la stratégie des musulmans pour prendre le pouvoir, hier en Iran, aujourd’hui en France.

Nous entendîmes également Bernard, militant de Riposte Laïque Suisse, venu spécialement de chez nos amis les Helvètes pour écouter la conférence.

D’autres questions de la salle permettront d’approfondir de nombreuses questions. Une trentaine de livres seront vendus, à l’issue de la soirée, qui sera ponctuée par un pot amical qui permit de continuer à causer.

En quittant la salle, je me demandais pourquoi d’autres maires, UMP ou PS, n’invitaient pas des conférenciers d’une telle qualité. La réponse me parut simple : parce qu’ils sont lâches et savent que la clique journalistique, comme les ineffables Mascle et Benoit et bien d’autres, ne manqueraient pas de les classer à l’extrême droââââte, dans des articles vengeurs.

En attendant, les quatre-vingts personnes présentes n’eurent pas l’impression d’avoir perdu leur soirée. Prochaine conférence des deux compères, à l’université d’été du Siel Rhône-Alpes, ce dimanche, de 15 à 17 heures, à Saint-Loup.

Martine Chapouton

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi