Où est la spiritualité musulmane quand on prêche la terreur, la haine et la pédophilie pour gagner le paradis ?

Islamectomie1Une religion qui sanctifie la violence et la pédophilie n’est pas une religion.

Aujourd’hui, ce ne sont pas les autres religions qui posent problème à l’humanité, c’est la religion qui béatifie les terroristes et les pédophiles.
On ne peut nier que les crimes sexuels et terroristes ne sont pas son apanage, mais ce qui est criminel et inacceptable c’est leur sacralisation et exaltation par ses dogmes, les rendant ainsi impunis en les érigeant en devoirs religieux, alors que les textes sacrés des autres religions les condamnent sévèrement, outre les lois humaines des pays qui ne sont pas contaminés par cette religion qui innocente les violeurs et criminalise les victimes.
Ce que les lois des autres religions et celles de la raison humaine prohibent et pénalisent, les lois de cette croyance qui font du vice une vertu et vice-versa le prescrivent et en font un idéal de vie.

Dans les sociétés où sévissent ses lois et répandent leur poison mortel dont les effets commencent à polluer le monde entier, ses adeptes sont en droit de revendiquer et de pratiquer la pédophilie en toute légitimité théologique, ce qui doit être pourtant un crime contre l’humanité.

barbus-femmetunisienneNul doute que toutes les autres croyances ne sont pas un parangon de paix et de morale, mais celle-ci mériterait de figurer sur la liste noire des idéologies de la barbarie humaine.
Quand on se veut une religion humaine et porteuse de valeurs nobles et pacificatrices du caractère humain, on ne souffle pas sur la braise de la haine de ses semblables à cause de leur différence comme naguère le nazisme, on ne tue pas pour gagner le paradis, on n’absout pas les criminels de leurs crimes, on ne fait pas de la pédophilie un dogme religieux, on ne blanchit pas les violeurs, on ne fait pas du racisme une norme culturelle, on ne fait pas de l’humiliation et du mépris des femmes une règle religieuse, on ne divise pas l’humanité en purs et impurs, on n’élève pas les humains les uns au-dessus des autres, on ne fait pas de l’élevage sexuel, on n’épouse pas la fille de son fils fût-il adoptif, on ne fait pas du mensonge et de la vanité des vertus.

Une vraie religion ne fait pas du sexe le chemin de la félicité. Subliminale ! Surtout dans la purification et la contrition des crimes et des criminels.
Il ne peut y avoir de religion sans respect absolu de la petite enfance et de la vie humaine.

Salem Benammar

image_pdf
0
0