Où étaient les forces de l’ordre quand les voyous pillaient nos magasins ?

« Aucune cause ne justifie que les forces de l’ordre soient attaquées », avez-vous déclaré, M. le président de la République, depuis l’Argentine. Fort bien, mais avez-vous songé que vous ne seriez pas à votre place si les forces de l’ordre n’avaient pas été attaquées en 1789 et si Versailles n’avait pas été souillé pour renverser la monarchie et instaurer la République.

Les « Gilets jaunes » sont tombés dans l’embuscade tendue par le ministre de l’Intérieur, ils ne devaient en aucun cas se rassembler sur les « Champs-Élysées », c’était spectaculaire mais inutile.

Il ne faut pas qu’ils se trompent d’objectif.

Les commerçants, les grandes surfaces, les centres commerciaux ne sont pas leurs ennemis. Leurs ennemis, ce sont le président de la République, le gouvernement, les ministres, les députés qui ne les représentent plus mais sont aux ordres d’un parti.

Tout sera entrepris pour que leur objectif tout à fait légitime soit défiguré, ils ne tarderont pas à le constater dès les prochains sondages d’opinion : 75 % de la population les soutenaient et ce pourcentage diminuera dans les prochains jours.

C’est l’objectif du gouvernement et du chef de l’État.

Des bandes de voyous ont saccagé et pillé des boutiques rue de Rivoli, où étaient les forces de l’ordre ?

Des bandes de voyous ont saccagé et pillé des commerces avenue de la Grande Armée, où étaient les forces de l’ordre ?

Un peu partout dans les grandes villes, les voyous ont pu, en toute liberté et en toute impunité, détruire et piller, où étaient les forces de l’ordre ?

Occupées à repousser violemment des Gilets jaunes pacifiques manipulés par des casseurs professionnels, les mêmes qui apparaissent à chaque nouvelle manifestation, lors de chaque rassemblement, à Paris, à Marseille, à Toulouse, à Lyon, à Rennes, à Nantes et, à présent, même à Bordeaux, etc.

« Gilets jaunes », ne tombez pas dans de tels guets-apens destinés à vous décrédibiliser, à décrédibiliser vos revendications légitimes, ne vous laissez pas manipuler par des politiciens.

Vos actions régionales sont bien davantage gênantes et vos objectifs doivent être ciblés, ne vous égarez pas dans des manifestations, dans des rassemblements de masse qui, tôt ou tard, peuvent aboutir à un « clash ».

Nous l’avons payé assez cher le 26 mars 1962, rue d’Isly à Alger, pour en témoigner.

Tous les moyens seront envisagés pour vous provoquer, vous disperser, vous désunir et détourner la population qui vous soutient ouvertement.

Nous sommes à vos côtés dans vos régions, là ou vous vivez, pas à Paris, sur les « Champs ».

Vous obtiendrez satisfaction si vous persévérez dans des conditions identiques à celles qui ont marqué le début de votre mouvement. Comptez sur les réseaux sociaux, ils vous soutiennent, ils vous représentent. Prenez garde aux professionnels de la politique et à certains syndicats qui espèrent se relancer grâce à votre mouvement spontané.

Vous pouvez compter sur nous.

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. JE NE CONNAISSAIS PAS CET EPISODE INIQUE DU 26 MARS 1962 .NORMAL J AVAIS 3 ANS MAIS JAMAIS AU GRAND JAMAIS UN PROF N EN A FAIT ETAT DANS SON ENSEIGNEMENT ! BRAVO ANASTASIE BRAVO LA CENSURE ABJECTE DE TOUS LES TEMPS !!!

  2. Le propre de l’Insurrection est de disperser les attaques ! A Paris et ailleurs.
    Le Piège des Champs (Elysées et de Mars) n’a pas fonctionné.
    La prochaine cible ? L’Assemblée Nationale ! (pour autant qu’elle soit… nationale !)

  3. Vous les français vous êtes prompts à prouver sans cesse que vous êtes une bande de sauvages brûleurs de voitures.

    • Mais vous, par ce commentaire, vous venez de démontrer qu’en plus d’avoir l’air de l’être, vous êtes VRAIMENT un CONNARD !!!

      Et, là dessus, plus aucun doute possible !!!

      • Non suisse, et nous avons gardé nos frontières et refusé l’europe. Vous ne verrez jamais un helvète pleurnicher comme vous le faites

        • Mais ils sont assez cons pour décider par votation que le droit suisse était inférieur au droit international prôné par l’onu. La charia vous guette déjà

  4. Il est évident que la présence des voyous travestis en Gilets Jaunes était organisée par le Gouvernement! Des gens comme eux qui cassent du flic, des vitrines de magasins qu’ils pillent ensuite, qui mettent le feu aux véhicules et aux immeubles, etc. sont là pour discréditer ce mouvement. Ainsi, dans l’inconscient collectif il demeure la certitude que les Gilets Jaunes n’est qu’un mouvement de voyous, c’est ce que voulaient prouver les gens du pouvoir. Bravo les artistes, on continuera à patauger dans notre m.rde mais on doit garder le sourire car on continuera sur la voie choisie: plus de « social », plus de chômeurs, plus de dérogations en faveur des amis industriels, plus d’immigrés, etc. Et la France dans tout ça?

    • « dans l’inconscient collectif »…Le collectif n’est pas si inconscient que ça, le peuple n’est pas neuneu et sait faire la part des choses .Pour ça la lutte doit continuer et si ce gouvernement veut demeurer il faut qu’il lâche du lest…VITE !!! Car il se pourrait que l’on attende pas samedi pour avoir, à nouveau, des actes de pillages…!!

  5. Il ne faut surtout pas empêcher vandalisme et pillage, aux fins de discréditer le mouvement en
    l’associant bien sûr à l’extrême droite.
    Les casseurs gauchistes et les voleurs islamiques, il ne faut surtout pas en parler, ils pourraient se vexer.

  6. Déclaration de Griveaux hier : les forces de l’ordre étaient là pour protéger les citoyens, les biens matériels c’est secondaire.
    Fermez le ban !

  7. merci Nicolas pour cette vidéo des forces de l’ordre à Pau qui se joignent au mouvement en enlevant leurs casques c’est carement émouvant et laisse croire à une évolution de cette révolte plus que positive!….

  8. Laissez tomber Paris ! Dispersez vous en province. Les racailles seront phagocytées, les forces de l’ordre seront moins nombreuses et seront sans doute plus enclines à se rallier à des vrais patriotes ….

    • montecristo
      +10000000000000000000
      Les richissimes derriere leurs digicodes qui méprisent les « sans dents » vont s’apercevoir que le plan banlieue spolié sur nos maigres revenus va les faire trembler comme des feuilles mortes aux premieres brises de l’automne
      …..Que faisiez vous a la belle saison ? « vous dansiez  » et bien « chantez maintenant »

  9. Chaque jour un paysan met fin a ses jours dans l’indifference de nos dirigeants qui vont plutot s’occuper du cul de théo sur son lit d’hopital ….alors la rue de rivoli et les tags sur l’arc de triomphe ou le nom de tureau (sans majuscule ) le bourreau génocidaire des Vendéens est gravé dans le marbre m’indiffere totalement ….il n’y a que la flamme a respecter ,cette flamme qui rappelle que ceux qui se pendent dans le hangar a fourrage ont eu un arriere grand pere qui a donné sa vie sans avoir penétré une seule fois dans un magasin pour milliardaires des champs élysée

  10. 4000 membres force de l’ordre n’ont pu maîtriser des casseurs alors que le castaner jubilait en annonçant la diminution des manifestants par rapport à la semaine précédente. Alors Castaner, allez aux impacts ! ordre donné sur les pas de tir, qui est le plus ridicule Lassale ou vous ?.

  11. Les forces de l’ordre s’en prenait plein la gueule et était tout simplement débordés

Les commentaires sont fermés.