1

Où sont les Gaulois réfractaires ?

 

 

 

À une voix près, 74 contre 73, l’Assemblée nationale a osé adopter l’article 2 du projet de l’ignominieuse loi de «  vigilance sanitaire », autorisant Macron à recourir à étendre l’utilisation du passe dit sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022. La veille, les députés avaient déjà approuvé son article 1er, prolongeant jusqu’à cette date le cadre juridique permettant d’instaurer un état d’urgence sanitaire. Le projet de loi dans son intégralité a été adopté dans la nuit de jeudi, avec seulement 10 voix d’écart par 135 voix pour et 125. 

Vous rémunérez somptueusement 577 députés, il en manquait donc 327 ! 

327 flemmards profiteurs payés à ne rien faire, lesquels sauront s’activer de nouveau à la saison des législatives… 

Il nous faut impérativement connaître les noms de ces 462 absents ou ennemis de la liberté.

Cette prorogation du passe sanitaire est plus qu’un scandale, c’est de la haute trahison !

Au prétexte du Covid, depuis dix-neuf mois, le dictateur Manu nous prive de libertés, de plus en plus de libertés. À l’évidence, ceux qui n’obtempéreront pas à la troisième dose se retrouveront sans QR code… et il en sera de même pour ceux qui n’obéiront point aux autres ordres.

Alors qu’aucune donnée sanitaire ne le justifie, ce nouveau rapt de nos libertés jusqu’à la fin juillet n’alarme personne. Exceptés de rares leaders et quelques députés d’exception, tout le monde semble approuver et les Français avec !

Où sont les Gaulois réfractaires ? Une invention de Macron, un mythe…

Confinements, couvre-feux, dedans, dehors, autorisés, interdits, essentiels, non essentiels, à 1 km, à 10 km…

Macron leur a menti sans discontinuer, les a empêchés d’être soignés, de voir leurs aïeux, quand ils n’ont pas été assassinés grâce au décret Véran-Rivotril 2020… privés d’obsèques, des millions d’entre eux ont été vaccinés par extorsion de consentement, la levée du secret vaccinal pour les enfants, etc.

 Jusqu’à quand les Français vont-ils supporter cette effroyable tyrannie ?

Il n’est plus de contre-pouvoirs pour les défendre, il leur faut réagir, se rebeller et se délivrer de la dictature Macron, avant d’être aussi privés d’élections !

 

Mitrophane Crapoussin